PUERICULTRICE

Quand "Doudou l'escargot" adoucit le séjour en pédiatrie...

Cet article fait partie du dossier:

Compétences infirmières

    Précédent Suivant

« La promenade de Doudou l’escargot » est le titre de la fresque féérique qui pare les couloirs et les chambres du service de pédiatrie du CHR de Metz-Thionville. Cette œuvre originale, invitation à un voyage poétique et musical, est née d’une collaboration entre l’équipe de soins du service de pédiatrie de l’Hôpital Femme Mère Enfant et l’association "La pédiatrie enchantée".

fresque doudou l'escargot

Fragment de l'histoire de Doudou, une fresque de 150 mètres - CHR Metz-Thionville

Le  projet culturel conçu en 20131 répondait à la demande de l’équipe soignante de prodiguer des soins dans un univers proche de celui de l’enfant afin que le décor participe à son bien-être physique et moral et soit un plus en terme d'accueil. Suivant le fil conducteur des musiques du monde, le voyage au pays enchanté des animaux conduit les jeunes patients et leur famille à la découverte d'une espèce, d'un pays et de sa culture musicale. Chaque espace présente une rencontre entre Doudou et un animal musicien typique d’un pays signifié par des détails végétaux et musicaux. Doudou, curieux, traverse différentes cultures, s’en imprègne et change de couleur au fur et à mesure de ses découvertes. Chaque espace possède une identité propre et chaque chambre maintenant est caractérisée par un des animaux peint de la fresque.

Cette œuvre collaborative plasticien-enfants a nécessité l’organisation de 51 ateliers auxquels ont participé 69 jeunes patients. Tous ont contribué à la conception des chapitres de cette histoire longue de 150 mètres où fourmillent 50 petits personnages.

Les artistes accompagnent l’épanouissement artistique de l’enfant qui reste cependant l’unique maître de ses créations. Les enfants en général sont très réceptifs et curieux de connaître mon univers témoigne une artiste. Il s’installe souvent un petit échange sur l’histoire de l’art, les expositions ou les musées visités. Mais c’est sur la toile qu’ils laissent libre cours à leur imagination, parfois comme un exutoire à la maladie, un moment...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)