TABACOLOGIE

Tabagisme et qualité de vie

Cet article fait partie du dossier:

Tabacologie

    Précédent Suivant

Le tabagisme est à l’origine de nombreuses perturbations concernant les habitudes de vie du fumeur. Alimentation, sommeil, activité physique, stress ou encore l’entourage du patient, sont tous des facteurs impactés par le comportement tabagique. Des facteurs qui interagissent et constituent autant de facteurs de risque pour la santé du sujet. Lionel Louis nous propose une synthèse de son mémoire réalisé dans le cadre d'un DU d'ingénierie et de conseil en santé et prévention active (2013/2014 - Université du Maine - Mans). Merci à lui.

fumée cigarette

Le tabagisme nuit à la qualité de vie.

Le tabagisme est une maladie chronique1 dont les conséquences sont le plus souvent évoquées avec un regard médical. Fumer est un comportement qui nuit à la santé ; un comportement qui représente le premier facteur de risque de cancer et qui est responsable de plus de 20% de la mortalité mondiale selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Le tabagisme induit aussi des comportements plus insidieux mais tout autant délétères pour l’homme. Des comportements avec des conséquences moins visibles, qui s’installent avec le temps et finissent par composer le quotidien du fumeur.

Le comportement tabagique influe directement sur les habitudes de vie. L’alimentation du fumeur est différente de celle du non-fumeur, son activité physique est le plus souvent réduite à sa plus simple expression, et il en va de même pour les liens existant entre le tabac et le sommeil, le stress ou encore l’entourage du fumeur… Le tout fonctionnant dans un engrenage où chaque facteur interagit avec les autres.

Tabac et alimentationLa nicotine agit en plusieurs points sur l’alimentation du fumeur. Elle a une action anorexigène, entraine une satiété plus précoce2, augmente la dépense énergétique en majorant le métabolisme basal et diminue le stockage des graisses. L’ensemble de ces mécanismes entraine un déficit pondéral modéré chez le fumeur par rapport au non-fumeur.Mais l’alimentation du fumeur est aussi modifiée du fait de la dépendance même du sujet à la...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)