PARAMEDICAL

« La nuit, je fais 80 % de tâches ménagères ! »

A la suite de la publication de l'article "Euh... Heureux les soignants ?", Martine, aide-soignante de nuit, a tenu à témoigner de ses conditions de travail et de son "bonheur" au travail...

Soignants tâches ménagères

Le déroulement de la nuit de travail s’articule autour de nombreuses tâches ménagères : laver, vider, préparer...

Après la lecture de l'article traitant du bonheur au travail des soignants, j'en ai déduit que le métier de soignant (IDE, AS, agent de soins et agent des services hospitaliers) devait être une vocation pour durer dans le temps au regard des charges d’exécutions, des tâches demandées et des conditions de travail dans lesquelles nous exerçons nos fonctions. Ce que nous apportons aux autres nous fournit l’espoir de tenir dans notre métier ainsi qu'un sentiment d’utilité à la fois public et privé. Privé dans le sens où l'on se sent satisfait de ce que nous faisons... Satisfait d'apporter et de partager quelque chose. Mais dans quelles conditions ?....

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (1)

Creol

Avatar de l'utilisateur

26 commentaires

#1

La bonne ambiance des ephad

Comme le montre le témoignage de cette dame, la mentalité "maison de retraite" est une abomination soignante. Vos "collègues" se transforment petit à petit en des bêtes d'efficacité et qui ne vos accorde aucun manquement, vous êtes par dessus le marché stressé par une direction qui ne veut pas de soignants mais des machines programmés à exécuter des tâches.