Forum : Admission en IFSI

Nous sommes le 17 Oct 2019 01:42

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar Jen18 » 24 Aoû 2011 15:04

Ici toutes les actualités pour le concours en 2012 ;)



Edit by Siaana : dans ce sujet, on cite des articles d'actualité, qui peuvent servir à la fois pour la culture générale et l'oral. N'oubliez pas de citer la source de votre article à la fin :clin:
Pour réviser les thèmes de culture générale qui reviennent chaque année, sous forme de fiches (par exemple la prévention, le VIH,...) ou de texte+entraînement aux 3 questions, c'est par ici : Entraînement culture générale :)

Équipe de modération : Ce topic a été verrouillé et déplacé car il a déjà été traité et/ou ne figure pas dans le bon forum. Merci de consulter ce lien pour lire la suite.

:love: ESI 2012-2015

S1 : EHPAD
S2 : Long séjour
Avatar de l’utilisateur
Jen18
Accro
Accro
 
Messages: 1647
Enregistré le: 10 Juil 2009 11:01
Localisation: Au Soleil...

Messagepar Siaana » 25 Aoû 2011 23:54

Euthanasie: le Conseil de l'Ordre rappelle les termes de la loi

BAYONNE — Le conseil départemental de l'Ordre des médecins des Pyrénées-Atlantiques, dont dépend l'urgentiste de Bayonne soupçonné d'euthanasie active, a tenu mercredi à "rappeler avec force" les termes de la loi sur la fin de vie.

"Nous ne pouvons que rappeler avec force les termes de la loi, en l'occurrence la loi Léonetti du 22 avril 2005. Chacun peut et doit la lire", indique le conseil départemental dans un communiqué publié deux semaines après la mise en examen de Nicolas Bonnemaison, le 12 août à Bayonne.

Le conseil rappelle "l'obligation absolue de soulager toujours la douleur", mais souligne que "nous en avons tous les moyens sans porter atteinte à la vie même du patient".

"Toute décision de l'abréger, plus gravement encore si ce geste est solitaire, sans réflexion collégiale et concertation avec la famille, relève d'un homicide volontaire", indique ce texte.

Dans un entretien accordé mercredi à Sud-Ouest, le président du conseil départemental, Marc Renoux, fait part de l'intention de cet organisme de prendre contact avec Nicolas Bonnemaison avant de "décider de porter, ou non, plainte devant la chambre disciplinaire du conseil régional de l'Ordre des médecins, à Bordeaux".

La cour d'appel de Pau examinera le 6 septembre l'appel du parquet de Bayonne concernant la remise en liberté de ce médecin urgentiste qui est soupçonné d'avoir abrégé la fin de vie de patients âgés.

Source : AFP

Équipe de modération : Ce topic a été verrouillé et déplacé car il a déjà été traité et/ou ne figure pas dans le bon forum. Merci de consulter ce lien pour lire la suite.

Promo 2009-2012
Avatar de l’utilisateur
Siaana
VIP
VIP
 
Messages: 2664
Enregistré le: 31 Déc 2008 18:49

Messagepar Siaana » 25 Aoû 2011 23:57

Des produits toxiques dans les vêtements de 14 grandes marques

Des traces de substances chimiques toxiques susceptibles de porter atteinte aux organes de reproduction des êtres vivants ont été détectées dans des produits de quatorze grands fabricants de vêtements. C'est ce qu'a annoncé l'ONG de défense de l'environnement Greenpeace, mardi 23 août à Pékin.

Parmi les marques mises en cause figurent Adidas, Uniqlo, Calvin Klein, Li Ning, H&M, Abercrombie & Fitch, Lacoste, Converse et Ralph Lauren.

Greenpeace a acheté dans dix-huit pays des échantillons de vêtements de ces marques, fabriqués notamment en Chine, au Vietnam, en Malaisie et aux Philippines. Puis, elle a soumis ces textiles à des analyses. "Des éthoxylates de nonylphénol (NPE) ont été détectés dans deux tiers de ces échantillons", a expliqué dans une conférence de presse à Pékin Li Yifang, en présentant le rapport Dirty Laundry (linge sale) 2.

