SANTE AU TRAVAIL

Les infirmiers de santé au travail, ces experts en prévention

Cet article fait partie du dossier:

Santé au travail

    Suivant

La pratique infirmière en santé au travail – anciennement nommée médecine du travail – est depuis plusieurs années en constante évolution. À l’occasion de la 13e édition des Journées nationales d'études et de formation du Groupement des infirmiers de santé au travail (GIT) qui s’est tenue à Toulouse du 9 au 11 octobre, focus sur la collaboration/coopération pour ces experts en prévention.

Les infirmiers de santé au travail, ces experts en prévention

Il reste aux infirmiers de santé au travail encore du chemin à parcourir en matière de coopération… mais aussi de reconnaissance d'une spécialité de santé au travail avec une formation diplômante.

L'exercice infirmier en santé au travail est relativement méconnu. Certes, il ne concerne que près d’1% du nombre total d'infirmiers en exercice. Pour autant, comme l'a indiqué le Dr Corinne Piron, chef de l'Inspection médicale du travail à la Direction générale du travail (DGT) en préambule de la 13e édition des Journées nationales d'études et de formation du GIT, les infirmiers de santé au travail (IDE-ST) sont l’avenir de la santé au travail. Et ce, en regard notamment de la pyramide des âges des médecins du travail, mais aussi des nouvelles compétences qui leur ont été attribuées ces dernières années (cf. encadré Repères). En effet, exit le temps où l’IDE-ST faisait de la bobologie ou des tâches administratives, telles les déclarations d’accident du travail par exemple, dévolues aux ressources humaines a rappelé le Dr Piron. Révolu aussi celui où il assurait avant tout les soins d’urgence au sein des entreprises. Aujourd’hui, si ses missions sont multiples (1),  la prévention individuelle et collective en a la primauté. Ainsi, il assure le suivi individuel de la plupart des salariés (depuis le 1er janvier 2017, visites d’information et de prévention initiale/VIPI ou de suivi/VIPP dans le cadre de délégations des médecins du travail/protocoles, suivi individuel renforcé/SIR), réalise une veille sanitaire et épidémiologique et recueille des données de santé, participe à des actions en milieu de travail (sensibilisations diverses, participation au CHSCT…)...

Repères

Des coopérations bienvenues Des missions multiples donc qui s’effectuent de plus en plus en collaboration/coopération, comme ont pu en attester plusieurs intervenantes dans le cadre de ces journées lors d’une séance plénière organisée sur le sujet. Ce d’autant qu’il s’agit d’une évolution réglementaire invitant à des modes de travail en pluridisciplinarité au sein des services de santé au travail et avec les acteurs internes de l’entreprise autour d’un...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)