Forum : Etudiants infirmiers (ESI)

Nous sommes le 05 Juin 2020 23:17

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar MathildeBarbut2 » 05 Mar 2020 17:43

Bonjour,

J'aimerais si vous le pouviez rester dans la confidentialité car ce que que je vais confier me tiens à cœur.
Je suis en 1ere année. Enfin en deuxième première année car j'ai redoublé. La cause ? Mes stages non validés (tous). Je n'arrive pas à comprendre pourquoi c'est le cas. Apparemment je manque d'organisation et de "concentration" celons certains ce qu'il fait que pour certains je ne pourrais pas devenir inf. Pourtant je ne comprend pas les non acquis dont j'ai eu le droit lors de mes rapports de stages. Lors de mes précédents stages j'ai en effet pu faire des erreurs (sans conséquence pour le patient mais qui dans la démarche aurait pu l'être : exemple se tromper de stylo à insuline) qui ont fait que je m'en suis beaucoup voulu sur le coup. Pour vous ces erreurs sont elles rédhibitoires ?
Sachant qu'en contre partie j'ai toujours eu des compliments sur ma qualité relationnel et le fait que je sois studieuse et impliquée.
Cette situation me rend malade car j'ai l'impression que cette année recommence comme l'année précédente et j'en deviens désespérée car je me met à 300 pour cents pour réussir. Souvent on ma réferente pédagogique me dit que mon bilan pourrait passer hors il ne passe finalement pas. J'ai une impression d'injustice quand je vois mes collègues étudiants qui vive la même chose que moi, qui ont eu des bilans aussi mitigés mais qui passent quand même. Bien sûr personne n'est pareil mais je n'ai jamais eu l'impression d'être en retard notamment lors de l'apprentissage théorique où j'ai quasiment tout validé.

J'ai besoin de conseils. Surtout si mes stages se retrouvent à être encore non validés, je ne saurais pas quoi faire. Ce métier me plait vraiment mais ce qui a à côté (le manque d'empathie de certains soignants envers les étudiants par exemple) commence réellement à me déplaire et je n'en peux d'être dans cette spirale de devoir valider mes stages... Quelqu'un a déjà été dans une situation similaire ?

Merci d'avance.
MathildeBarbut2
 
Messages: 2
Enregistré le: 09 Jan 2020 19:32

Messagepar lafolldingue » 05 Mar 2020 18:18

Bonjour, désolée si je ne prends pas de pincette mais je pense qu'il te faut un électrochoc. Qu'un stage ne passe pas, ça arrive à tout le monde. Qu'aucun stage ne passe, déjà moins... En effet c'est le signe qu'il faut se remettre sérieusement en question. Malheureusement la théorie ne fait pas tout ! Notre métier ne se résume pas à une copie, c'est beaucoup de pratique !

Après tu sembles banaliser tes erreurs... Tu t'es trompé de stylo à insuline... Et selon toi ce n'est pas si grave ? Non parce que l'IDE t'a arrêtée à temps ! Mais si elle ne l'avait pas fait as tu pensé aux conséquences ? Une erreur peut arriver, mais si tu les enchaînes, ça ne passe pas.

Ne te compares pas aux autres, les autres, tu n'es pas en stage avec eux... Tu ne sais pas comment ils sont dans leur pratique.

Après difficile de te donner vraiment un avis sur le sujet car nous n'étions pas là... Cependant, si tu ne comprends pas, la base c'est déjà d'en discuter avec ton formateur référent !
IDE 2018 Réanimation
Réserviste SSA
Avatar de l’utilisateur
lafolldingue
VIP
VIP
 
Messages: 3603
Enregistré le: 16 Mar 2015 12:13

Messagepar MathildeBarbut2 » 05 Mar 2020 18:31

lafolldingue a écrit :Bonjour, désolée si je ne prends pas de pincette mais je pense qu'il te faut un électrochoc. Qu'un stage ne passe pas, ça arrive à tout le monde. Qu'aucun stage ne passe, déjà moins... En effet c'est le signe qu'il faut se remettre sérieusement en question. Malheureusement la théorie ne fait pas tout ! Notre métier ne se résume pas à une copie, c'est beaucoup de pratique !

Après tu sembles banaliser tes erreurs... Tu t'es trompé de stylo à insuline... Et selon toi ce n'est pas si grave ? Non parce que l'IDE t'a arrêtée à temps ! Mais si elle ne l'avait pas fait as tu pensé aux conséquences ? Une erreur peut arriver, mais si tu les enchaînes, ça ne passe pas.

