MODES D'EXERCICE

Les établissements privés disposent d'une bonne image, mais...

Cet article fait partie du dossier:

Exercer dans le privé

    Précédent Suivant

Selon les résultats du premier baromètre de l'hospitalisation privée à but lucratif et non lucratif réalisé par ODOXA et Orsane, la santé privée dispose d'une bonne image auprès des patients et du grand public, mais pour les dirigeants d'établissements, l'organisation des services pose problème. Explications.

couloir d'hôpital

Les patients sont satisfaits de leur relation avec les établissements.

89 % des patients ayant fréquenté un établissement de santé privé se déclarent satisfaits de leur relation avec cet établissement, selon les résultats du premier baromètre de l'hospitalisation privée mené par ODOXA et Orsane1. De plus, 90 % ont une bonne image de la santé privée, contre 82 % des Français. Notons que le grand public a tendance à sous estimer le niveau réel de la satisfaction des patients. En effet, 64 % des Français pensent que les patients sont globalement satisfaits des établissements de santé privés. Par ailleurs, 60 % de la population a une mauvaise image du rapport qualité-prix des établissements privés, alors que 69 % des patients estiment qu'il est plutôt satisfaisant. 81 % des usagers estiment que les formalités administratives sont simples (contre 58 % de bonne image) et 85 % sont satisfaits de l'information qui a été communiquée (contre 68 % de bonne image). L'accueil et la gentillesse du personnel (93%) ainsi que la qualité des soins (90%) sont particulièrement bien évalués par les patients. De manière générale, le jugement des Français sur la qualité de la relation des patients avec les établissements de santé privés est inférieur de 18 points par rapport au niveau concret de la satisfaction patient : 75 % contre 93 %. En revanche, peu d'écart existe sur les domaines de la qualité des soins (85 % de bonne image et 93 % de satisfaction patient) ou des horaires d'ouverture (82 % et 93%).

infographie image établissements privé

Les dirigeants sont satisfaits du parcours de soins

Pour 70 % des chefs d'établissement privé, le parcours de soins des patients entre le médecin référent, les spécialistes et les hôpitaux se déroule de façon satisfaisante. Ils sont globalement en phase avec les Français (69%) et les patients (72 % de satisfaction), mais il en va autrement pour les personnels. En effet, 51 % des médecins se déclarent mécontents du déroulement actuel du parcours de soins.

Améliorer l'organisation des services

L'organisation des services et la gestion de l'absentéisme sont problématiques pour 73 % des chefs d'établissement. 53 % sont également particulièrement préoccupés par les dangers professionnels auxquels peuvent être confrontés les personnels (exposition au sang, aux pathologies des patients), 47 % par l'accompagnement des personnels à la conduite du changement, 38 % par les risques liés aux relations avec les patients et familles et 31 % par les risques psychosociaux et l'absentéisme.

infographie risques établissements privés

Note

  1. Enquête menée auprès d'un échantillon de 3001 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (grand public) interrogé par Internet du 9 au 20 avril 2015, de 482 personnes ayant été hospitalisées dans un établissement privé dans les trois dernières années (patients)  interrogées du 9 au 20 avril 2015 sur Internet et de 300 dirigeants d'établissements privés interrogés par téléphone du 7 au 17 avril 2015.
Creative Commons License

Retour au sommaire du dossier Exercer dans le privé

Publicité

Commentaires (0)