Forum : Concours AS

Nous sommes le 23 Juil 2019 21:24

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar Marylise may » 14 Jan 2017 21:36

Bonjour.
Voilà je me suis inscrite pour passer l'oral au concours d'aide soignante et après avoir eu quelques commentaires comme quoi il se pourrait qu'on cotoye les défunts en le faisant une toilette mortuaire. Je voulais savoir si on était obligé de passé par là et si il y aurait des secteurs ou on n'en rencontre pas? J'ai vraiment besoin de savoir se qui se passe dans ces cas là ce que vous faites vraiment quand il y a un décès. J'aime beaucoup le métier d'aide soignante mais j'ai vraiment peur du décès.

Merci
Marylise may
 
Messages: 2
Enregistré le: 14 Jan 2017 21:21

Messagepar Patt » 14 Jan 2017 22:06

Bonjour,

Il n'y pas vraiment de secteurs sans risque de décès. Même les endroits plus "protéger" comme les hôpitaux de jours peuvent avoir des décès (bien que ça reste assez rare).

Je pense que c'est légitime de se poser ce genre de question et d'avoir peur. Après, est ce que vous savez ce qui fait que vous avez cette peur ? Est ce que cela vous renvoie à des choses difficiles ? Quelles sont tes représentations de la mort ? (je n'attend pas des réponse sur ce forum ;))

Je n'ai pas encore eu de décès, moi aussi j'ai peur mais bien moins qu'avant de rentrer en formation. Je pense que ça vient aussi de mon rapport à la mort. Le décès d'un patient ne me semble pas forcément plus triste qu'une tentative de suicide, qu'accompagner une famille ou un patient dans son deuil. Je crois aussi que la façon dont on a pu accompagner une personne à son importance. J'ai eu des patients sur qui l'ont s'est acharnés jusqu'au bout et ça, ça ne m'a pas rendue triste, ça m'a mise en colère. Une toilette mortuaire, c'est aussi un accompagnement. C'est une façon de prendre soin de ton patient pour la dernière fois, ça peut être aussi un moment pour se recueillir/dire au revoir et pouvoir continuer son travail avec ses autres patients.

Je sais que dans mon prochain stage j'ai de grandes chances de rencontrer des décès. Je sais aussi qu'il y aura une équipe pour m'accompagner, m'expliquer les choses. Il me semble que les soignants sont plutôt bienveillants. J'ai toujours eu la chance d'être accompagnée lors de moments difficiles et je pense que pour la mort d'un patient c'est pareil. Il est loin le temps ou l'on laissait un étudiant seul avec un défunt. On ne va pas non plus te forcer à faire une toilette mortuaire dès ton premier stage si c'est trop dur pour toi à ce moment de ta formation.


On a aussi le droit d'être touchés, de pleurer, de... on est humains, le tout est de pouvoir avancer et de ne pas être submergé à chaque décès ou moment difficile.
ESI 2014-2017
IDE juillet 2017
Avatar de l’utilisateur
Patt
Accro
Accro
 
Messages: 1710
Enregistré le: 26 Déc 2013 23:09

Messagepar Marylise may » 14 Jan 2017 22:25

Merci pour vote réponse.
Ma peur viens de la religion de mes parents qui sont chamane, c'est les esprits, les traditions lors d'un décès et les histoires de fantôme.
Quand ma grand-mère et maa tànte ont décédés je ne pouvais pas voir leur corp car pour moi ce n'était plus eux même si je les aimaient ou juste pour me recueillir ou même la voir pour la dernière fois je ne pouvait pas. Même de me dire qu'il y a un décès dans la pièce a côté je sais pas si j'oserais y passé. J'y passerai sûrement mais je ne me sentirai pas bien. Alors faire une toilette ou même l'amener dans une chambre froide je ne pourrais pas.
Après peut-être que je le verrais autrement si jamais cela arrive.
Mais je voudrais etres sûre de vouloir continuer ou pas.
Marylise may
 
Messages: 2
Enregistré le: 14 Jan 2017 21:21

Messagepar Lenalan » 18 Jan 2017 08:30

Il y a des décès partout (même en pédiatrie malheureusement) et la toilette mortuaire fait partie de notre travail, on en fait très régulièrement. Le travail (en binôme AS-IDE idéalement) consiste à démédicaliser la personne (enlever les dispositifs médicaux tel que les perfusions ou les sondes), consolider les pansements s'il y a des plaies laver la personne, l'habiller (ou pas, selon ce que la famille a choisi par rapport aux pompes funèbres et aux soins post-mortem), préparer la chambre pour que la famille puisse venir voir le corps (rangement, nettoyage), et préparer le corps pour le transfert en chambre funéraire (en ce qui concerne l'identité du patient surtout). On peut être amenés à faire plus de choses suivant les circonstances (je vous passe les détails).

On ne laisse pas les étudiants faire seuls (on ne fait jamais une toilette mortuaire seuls d'ailleurs, c'est pas possible, un corps décédé est difficile à mobiliser. On ne forcera pas les étudiants qui ne "le sentent pas" ou qui ont peur.
Mais en tant que professionnel ça va être difficile à éviter, surtout si le décès survient quand il n'y a personne d'autre que toi et une collègue. S'il y a plus de monde tu pourras "passer" la main et essayer d'éviter, mais ça ne me plaira pas forcément à tes collègues de toujours faire les décès et toi jamais.....

Après tu peux cibler les endroits où il n'y a pas de décès, ce qui va être très limité, de mémoire j'en ai eu dans tous les services où j'ai pu passer (même en hôpital de jour ça peut arriver), que ce soit étudiante, AS ou IDE.
Infirmière DE 2016 En libéral

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 15953
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29


Retourner vers « Concours AS »



Publicité

-