PERTURBATEUR HORMONAL

Les éthoxylates de nonylphénol sont des produits chimiques fréquemment utilisés comme détergents dans de nombreux processus industriels et dans la production de textiles naturels et synthétiques. Déversés dans les égouts, ils se décomposent en nonylphénol (NP), un sous-produit très toxique.

"Le nonylphénol est un perturbateur hormonal", a souligné Mme Li, en précisant qu'il pouvait contaminer la chaîne alimentaire et qu'il s'accumulait au sein des organismes vivants, menaçant leur fertilité, leur système de reproduction et leur croissance.

"Ce n'est pas seulement un problème pour les pays en développement où sont fabriqués les textiles, a insisté Li Yifang. Etant donné que des quantités résiduelles de NPE sont relâchées quand les vêtements sont lavés, ils s'insinuent dans des pays où leur usage est interdit."

Le mois dernier, Greenpeace a rendu public Dirty Laundry, un précédent rapport qui montrait comment les fournisseurs des grandes marques textiles empoisonnaient l'eau de certains fleuves chinois avec leurs rejets chimiques. A la suite de cette publication, les marques Puma et Nike se sont engagées à éliminer de leurs processus de fabrication toute substance chimique toxique d'ici à 2020.

Source : lemonde.fr

Équipe de modération : Ce topic a été verrouillé et déplacé car il a déjà été traité et/ou ne figure pas dans le bon forum. Merci de consulter ce lien pour lire la suite.

Promo 2009-2012
Avatar de l’utilisateur
Siaana
VIP
VIP
 
Messages: 2664
Enregistré le: 31 Déc 2008 18:49

Messagepar La comtesse66 » 26 Aoû 2011 10:58

Sur le Figaro.fr rubrique santé, sur le site vie-publique.fr, santepratique.fr
Vous trouverez de bons articles et de bonnes explications!!! :D :D

Équipe de modération : Ce topic a été verrouillé et déplacé car il a déjà été traité et/ou ne figure pas dans le bon forum. Merci de consulter ce lien pour lire la suite.

Enfin IDE!!!!
Trop Happy!
Avatar de l’utilisateur
La comtesse66
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 218
Enregistré le: 15 Oct 2010 17:36
Localisation: Perpignan

Messagepar debella » 28 Aoû 2011 17:23

Alerte contre l'usage détourné d'un médicament antimigraineux
Publié le 28-08-11 à 09:17 Modifié à 09:28 par Le Nouvel Observateur avec AFP Réagir

L'agence du médicament rappelle que l'Epitomax, un antiépileptique et antimigraineux, ne doit pas être utilisé comme coupe-faim.

Le détournement de l'usage d'un médicament antiépileptique et antimigraineux, l'Epitomax, pour perdre du poids, comporte des risques pour la santé notamment pour les reins et les yeux, selon l'agence du médicament.

Traitement de l'épilepsie et de la migraine

L'Epitomax (dont la molécule est le topiramate, issue des laboratoires Janssen Cilag), autorisé en France depuis 1996, est indiqué uniquement dans le traitement de l’épilepsie chez l'adulte et l'enfant, et de la migraine chez l’adulte, insiste l'agence sanitaire.

L'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) rappelle que "l'Epitomax ne fait l'objet d'aucune évaluation de son efficacité et de sa sécurité d'emploi dans l'amaigrissement".

Par ailleurs, ajoute-t-elle, "les effets indésirables liés à ce médicament sont bien connus, nombreux et, pour beaucoup, de fréquence élevée".

Parmi ces effets graves, il faut noter des risques "au niveau rénal, oculaire ou métabolique".

Des risques sur la grossesse et la contraception

De plus, l'Epitomax minimiserait l'efficacité de la pilule contraceptive ("contraception oestro-progestative") et lors d'une grossesse, pourrait provoquer des malformations chez le fœtus.