Ne te compares pas aux autres, les autres, tu n'es pas en stage avec eux... Tu ne sais pas comment ils sont dans leur pratique.

Après difficile de te donner vraiment un avis sur le sujet car nous n'étions pas là... Cependant, si tu ne comprends pas, la base c'est déjà d'en discuter avec ton formateur référent !


Merci pour ton message. Saches que je ne banalise pas mes erreurs au contraire ça me donne au final une réel peur d'agir. Je sais où j'ai failli et je m'en veux d'avoir comis cette erreur car j'aurais pu l'éviter. Cependant en effet si je n'ai pas validé tout les stages c'est qu'il y a un problème et je me remet beaucoup en question sur ça et je me demande si je dois continuer la formation.

En tout cas merci de ta réponse.
MathildeBarbut2
 
Messages: 2
Enregistré le: 09 Jan 2020 19:32

Messagepar Estienne » 05 Mar 2020 18:48

Comment t'aider?
En analysant ton post peut-être? Sans faire de la psycho à deux balles, après relecture, il en ressort certaines choses.
Tu ne comprends pas pourquoi.
Il y a un sentiment d'injustice et d'impuissance.
Concernant tes remarques, l'utilisation des mots "selon", "apparemment" , 'l'impression".
Et comme dit précédemment, sur un stage cela peut arriver, mais tous, là il y a un vrai problème.
Donc il te faut vraiment aller voir les formateurs pour qu'ils t'expliquent. Demande leur des éléments objectifs et factuels. Et prend les pour argent comptant, sans déni. Alors tu pourras peut-être comprendre et réajuster ce qu'il faut pour être et faire ce qu'on attend de toi en tant qu'étudiante.
Estienne
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 207
Enregistré le: 15 Jan 2018 15:36

Messagepar Lenalan » 07 Mar 2020 09:50

MathildeBarbut2 a écrit :Lors de mes précédents stages j'ai en effet pu faire des erreurs (sans conséquence pour le patient mais qui dans la démarche aurait pu l'être : exemple se tromper de stylo à insuline) qui ont fait que je m'en suis beaucoup voulu sur le coup. .


C'est une erreur gravissime (révise ce que sont les insulines, leur effets...). je ne comprends même pas que tu ne comprennes pas et que tu demandes si ce type d'erreur est rédhibitoire ou pas.... Tu donnes un exemple d'erreur que tu as commise, mais si tu en a fait plusieurs comme ça, c'est normal que tes stages soient invalidés (et tu pourrais avoir "pire": je pense à l'exclusion définitive).

Ne pas être consciente de ses difficultés est à mon sens beaucoup plus grave que d'avoir des difficultés et mettre des stratégies pour les surmonter (tes collègues de promo soont peut-être dans ce cas et voilà pourquoi "ça passe" et toi non).
Ne pas valider un stage peut arriver, mais n'en valider aucun montre un réel problème.

A la lecture de ton message, tu sembles vraiment minimiser, tu dis "je ne comprends pas" et tu nous sors une erreur énorme en disant que ça n'a pas eu de conséquence donc ça sous entend "pas grave". ça m'interpelle.
Infirmière DE 2016 En libéral depuis 2018

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 17092
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar eprex » 08 Mar 2020 02:01

Je rejoins ceux qui se sont exprimés avant moi sur ce post. La qualité de votre relation avec les patients ne suffit pas. Penser qu'une erreur pouvant causer la mort d'un patient peut ne pas être "rédhibitoire" est rédhibitoire !
Vous écrivez vous investir à 300% dans votre formation. Et avoir une impression d'injustice. C'est peut-être là qu'il vous faut vous remettre en question. Un investissement juste n'est pas supérieur à 100% (voir même il est nettement inférieur !). Et dire "je me suis trompée de stylo à insuline, mais ça n'a pas eu de conséquence" est une faute grave de jugement.
Par rapport à votre exemple, dans le cas où un étudiant dont je m'occupe se trompe de stylo à insuline, j'appelle l'ifsi et la direction de mon établissement: la mise en danger du patient est imminente si la base "vérification de ce que j'administre" n'est pas respectée, et le diplôme de l'infirmier qui vous encadre est également en danger.
Et aucun relationnel sera suffisant à excuser ce fait.
Remise en question ? Je pense que vous devriez rencontrer vos formateurs, peut-être pourront-ils pour (re)commencer, vous expliquez ce qu'est une remise en question.

