AU COEUR DU METIER

ONI - Rendez-vous « constructif » au Ministère...

Cet article fait partie du dossier :

ONI

Le feuilleton ordinal continue : un rendez-vous « constructif » au ministère de la santé et des affaires sociales pour Didier Borniche, président de l’ONI, tandis que le syndicat Résilience, opposant historique, continue son combat...

Ordre infirmier : un rendez-vous « constructif » au MinistèreMarisol Touraine, ministre de la santé et des affaires sociales, poursuit ses consultations auprès des représentants de la profession infirmière. Après Philippe Tisserand, président de la Fédération des infirmiers libéraux (FNI), reçu le 27 juin 2012 au ministère, c’était au tour de Didier Borniche, président de l’Ordre national des infirmiers (ONI), accompagné de plusieurs membres du bureau national, de venir défendre les dossiers prioritaires de la profession le 2 juillet dernier. Il n’a d’ailleurs pas rencontré la ministre, empêchée à la dernière minute, mais deux de ses conseillers : Christophe Lannelongue, chef du pôle « Organisation territoriale des soins » et Agathe Denechère, conseillère chargée de l'assurance maladie et des professionnels de santé libéraux.

Selon le communiqué de l’ONI intitulé « L’Ordre national des infirmiers reçu au ministère dans un climat constructif » ces derniers « ont souhaité rassurer les dirigeants infirmiers de l’Ordre sur les intentions de la Ministre qui ne sont pas de remettre en cause l’existence des ordres et sur le fait de tenir compte du principe de réalité selon lequel les ordres médicaux et paramédicaux s’étaient vus déléguer nombre de missions de service public que l’État n’entendait certainement pas reprendre à son compte d’autant plus dans le contexte actuel tendu des finances publiques ». Quant à la question « sensible » de la cotisation ordinale - obligatoire ou pas ? -, la réflexion reste à l’ordre du jour... L’ONI rappelle au passage dans son communiqué « qu’au 2 juillet 2012, 117.085 infirmiers sont inscrits au tableau de l’ordre » ; un chiffre qui reste faible au regard des 515.754 infirmiers en exercice en France métropolitaine au 1er janvier 2010, dernier chiffre rendu par le répertoire national des professionnels de santé (ADELI)...

Cette rencontre a été l’occasion de souligner l’engagement du ministère de la santé sur « l’accessibilité aux soins de proximité et l’amélioration du parcours de soins ». En la matière, « le rôle des infirmiers, notamment au travers des nouvelles compétences liées en particulier à la mise en place de la réforme LMD, devrait s’accroître » souligne l’ONI. Les représentants de l’Ordre ont ainsi pu faire valoir leur travail en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS) ainsi que leurs propositions « notamment en matière d’élargissement de la prescription infirmière ou encore d’exercice pluridisciplinaire au sein des maisons de santé », les ordres travaillant actuellement avec le ministère à des statuts types des SISA (sociétés interprofessionnelles de soins ambulatoires). Dans son communiqué, l’ONI souligne également « avoir informé les conseillers ministériels du travail en cours sur le code de déontologie, texte très attendu par les infirmiers notamment ceux exerçant à titre libéral, dans le sens d’une prise en compte du développement des nouvelles compétences infirmières, des nouveaux modes d’exercice pluridisciplinaire et du développement des coopérations ou encore de la télémédecine ».

Ce communiqué de l’ONI a, une fois encore, fait réagir vertement le syndicat Résilience qui, par la voix d’Hugues Dechilly, dans un « contre communiqué » du 10 juillet 2012 intitulé « L’Ordre infirmier et les chiffres » souligne plus que jamais sa position « anti-ordre » et réclame toujours « la publication des chiffres des bilans financiers de l’ONI » et « autres (mé)comptes » responsables du « déficit actuel », et appelle plus que jamais les infirmiers et étudiants en soins infirmiers à « continuer à lutter contre l’Ordre ».

Le feuilleton ordinal avec les bonnes nouvelles pour les uns et les mauvaises nouvelles pour les autres continue donc. A suivre...

Creative Commons License
Rédactrice en chef Infirmiers.com
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Publicité

Commentaires (18)

moutarde

Avatar de l'utilisateur

375 commentaires

#18

SNIIL

1) Ce n’est pas sous la seule pression des centrales syndicales que l’ordre est rejeté/ignoré par 450 000 IDE… de l’aveu même de A. Touba, ces centrales étant très peu représentatives au sein de la profession.

