TFE

TFE - La relation de confiance soignant/soigné

En novembre 2011, Romain Templier, étudiants de 3e année à l'Institut de formation en soins infirmiers Bertrand Schwartz (promotion 2008-2011) soutenait avec succès (note de 54/60) son travail de fin d'étude sur le thème suivant : «  La relation de confiance soignant/soigné ». Il souhaite aujourd'hui le partager avec la communauté d'Infirmiers.com et nous l'en remercions.

TFE Romain TemplierRomain Templier argumente ainsi son travail de recherche : « Lors de mes stages, j’ai eu souvent l’occasion d’observer le travail qu’un infirmier peut accomplir, que ce soit au niveau des soins, de son travail administratif, ou du relationnel. J’ai également pu remarquer des situations de soins où l’infirmière s’est trouvée confrontée à des refus de soins ou, a contrario, des infirmières qui refusaient d’aller soigner un patient par peur.

Ma première question a déjà était de savoir à quoi était dû ces refus, de part et d’autre. En avançant dans ma formation, j’ai compris qu’un gros travail restait à faire, pour éviter ces refus, ces échecs. J’ai donc cherché à comprendre les raisons de ces échecs, et en analysant ces situations j’ai constaté qu’un manque de confiance mutuel, soigné, infirmier pouvait en être la cause.

Suite à ce constat, j’ai orienté mon travail sur la relation de confiance entre le soignant d’une part, et le soigné d’autre part, en me posant la question suivante : en quoi l’instauration d’une relation de confiance entre le soignant et le soigné améliore-t-il le soin ?

Au travers des situations vécues pendant mes stages et mes recherches, j’ai constaté que « prendre soin » de la personne, est non seulement mieux pour le patient, mais également plus gratifiant pour le soignant ; gratifiant dans le sens où on se met dans une position de réflexion par rapport au patient. Et ce « prendre-soin » doit nous aider à instaurer un climat de confiance entre le soigné et l’infirmier. Celui-ci permettra une communication qui facilitera l’obtention d’informations de la part du patient. Dès le début de l’hospitalisation du patient, il est essentiel de lui démontrer une prise en charge physique et psychologique, et non pas une appréciation ou un jugement de sa personne ou de son vécu. Nous ne sommes pas là pour le juger, mais pour l’aider. En conclusion, chaque soignant doit tout faire pour mettre en confiance le patient. Pour cela il doit l’écouter, lui parler, le rassurer, l’aider. D’ailleurs n’est-ce pas les principales qualités personnelles, mais aussi professionnelles que l’on demande à un infirmier ? »

< Lire le TFE « La relation de confiance soignant/soigné » (PDF) >

N'hésitez pas à nous adresser vos TFE, à partir du moment où ils ont été soutenus, et notés, et nous les publierons sur Infirmiers.com. Pour cela, envoyez le à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. .

Pour accéder à tous les TFE c'est par ici !

Creative Commons License

Rédactrice en chef IZEOS Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Publicité

Commentaires (0)