DOCUMENTATION

A lire – Infirmière en milieu scolaire

Au travers de son ouvrage « Infirmière en milieu scolaire - Écouter, soigner, dépister », Valérie Cottin, infirmière de l’Éducation nationale depuis près de quinze ans, décrit ses fonctions en rappelant son champ d'action et raconte son quotidien en partageant ses moments de bonheur et ses doutes.

Valérie Cottin est infirmière scolaire à l’Éducation nationale depuis près de quinze ans. Avant de se tourner vers cette spécialité, elle exerçait en milieu hospitalier en service de cardiologie puis dans une clinique de convalescence. En accompagnant les patients en quête de mieux-être et en les écoutant, Valérie se rend compte que beaucoup d'adultes souffrent de manques affectifs ou éducatifs. Elle choisit donc de se réorienter et de se consacrer non plus à des malades mais à des enfants en vue de les aider à s'épanouir. Comme elle le souligne : « l'objectif principal du travail d'infirmière en milieu scolaire est de participer à la réussite des élèves ». Cela passe par :

  • l'accueil et l'écoute des élèves, quel que soit le motif de la visite ;
  • le soin ;
  • l'intégration au système scolaire quand l'élève est malade ou handicapé ;
  • le dépistage des troubles psychologiques, physiques ou sensoriel ;
  • l'éducation à la santé ;
  • la prise en charge des jeunes en danger.

Infirmière en milieu scolaire par Valérie cottinValérie Cottin ne se contente pas de lister les différentes missions de l'infirmière scolaire. Elle témoigne de son expérience, et donne ainsi un aperçu plus concret de la profession en évoquant les situations préoccupantes qu'elle a rencontré. « L'élève vient le plus souvent pour des petits soins : coupures, contusions... mais aussi pour des maux de ventre, de tête, de la fatigue extrême, des sensations de malaise, des douleurs musculaires ou articulaires. J'évalue la gravité, l'urgence et la véracité de sa plainte et y réponds le plus justement possible. Je le soigne, le rassure, et surtout engage un dialogue pour déceler un mal-être plus général qu'il somatiserait. Le jeune ressent ou prétexte souvent une souffrance physique pour exprimer une souffrance psychologique. Certaines révélations de faits graves de type maltraitance, racket ou violence subis sont exprimés à ce moment, presque toujours sans préméditation. Je veille toujours à ce que chaque élève reparte avec un conseil personnalisé de santé : sur son sommeil, son alimentation, sa relation aux autres, son hygiène de vie. Il est parfois difficile, mais essentiel, de discerner sa véritable demande pour y satisfaire. »

« Pour moi, l'infirmière doit être un révélateur qui permet à l'autre de percevoir que le bonheur est en chacun de nous, quelles que soient les épreuves que nous ayons à traverser »

L'auteur a travaillé dans des milieux scolaires très différents et s'est établie dans une ville où la population est socialement très défavorisée pour réaliser pleinement son projet professionnel. Valérie a rencontré des milliers d'élèves, du niveau maternelle à celui de collège, qu'elle a tenté d'aider au mieux. Cela passe par l'écoute, mais aussi par l'élaboration d'un projet d'éducation à la santé abordant des sujets variés tels que la nutrition ou les comportements addictifs. « En classe de CE2, j'interviens sur le thème : une alimentation variée et équilibrée. Après un temps d'information, nous élaborons ensemble des menus équilibrés que les enfants rapporteront chez eux. En classe de 6ème, j'interviens lorsque je me présente en début d'année sur le thème : « manger, bouger, dormir ». A partir de leurs propres réponses à un questionnaire anonyme sur leur hygiène de vie, je fais ainsi découvrir aux élèves les bienfaits d'une bonne hygiène de vie, explique-t-elle ».

Comme le démontre Valérie Cottin, être infirmière scolaire requiert de solides compétences. Ainsi, il faut pouvoir s'adapter à toutes les situations, gérer ses émotions et faire fi de ses convictions personnelles... Il n'empêche que pour Valérie, c'est un métier passionnant permettant « un perpétuel épanouissement personnel. Aller à la rencontre de l'autre, expérimenter la confiance donnée et reçue, s'émerveiller des richesses et de la diversité humaine, travailler en équipe, contribuer à la construction des futurs citoyens et à l'avenir de la population apportent quotidiennement beaucoup de joies et de plaisir ».

Cet hommage à la profession offre également plusieurs pistes de réflexion sur l'éducation, l'enseignement, la santé mentale et physique des jeunes, l'intégration des populations immigrées et le mal-être des personnes issues de milieux défavorisés. Au travers de son ouvrage, Valérie Cottin prouve que le métier d'infirmière scolaire est très riche en termes de satisfactions professionnelles mais aussi personnelles. Elle avoue être parfois déçue « par le manque de résultats, accablée par tant de misères, consciente de mes limites personnelles et professionnelles, je reste pourtant enthousiaste et très heureuse de pouvoir être actrice du « mieux-vivre » et du « mieux-être » de mes élèves ». Un joli rôle que nous avions à cœur de saluer.

  • Cottin V., Infirmière en milieu scolaire, Elsevier Masson, 2012, 117 pages, 24 euros

Creative Commons License
Rédactrice Infirmiers.com
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Publicité

Commentaires (0)