INFOS ET ACTUALITES

Lol Project : la thérapie par le rire à l’hôpital

Cet article fait partie du dossier:

Médecin

    Précédent Suivant

L’hôpital n’est généralement pas un endroit qui donne envie de rire, les gens sont souvent triste, faisait remarquer un participant de l’opération. Pour lui donner tort, l’hôpital Foch, à Suresnes, a invité le photographe David Ken, auteur du LOL Project. Le principe ? Photographier personnel soignant et patients en duo et en plein éclat de rire.

Lol Project

Pour ses 80 ans, l’hôpital Foch, à Suresnes, a donné carte blanche au photographe David Ken. Devant son objectif, patients et personnel hospitalier étaient invités à rire.

Sur les clichés qui tapissent le couloir et le hall d’accueil de l’hôpital, on voit des patients, leur famille ou le personnel médical, blouses blanches et stéthoscope autour du cou, riant aux éclats. Ces portraits aux fous rires particulièrement francs sont le résultat d’une séance photo très spéciale qui s’est tenue à l’hôpital Foch de Suresnes, dans le 92. A l’occasion de ses 80 ans, l’établissement de santé a invité le photographe David Ken, auteur de ce LOL Project , dans ses murs. Le concept de l’opération ? Réaliser un portrait en plein lâcher-prise. Le photographe a donc passé deux jours à prendre les volontaires en photo. 160 personnes ont défilé devant son objectif, toujours en duo.

Nous avions compté six minutes par photo. Nous avons tout de suite eu beaucoup d'inscriptions, mais le second jour, il y avait la queue dans le couloir devant le studio. Le rire est communicatif, se réjouit Valérie Moulins, directrice de la communication de l’hôpital. Tout le monde s’est d’ailleurs prêté au jeu : personnels soignants, médecins mais aussi, personnels administratifs et techniques, patients, familles des patients...

Dans le hall de l’hôpital, on entendait des éclats de rire toute la journée... C’était très inhabituel

  • Lol project cadre
  • Lol project couloir

Des photos réjouissantes

Un jour, quelqu’un a posé une question très simple à David Ken : qu’est ce qui fait une grande photo ? Le photographe a eu cette réponse : c’est un portait en plein lâcher-prise. C’est ce principe qu’il a appliqué pour réaliser ses portraits à l’hôpital. Sa recette pour faire rire les gens aux éclats, il la garde pour lui, mais il a des trucs, assure Valérie Moulins qui l’a observé durant ces deux jours.  48h de prise de vue qui ont marqué les esprits selon elle : ces deux jours étaient particulièrement incroyables. Le studio avait été monté près du hall d'accueil et on entendait des éclats de rire toute la journée... C’était très inhabituel ! Le photographe David Ken, qui reproduit l’opération dans d’autres lieux, a déjà 15 000 LOL à son actif. Pour lui, faire ces photos devient vite une drogue dont on ne peut plus se passer. C’est ça qui est incroyable, ça fait du bien aux autres mais à moi aussi !.

C’était génial votre truc ! Quand est-ce qu’on recommence ?

Un mur de visages et autant d’éclats de rire

Les photos réalisées à l’hôpital Foch ont depuis été développées en grand format et accrochées dans le hall de l’hôpital. Les retours sont très « positifs » d’après Valérie Moulins. Les patients comme le personnel nous disent que cela leur fait du bien de voir des gens rire, que ce n'est pas commun à l'hôpital. Bilan de l’opération ? Valérie Moulins l’assure, ceux qui la croisent n’ont que ces mots à la bouche : c'était génial votre truc ! Quand est-ce qu’on recommence ?

Creative Commons License

Journaliste Infirmiers.com susie.bourquin@infirmiers.com @SusieBourquin

Retour au sommaire du dossier Médecin

Publicité

Commentaires (0)