SANTE AU TRAVAIL

Éducation pour la santé en entreprise : quel positionnement éthique pour l’équipe de Santé au Travail ?

Cet article fait partie du dossier:

Santé au travail

    Précédent Suivant

Récit d’une réflexion menée autour d’une campagne de prévention anti-tabac

Dans le cadre du Master « Audit, Expertise et Soins », les étudiants ont été invités à traiter une question éthique à partir d’une situation inspirée de la pratique professionnelle. Travaillant dans le domaine de la Santé au Travail, j’ai choisi le thème de l’éducation pour la santé. Pour le développer, je me suis appuyée sur les cours de messieurs F. GROS, P. MENGAL et R. GEADAH, professeurs à l’université de Paris XII, et des lectures sur le sujet.

Après avoir campé le contexte précis de la pratique posant question, nous verrons pourquoi le choix s’est porté sur ce thème. Nous présenterons ensuite le questionnement qui a aidé à clarifier le problème éthique et exposerons enfin le positionnement choisi.

1. Contexte et choix du thème

Le questionnement éthique que j’ai choisi de développer se situe donc dans le contexte particulier de la Santé au Travail. L’équipe concernée, composée d’un médecin et de deux infirmières, travaille au siège social d’une entreprise commerciale de 700 salariés. L’expérience relatée se déroule en 2005 avant l’interdiction totale de fumer dans les entreprises.

La Loi n° 91-32 du 10 janvier 1991 relative à la lutte contre le tabagisme et l’alcoolisme impose, à cette époque, des règles à respecter pour protéger les non-fumeurs sur leur lieu de travail.

Les dispositions de cette loi, un peu complexes et contraignantes pour l’employeur, ne sont pas appliquées dans cette entreprise. Les espaces de travail sont organisés en plateaux ouverts et il n’existe pas de locaux fumeurs. Dans de nombreux bureaux, c’est le chef de service qui donne le ton, selon ses convictions ou le fait qu’il est fumeur ou non. Les non-fumeurs peuvent, ou non, bénéficier de la réglementation en vigueur.

Les plaintes se multiplient à travers le CHSCT (Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail) qui rapporte une ambiance, entre collègues ou avec la hiérarchie, de plus en plus problématique. C’est dans ce contexte que la direction de l’entreprise demande au médecin du travail d’organiser une action collective sous la forme d’une « campagne de prévention anti-tabac dans le but d’inciter les fumeurs à cesser leur pratique ». La première réaction de notre équipe est d’accepter cette mission puisqu’il s’agit d’un problème où la santé des salariés est en cause et où il existe un risque pour les fumeurs passifs.

J’ai choisi de relater cette situation parce que, pour la première fois, s’agissant d’une action d’éducation pour la santé, j’ai ressenti un malaise entre mon rôle professionnel et mes convictions personnelles.

La promotion de la santé est une des missions essentielles de la Santé au Travail qui est, nous le savons, une médecine exclusivement préventive. J’y trouve un grand intérêt dans mon travail d’infirmière. Or, dans le cas qui nous occupe, j’avais l’impression d’être utilisée pour imposer en douceur aux salariés des conduites, des comportements répondant uniquement à des normes sociales.

Cette forme de soin, de nature éducative, constitue aussi une intervention sur l’humain - personne humaine ou groupes humains - et appelle aux mêmes interrogations éthiques que les actes techniques. En touchant aux comportements de l’individu, ne touche-t-on pas au plus intime de sa personnalité, de ses désirs, de ses représentations de lui-même et des autres ?

2. Questionnement éthiqueLors de la première réunion d’équipe sur la mise en place de cette action de prévention, j’ai pu faire part de mon ressenti et chacun a également donné sa position sur la question. La déontologie ne pouvant répondre à nos interrogations souvent plus personnelles que professionnelles, c’était donc un questionnement éthique, prenant en compte nos valeurs, qui s’imposait à nous.Nous nous sommes interrogés sur le sens de notre action et nous sommes...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)