Forum : Aides soignants (AS)

Nous sommes le 28 Jan 2020 23:39

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar janerochelle » 27 Déc 2019 10:01

Le titre de mon sujet est explicite.

Je fais actuellement fonction d'aide-soignante pour des remplacements dans un Ehpad où j'ai été embauchée juste après un stage de 2 semaines début novembre 2019. Cela fait donc bientôt 2 mois que je suis dans la place. J'ai déjà effectué un stage de 2 semaines en septembre dans un autre Ehpad pur découvrir le métier, et une autre l'an dernier dans une MAS avec des adultes poli-handicapés. Ce premier stage n'avait pas été concluant. Le second a été difficile au début, mais j'étais plus à l'aise par la suite ; j'y ai fait mes premières toilettes. Le troisième stage m'a permis de faire ma première liste complète de toilettes.

Je précise que je n'ai fait aucune formation, que je n'ai donc aucun diplôme d'aide-soignante et que je ne connais le métier qu'au travers de ces quelques stages et que les contrats de remplacements que j'ai sont pour moi une formation sur le tas, une formation accélérée.

La difficulté c'est que je n'ai plus les avantages du statut de stagiaire et que, par conséquent, on m'en demande autant qu'à n'importe quelle aide-soignante en Ehpad. J'ai déjà eu quelques remarques faites par l'infirmière coordinatrice sur les techniques pour faire les toilettes, mais hier, c'est clairement ma lenteur qui est en cause. A 3 reprises, j'ai descendu des résidents en retard pour le repas du midi car j'étais moi-même en retard sur mes toilettes. C'était encore le cas hier où j'étais sur une liste encadrée par une titulaire qui m'a clairement fait remarquer que je n'étais pas dans le rythme, loin de là, au point de me dire que j'aurais fini ma liste à 14h au lieu de 11h30 (un peu exagéré, je pense, mais pas complètement) ; elle avait été contrainte de faire une partie de la liste en parallèle pour que tout le monde ait eu sa toilette de faite avant midi. Pur exemple, ma dernière toilette ma prise 40 minutes et il s'agissait d'une toilette au lavabo, d'une femme en fauteuil roulant capable de se tenir debout en se tenant au lavabo. Il faut dire aussi, que je me suis sentie sous pression toute la matinée du fait que j'étais encadrée et donc évaluée.

J'ai lu, au sujet d'une étudiante infirmière qui demandait des conseils pour aller plus vite, qu'il n'y avait que la pratique pour aller plus vite, ou qu'il ne fallait pas systématiquement à être parfaite à chaque fois, qu'il fallait faire en sorte d'éviter les déplacements inutiles (ce que j'ai déjà entendu, mais pas facile dans la pratique quand on doute de soit et que l'on se sent sous pression). Comment faire, donc ?

Dois-je me résigne à patienter et pratiquer encore et encore ? Le puis-je ? J'ai peur que si je ne satisfait pas sur ce plan-là rapidement, on cesse de me proposer des remplacements pour les soins dans cet établissement dans les jours qui viennent. Je me sent sur la sellette.
janerochelle
 
Messages: 1
Enregistré le: 27 Déc 2019 09:36

Messagepar Creol67 » 27 Déc 2019 12:53

Bonjour.

Je vais répondre par thème à vos interrogations :


1 -> Faut il un diplôme pour travailler en ephad ?
En dehors des professions reglementées (médecins, kiné, ergo, infirmiers ...). La fehap 51 et la CCN 61 (qui sont des conventions collective) ont supprimé la condition de diplômes pour excercer comme Aide soignant, Auxiliaire de vie, AMP et maintenant AES.
Donc, vous n'avez pas besoin de diplômes pour faire faisant fonction. Vous serez ce qu'on appelle vulgairement : "Agent de soins".

2-> La grille salariale
Si vous n'êtes pas embauché à un poste spécifique, vous ne dépendez pas des grilles indiciaires de votre fonction.
A savoir. Si vous êtes embauché comme éducateur, éducateur scolaire ou agents de soins ou encore AMP, vous ne pourrez pas prétendre aux grilles salariales des éducateur Spécialisés ou des aides soignants.
A savoir qu'un éducateur scolaire dans le CCN 66 remplace un professeur des écoles et sera payé au SMIC.
Et qu'un agent de soins remplace un aide soignant et sera également payé au SMIC.

