AU COEUR DU METIER

L’ordre infirmier répond aux questions les plus fréquentes

Cet article fait partie du dossier :

ONI

Communiqué de Presse de l'ordre des infirmiers

En créant l’Ordre National des infirmiers, le législateur a souhaité confier à une institution indépendante toutes latitudes pour lui permettre d’assurer la promotion et la défense de l’ensemble de la profession infirmière, quelle que soit sa pratique, son mode d’exercice, sa région. Afin de garantir son indépendance, d’assurer ses missions et d’assumer son fonctionnement, la cotisation annuelle est obligatoire pour tous les infirmiers et infirmières en exercice.

Actuellement, les élus ordinaux des départements font face à une demande d’information très forte de la part des infirmiers et des infirmières et de leurs employeurs. C’est pourquoi l’Ordre National des Infirmiers propose les réponses aux questions les plus fréquemment posées par les professionnels de santé.

A ce jour, tous les dossiers d’inscription ont été envoyés à l’adresse professionnelle des infirmières et infirmiers en exercice. L’Ordre National des Infirmiers reçoit de nombreuses réponses, celles et ceux dont le dossier est complet recevront très prochainement leur carte professionnelle européenne et leur caducée. La carte atteste la qualité de membre de l’Ordre National des Infirmiers. Quant au caducée, il témoigne au public de l’appartenance à la profession infirmière et symbolise les droits et les devoirs découlant des valeurs de la profession.

Est- il obligatoire de s’inscrire au tableau pour exercer ?

L'infirmier, afin d'exercer sa profession, doit (1) :

  • s'inscrire au tableau tenu par l'Ordre National des Infirmiers,
  • faire enregistrer ses diplômes, titres, certificats ou autorisations auprès de la Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales (DDASS) du département d'exercice professionnel.

En l'absence d'exercice, vous ne serez pas inscrit(e) au Tableau de l'Ordre de votre département et n'aurez pas à payer la cotisation annuelle. Vous devez signaler votre situation par courrier à l’Ordre National des Infirmiers, TSA 44136, 77282 Avon Cedex.

Tout infirmier qui exercerait sans être inscrit au tableau de l'Ordre s'exposerait à des poursuites pour exercice illégal ainsi que son éventuel employeur.

Est- il obligatoire de remplir le formulaire d’inscription au tableau ?

Les réponses aux questions posées dans le formulaire sont obligatoires. Le défaut de réponses pourrait entrainer soit un refus d’inscription, soit une enquête du conseil départemental compétent.

Quelles pièces sont à fournir ?

Le formulaire d’inscription au tableau doit être signé, comporter le numéro ADELI (Conformément aux articles L. 4112-3 à L4112-6 du code de la santé publique) (enregistré sous le n°, attesté soit par la DDASS soit par la préfecture) et complété de l’adresse de correspondance.

Il doit être obligatoirement accompagné des pièces justificatives à savoir :

  • la photocopie d’un diplôme d’Etat d’infirmier recto verso,
  • la photocopie de la pièce d’identité recto verso,
  • le paiement de 75€.

Les autres pièces devront être fournies dans les plus brefs délais auprès du conseil départemental dont l’infirmière ou l’infirmier dépend.

Il n’y a pas lieu de faire certifier conforme les photocopies des pièces justificatives.

Ainsi les infirmières et infirmiers salariés doivent fournir des photocopies des contrats de travail liés à leur exercice professionnel. Un certificat de position administrative peut éventuellement remplacer la photocopie du contrat de travail et la photocopie de la carte professionnelle.

La photocopie de la dernière fiche de paie peut ne pas faire apparaitre les montants perçus.

Existe t-il une équivalence de diplôme au sein de la communauté européenne ?

Si l’infirmier ou l’infirmière est ressortissant(e) d'un Etat membre de la Communauté Européenne, il (elle) doit présenter un titre de formation d'infirmier (2)

Il existe une liste établie par arrêté du Ministre chargé de la Santé (2) fixant la listes des diplômes, certificats et autres titres d’infirmier responsable des soins généraux délivrés par les Etats membres de l’Union Européenne (4).

Pourquoi demande t- on à l’infirmière ou l’infirmier les sanctions ou condamnations non amnistiées ainsi que l’extrait du casier judiciaire n°2 ?

L’infirmière ou l’infirmier qui exerce sa profession en France et s’inscrit au tableau de l’Ordre National des Infirmiers doit remplir des conditions de moralité, d'indépendance et de compétence nécessaires, et ne pas présenter une dangerosité à l’égard des patients. Un extrait du casier judiciaire n°2 est obligatoire pour la constitution du dossier d’inscription au tableau de l’ordre.

Que faire des dossiers d’inscription des infirmières qui n’exercent plus à l’adresse indiquée ?

Les dossiers doivent être retournés à l’Ordre National des Infirmiers, TSA 44136, 77282 Avon Cedex (adresse en haut à gauche de l’enveloppe) avec la mention NPAI. Il en est de même pour les personnes décédées, la mention DCD doit être inscrite sur l’enveloppe et renvoyée à l’expéditeur.