2) Cela dit, j’imagine que l’on peut inclure dans les centrales très peu représentatives, les 2 syndicats professionnels salariés et pro-ordre + celui des cadres et qui ont fait à eux 3 moins de 1 % aux dernières élections professionnelles…

3) 79 589 IDEL sur 567564 IDE soit 14 % de la profession infirmière.
Le sniil compte 3974 adhérents soit 0,7 % des IDE…

4) L’ordre avec toutes ses casseroles dénoncées par le plus grand nombre dont le syndicat Résilience devrait avoir honte de se revendiquer le défenseur de la déontologie (cabinet bon secours, résodil, contrainte, menaces, intimidation, pression, sanction…etc).

mimicra

Avatar de l'utilisateur

95 commentaires

#17

WASSS ?

C'est qui le SNILL, qui se veut donneur de leçon et qui croit gérer le monde infirmier ?

C'est quoi ce truc qui repésente l'ordre et qui veut parler en mon nom ?
Suis-je affiliée au SNILL ?
NON

Donc le SNILL, tu ne parles pas en mon nom s'teuplait.

Tu va t'occuper de tes conseillers, tu va cirer les pompes de ton ordre adoré, tu peux même leur filer ton FRIC (entre grip-sous, vous pourriez vous aidez non ? Toi tu lui rabats des IDEL, tu lui file du fric, et lui te remercie. MAC OU PC ?)

MAIS SURTOUT TU TE TAIS ET TU NE PARLES PAS EN MON NOM !!!

Sans rancune de mon côté, par contre il y en a qui ont la défaite qui fait maaaaaaaalllllllllllll

eusèbe

Avatar de l'utilisateur

269 commentaires

#16

Qui est représentatif ?

On devrait pleurer ? Que représente le SNIIL ? Une petite partie des libéraux , un point c'est tout !
Malgré les menaces existantes et celles qui pourraient se profiler (l'oni demande aux employeurs de communiquer les IDE qu'ils emploient), plus de 80 % refusent de s'inscrire et de payer : ça, c'est représentatif !
Les IDE ne sont pas des abrutis immatures comme d'aucuns semblent le penser, mais bel et bien des professionnels qui savent ce qu'il leur est bon ; et l'ordre ne l'est pas !
L'intersyndicale a toujours eu le même discours contre l'ordre et le parti socialiste également : la fin de l'ordre infirmier est proche et ce sera bon débarras !!

Bernadette Fabregas

Avatar de l'utilisateur

189 commentaires

#15

Le SNIIL réagit...

Suite aux déclarations de Marisol Touraine, le 16 juillet 2012, envisageant de revenir sur l'obligation d'adhérer à un ordre professionnel, le Sniil (Syndicat National des Infirmières et Infirmiers Libéraux, dans un communiqué daté du 17 juillet 2012, souligne "l’impact et les conséquences de ce positionnement pris sous la seule pression de centrales syndicales très peu représentatives au sein de la profession infirmière mais osant, pourtant, s’opposer farouchement à l’Ordre Infirmier". Ajoutant " le Sniil exprime donc publiquement son inquiétude. Et s’étonne qu’une telle décision soit prise sans plus de concertation avec les professionnels concernés, mais aussi avec les associations de patients et d’usagers".

mimicra

Avatar de l'utilisateur

95 commentaires

#13

oui

Mes parents m'ont appris à ne jamais mentir, car la VERITE se sait toujours.

Et quand on veut être crédible, il faut apprendre à dire la vérité, même si vérité ne rime pas avec "l'ordre veut".

Et oui, au jeu du Poker menteur, l'ordre ne gagnera jamais.
Quel manque de maturité de la part de "pseudos" journalistes et de faux élus ordinés......

Faudrait voir à grandir Messieurs dames adorateurs de l'ordre.

moutarde

Avatar de l'utilisateur

375 commentaires

#12

RdV déconstructif !!!

Empêchée à la dernière minute qu'elle a dit la snippeuse ordinale...

mimicra

Avatar de l'utilisateur

95 commentaires

#10

Et du point de vue de Mme la Ministre :

http://www.tv5.org/cms/chaine-francopho ... 39.3c1.xml

En effet, pas de quoi fanfaronner Mr ordre.

Un organe de presse informatif devrait donner tous les sons de cloches, mais ceux qui le font, ont mal en son "SaintAne ordre" ...

