PSYCHIATRIE

À lire – Les ruines du passé

par .

    Suivant

Stéphane Bronner a été primé pour la nouvelle Les ruines du passé écrite dans le cadre du septième concours Ascodocpsy qui récompense, chaque année, des textes traitant de psychiatrie.

Les ruines du passé hantent un vieil homme dans le moment présent...

Parmi les 253 nouvelles reçues par le jury du septième Prix Ascodocpsy, c'est celle de Stéphane Bronner intitulée Les ruines de passé qui a su se démarquer et répondre au mieux à la thématique Un endroit où aller. Ce concours est l'occasion de sensibiliser le grand public et les professionnels de santé aux troubles psychiatriques.

Quand les ruines du passé hantent le présent

Tout au long de son récit, Stéphane Bronner s'attache à suivre le parcours d'un vieil homme troublé. En effet, le village où il vit lui semble bien différent, alors qu'hier encore, tout était normal. Errant dans les ruelles délabrées, il cherche ses compagnons qui ne quitteraient leur maison pour rien au monde. En vain.

Les autres, ce sont les derniers insoumis s'accrochant à leurs bien. Avec lui, cela fait sept. Sept à s'acharner pour que leur vallée ne meure pas. Vaine obstination ! D'autant que tous ont vu leurs fils déserter la maison, le commerce, les champs de lavande, la bergerie ou les truffières.

Malgré la rage et le désespoir qui l'envahissent, le vieil homme est persuadé de retrouver ses amis chez l'un, ou chez l'autre, et ne manquera pas de leur demander quelques précisions sur cette blague plus que douteuse.

Comme chaque soir ils seront là, tous les sept, à faire semblant de ne pas avoir peur du lendemain. René, bien sûr, mais aussi le petit Victor, surnommé la fouine car il ne peut s'empêcher de mettre son nez dans les affaires des autres. Il y aura Eugène, surveillant sans cesse Antoine dont la tare transforme en catastrophe la moindre des initiatives. Edmond aussi, sera là.

Les nombreux appels du vieil homme restent sans réponse. À l'évidence, tous ses compagnons l'ont abandonné. Aucune explication rationnelle ne lui vient, et il commence sérieusement à être épuisé de toutes ces vaines recherches…

Sur la même longueur d'onde, thème du huitième concours Ascodocpsy

Toujours pour promouvoir une production écrite francophone sous la forme d'une nouvelle, le huitième concours Ascodocpsy aura pour thématique Sur la même longueur d'onde développée autour de la santé mentale. Les contributeurs peuvent d'ores et déjà se pencher sur leurs textes. Ils ont jusqu'au 1er décembre 2017 pour les faire parvenir à ascodocpsy@gmail.com.

Creative Commons License

Aurélie TRENTESSE  Journaliste Infirmiers.com aurelie.trentesse@infirmiers.com  @ATrentesse

Retour au sommaire du dossier Psychiatrie

Publicité

Commentaires (0)