AU COEUR DU METIER

IPA en psychiatrie : les textes sont parus !

Cet article fait partie du dossier:

Pratique avancée

    Précédent Suivant

C'est officiel, la pratique avancée infirmière dispose à présent d'une quatrième mention : la psychiatrie et santé mentale. Les textes tant attendus ont finalement été publiés le 13 août, permettant ainsi aux professionnels intéressés de débuter leur formation à la rentrée 2019.

Les textes concernant les infirmiers de pratique avancé en psychiatrie et santé mentale sont parus !

Deux décrets et trois arrêtés décrivant les référentiels d'activité et de formation des infirmiers de pratique avancée en psychiatrie sont parus au Journal Officiel ce 13 août. Plus précisément, le premier décret borde l'exercice des futurs IPA lors de leurs stages. Ainsi, il modifie notamment le Code de la Santé publique afin que les prescriptions émises par les infirmiers de pratique avancée puissent être exécutées par d'autres professionnels de santé comme les pharmaciens d'officines ou d'autres infirmiers. Le texte intégre surtout une prise en charge de ces prescriptions par l'Assurance maladie. De même, l'assuré n'aura aucun surcoût à payer si l'IPA demande une consultation chez un spécialiste à la condition que cela soit fait dans le cadre d'un parcours de soin coordonné par le médecin traitant.

« Peuvent prétendre à la formation conduisant au diplôme d'Etat d'infirmier en pratique avancée, et exclusivement en vue de l'obtention de la mention psychiatrie et santé mentale, les titulaires du diplôme d'Etat d'infirmier de secteur psychiatrique tel que défini par l'article L. 4311-5 du code de la santé publique ».

Des modifications par rapport à l'arrêté de juillet 2018

D'autre part, le deuxième décret décrit, quant à lui, les modalités du diplôme d'IPA en santé mentale. Il s'agit, comme pour les trois autres mentions, d'un diplôme de grade master et s'adresse à tous les infirmiers. Cependant, en ce qui concerne les professionnels titulaires du diplôme d'Etat d'infirmier de psychiatrie, ils ne pourront accéder qu'à la formation de pratique avancée en santé mentale.

Au niveau des arrêtés, le premier est relatif à la formation et au régime d'études intégrant des points spécifiques à la nouvelle mention. Le deuxième texte modifie certains actes attribuables aux IPA et le dernier clarifie les modalités d'enregistrement à l'Ordre National Infirmiers pour ces nouveaux professionnels.

On remarque que les deux premiers arrêtés modifient celui du 18 juillet 2018 relatif aux actes techniques des IPA. En effet, selon Hospimedia, plusieurs actes sont ajoutés : par exemple, l'infirmier de pratique avancée pourra avoir recours aux techniques de médiation à visée thérapeutique sans prescription médicale et pourra, par la suite, interpréter les résultats. De manière générale, l'IPA pourra plus largement renouveler et adapter les pescriptions des produits de santé.

Journaliste infirmiers.com roxane.curtet@infirmiers.com  @roxane0706

Retour au sommaire du dossier Pratique avancée

Publicité

Commentaires (2)

cyril.caraveilhe

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#2

IPA

Il aurait été intéressant d'ajouter à l'article, les universités qui enseigne cette spécialité. J'ai beau cherché je n'arrive pas à trouver...

Cath6734

Avatar de l'utilisateur

3 commentaires

#1

Budget

petite question : est ce que la CNAM a budgeté ce nouveau statut ? pour le moment les IPA sont à l'expérimentation et donc pas payées ! où en est on exactement ?