PUERICULTRICE

DoudouCare : la e-santé au secours des parents

Depuis le 19 septembre 2016, un service en ligne fait parler de lui : DoudouCare, une plateforme de conseils pour les parents. Devant les demandes croissantes, DoudouCare a augmenté son périmètre d'action en faisant appel à de nouveaux professionnels, médicaux et paramédicaux : psychologues infantiles, diététiciens, ostéopathes, masseurs kinésithérapeutes et orthophonistes sont venus rejoindre les infirmières puéricultrices.

Ours en peluche malade avec un thermometre

Sur le site DoudouCare, des infirmières puéricultrices fournissent des réponses rapides et fiables aux parents.

Nous avons contacté Fanny Renoux, fondatrice de DoudouCare , pour comprendre comment lui est venue l’envie de créer cette plateforme et le rôle qu’y tiennent les infirmières puéricultrices. Mère de jumeaux de 3 ans, c’est à la suite d’une grossesse pathologique que ses enfants naissent grands prématurés et sont hospitalisés en service de néonatalogie. Fanny Renoux découvre alors le métier d’infirmière puéricultrice, au fil des journées passées à l’hôpital auprès de ses enfants. Elle prend conscience à ce moment du rôle de ces professionnelles et de leurs compétences. Son expérience professionnelle en tant que responsable marketing numérique et sa connaissance de la e-santé à travers l’association New Health, font rapidement émerger l’idée d’une plateforme numérique pour les mettre en valeur.

Des réponses fiables et rapides

Le projet DoudouCare prend forme en 2016, impulsé par sa fondatrice et suivi par les infirmières puéricultrices rencontrées durant cette période. Le service propose ainsi des réponses personnalisées aux questions des parents, en deux heures maximum. Les réponses sont alors fournies directement par les infirmières puéricultrices. Si besoin, elles peuvent échanger ensemble pour s’assurer de la justesse de leur réponse et partager leurs expériences. Les parents peuvent également être dirigés vers d’autres professionnels de santé si la situation relève d’une consultation médicale ou paramédicale.

Pour les infirmières puéricultrices, cette plateforme permet une nouvelle approche de leur métier. L’accompagnement des parents se veut alors plus direct, et plus accessible. C’est aussi un bon moyen pour maintenir ses connaissances à jour dans tous les domaines de la petite enfance, les questions posées étant très variées.

En 2019, devant les demandes croissantes des parents, DoudouCare a augmenté son périmètre d'action en faisant appel à de nouveaux professionnels, médicaux et paramédicaux : psychologues infantiles, diététiciens, ostéopathes, masseurs kinésithérapeutes et orthophonistes sont venus rejoindre les infirmières puéricultrices. Et cette communauté pluridisciplinaire répond à présent à toutes les questions des nouveaux-nés jusqu’aux jeunes adultes ainsi qu’aux propres interrogations des parents, en moins de 24h, 7 jours sur 7. On est vraiment parti des questions des parents, explique Fanny Renoux. Concrètement, les échanges se font toujours par écrit, via la plateforme internet ou via SMS, de façon à être accessible au plus grand nombre. En parallèle, cette pluridisciplinarité enrichit d’autant plus les échanges entre les professionnels DoudouCare.

L’autre nouveauté : aujourd’hui on a des tiers qui vont relayer le service. Des entreprises, des crèches, des relais d’assistante maternelle, des maternités…. C’est aussi ce qui compte pour nous : avoir un accès aux parents et à l’enfant dès la sortie de la maternité.

Les compétences des puéricultrices valorisées par l'e-santé

Pour Fanny Renoux, DoudouCare ne vient pas s’opposer aux services de P.M.I. ou aux consultations médicales. Il s’agit plutôt de permettre aux parents d’obtenir des réponses facilement, même en soirée, les week-end, ou encore pendant les vacances. Il est vrai que la difficulté d’accès par manque de moyens ou de professionnels dans certaines régions pose problème. Faut-il s’inquiéter que ce manque soit comblé par des services tel que DoudouCare ? La question semble tout de même se poser pour certains professionnels.

A une époque où la e-santé se développe de plus en plus, ce service permet en tout cas de faire reconnaître la spécialisation d’infirmière puéricultrice et de valoriser leurs compétences, en attendant que celles-ci soient reconnues plus officiellement notamment à travers une cotation des soins adaptées pour le libéral ou les consultations de P.M.I.

Pour les parents, il s’agit d’un service qui peut être un plus, un complément des conseils reçus à l’hôpital ou en P.M.I., un moyen de se rassurer. Des sites fiables avec des conseils de professionnels sur la petite enfance existent déjà, citons notamment mpedia créé par l’Association Française des Pédiatres Ambulatoires (AFPA). Toutefois, les parents qui souhaitent un conseil plus personnalisé, même s’il est payant, trouverons là une solution adéquate.

Creative Commons License

Infirmier puériculteur diplômé d’État  ANPDE http://www.anpde.asso.fr/  eury30@gmail.com

Publicité

Commentaires (0)