PUERICULTRICE

Les dangers du co-sleeping expliqués par les puer !

Une étude américaine publiée le 14 juillet 2014 dans Pediatrics (1) a confirmé le lien entre le co-sleeping et la mort inattendue du nourrisson. Cette étude a été réalisée dans 24 Etats des Etats-Unis, sur 8 207 décès de nourrissons entre 2004 et 2012. L'ANPDE, association nationale des puéricultrices(teurs) diplômé(e)s d'Etat se saisit de l'occasion pour rappeler les recommandations pour le couchage des nourrissons.

Communiqué de presse de l'ANPDE - 16 juillet 2014

lit de bébé couchage nourisson

Première recommandation : le nouveau-né doit être couché sur le dos, dans son propre lit ...

L’étude menée par M. Colvin et ses collègues (2014) aux USA a mis en avant que le co-sleeping était lié aux décès d’environ 75% des nourrissons de 0 à 3 mois, et d’environ 59% des nourrissons âgés de 4 à 12 mois. La majorité de ces enfants dormait dans un lit pour adulte. De plus, près de 40% des nourrissons décédés de 4 à 12 mois avaient un objet dans leur environnement de sommeil.

Quelles recommandations de l’ANPDE ?

L’Association Nationale des Puéricultrices(teurs) Diplômé(e)s et des Etudiants profite de la médiatisation de cette étude en France pour rappeler les recommandations concernant la prévention de la Mort Inattendue du Nourrisson (MIN).

Le nouveau-né doit être couché sur le dos, dans son propre lit (par exemple : lit à barreaux), sur un matelas ferme et adapté au lit, afin de ne pas laisser d’espace entre la structure du lit et le matelas sur lequel l’enfant pourrait glisser et être gêné pour respirer. Afin de protéger le nourrisson dans son lit, l’environnement doit être libre, sans oreiller, coussin, drap, couette ou couverture.

Il est préférable d’utiliser une gigoteuse ou une turbulette pour qu’il n’ait pas froid. Les tours de lit sont à éviter : trop épais, il est possible que l’enfant puisse y enfouir sa tête en dormant et ne puisse plus respirer correctement.

La température de la chambre doit être comprise entre 18 et 19°C, facilitant la respiration du nourrisson. Il ne faut pas hésiter à découvrir l’enfant dans les endroits surchauffés ou pendant l’été.

Le tabagisme des adultes représente un grand facteur de risque de mort subite pour les nourrissons, mais aussi d’infections respiratoires, d’aggravations de l’asthme, d’otites chroniques et de régurgitations. Un environnement sans tabac est donc à privilégier.

Enfin, et comme le montre l’étude de Colvin et collègues (2014), le couchage partagé (co-sleeping) est formellement contre-indiqué, pouvant conduire à des accidents d’écrasement thoracique quand l’adulte dort profondément.

• Lien utile : Association Naître & Vivre (www.naitre-et-vivre.org)

Note

  1. Colvin, J.D., Collie-Akers, V., Schunn, C., & Moon, R.Y. (2014). Sleep Environment Risks for Younger and Older Infants. Pediatrics, 134(2), e406-e412.

www.anpde.asso.fr

Publicité

Commentaires (4)

valou2069

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#4

@Binoute1

C'est pour ça que le 1er commentaire parlait de "demi-mesure"...
Oui, on peut avoir une bonne relation mère-enfant en étant chacun dans sa chambre et non, les mamans qui pratiquent le co-dodo ne sont pas des meurtrières !!
Si les règles de base sont respectées ( pas de consommation de drogues, d'alcool ou de medicaments ) le co-dodo n'augmente pas le risque de mort "inattendue" du nourrisson.
Chaque parent agit dans ce qu'il pense être le épanouissant pour sa famille, je ne vois pas ce qu'il y a d'incompréhensible dans la pratique du co-dodo...

binoute1

Avatar de l'utilisateur

643 commentaires

#3

pas de réponse ?

dommage

binoute1

Avatar de l'utilisateur

643 commentaires

#2

@Mam32

parce que ceux qui ne pratiqueraient pas le co-dodo (pardon mais l'anglais ça va bien...) seraient dans une séparation trop précoce ?

on peut très bien avoir une bonne relation avec son bébé, en le laissant dormir dans sa propre chambre et les parents dans leur "espace parental" (la chambre réelle et l'environnement figuré).

J'avoue que je n'ai jamais vraiement compris cette pratique du co-dodo.

Mam32

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#1

Dommage!!!

Article incomplet et culpabilisant!!! Certes les conditions citées sont justes et doivent être respectées, mais visiblement leur étude comprend de nombreux biais.....l'obésité (30%de la population aux USA),la consommation de médicaments causant des somnolences,d'alcool ou de tabac sont également des contre-indications formelles. En revanche, les mères qui allaitent, si le BB est placé de leur côté (et en respectant les recommandations de l'article)peuvent sans soucis dormir avec leur bébé. Encore un article sans 1/2 mesure qui participe à la séparation précoce mère/enfant......dommage!!