L'agence précise que "les ventes de ce produit sont relativement stables depuis 3 ans (entre 80.000 et 90.000 boîtes/mois)".

Selon l'Afssaps, la volonté de perdre du poids n'est ni anodine, ni sans conséquences pour la santé. Elle doit s'inscrire dans le cadre d'une démarche globale individualisée et être envisagée sur le long terme sous le contrôle d'un médecin.

Le Nouvel Observateur – AFP

Équipe de modération : Ce topic a été verrouillé et déplacé car il a déjà été traité et/ou ne figure pas dans le bon forum. Merci de consulter ce lien pour lire la suite.

INFIRMIERE D.E
debella
Accro
Accro
 
Messages: 1408
Enregistré le: 03 Aoû 2011 12:57

Messagepar debella » 29 Aoû 2011 14:26

Tabac et pilule, un mélange mortel
Par LEXPRESS.fr, publié le 29/08/2011 à 11:53

Les maladies cardio-vasculaires sont devenues la première cause de mortalité de la gente féminine, s'alarment les cardiologues. L'association du tabac et de la pilule explique cette augmentation, détaillent-ils.
Les femmes sont au coeur des inquiétudes des cardiologues. Les maladies cardio-vasculaires sont devenues la première cause de mortalité de la gent féminine: 11,6% des décès chez les femmes de moins de 50 ans contre 3,7% en 1995. Ces chiffres ont été révélés en fin de semaine à l'occasion du Congrès européen de la société des cardiologues qui se tient à Villepinte (Seine Saint-Denis) jusqu'au 31 août.
"Il est urgent de tirer la sonnette d'alarme pour dire qu'aujourd'hui, les femmes sont autant exposées que les hommes au risque de mourir d'une pathologie cardiovasculaire", se tourmente, sur le site du quotidien La Croix, le professeur Geneviève Durumeaux, présidente de la société française de cardiologie.
Tabac et pilule, un mélange explosif
Alors que les maladies cardiaques sont régulièrement associées aux hommes, les nouveaux modes de vie des femmes changent la donne: sédentarité, poids, stress, alcool et tabac. Ainsi, le risque de faire un infarctus du myocarde est multiplié par trois lorsque une femme fume 3 à 4 cigarettes par jour. Autre facteur associé au tabac: la pilule. Ce dangereux cocktail multiplie également par trois les dangers.
"Jusqu'à la ménopause, les femmes étaient relativement épargnées car les oestrogènes jouaient un rôle protecteur. Après la ménopause, elles perdaient cette protection mais cumulaient quand même moins de facteurs de risques que les hommes" a déclaré au quotidien Nicolas Danchin, professeur de cardiologie à l'Hôpital européen Georges-Pompidou à Paris.
Des symptômes différents des hommes
Douleurs digestives, sueurs, palpitations, nausées... Autant de symptômes singuliers et propres à la femme lors d'un infarctus qui ne sont pas toujours détectés à temps, y compris par les médecins.
Claire Mounier-Véhier, chef du service de médecine vasculaire et d'hypertension artérielle, explique dans le quotidien en ligne que les "femmes ont en général peur de mourir d'un cancer du sein. "Or, selon le médecin seule une femme sur 25 décédera de cette maladie contre "une sur trois sera victime d'une maladie cardio-vasculaire".

Équipe de modération : Ce topic a été verrouillé et déplacé car il a déjà été traité et/ou ne figure pas dans le bon forum. Merci de consulter ce lien pour lire la suite.

INFIRMIERE D.E
debella
Accro
Accro
 
Messages: 1408
Enregistré le: 03 Aoû 2011 12:57

Messagepar Memo » 29 Aoû 2011 19:24

Un article sur l'IVG

SANTE - Faute de places en France, des femmes sont contraintes de partir à l'étranger se faire avorter...
Au milieu du centre du Planning familial de Paris, le tableau blanc égrainant la liste des hôpitaux annonce la couleur. «Fermé en août.» «Service réduit.» «Tourne au ralenti.» En face du nom de chaque établissement, les indications révèlent les difficultés évidentes qu'ont connues les femmes voulant se faire avorter cet été. «Chaque année, c'est la même chose, soupire Caroline Rebhi, conseillère conjugale au Planning depuis deux ans et demi. Les médecins sont en congés, les hôpitaux tournent au ralenti. Mais les femmes, elles, continuent d'arriver chez nous.»

