PSYCHIATRIE

A la télé - Dans la peau d'un bipolaire...

    Suivant

Le mardi 18 mars 2014 à 20 h 35 sur France 5, l'émission "Le monde en face", présentée par Carole Gaessler, s'intéresse à la maladie bipolaire. Au travers de témoignages de malades, dont le peintre Gérard Garouste, les experts en plateau après la diffusion du documentaire "Dans la peau d'un bipolaire : de l'ombre à la lumière" lèvent le voile sur une affection encore mal connue, pourtant fréquente et très invalidante. Rencontre avec des bipolaires qui racontent leur mal de vivre.

Cet article est paru dans LE MAG de France 5, tous les temps forts du 15 au 21 mars 2014.

emission le monde en face dans la peau d'un bipolaire

Diagnostiquée en 2010, Marianne raconte des moments d'intense souffrance. © Capa

La première fois que je me suis retrouvée tétanisée, c’était dans un supermarché. […] Je suis arrivée devant le rayon charcuterie et je ne pouvais rien acheter. […] Impossible de choisir, impossible de dépenser de l’argent aussi ; alors que je ne suis pas particulièrement radine, je me voyais ruinée. […] Là ont commencé quinze jours horribles où je ne dormais plus, j’étais dans une insomnie totale, dans l’obsession de choses sans importance qui prenaient des proportions totalement délirantes la nuit, et là je me suis dit : je deviens folle. L’architecte et décoratrice Marianne Colombani, 51 ans, a ressenti les premiers symptômes de la maladie lors d’une simple course. Denise Mignot, une retraitée de 67 ans, se souvient, elle, de se retrouver en dépression à l’âge de 10 ans, à la suite d’un déménagement. […] Si je pleurais chez moi, c’était la catastrophe, mon père ne comprenait pas et pouvait être violent, [alors] j’allais sur un banc et là je pouvais pleurer pendant des heures . Marianne et Denise font partie des 600 000 Français atteints d’une affection autrefois appelée psychose maniaco-dépressive.

De l’exaltation à la dépressionConnue aujourd’hui sous le nom de trouble bipolaire1, la maladie se caractérise, selon le Dr Christian Gay, psychiatre, par une évolution très particulière avec des montées et des descentes un peu comme une balançoire . Pendant les périodes « hautes », les symptômes sont spectaculaires : hyperactivité, hypersexualité, achats compulsifs… Le photographe Yann Layma a ainsi acquis des milliers de choses, des bibelots, des...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (1)