(Bizarre, mon premier message ne passe pas. Suis je "blacklistée" ??

ridfa69

Avatar de l'utilisateur

114 commentaires

#9

ca du etre dur

j'imagine mr borniche apres l'annonce de la non presence du ministre
il devait etre tout triste surtout si ce ministre dans les années antérieur avait tenu des propos anti ordre

la fée calôme

Avatar de l'utilisateur

45 commentaires

#8

à rifda69

marisol touraine
#1le ministre de la santé ne recevant pas personnellement le president d'un ordre aussi important que l'oni vraiment quel manque de considérations

Surtout quand la même ministre de la Santé reçoit, officiellement sur son agenda ministériel, les trois syndicats d'IDEL ayant appelé au boycott de la cotisation ordinale et que le sniil sera reçu la semaine prochaine. Enfin, les représentants des centrales syndicales commencent à être reçus à partir de jeudi, à tour de rôle. Nos amis de Résilience sont aussi sur la liste. Mais, quand même, le très gros mensonge de la chargée de com ordinale qui prétend que la ministre s'est décommandée au dernier moment est une honte de plus pour l'ONI.
Pour le reste, l'Ordre des Infirmières n'a toujours pas communiqué les chiffres de ses cotisants ni publié ses bilans financiers 2010.2011 et 2011.2012. Pour mémoire, nous sommes en 2012.2013 pour la comptabilité ordinale.

eusèbe

Avatar de l'utilisateur

269 commentaires

#7

Que fait donc l'oni ?

L'oni, grandissime trouvaille au service de la profession, devait gérer la démographie des infirmiers ; leur seule action en cours est de trouver de l'argent et de plus, il semble que les têtes pensantes ne maitrisent pas encore les 4 opérations.

nico1

Avatar de l'utilisateur

13 commentaires

#6

effectif

Je viens de faire un tour sur le site de l'ONI pour une recherche démographique, et les chiffres de 2011 sont parus (du moins si l'on va fouiller dans les liens, sinon l'ONI reste sur les chiffres de 2010) : 534 378 infirmiers exerçant en France, source ADELI.
Je précise même que les chiffres sont parus depuis le 1 juillet 2012.........

eusèbe

Avatar de l'utilisateur

269 commentaires

#5

Insignifiance

L'insignifiance est une des caractéristiques de l'oni.

moutarde

Avatar de l'utilisateur

375 commentaires

#4

Excès

Tu as entièrement raison vesunna24.

C’est totalement excessif de fanfaronner au sujet d’un rendez-vous soit-disant constructif en l’absence de la principale intéressée et qui on le voit de l’aveu même de pecnard, durant lequel il ne s’est rien passé de concret…

Il en ressort seulement que l’oni serait une caisse enregistreuse mais vraissemblablement percée…

Encore un communiqué ordinal insignifiant donc…

vesunna24

Avatar de l'utilisateur

16 commentaires

#3

moutarde

Tout ce qui est excessif est insignifiant.

moutarde

Avatar de l'utilisateur

375 commentaires

#2

NO nouvelles...

1) Maintenir les ordres, c’est vague car par exemple, ce n’est pas en maintenir l’obligation en ce qui concerne l'oni.

D'ailleurs, dame communication ordinale en chef se répand à ce sujet : [...Au premier rang des préoccupations, la possibilité, évoquée à plusieurs reprises par Marisol Touraine, de rendre facultative la cotisation aux ordres. « Une réflexion sera menée, admet Maryline Pecnard. Mais, rien ne se fera sans concertation...] :) Entre qui et qui la concertation ?

2) Maintenir les ordres dont l’oni, parce que cela coûterait moins cher à l’état, ce n’est même pas le complimenter pour son utilité à exister autrement. Quel manquement !!!

3) Va t'on enfin prendre en considération, ici et là, les chiffres concernant la démographie en date du 01/01/2012 soit 567 564 IDE. Ce qui fait chuter le nombre d'IDE inscrit(e)s à l'oni...

4) Code de déontologie très attendu ? Lequel ? Le 1er, le 2nd ? par qui ? 15 % des IDE ? Selon quelle source ?

5) C'est pour qui les bonnes et mauvaises nouvelles donc ?

ridfa69

Avatar de l'utilisateur

114 commentaires

#1

marisol touraine

le ministre de la santé ne recevant pas personnellement le president d'un ordre aussi important que l'oni vraiment quel manque de considérations