PSYCHIATRIE

Psychiatrie : limiter les mesures de contention et d'isolement

    Suivant

Dans son rapport d'activité de l'année 2016, le contrôleur général des lieux de privation de liberté (CGLPL), Adeline Hazan, a présenté ses observations et ses recommandations en ce qui concerne les établissements de santé mentale, notamment à propos des mesures d'isolement et de contention souvent jugées abusives. Merci à Hospimedia de partager cet article avec la communauté d’Infirmiers.com.

Solitude et détresse, vide

Les établissements de santé mentale sont incités à limiter les mesures d'isolement et de contention.

Durant l'année 2016, vingt-huit établissements de santé habilités à recevoir des patients hospitalisés sans leur consentement ont été contrôlés. Le nombre de saisines a nettement augmenté, principalement pour des motifs de procédures (notamment la contestation des hospitalisations), l'accès aux soins, et le placement à l'isolement. À la suite de l'adoption de la loi du 26 janvier 2016 sur la modernisation du système de santé, seuls deux établissements ont mis en place la traçabilité, dans un registre, des mesures d'isolement et de contention. Le contrôleur général des lieux de privation de liberté (CGLPL) affirme la volonté des pouvoirs publics de faire diminuer ces pratiques. Du fait de l'absence de concertation pour l'application de ces mesures dans certains établissements, le rapport note d'importantes atteintes aux droits des personnes en matière de sécurité, droit à l'intimité, droit de recevoir des visites ou encore droit à la dignité avec par exemple des patients placés nus en isolement.

Favoriser une prise en charge adaptée

Le CGLPL insiste sur la prise en charge des patients détenus et souhaite voir changer les pratiques fréquentes de leur placement en chambre d'isolement ou sous contention, "indépendamment de leur état clinique et parfois pendant toute la durée de leur séjour". Le rapport préconise donc d'adopter de façon urgente une circulaire d'application des nouvelles dispositions de l'article L3222-5-1 du Code de la santé publique afin de permettre une traçabilité de toute mesure d'isolement et de contention mise en œuvre,...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)