[Hors-propos]Je pense qu'il n'y aura pas de réponse de votre part MathildeBarbut2 . Et je pense que vous effacerez votre post. J'espère me tromper sur ces deux points. Mais par précaution je vais faire une copie de vos écrits, "on sait jamais". Ils pourraient être utiles à d'autres que vous.[/hors-propos]
Édition du post en cours...
Avatar de l’utilisateur
eprex
Forcené
Forcené
 
Messages: 296
Enregistré le: 17 Mar 2017 11:12

Messagepar Lenalan » 08 Mar 2020 10:00

MathildeBarbut2 a écrit :Bonjour,

J'aimerais si vous le pouviez rester dans la confidentialité car ce que que je vais confier me tiens à cœur.
Je suis en 1ere année. Enfin en deuxième première année car j'ai redoublé. La cause ? Mes stages non validés (tous). Je n'arrive pas à comprendre pourquoi c'est le cas. Apparemment je manque d'organisation et de "concentration" celons certains ce qu'il fait que pour certains je ne pourrais pas devenir inf. Pourtant je ne comprend pas les non acquis dont j'ai eu le droit lors de mes rapports de stages. Lors de mes précédents stages j'ai en effet pu faire des erreurs (sans conséquence pour le patient mais qui dans la démarche aurait pu l'être : exemple se tromper de stylo à insuline) qui ont fait que je m'en suis beaucoup voulu sur le coup. Pour vous ces erreurs sont elles rédhibitoires ?
Sachant qu'en contre partie j'ai toujours eu des compliments sur ma qualité relationnel et le fait que je sois studieuse et impliquée.
Cette situation me rend malade car j'ai l'impression que cette année recommence comme l'année précédente et j'en deviens désespérée car je me met à 300 pour cents pour réussir. Souvent on ma réferente pédagogique me dit que mon bilan pourrait passer hors il ne passe finalement pas. J'ai une impression d'injustice quand je vois mes collègues étudiants qui vive la même chose que moi, qui ont eu des bilans aussi mitigés mais qui passent quand même. Bien sûr personne n'est pareil mais je n'ai jamais eu l'impression d'être en retard notamment lors de l'apprentissage théorique où j'ai quasiment tout validé.

J'ai besoin de conseils. Surtout si mes stages se retrouvent à être encore non validés, je ne saurais pas quoi faire. Ce métier me plait vraiment mais ce qui a à côté (le manque d'empathie de certains soignants envers les étudiants par exemple) commence réellement à me déplaire et je n'en peux d'être dans cette spirale de devoir valider mes stages... Quelqu'un a déjà été dans une situation similaire ?

Merci d'avance.


En cas d'effacement.
Infirmière DE 2016 En libéral depuis 2018

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 17092
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar Lenalan » 08 Mar 2020 10:00

MathildeBarbut2 a écrit :
lafolldingue a écrit :Bonjour, désolée si je ne prends pas de pincette mais je pense qu'il te faut un électrochoc. Qu'un stage ne passe pas, ça arrive à tout le monde. Qu'aucun stage ne passe, déjà moins... En effet c'est le signe qu'il faut se remettre sérieusement en question. Malheureusement la théorie ne fait pas tout ! Notre métier ne se résume pas à une copie, c'est beaucoup de pratique !

Après tu sembles banaliser tes erreurs... Tu t'es trompé de stylo à insuline... Et selon toi ce n'est pas si grave ? Non parce que l'IDE t'a arrêtée à temps ! Mais si elle ne l'avait pas fait as tu pensé aux conséquences ? Une erreur peut arriver, mais si tu les enchaînes, ça ne passe pas.

Ne te compares pas aux autres, les autres, tu n'es pas en stage avec eux... Tu ne sais pas comment ils sont dans leur pratique.

Après difficile de te donner vraiment un avis sur le sujet car nous n'étions pas là... Cependant, si tu ne comprends pas, la base c'est déjà d'en discuter avec ton formateur référent !


Merci pour ton message. Saches que je ne banalise pas mes erreurs au contraire ça me donne au final une réel peur d'agir. Je sais où j'ai failli et je m'en veux d'avoir comis cette erreur car j'aurais pu l'éviter. Cependant en effet si je n'ai pas validé tout les stages c'est qu'il y a un problème et je me remet beaucoup en question sur ça et je me demande si je dois continuer la formation.

