MODES D'EXERCICE

Hospitalisation privée et marché de l'emploi

Cet article fait partie du dossier:

Exercer dans le privé

    Précédent Suivant

En 2014, 572 créations nettes d'emplois ont été dénombrées dans le secteur sanitaire de l'hospitalisation privée commerciale, selon l'observatoire prospectif des métiers et des qualifications de la branche de l'hospitalisation privée sanitaire et médico-sociale, à l'occasion d'une conférence de presse pour la sortie de son rapport d'activité annuel.

collaboration soignantes dossier

Entre 2012 et 2020, près de 39 900 salariés pourraient être embauchés par le secteur hospitalier privé commercial

L'observatoire a comptabilisé 6 604 entrées de salariés (recrutements) du secteur sanitaire de l'hospitalisation privée commerciale, contre 6 335 sorties. Le rapport a été réalisé à partir des données sociales présentées dans les rapports de secteur de la Fédération de l'hospitalisation privée (FHP) et du Syndicat national des établissements et résidences privés pour personnes âgées (Synerpa) pour l'année 2014, précise l'observatoire.

En mai 2015, une étude réalisée par l'observatoire avec le cabinet Quadrat-Etudes estimait qu'entre 2012 et 2020, près de 39 900 salariés pourraient être embauchés par le secteur hospitalier privé commercial. L'hospitalisation privée représente près de 259 000 emplois et 3 000 établissements, indique l'observatoire. Environ 1 050 d'entre eux relèvent du sanitaire et 1 950 du médico-social. Dans le secteur sanitaire, le nombre moyen de lits par établissement s'élevait à 271 au 31 décembre 2014. Ce nombre a légèrement augmenté par rapport à 2013 (264 lits), précise l'observatoire, qui indique aussi que 79% des salariés travaillent dans la filière soignante, 14,3% dans la filière administrative et 6,7% dans la filière générale. Le taux de féminisation dans le secteur s'élevait à 84,83%.

La démission représente le premier motif de départ des salariés en CDI (à 57%), la deuxième étant le départ à la retraite (12,8%), suivi de très près par le licenciement (12,7%). Quel que soit le sexe, c'est la tranche d'âge des 26-35 ans qui enregistre le pourcentage le plus élevé de salariés en CDI. Dans 93,5% des cas, les établissements du secteur sanitaire ont eu recours à des CDD pour remplacer les salariés absents. En 2014, la durée moyenne de ces contrats...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (1)

chg

Avatar de l'utilisateur

14 commentaires

#1

degradation des conditions de travail dans le médico social

Dans le secteur médico social il y a peu d'IDE et la charge de travail augmente.
Les patients vieillissent ce qui occasionne des pathologies en plus de l'etat de dépendance.
Les soins augmentent (gastrostomie, picc line,perf sous cut,retour d'hospi plus précoce...).
Pour exemple 1 IDE pour 64 résidents avec traitement, dont 7 gastrostomies, 1 picc line, prises de sang et tout cela sur des lieux de vie différents éloignés à prendre en charge de 7h à 9h puis arrivent 30 résidents de plus et 1 IDE.
Les IDE s'épuisent. Les conditions de travail se dégradent.
Rien de réjouissant pour l'avenir.