De l'Infirmière de Recherche Clinique en Oncologie à l'Infirmière Praticienne

L'infirmière de Recherche Clinique : une nouvelle spécialité

En oncologie, nous sommes amenés à réaliser des protocoles d'essais thérapeutiques qui concernent pour la plupart de nouvelles drogues anticancéreuses, mais aussi d'autres produits comme des antiémétiques, des analgésiques, des facteurs de croissance hématopoïétiques.

  • En phase I de l'étude des nouvelles drogues, toute l'équipe soignante s'applique à rechercher la toxicité du produit par une surveillance optimale et accrue (signes vitaux, ECG, examens cliniques répétés, bilans biologiques…. ). On réalise aussi la pharmacocinétique du produit qui requiert un nombre important de prélèvements sanguins et /ou urinaires dans le respect des procédures.
  • La phase II permet d'évaluer l'efficacité du produit par des examens radiologiques répétés. Des pharmacocinétiques peuvent être réalisées.
  • En phase III , pré AMM, on compare la nouvelle drogue à un produit de référence. A ce stade, l'étude est moins contraignante.
  • La phase IV , post AMM permet de dépister des effets secondaires retardés

La complexité des protocoles d'essais thérapeutiques a entraîné une professionnalisation de la Recherche Clinique de part le nombre croissant d'intervenants, la multiplicité des examens complémentaires, la difficulté des traitements et par voie de conséquence, a nécessité de consacrer beaucoup plus de temps au suivi des essais tant sur le plan médical qu'administratif.

Devant ce constat, une nouvelle spécialité "L'Infirmière de Recherche Clinique "s'est imposée, dont le rôle est de :

  • Améliorer la qualité de l'information dispensée au patient : consentement éclairé, écoute et soutien.
  • Informer les équipes soignantes par une communication permanente de qualité pour une prise en charge optimale des patients.
  • Former les équipes soignantes aux différents matériels de l'étude, aux différentes procédures liées au protocole (temps d'injection, surveillance signes vitaux, examens sanguins requis …) pour une prise en charge optimale du protocole d'essai.
  • Etre l'infirmière référante de l'essai au près de tous les acteurs de l'étude.
  • Contribuer à la sécurité des patients et à la qualité des essais en respectant le code de déontologie et les bonnes pratiques cliniques.

La formation d'Assistante de Recherche Clinique (DIU FARC Paris) permet à l'Infirmière de Recherche Clinique de s'imprégner de la philosophie de la Recherche, de maîtriser parfaitement le management d'un protocole d'essai thérapeutique, d'assurer une qualité optimale du suivi du patient participant à cet essai et ainsi participer à la qualité des données de l'essai.

A l'heure européenne, il est important que L'IRC maîtrise l'anglais tant parlé qu'écrit car une partie des protocoles d'essais thérapeutiques est financée par des groupes pharmaceutiques internationaux.

L'Infirmière de Recherche Clinique est une infirmière hautement qualifiée qui a acquis une expérience certaine dans la prise en charge de patients inclus dans les essais grâce à une maîtrise du protocole tant sur le plan médical qu'administratif, par une implication mesurée pour répondre aux besoins du patient et de l'équipe soignante.

Elle fait partie d'une équipe pluridisciplinaire dont le rôle principal est de privilégier l'aide au patient dans cette démarche de soins en respectant les exigences du protocole d'essai.

L'expérience d'une Infirmière Praticienne en Hollande

Il y a trois ans, The Netherlands Cancer Institute A Van Leeuwenhoek décida de former des Infirmières Praticiennes (nurse Practicioner)en réponse à la pénurie constatée ou prévisionnelle d'infirmiers(e) et des Médecins.

Cette formation en interne est offerte aux Infirmières de Recherche Clinique qui ont acquis une expérience certaine dans le management d'un protocole d'essai thérapeutique et la prise en charge globale du patient. Cette formation correspond à l'évolution de leur spécialité.

L'Iinfirmière Praticienne
est sous la responsabilité du Médecin Investigateur qui lui délègue des tâches plus importantes dans le cadre strict d'un protocole :

  • Examens cliniques
  • Prescriptions d'examens radiologiques
  • Prescription pharmaceutique autorisée par le protocole
  • Evaluation de la demande du patient
  • Prise en charge des symptômes liés aux effets secondaires
  • Le Médecin référant présente le protocole au patient et évalue régulièrement le traitement.

L'Infirmière Praticienne intervient pour une prise en charge spécifique. Elle intègre dans son rôle une écoute ciblée du patient tout en prodiguant une information de qualité adaptée tout au bénéfice du patient.

l'Infirmière Praticienne doit impérativement connaître et reconnaître ses limites
et bien que cette fonction autorise une certaine autonomie, l'Infirmière Praticienne ne doit pas outrepasser ses prérogatives.

L'infirmière Praticienne en France : une vision futuriste

La complexité des protocoles d'essais thérapeutiques demande une gestion rigoureuse, dévoreuse de temps et il me semble que cette spécialité pourrait y répondre.

Le modèle hollandais que j'ai présenté, pourrait être adapté dans l'immédiat à notre philosophie actuelle des soins en terme de partage des responsabilités pour évoluer dans le futur vers une fonction à part entière.

L'infirmière Praticienne exerce dans les pays anglo-saxons et aux USA où le partage des tâches et des compétences dans le domaine de la santé, ne se pose pratiquement plus.

En France , la réflexion semble se développer sur fond de pénurie d'Infirmières et de Médecins et cette nouvelle spécialité pourrait être une alternative à ce problème récurent.

Il s'agit bien de créer un partenariat avec les Médecins pour qu'ils puissent se consacrer de façon plus importante encore aux patients, à la Recherche, à leur formation et à celles des internes et personnels paramédicaux.

Cette évolution de la carrière d'infirmière ne pourra s'entrevoir que par la validation de nouvelles compétences soit par une formation en interne soit par une formation universitaire de "Maîtrise de pratique clinique ". Cette fonction devra être acceptée et reconnue.

Bibliographie

  • La lettre du pharmacologue : volume 17 n°4 sept 2003
  • Réflexions sur la pénurie d'infirmières : Lorraine Hermoso, mars2003
  • Bulletin d'information en économie de la santé : Fabienne Midy 2002

Creative Commons License
Infirmière

Publicité

Commentaires (0)