En tout cas merci de ta réponse.
Infirmière DE 2016 En libéral depuis 2018

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 17092
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar Lenalan » 08 Mar 2020 10:07

eprex a écrit :Je rejoins ceux qui se sont exprimés avant moi sur ce post. La qualité de votre relation avec les patients ne suffit pas. Penser qu'une erreur pouvant causer la mort d'un patient peut ne pas être "rédhibitoire" est rédhibitoire !
Vous écrivez vous investir à 300% dans votre formation. Et avoir une impression d'injustice. C'est peut-être là qu'il vous faut vous remettre en question. Un investissement juste n'est pas supérieur à 100% (voir même il est nettement inférieur !). Et dire "je me suis trompée de stylo à insuline, mais ça n'a pas eu de conséquence" est une faute grave de jugement.
Par rapport à votre exemple, dans le cas où un étudiant dont je m'occupe se trompe de stylo à insuline, j'appelle l'ifsi et la direction de mon établissement: la mise en danger du patient est imminente si la base "vérification de ce que j'administre" n'est pas respectée, et le diplôme de l'infirmier qui vous encadre est également en danger.
Et aucun relationnel sera suffisant à excuser ce fait.
Remise en question ? Je pense que vous devriez rencontrer vos formateurs, peut-être pourront-ils pour (re)commencer, vous expliquez ce qu'est une remise en question.

[Hors-propos]Je pense qu'il n'y aura pas de réponse de votre part MathildeBarbut2 . Et je pense que vous effacerez votre post. J'espère me tromper sur ces deux points. Mais par précaution je vais faire une copie de vos écrits, "on sait jamais". Ils pourraient être utiles à d'autres que vous.[/hors-propos]


Pareil, je fais un signalement à l'IFSI dans ce cas précis, je pense que c'est un motif pour arrêter le stage immédiatement, surtout si ce n'est pas une erreur isolée.

L'erreur de stylo m'est arrivée quand j'étais IDE (je m'en suis rendue compte avant d'injecter: j'allais faire 18 UI de rapide au lieu de 18 de lente, ce qui est très grave). L'erreur n'est pas un problème en soi (il faut en faire le moins possible évidemment :D ), mais il faut la traiter correctement (avertir, traiter, surveiller) et ne jamais rien prendre par dessus la jambe, les erreurs aident à ne plus en faire ensuite. Plus jamais de la vie je me suis trompée de stylo, ça c'est sûr, parce qu'on sait tous que c'est une erreur "rédhibitoire" (ça va bien au delà d'un stage invalidé ou même de se faire virer d'un IFSI ou d'un poste).
Infirmière DE 2016 En libéral depuis 2018

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 17092
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar Estienne » 08 Mar 2020 18:07

Doublon
Dernière édition par 1 le Estienne, édité 8 fois.
Estienne
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 207
Enregistré le: 15 Jan 2018 15:36

Messagepar Estienne » 08 Mar 2020 18:08

Lenalan a écrit :
eprex a écrit :Je rejoins ceux qui se sont exprimés avant moi sur ce post. La qualité de votre relation avec les patients ne suffit pas. Penser qu'une erreur pouvant causer la mort d'un patient peut ne pas être "rédhibitoire" est rédhibitoire !
Vous écrivez vous investir à 300% dans votre formation. Et avoir une impression d'injustice. C'est peut-être là qu'il vous faut vous remettre en question. Un investissement juste n'est pas supérieur à 100% (voir même il est nettement inférieur !). Et dire "je me suis trompée de stylo à insuline, mais ça n'a pas eu de conséquence" est une faute grave de jugement.
Par rapport à votre exemple, dans le cas où un étudiant dont je m'occupe se trompe de stylo à insuline, j'appelle l'ifsi et la direction de mon établissement: la mise en danger du patient est imminente si la base "vérification de ce que j'administre" n'est pas respectée, et le diplôme de l'infirmier qui vous encadre est également en danger.
Et aucun relationnel sera suffisant à excuser ce fait.
Remise en question ? Je pense que vous devriez rencontrer vos formateurs, peut-être pourront-ils pour (re)commencer, vous expliquez ce qu'est une remise en question.

[Hors-propos]Je pense qu'il n'y aura pas de réponse de votre part MathildeBarbut2 . Et je pense que vous effacerez votre post. J'espère me tromper sur ces deux points. Mais par précaution je vais faire une copie de vos écrits, "on sait jamais". Ils pourraient être utiles à d'autres que vous.[/hors-propos]


Pareil, je fais un signalement à l'IFSI dans ce cas précis, je pense que c'est un motif pour arrêter le stage immédiatement, surtout si ce n'est pas une erreur isolée.



L'erreur n'est pas un problème en soi (il faut en faire le moins possible évidemment :D ), mais il faut la traiter correctement (avertir, traiter, surveiller) et ne jamais rien prendre par dessus la jambe, les erreurs aident à ne plus en faire ensuite. Plus jamais de la vie je me suis trompée de stylo, ça c'est sûr, parce qu'on sait tous que c'est une erreur "rédhibitoire" (ça va bien au delà d'un stage invalidé ou même de se faire virer d'un IFSI ou d'un poste).


