COORDINATEUR

Vers une valorisation du rôle des infirmiers coordinateurs en Ehpad

    Précédent Suivant

La Fédération française des associations de médecins coordonnateurs en établissement (Ffamco-Ehpad) et la Fédération française des infirmières coordinatrices en établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ffidec) ont signé le 21 novembre 2016 une convention de partenariat.

consultation infirmière

Médecins coordonnateurs et infirmières coordinatrices en Ehpad : la Ffamco et la Ffidec signent un partenariat.

Cette signature de convention était prévue dans le cadre des Journées annuelles de la Société française de gériatrie et gérontologie (SFGG), organisées depuis le 21 novembre jusqu'au 23 novembre 2016 à Paris.

La Ffidec, présidée par Blandine Delfosse, a été créée en mars 2016, rappelle-t-on. La Ffamco, elle, fête ses 10 ans cette année. On est déjà partenaires sur le terrain depuis plus de 10 ans, c'est donc normal qu'on aide les infirmières coordinatrices à se faire entendre au niveau national. La signature de ce partenariat lors des 10 ans de la Ffamco a une portée symbolique, a commenté Nathalie Maubourguet. Il est important que les infirmières se constituent en fédération indépendamment des médecins coordonnateurs, notamment pour les relations avec les conseils départementaux, a-t-elle jugé. La Ffamco va continuer à les aider, à faire leur promotion et à travailler sur une fiche de poste, qui n'existe toujours pas clairement. Elle a rappelé que dès 2009, dans le rapport sur les médecins coordonnateurs dont elle est l'une des coauteurs, rendu à l'alors secrétaire d'Etat chargée des aînés, Nora Berra, on avait demandé une formation nationale, qui n'a pas abouti du fait de la collaboration complexe avec le ministère de l'enseignement supérieur.

Trois objectifs président à ce partenariat, a détaillé Nathalie Maubourguet : que les infirmières coordinatrices aient des missions aussi claires que les médecins coordonnateurs dans le cadre d'un véritable statut encadré par un texte législatif, qu'elles aient un diplôme national, et que médecins coordonnateurs et infirmières coordinatrices "soient sur la même ligne de réflexion sur les bonnes pratiques en Ehpad". Elle a cité la prise en charge de la fin de vie : Doit-on, ou non, promouvoir une infirmière en Ehpad la nuit, au risque de pouvoir prendre en charge des pathologies plus lourdes, mais qu'on ne pourra pas assumer le jour par manque d'aides-soignants ?, a-t-elle interrogé.

Concrètement, en guise de soutien, la Ffamco va demander aux associations départementales de médecins coordonnateurs de se réunir au moins une fois par an avec les associations locales d'infirmières coordinatrices, et aider soit à créer de telles associations, soit si elles existent, à les promouvoir. Il s'agira aussi de davantage associer les infirmières aux actions des médecins.

La Ffamco et la Ffidec se réuniront une fois par an au moins lors de journées nationales, a-t-elle également précisé.

La Ffamco, une société savante

Nathalie Maubourguet a aussi détaillé les projets de la Ffamco pour 2017. La fédération veut se positionner en tant que société savante et se lancer dans la recherche en Ehpad. Les statuts de la fédération sont déjà prévus pour ça, a-t-elle expliqué. Elle compte s'aider des gérontopôles régionaux, notamment celui du CHU de Toulouse.

Parmi les sujets de recherche à venir, la présidente de la fédération a cité la détermination d'un profil précis de résident d'Ehpad, au-delà des travaux de la direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees). Certains gérontopôles l'ont fait, mais localement, en région. On veut un recensement en national, a-t-elle souligné.

La fédération compte également se restructurer en lien avec les nouvelles régions. Organisée jusqu'ici en échelons local et départemental, elle compte créer un échelon régional, et que chaque président de fédération régionale puisse intégrer la fédération nationale. Il faut pour cela clarifier les statuts de la Ffamco, a précisé Nathalie Maubourguet.

Interrogée sur la fédération concurrente MCoor et son futur livre blanc, Nathalie Maubourguet a rappelé que dans ses statuts, MCoor ne représente pas que les médecins coordonnateurs en Ehpad, mais tous les médecins coordonnateurs dans le médico-socialDonc, en théorie, on est complémentaire, a-t-elle commenté, précisant ne pas exclure de travailler avec cette association.

Retour au sommaire du dossier Coordinateur

Publicité

Commentaires (1)

binoute1

Avatar de l'utilisateur

546 commentaires

#1

pfff

c'est marrant, y'a bien que dans le petit monde des ehpad que la faute persiste : médecin coordIinateur