71 femmes envoyées aux Pays-Bas

La loi française permet de demander une IVG jusqu'à la douzième semaine de grossesse (lire l'encadré). « Or bien souvent, l'été, les hôpitaux donnent des rendez-vous à la mi-septembre, poursuit Caroline Rebhi. C'est bien trop tard pour certaines femmes…» Considéré comme le «derniers recours», le Planning familial ouvre alors son carnet d'adresses et décroche son téléphone. «On fait le tour des médecins qu'on connaît, raconte une bénévole. On tente de trouver toujours une solution.»

Et quand plus rien n'est possible en France, la «solution» passe par l'étranger. Ainsi, en juillet et août, le Planning familial de Paris a envoyé 71 femmes se faire avorter aux Pays-Bas où la législation est plus souple. La pratique est tellement entrée dans les mœurs que ces femmes bénéficient aussi d'un remboursement de la part de la Sécurité sociale (80%). «Il suffit qu'elles rentrent avec la facture de l'hôpital», poursuit Caroline Rebhi, qui estime à une quinzaine le nombre d'appels téléphoniques par jour au Planning. «De nombreux établissements ont été restructurés depuis la loi Hôpital, patients, santé et territoire de 2009, conclut-elle. La situ­ation s'est clairement dégradée. Et rien n'indique qu'elle s'améliorera.»

—Vincent Vantighem
Le magazine c'est le 20minutes!!!

Équipe de modération : Ce topic a été verrouillé et déplacé car il a déjà été traité et/ou ne figure pas dans le bon forum. Merci de consulter ce lien pour lire la suite.

Montpellier: Admise sur LP!!
ESI 2012/2015!!
Stage: S1 Crèche S2 Gériatrie S3 Médecine Générale S4 Psychiatrie
Memo
VIP
VIP
 
Messages: 3384
Enregistré le: 13 Juil 2011 16:41

Messagepar Memo » 29 Aoû 2011 19:32

Ethique médicale!! et IVG


Faire un test de paternité avant la naissance devient possible
« Un simple test peut permettre de vérifier si la réalité correspond à vos besoins réels. » Sur son site Internet, la société américaine DNA Diagnostics Center n'y va pas par quatre chemins afin de vanter son nouveau produit. Pour 1 625 dollars (environ 1 120 €) et une prise de sang, ce laboratoire propose désormais des tests de paternité sur l'enfant à naître. Pour savoir qui est le « vrai père » bien avant la naissance, les scientifiques isolent l'ADN fœtal présent en toutes petites quantités dans le sang de la mère. Scientifiquement, c'est une avancée. Mais d'un point de vue éthique, cela pose des questions. Le test est possible à partir de la douzième semaine de grossesse. En extrapolant, une femme a donc désormais la possibilité d'avorter si elle se rend compte que le père de l'enfant n'est pas celui à qui elle pensait. Ou de garder l'enfant si c'est le « bon père ! » « Cela pose un vrai problème éthique et ne résout rien, réagit Caroline Rebhy, conseillère au Planning familial de Paris. Si une femme a recours à ce test, c'est qu'elle doute déjà et donc qu'il y a un problème à la base… »V. V.

Un autre texte du 20minutes!! :D

Équipe de modération : Ce topic a été verrouillé et déplacé car il a déjà été traité et/ou ne figure pas dans le bon forum. Merci de consulter ce lien pour lire la suite.

