INFOS ET ACTUALITES

Vers une reconduction de la grève des IADE

Après le succès de la manifestation parisienne, largement relayée par les médias, le SNIA (Syndicat national des infirmiers anesthésistes) appelle les IADE à reconduire la grève dès lundi. Pour lui, les engagements ministériels sont en-deça des promesses et des attentes de la profession.

À l’appel d’une intersyndicale réunissant SUD santé, le syndicat national des infirmiers anesthésistes (SNIA), le collectif IADE (Infirmiers anesthésistes diplômés d’État) de l’UFMICT-CGT et des collectifs IADE régionaux, entre 700 et 1 500 infirmiers anesthésistes ont manifesté devant le ministère de la santé ce vendredi 1er octobre. Une délégation de 11 représentants des manifestants a été reçue par les services de ce ministère, mais le SNIA (http://www.snia.net/) dénonce l’absence de membres du cabinet de Mme Bachelot et un « dispositif anti-terroriste pour les infirmiers anesthésistes venus négocier ».

Par ailleurs, les collectifs régionaux ont appelé à une manifestation surprise sur les Champs-Élysée, qui a rassemblé un millier d’infirmiers. Selon les témoignages de plusieurs journalistes (par exemple, dans le Parisien du 1er octobre) et comme le montrent quelques vidéos (par exemple, sur BFMTV), les forces de l’ordre sont intervenues brutalement pour disperser les manifestants. Plusieurs centaines d’entre eux se sont rassemblés devant le siège de l’UMP.

Dans un communiqué de presse publié le vendredi 1er octobre, le ministère de la santé estime que la grève a été suivie ce jour par 25,18% des infirmiers anesthésistes des hôpitaux. Il rappelle ses engagements vis-à-vis de ces professionnels : « reconnaissance du niveau master de leur diplôme, confirmation de l’exclusivité de compétence du métier d’infirmier anesthésiste, création d’une prime spécifique. »

Pour le SNIA, « les propositions du ministère de la santé concernant la revalorisation salariale des infirmiers anesthésistes, l’allongement de la durée de carrière et les conditions d’accès au master pour l’ensemble de la profession, demeurent inacceptables au regard des promesses antérieures et des attentes de la profession. »

La manifestation parisienne ayant été incontestablement un succès, notamment médiatique, le syndicat national des infirmiers anesthésistes appelle à la reconduction du mouvement de grève lancé le 1er octobre jusqu’au 8 octobre.

Creative Commons License
Rédacteur en chef IZEOS
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Publicité

Commentaires (2)

aqrv

Avatar de l'utilisateur

94 commentaires

#2

SOLIDARITE

Avec les iades, solidarite pour la reconnaissance de la penibilite dans notre profession, solidarite contre l'ordre infirmier....Peuple infirmiers soulevent TOI !!!!!!!!!!!!

tchitcheman

Avatar de l'utilisateur

10 commentaires

#1

VENDREDI NOIR

..j'habite à Bastia est j'ai fait le deplacement avec deux collegues dont un d'ajaccio..et ce que j'ai vu m'a choqué..!
matraquage, gaz lacrymo, utilisation de "barbouze" en civile..!
mais quelle honte..!
le bouquet final expulsionde nos leaders par le GIPN.!!

mais qu'est devenu mon pays.!!
fiére de ma corporation..!
ne lachons rien

"VINCEREMU"