PUERICULTRICE

Lait infantile ou lait maternel ? Les puéricultrices répondent...

L’E-mag Cdclik Enfance, partenaire d’Infirmiers.com, partage aujourd’hui avec notre communauté un article issu de son numéro de rentrée et qui répond au mieux aux questions que peuvent se poser les parents sur “lait infantile ou lait maternel ?”. Une réflexion nourrie par les infirmières puéricultrices qui se sont réunies autour de ce sujet à l’occasion de leur Journées Nationales d’Études 2012, en juin dernier à La Rochelle*.

Le lait maternel, un lait sur-mesure

Lait infantile ou lait maternel ? Les infirmières puéricultrices répondent...« Le lait maternel est parfaitement adapté aux besoins du nourrisson, c’est le seul à donner au bébé tous les nutriments pour qu’il se développe en bonne santé : anticorps, hormones, facteurs immunitaires et autres oxydants dont le nourrisson a besoin », déclare Catherine Buzy, consultante en lactation et infirmière puéricultrice en PMI au Conseil Général de Meurthe et Moselle. « Il évolue au fil des semaines et même durant la tétée pour s’adapter à la croissance du bébé », poursuit-elle. Le lait maternel apporte des éléments enzymatiques qui favorisent la digestibilité du lait. L’allaitement maternel a également des bénéfices sur le long terme, s’il est exclusif et s’il dure plus de 3 mois, puisqu’il permet de réduire l’incidence des diarrhées aiguës, des infections ORL et des infections respiratoires sévères. De plus, il est considéré comme un facteur de lutte contre les risques d’obésité, de surpoids et de diabète de type 1 et 2.

Pourquoi si peu d’engouement en France ?

Malgré les avantages et bienfaits reconnus, la France est le pays où la fréquence et la durée de l’allaitement maternel sont parmi les plus faibles d’Europe. Cela s’explique par de nombreux critères, dont notamment :la durée courte du congé de maternité, un manque d’information sur les bénéfices du lait maternel sur la santé de l’enfant et de sa mère, un besoin d’accompagnement pendant la période d’allaitement. Les professionnels de la...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (5)

Hodrey

Avatar de l'utilisateur

41 commentaires

#5

:)

Je ne pourrai pas parler en son nom mais je ne l'interprète pas de cette façon.
N'hésitez pas à la contacter via son mail sur le site !
Bien à vous

idesam

Avatar de l'utilisateur

3 commentaires

#4

Bonjour

Merci pour le lien.

Je parle de censure, j'y vais un peu fort, mais je trouve que c'est de la désinformation de ne pas mettre les recommandations exactes...peut être lié au point de vue de l'auteur ??

Hodrey

Avatar de l'utilisateur

41 commentaires

#3

Bonjour

Les recommandations sont incomplètes alors merci de vos précisions et du complément d'informations http://www.who.int/topics/breastfeeding/fr/. Cependant pourquoi y voir de la censure ? Je ne pense pas que cela ai été volontairement fait en ce sens...
Au plaisir !

idesam

Avatar de l'utilisateur

3 commentaires

#2

erratum

Désolée pour la faute...je voulais dire "été censurée"...;)

idesam

Avatar de l'utilisateur

3 commentaires

#1

Recommandations entières

Les recommandations citées dans l'articles sont exactes mais incomplètes.

En effet, l'OMS ainsi que toutes les organisations citées recommandent l'allaitement maternel exclusif jusqu'à 6 mois, puis en complément d'une alimentation diversifiée jusqu'à 2 ans voire plus.

Pourquoi la 2e partie des recommandations a-t-elle était censurée ??

Ce n'est pas ce que j'appelle de l'information aux parents, c'est juste intolérable !