INFOS ET ACTUALITES

"Plus un établissement est important, plus il y a de situations conflictuelles"

    Suivant

Un décret décrivant la mise en application d’une médiation au sein des établissements de santé et médico-sociaux de la fonction publique est en passe d’être signé. Il devrait être publié au milieu de l’année 2019. Le but est de parvenir à mettre à disposition en interne, au niveau régional et national des médiateurs pour permettre une bonne qualité relationnelle au travail dans le monde de la santé.

"Plus un établissement est important, plus il y a de situations conflictuelles"

Vers un décret pour gérer les conflits interprofessionnels dans les établissements de soin

Au sein du bloc opératoire, il y avait un désaccord entre la cadre en charge de la gestion du bloc et une des infirmières. Au départ, avec beaucoup de bonne foi, chaque membre de l’équipe a pris partie pour l’une ou pour l’autre, ce qui a jeté de l’huile sur le feu. Cela s’est terminé par deux camps qui s’affrontent. Chacun restant sur ses positions, la mésentente s’est cristallisée. De même, pour la direction qui, une fois sollicitée, a appliqué le code du travail et envenimé encore davantage la situation. Cela a fini par une altération du bon fonctionnement du bloc avec mise en jeu de la sécurité des patients. Cet événement raconté par le directeur d’une clinique privée fait écho à plusieurs autres conflits entre professionnels qui, après avoir fait boule de neige, peuvent avoir de lourdes conséquences.

C’est pourquoi un décret encore en cours de négociation vise à mettre en place des médiateurs dans le secteur de la santé et des soins. Cela sera un service public mis à disposition des établissements de la fonction publique, qu’ils soient hospitaliers ou médico-sociaux. Il concernera par contre l’ensemble des personnes qui y sont employées (médecins, soignants, personnels administratifs…), explique Edouard Couty, médiateur national qui est en charge du texte. Cela fait deux ans, que le chargé de mission et ancien directeur d’hôpital travaille sur ce projet de médiation. D’abord seul, un médecin l’épaule à présent dans le développement du dispositif. Les effectifs ont doublé, ironise le principal intéressé. Ils ont épluché déjà à mi-mars 128 dossiers de litiges entre praticiens en 18 mois. Pourtant, l’intention finale n’est pas de se limiter aux médecins mais de pouvoir aider les 1,4 million de personnels de ces structures sanitaires. Le but est de développer un réseau avec des médiateurs nationaux, régionaux et locaux exerçant au sein même des établissements.

Comment faire quand deux personnes ont des statuts différents ? Ou des niveaux hiérarchiques distincts ? Cela doit arriver assez souvent L’expérience de l’AP-HP : les médecins d’un côté, les soignants de l’autre… En attendant que le cadre réglementaire soit enfin fixé via la publication du texte, au niveau local les expérimentations perdurent, notamment à l’AP-HP. Si, en ce qui concerne exclusivement les médecins, un poste de conciliateur est...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)