3-> Est ce normal que je sois emplyé dans un EPHAD ou dans un MAS ?
Actuellement et légalement ?
Oui.
Ex infirmier, ex DRH. Directeur d'une société de recrutement dans le médical et paramédical. Expert en paie et droit social.
Avatar de l’utilisateur
Creol67
Forcené
Forcené
 
Messages: 275
Enregistré le: 14 Aoû 2018 18:54

Messagepar Lenalan » 27 Déc 2019 14:07

Etre Aide-soignante nécessite 10 mois de formation, où on a de nombreux stages, où on apprend la théorie (on a entre les mains des personnes, pas de sacs de patates) mais aussi la pratique, et accessoirement on apprend quelques techniques d'organisation, de manutention etc... Qui ne s'inventent pas (si on invente, on a le risque d'être préjudiciable à soi-même et au patient/résident).

On te propulse à un poste pour lequel tu n'as aucune formation, c'est un choix économique (tu coûtes moins cher qu'une AS diplômée). Et on a le toupet de te reprocher que tu ne sais pas faire! C'est un comble et c'est lamentable... Mais c'est ainsi (il y a 15 ans quand j'ai eu mon diplôme d'AS, il était impossible d'accéder à un poste d'AS sans le diplôme).... On risque même de te virer parce que tu n'es pas "compétente". Comment être compétente quand on nous colle à un poste qui nécessite un diplôme et 10 mois de formation?

Je n'ai qu'un conseil à te donner: ne te mets pas en danger en acceptant ces postes batards (si jamais il arrive un problème avec un patients, personne ne t'aidera et tu devras justifier de ton "incompétence"). Si tu veux être AS, passe le diplôme...
Infirmière DE 2016 En libéral depuis 2018

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 16707
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar Creol67 » 27 Déc 2019 16:08

D'autant plus qu'un beau jour vous serez convoqué parce que vos collègues seront en"souffrance" A CAUSE DE VOUS.
Un Ephad n'est pas un lieu de course où la plus compétente est celle qui finit la première. C'est d'abord et avant tout un endroit où l'on prend soin des gens. Si on vous reproche de ne pas aller assez vite. Partez vous aurez des problèmes et traînerez localement une salle réputation.
Ex infirmier, ex DRH. Directeur d'une société de recrutement dans le médical et paramédical. Expert en paie et droit social.
Avatar de l’utilisateur
Creol67
Forcené
Forcené
 
Messages: 275
Enregistré le: 14 Aoû 2018 18:54

Messagepar lafolldingue » 27 Déc 2019 16:40

Personnellement, je suis contre et archi contre le recrutement des personnes faisant fonction AS.... Ce n'est pas pour rien qu'il y a une formation...
IDE 2018 - urgences - Réanimation
Réserviste SSA
Avatar de l’utilisateur
lafolldingue
VIP
VIP
 
Messages: 3352
Enregistré le: 16 Mar 2015 12:13

Messagepar saxie59 » 28 Déc 2019 00:49

Entièrement daccord avec les commentaires
D'autant plus que le métier s'apprend aussi par l'expérience en plus des compétences acquises en formation.

L'organisation est aussi un point clef pour régler ton problème de lenteur .

Apres je dirais que tu travailles auprès de personne et non à la chaine chez Renault

Donc formes toi et apres tu reviendras à des postes comme celui que tu occupes... saches aussi que tu ne peux rester seule dans un secteur et distribuer les traitements... désolé de prévenir jai deja vu cela...

