MODES D'EXERCICE

Nouvelle mission EPRUS pour Jean-Arnaud

Cet article fait partie du dossier:

Humanitaire

    Précédent Suivant

Il y a quasiment un an, jour pour jour, je vous racontais « ma » première mission au service de la réserve sanitaire (EPRUS) en Guyane : l’attente qui l’a précédée, l’angoisse et le doute qui ont pu l’accompagner et surtout la joie d’y avoir participé ! En juin dernier, c'est une mission Guadeloupe qui m'est proposée suite à l'épidémie de chikungunya qui sévit sur l'île. Au programme : adrénaline, honneur et bonheur d'épauler 15 jours durant les équipes soignantes locales.  Récit d'une longue attente...

Lorsque vous êtes réserviste EPRUS comme moi, et ce depuis peu, en 2012, jour après jour, vous « guettez » les messages dans votre boite mail avec l'espoir secret d'y trouver un message de pré mobilisation ! Depuis mai 2013, date de ma première mission en Guyane, et jusqu'au printemps 2014, le calme a régné. Pas de propositions, seules quelques pré -mobilisations - notamment en Polynésie Française - qui m'ont fait rêver, mais rien de concret.

Ayant accompli l’ensemble des formations proposées à ce moment-là, je m'impatiente ! L’EPRUS est une « grande famille » de réservistes, des liens forts se créent et chacun partage ses attentes ou ses retours d'expérience. L'espoir de partir est permanent. On rêve au fameux « Ordre de mission », sésame ultime au départ, qui nous permet d'intégrer une équipe et d’accomplir « notre mission » de réserviste.

Paquetage réserviste EPRUS

Partir, le voeu le plus cher du réserviste sanitaire, avec un paquetage dédié...

L'attente et l'envie...Au printemps 2014, une pré-alerte est donnée pour un dispositif prudentiel autour de l’anniversaire du débarquement en Normandie. La petite flamme qui brûle en moi, se ravive et je candidate, bien entendu, dans l’attente d’une réponse. Une longue attente qui, une fois encore n'aboutit pas en ce qui me concerne. Je suis déçu d’autant que je n’avais jamais participé à ce genre de dispositif.Quelques jours plus tard, appel en absence de Karine D., travaillant à la cellule...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)