Montpellier: Admise sur LP!!
ESI 2012/2015!!
Stage: S1 Crèche S2 Gériatrie S3 Médecine Générale S4 Psychiatrie
Memo
VIP
VIP
 
Messages: 3384
Enregistré le: 13 Juil 2011 16:41

Messagepar debella » 30 Aoû 2011 09:54

Oui, donc faut pas réellement apprendre, les causes, conséquences ...Faut juste se positionner face a l'actualité !
J'ai hate que le magazine de la santé reprenne, j'aime bien cette émission, il parle vraiment de tout !

Équipe de modération : Ce topic a été verrouillé et déplacé car il a déjà été traité et/ou ne figure pas dans le bon forum. Merci de consulter ce lien pour lire la suite.

INFIRMIERE D.E
debella
Accro
Accro
 
Messages: 1408
Enregistré le: 03 Aoû 2011 12:57

Messagepar rubis226 » 30 Aoû 2011 10:00

Par exemple as tu entendu parlé du BMR qui a tuer 3 personnes à Massy

edit : BMR = Bactéries Multi Résistante (pour ceux qui savent pas :clin: )

Équipe de modération : Ce topic a été verrouillé et déplacé car il a déjà été traité et/ou ne figure pas dans le bon forum. Merci de consulter ce lien pour lire la suite.

☆♥ ESI 2011/2014☆♥ :P
180/180 Ects
┣▇▇▇═─ IDE depuis le 25/07/2014
Avatar de l’utilisateur
rubis226
Silver VIP
Silver VIP
 
Messages: 4585
Enregistré le: 22 Sep 2010 07:45

Messagepar debella » 30 Aoû 2011 10:36

Non :oops:
Tu as un article ?

Équipe de modération : Ce topic a été verrouillé et déplacé car il a déjà été traité et/ou ne figure pas dans le bon forum. Merci de consulter ce lien pour lire la suite.

INFIRMIERE D.E
debella
Accro
Accro
 
Messages: 1408
Enregistré le: 03 Aoû 2011 12:57

Messagepar debella » 30 Aoû 2011 10:39

Ah je viens d'aller voir google actualité, je vous mets le lien !! :clin:


Bactérie tueuse à l'hôpital de Massy : comment la Klebsiella s’est propagée
Florian Loisy | Publié le 30.08.2011, 07h00

massy (essonne), hier. L’hôpital privé a dû cesser ses activités après le décès, en juillet, de trois patients contaminés par une bactérie super-résistante. Il a rouvert la semaine dernière.
Un été angoissant. Depuis deux mois, l’hôpital privé Jacques-Cartier de Massy (Essonne) est le théâtre d’un scénario catastrophe qui se solde par trois décès et par l’envoi de courriers à 180 patients pour les informer qu’ils sont peut-être porteurs d’une dangereuse bactérie. Un coup dur pour cette clinique de 350 lits, réputée pour l’excellence de son service de chirurgie cardiaque.

Début juin, une vacancière est rapatriée d’urgence de Grèce. Son cas est pris en charge par le service réanimation. Après trois semaines de tests, la bactérie Klebsiella pneumoniae qui affecte les poumons et les voies respiratoires, est décelée chez cette patiente.

Dans la foulée, une partie de ce service — les chambres les plus proches de la vacancière — est placée à l’isolement. Des dépistages sont réalisés chez d’autres patients. Quatre d’entre eux ont été contaminés. Mais comme certains avaient été entre-temps placés en unité de soins dans les étages 2 et 4 de la clinique, ils ont eux aussi transmis la bactérie à 13 autres malades. Parmi eux, 3 sont décécés fin juillet. Le 29 juillet, l’Institut de veille sanitaire (InVS) et l’agence régionale de santé (ARS) décident d’interdire les nouvelles admissions dans l’hôpital.
Un comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) est convoqué le même jour afin de mettre en place des mesures drastiques afin de limiter ce qui est qualifié d’« épidémie » lors de cette réunion. « Nous n’avons fait qu’avancer la fermeture estivale d’une semaine, justifie pour sa part la direction de la clinique. Nos services ont rouvert la semaine dernière comme prévu habituellement. »

Au sein du personnel, on estime que toutes les mesures n’ont pas été prises assez vite lorsque le diagnostic est tombé : « Il n’y a que 5 cadres soignants pour 16 services », se plaignaient les syndicats au début de l’été. « Dès que nous avons su que la bactérie était présente, nous avons renforcé toutes les procédures d’hygiène et effectué des dépistages sur tous les patients susceptibles d’être entrés en contact avec les porteurs », se défend la direction de l’établissement.