Bon courage
Crf IFSI Dechy
2ème année
Stage S1 : SSR
Stage S2 : EHPAD
Stage S3 : médecine interne et polyvalente
Stage S4 : service d addictologie
Stage S5 : hemodyalyse et c'est génial
Avatar de l’utilisateur
saxie59
Forcené
Forcené
 
Messages: 332
Enregistré le: 20 Juil 2017 20:08

Messagepar Lenalan » 28 Déc 2019 09:14

En EHPAD, si on te demande de faire des toilettes en moins 10 mn (fais le nombre de toilettes divisé par le temps que tu as, tu risques d'avoir peur), lever et habillage compris, ce n'est de toute façon pas possible même avec la meilleure organisation du monde. Quand ils te disent d'être "rapide" ils te demandent simplement de faire des toilettes bâclées, mais ils ne te le diront pas comme ça. C'est à dire que tu vas zapper le dos, les pieds, ne pas changer l'eau.... Parfois tu vas devoir faire "tête-cul" (pas besoin de dessin, tu as compris :D ). Ce ne sont pas des techniques, ce sont des combines pour être "rapide" (si tu peux observer une toilette "rapide" d'une fille qui a l'habitude, observe bien). Une toilette complète au lavabo (ou une douche) c'est pas moins de 20 mn, une toilette complète au lit c'est 30 mn. Je fais ce métier depuis 15 ans (je suis IDE libérale mais je fais beaucoup de toilettes encore maintenent) et je ne fais pas moins. Bien sûr en EHPAD, par la force des choses.... J'étais une "rapide" (mais je m'organisais sur le nombre de jours que je faisais pour que tout le monde soit lavé entièrement à la fin de mon cycle).
Après il y a effectivement des astuces d'organisation, mais c'est pas en 15 jours ni même 2 mois "sur le tas" que ça vient... Surtout si tu as des collègues en souffrance qui n'ont pas forcément le temps de te montrer comment elles font.
Et encore une fois, une formation de 10 mois ne peut pas se zapper..... On a choisi de faire des compétences AS une serpillère, un métier que n'importe qui choisi ai hasard dans la rue peut faire sans formation. Or, ce n'est pas le cas. Et ceux qui en paient les pot cassés sont les gens comme toi, et les patients/résidents.
Infirmière DE 2016 En libéral depuis 2018

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 16707
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar cosmos » 28 Déc 2019 18:31

D'accord avec tous les commentaires.
Tu n'as pas à aller plus vite, d'autant que tu n'as pas, non seulement, la formation, mais l'habitude, l'expérience, etc... qui font que l'on voit le travail à l'avance et les qualités de prise en charge convenable des patients.
On voit bien que tu fais tout ce que tu peux , et que tu veuilles bien faire, mais attention, je te conseille de ne pas continuer, sinon cela pourrait se retourner contre toi.
Mais ne baisses pas les bras pour autant, si tu as la possibilité de passer la formation AS, fonces !!!!!!!! Courage à toi , janerochelle !!!

_______

Pauvre France, je suis vraiment triste de voir se liquéfier ainsi, tous les services de santé, ou presque....
On presse les gens comme des citrons, et cela ne date pas d'hier, et ça continuera encore et encore... jusqu'à.....? comment voulez-vous que les gens puissent apprécier le métier dans ces conditions ? et qu'ils aient envie de faire ce métier ? ça casse l'envie et l'empathie et la bienveillance qui pourrait advenir naturellement à toute personne en contact avec les patients, mais en voyant cela, ça casse toute la baraque... et dégoûte plutôt...... (je me demande si c'est pas intentionnel tout ça....., depuis des années et des années que je constate ça, et c'est de pire en pire..; j'ai déjà vu beaucoup de filles pleurer.... ces dernières années pour cette raison... alors qu'il y a 20 ou 30 ans, on ne voyait pas ça.... ça peut faire se poser des questions , non ???)

Lafolledingue, cela fait plus de 35 ans que les établissements embauchent des faisant-fonction... j'ai toujours vu ça... (cela dit, je suis ok avec toi)
Avatar de l’utilisateur
cosmos
Accro
Accro
 
Messages: 1022
Enregistré le: 05 Jan 2006 21:33

Messagepar lafolldingue » 28 Déc 2019 19:33

Oui je sais bien cosmos. Mais je suis archi contre... Autant cela permet à des jeunes de mettre le pied dans le milieu et d'apprendre beaucoup de choses, de leur donner l'envie d'évoluer et passer le concours AS. mais c'est injuste pour le métier d'AS, c'est réduire leur statut à celui de importe qui, remplaçable par le premier venu. Et c'est encore une fois une manière de se faire du fric sur le dos de nos ptits vieux... C'est triste...