Oui les erreurs ça arrive et je vois que je ne suis pas seul. Moi aussi, erreur de prescription insuline en tant que jeune IDE, pour divers causes cumulées, dont la précipitation. Je m'en suis rendu compte avec un pressentiment en fin d'injection. Trop tard. Après avoir de nouveau vérifié sur l'ordi, constat de l'erreur, appel médecin en urgence et tout le bazar. Au final, mal être, pas fier, mauvaise nuit et stressé pendant une semaine, et après je vérifiais à la loupe les injections trois fois.
Alors être étudiant, faire l'erreur et demander si c'est rédhibitoire, c'est vrai que ça fait léger.
Cette erreur me serait arrivée en tant qu'étudiant, je ne me serais pas étonné que mon stage soit foutu, surtout qu'un ESI a le temps de tout bien vérifier, il n'a pas la charge de tout le service et le rythme infernal qui peut engendrer l'erreur, même si cela n'est absolument pas une excuse.
Estienne
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 207
Enregistré le: 15 Jan 2018 15:36

Messagepar caqui13 » 08 Mar 2020 20:32

Tout le monde fait des erreurs , moi j ai donné le TRT du patient de la chambre 1 a la mémé de la chambre 2 ( 85 ans : 150 gouttes de Loxapac +50 de Valium ) oups, big big bourde , j ai prévenu immédiatement les médecins , fait un EI et surveillé la patiente toutes les 3 mns ....j étais verte ....
IDE 1985
caqui13
VIP
VIP
 
Messages: 2762
Enregistré le: 21 Jan 2013 15:21

Messagepar Lenalan » 09 Mar 2020 09:28

caqui13 a écrit :Tout le monde fait des erreurs , moi j ai donné le TRT du patient de la chambre 1 a la mémé de la chambre 2 ( 85 ans : 150 gouttes de Loxapac +50 de Valium ) oups, big big bourde , j ai prévenu immédiatement les médecins , fait un EI et surveillé la patiente toutes les 3 mns ....j étais verte ....


Erreur de patient aussi pour un lovenox 40 (injecté au voisin de chambre...), le 1er jour de prise de poste en tant qu'IDE (jamais une erreur en tant qu'ESI). Super (signalé, surveillé)... J'étais verte aussi.
Infirmière DE 2016 En libéral depuis 2018

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 17092
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar carinou28 » 09 Mar 2020 10:51

Je rejoins les posts precedents.
L'erreur ne doit jamais être banalisée.
J'ai été tutrice des esi pendant de longues années et je suis intransigeante avec eux quelque soit leur niveau de formation. Nous avons la vie de personnes entre nos mains et la responsabilité des ide qui encadrent est importante.
Il serait souhaitable de faire une APP pour le stylo d'insuline car c'est une erreur
majeure.
Dans notre métier ,une erreur est vite arrivée et elle peut être dramatique , il faut tout faire pour qu'elle ne se reproduise plus.
Pour rappel , l'interruption des tâches augmente le risque d'erreur médicamenteuse, a méditer
Rapprochez vous de votre formateur pédagogique et bon courage a vous.
carinou28
 
Messages: 1
Enregistré le: 09 Mar 2020 10:29

Messagepar caqui13 » 09 Mar 2020 14:48

carinou28 a écrit :Je rejoins les posts precedents.
L'erreur ne doit jamais être banalisée.
J'ai été tutrice des esi pendant de longues années et je suis intransigeante avec eux quelque soit leur niveau de formation. Nous avons la vie de personnes entre nos mains et la responsabilité des ide qui encadrent est importante.
Il serait souhaitable de faire une APP pour le stylo d'insuline car c'est une erreur
majeure.
Dans notre métier ,une erreur est vite arrivée et elle peut être dramatique , il faut tout faire pour qu'elle ne se reproduise plus.
Pour rappel , l'interruption des tâches augmente le risque d'erreur médicamenteuse, a méditer
Rapprochez vous de votre formateur pédagogique et bon courage a vous.

Mais , tout a fait , j ai fait la formation : " erreurs médicamenteuses " , et effectivement le jour ou je me suis trompée , j ai ete distraite par quelqu ' un qui m a parlé , au moment ou je partais avec mon verre , et bing , je me suis trompée de chambre .
IDE 1985
caqui13
VIP
VIP
 
Messages: 2762
Enregistré le: 21 Jan 2013 15:21


Retourner vers « Etudiants infirmiers (ESI) »



Publicité

-