Présente pendant près de six mois dans l’organisme

A la fin du mois de juillet, 2 patients contaminés par la Klebsiella ont été transférés vers les hôpitaux de Bligny, à Briis-sous-Forges (Essonne) et Antony (Hauts-de-Seine). Un troisième séjourne encore à l’hôpital privé de Massy. « En revanche on ne s’est pas intéressé au personnel, soupirent les employés, qui n’ont pas été dépistés puisque la procédure officielle ne le prévoit pas. Des soignants peuvent avoir une santé fragile et courir le risque d’être fortement affectés par cette maladie si un porteur sain la leur transmet. »

A la reprise de l’activité de la clinique, la semaine dernière, l’InVS a demandé qu’un courrier soit envoyé à tous les patients passés par l’hôpital durant la période de contamination. Vendredi dernier, 180 lettres ont donc été adressées à ces malades, sortis depuis de la clinique. « Nous avons demandé à la direction si les familles des 3 patients décédés avaient été informées et on nous a répondu que non, fustige un représentant syndical du personnel soignant. Ils ont dû embrasser leur proche dans les jours précédant son décès et sont sans doute contaminés eux aussi. C’est bien la preuve que tout n’est pas mis en œuvre pour enrayer la progression de la bactérie. »

Klebsiella pneumoniae reste présente dans l’organisme durant près de six mois. A l’hôpital privé de Massy, le temps risque d’être long d’ici là…

Équipe de modération : Ce topic a été verrouillé et déplacé car il a déjà été traité et/ou ne figure pas dans le bon forum. Merci de consulter ce lien pour lire la suite.

INFIRMIERE D.E
debella
Accro
Accro
 
Messages: 1408
Enregistré le: 03 Aoû 2011 12:57

Messagepar debella » 30 Aoû 2011 10:45

Tu penses que sur chaque nouveaux thèmes, comme la bacterie a Massy, on doit en faire un résumé ? Ou juste lire ?

Équipe de modération : Ce topic a été verrouillé et déplacé car il a déjà été traité et/ou ne figure pas dans le bon forum. Merci de consulter ce lien pour lire la suite.

INFIRMIERE D.E
debella
Accro
Accro
 
Messages: 1408
Enregistré le: 03 Aoû 2011 12:57

Messagepar rubis226 » 30 Aoû 2011 11:07

debella a écrit :Tu penses que sur chaque nouveaux thèmes, comme la bacterie a Massy, on doit en faire un résumé ? Ou juste lire ?



surtout être au courant :clin:

Équipe de modération : Ce topic a été verrouillé et déplacé car il a déjà été traité et/ou ne figure pas dans le bon forum. Merci de consulter ce lien pour lire la suite.

☆♥ ESI 2011/2014☆♥ :P
180/180 Ects
┣▇▇▇═─ IDE depuis le 25/07/2014
Avatar de l’utilisateur
rubis226
Silver VIP
Silver VIP
 
Messages: 4585
Enregistré le: 22 Sep 2010 07:45

Messagepar debella » 30 Aoû 2011 11:12

Ok, merci beaucoup !!
Je vais plus regarder les infos, magazine de la santé, google actualité!

Y a un magazine en particulier, qui parle de la profession d’infirmière ? Encore Merci :oops:

Équipe de modération : Ce topic a été verrouillé et déplacé car il a déjà été traité et/ou ne figure pas dans le bon forum. Merci de consulter ce lien pour lire la suite.

INFIRMIERE D.E
debella
Accro
Accro
 
Messages: 1408
Enregistré le: 03 Aoû 2011 12:57


Retourner vers « Admission en IFSI »



Publicité

-