La procédure de collecte des informations figurant dans le dossier d’inscription au tableau, est- elle conforme aux dispositions de la loi informatique et libertés (5) ?

Ce traitement a fait l’objet d’une déclaration auprès de la CNIL. Par ailleurs, le dossier d’inscription rappelle le droit des personnes et notamment leur droit de rectification.

Que doit faire l’infirmier ou l’infirmière qui n’a pas reçu son dossier d’inscription ?

Le dossier d’inscription est téléchargeable sur les sites des conseils départementaux ou sur demande écrite auprès du conseil départemental de l’Ordre des infirmiers de leur lieu d’exercice ou sur infirmiers.com

Que se passe t- il lorsqu’un infirmier ou une infirmière a changé de lieu d’exercice et ne l’a pas signalé à la DDASS et n’a pas reçu son dossier d’inscription au tableau ?

Le dossier d’inscription peut être téléchargé sur les sites des conseils départementaux ou demandé auprès du conseil de l’ordre des infirmiers de son département ou sur infirmiers.com: http://www.infirmiers.com/pdf/Dossier-d-inscription-au-tableau.pdf

Il doit au préalable régulariser sa situation auprès de la DDASS de son nouveau lieu d’exercice. Il transmet son dossier d’inscription à l’Ordre National des Infirmiers (TSA 44136, 77282 Avon) en inscrivant son nouveau numéro ADELI.

Le Conseil Départemental statuera sur sa demande d’inscription au tableau.

Les retraités et les infirmiers qui ont cessé leur activité sont ils concernés par l’inscription au tableau ?

L’obligation d’inscription au tableau et par conséquent l’appel à cotisation ne concerne pas les infirmières et infirmiers qui n’exercent plus en France. Toutefois, ils peuvent adhérer volontairement.

Le conseil départemental peut-il refuser une inscription au tableau ?

Le Conseil Départemental de l’Ordre contrôle l’inscription au Tableau de l’Ordre de l’infirmier ou l’infirmière et peut la refuser si le demandeur :

  • ne remplit pas les conditions légales,
  • s’il est frappé d’une interdiction temporaire ou définitive d’exercer en France et à l’étranger,
  • ou si le professionnel ne remplit pas les conditions de moralité, d'indépendance et de compétence nécessaire, ou présente une dangerosité à l’égard des patients.

La cotisation est elle obligatoire ?

Le versement de la cotisation ordinale est une obligation légale annuelle pour chaque infirmier inscrit au tableau (6) et seul le Conseil National de l'Ordre des Infirmiers est habilité à en fixer le montant.

Pourquoi une cotisation à taux unique ?

A la demande de l’Ordre National des Infirmiers, la loi HPST donne désormais à notre Conseil National (CNOI) toute latitude pour fixer un ou plusieurs montants, comme c’est déjà le cas pour les autres Ordres. Le CNOI aura donc à en décider, dans le cadre du prochain exercice budgétaire (mai 2010-avril 2011).

Pour l’année en cours, le montant est unique et de 75 euros.

Sera-t-il possible de déduire ma cotisation de mes impôts ?

La cotisation ordinale des infirmiers salariés ne peut pas faire l'objet, à ce jour, d'une déduction fiscale. Seuls les infirmiers libéraux peuvent déduire cette cotisation de leurs revenus.

Si le dossier d’inscription au tableau de l’ordre n’est pas retourné avec le montant de la cotisation, l’infirmier ou l’infirmière travaillant dans des structures publiques ou privées est-il (elle) inscrit automatiquement ?

L’Ordre National des Infirmiers a un droit d’accès aux listes nominatives des infirmiers employés par les structures publiques et privées et peut en obtenir la communication (7). Ces listes nominatives seront utilisées pour procéder à l’inscription automatique au tableau tenu par l’ordre, elles permettront le contrôle de l’exercice légal de la profession dans les structures publiques et privées.

L’infirmier ou l’infirmière inscrit automatiquement est également tenu au paiement de la cotisation unique.

21 septembre 2009

Ordre National des infirmiers
63, rue Sainte Anne
75002 PARIS
tél. : 01 49 26 08 15
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Pour en savoir plus allez voir notre dossier sur l'ordre des infirmiers

Note

1: Conformément aux articles L. 4112-3 à L4112-6 du code de la santé publique
2: Dans les conditions définies à l’article L 4311-3 du Code de la Santé Publique
3: Arrêté du 10 juin 2004
4: Ou autres Etats parties à l’accord sur l’Espace Economique Européen (JO du 25 juin 2004) modifié par Arrêté du 7 février 2007 (JO du 17 février 2007)
5: Loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 modifiée
6: Conformément à l'article L. 4312-7 du Code de la Santé Publique
7: Conformément à l’article L.4311-15 du code de la santé publique

Publicité

Commentaires (10)

chepiok57

Avatar de l'utilisateur

13 commentaires

#10

bien profond

l'objectif de l'ordre nous "la mettre bien profond" nous devons résister à ces violeurs d'infos( voir les questions du dossier ou le retour de la gestapo), ces violeurs de porte monnaie qui veulent s'introduire et nous spolier d'une part d'un salaire difficilement gagné.

infirmireencolre

Avatar de l'utilisateur

28 commentaires

#9

vous , ceux et celles de l'honni

Vous, ceux de l’ « ordre infirmier », faites preuve d’une sauvagerie sans pareille ….
Vous débarquez dans nos vies brutalement.
Vous nous demandez de prouver notre bonne moralité sans nous informer sur la votre ….
Vous vous immiscez dans nos vies professionnelles et privées comme la police le ferait chez des criminels …
Vous nous menacez de ne plus pouvoir exercer si nous ne courbons pas l’échine.
Vous plongez la main dans notre porte monnaie et vous vous servez sans vergogne.

Mais qui êtes vous donc ???? Vu des services de soins vous nous faites l’impression d’une secte !
Votre existence nous dérange et nous gêne. Notre profession n’a pas besoin de vous.
Souhaitons que vous disparaissiez comme vous êtes apparus, comme un virus qui n’a pas sa raison d’être.

Des infirmières et infirmiers choqu(é)es et révolt(é)es par vos manières de soudards .

infirmier66

Avatar de l'utilisateur

14 commentaires

#8

reconnaissance

Ce qu'on attend tous c'est la reconnaissance, BAC+3 c'est le départ. Comment l'odre peut-il espérer reconnaître une compétence si la formation n’est toujours pas reconnue à sa juste valeur ?

stopboy

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#7

Cotización pour l'Ordre en Pt et Es

Bonjour!
En Portugal nous paye 7,5 par mois et en Espagne c'est (selon la comunité) +/- 18e par moi.
En Portugal nous avons l'Ordre, déjà à 10ans ... mais enfin ... elle fait peut pour les Infirmiers!!

rabelaisienne

Avatar de l'utilisateur

4 commentaires

#6

Déçue !

Oui, déçue par la tournure que prend la mise en place de l'ordre infirmier. J'ai "milité" pour inciter mes collègues à voter. Le rassemblement de notre corporation me semble capital. Avoir des porte-partole auprès du ministère est important. j'ai cru au 30€ de cotisation annoncés avant les élections. Mais 75€ c trop et j'ai l'impression de m'être fait berner.
A ce jour, nous sommes en position de force (depuis plusieurs années) il n'y a pas d'IDE sur le marché du travail : Nous pourrions nous faire entrendre mais rien ne bouge.
Je suis Pour l'ordre mais Contre une cotisation aussi élevée.

zeniber

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#5

fichage??

je ne suis pas contre la création de cet ordre, cela peut être un plus pour notre profession.Même si je ne suis pas que nous serons plus reconnu grâce à lui. Malgré tout 75 euros de cotisation c'est élevé vu le revenu moyen d'une infirmière.Mais ce qui m'inquiète le plus se sont les documents demandés:fiches de paies, contrat de travail, photo d'identité.. J'appelle cela DU FICHAGE! J'accepterais de payer lorsque l'on ne me demandera que mon diplôme et mon numéro ADELI.

unicorna2a

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#4

à quand reconnaissance professionnelle

BAC +3 reconnu BAC+2.
Mme Bachelot nous avez promis un passage en catégorie A. Elle l'a même affirmé en direct lors d'une émission télé sur france 2.
On attend toujours!
Qu'ils fassent cela et après on peut demander aux gens d'envisager un conseil de l'ordre.
La place des syndicats dans ce conseil de l'ordre?

libertie

Avatar de l'utilisateur

25 commentaires

#3

ordre

Outre un ordre inquisiteur, nous allons être plus que fliqué, voilà à quoi va servir cet ordre. Ce n'est pas anodin si les élections n'ont eu lieu que par Internet. Rien que cela c'est un manque criant de démocratie.
DE plus pour quelles raisons n'avons nous pas eu droit à être consulté en ce qui concerne le tarif? Pourquoi dois je payer pour travailler? Il me semble que c'est interdit par la loi!
La cotisation est beaucoup trop élevé pour mon pauvre salaire d'infirmière. De plus je ne dois pas exister puisque je n'ai rien reçu de l'ordre.
Pôvre de nous!
De plus, les

yzel

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#1

intérêt

Cette F.A.Q. est sympa mais ne répond pas à la principale question: a quoi va servir cet ordre ????
Au début il est dit :"assurer la promotion et la défense de l’ensemble de la profession infirmière". En quoi et comment?
N'est ce pas sensé être le rôle des syndicats?
Si on se réfère à la version médicale, font-il avancer les choses ?

De plus, être représenter par des cadres qui n'ont pus la même fonction, ne me convient pas.