Lorsque j'étais en stage en SSR, mon tout premier en IFSI, une AS me chronométrait pour les toilettes et me poussait à aller toujours plus vite... Aaaaah bah j'ai appris à faire une toilette en 4ème vitesse. Mais à côté, j'avais tout fait à la place. Les patients n' ont pas à être brusqués par cette rapidité.
IDE 2018 - urgences - Réanimation
Réserviste SSA
Avatar de l’utilisateur
lafolldingue
VIP
VIP
 
Messages: 3352
Enregistré le: 16 Mar 2015 12:13

Messagepar Lenalan » 29 Déc 2019 09:34

La rapidité est "la qualité" 1ère pour une toilette en EHPAD (et certainement en SSR), l'excuse c'est que la toilette est fatigante pour la personne âgée si elle est trop longue. Soit! Il est évident qu'une toilette d'une heure, c'est trop long. 20 à 30 minutes c'est le temps normal et pour une personne sans problème particulier ce n'est pas fatigant. Pour les personnes malades ou en fin de vie, il est évident qu'on abrègera en faisant une toilette partielle (visage, mains, siège), voire pas de toilette du tout en toute fin de vie quand la protection reste non souillée (la toilette n'a rien d'obligatoire et de systématique tous les jours, même si on en a fait un passage obligé pour tout le monde, j'ai vu des situations aberrantes en toute fin de vie, avec shampooing et tout le bazar alors que la personne est décédée dans la journée).
Il faut qu'ils arrêtent d'être hypocrites: pourquoi toujours chercher la rapidité "infaisable" (10 minutes tout compris)? Simplement à cause de la charge de travail (le pire étant ceux qui auraient le temps mais qui se dépêchent pour aller en pause de 45 mn pour déjeuner, ça se voit), et du nombre hallucinant de toilettes à faire en une matinée pour un agent. Considérations dont le patient se fiche, donc c'est pas à lui d'être tourné et retourné dans tous les sens en 5 mn mais bien aux dirigeants de faire en sorte qu'on ait 30 mn par patient (ce qui n'est pas énorme)....

Pour les "faisant-fonction" j'en ai vu aussi il y a 15 ans, mais jamais sur des postes à long terme, et les établissements se faisaient taper sur les doigts (donc c'était vraiment en dépannage). Maintenant le DEAS ne vaut plus rien, on prend n'importe qui à la place, alors que ces gens devraient être "au ménage", on les met "aux soins" (ça n'a rien de péjoratif).
Infirmière DE 2016 En libéral depuis 2018

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 16707
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar LuzaMoon » 29 Déc 2019 11:40

Je ne supporte plus l'EHPAD, j'y ai passé des moments merveilleux lorsque nous étions en nombre mais après j'en ai "essayé" plusieurs et non, impossible pour moi de tenir le rythme ( pas physiquement, mais devoir effectivement imposer aux résidents un rythme qui ne leur correspond pas, mettre des vêtements pratiques selon moi mais moche, et autre choses bien pire...). Et de toute façon pourquoi toutes les toilettes le matin avant 11h30 ? Organisation de service d'accord.
Personnellement je me suis toujours lavé le soir et quand je serai peut être incapable de le faire seule, je redoute de me sentir sale dans mon lit. Mais c'est un autre problème.

Faisant fonction c'est un gros piège. Tu n'as pas la formation ( geste, posture, anticipations, surveillance cutanée - qu'est ce que tu transmet à la surement seule et unique IDE ?- ) mais oui on va te demander de tenir la même cadence que les autres, et si tu n'y arrive pas, un autre y arrivera...Par quel moyen ? Certainement rien de sain pour la considération de nos aînés.

Je sais bien que en ce moment aide soignant ça à plutôt mauvaise presse, oui ça peut être très dur mais si tu penses que ça te correspond il faut tenter le concours !! Ça t'ouvrirais aussi la porte d'autres services en plus ( gériatriques aussi si c'est ton truc, y a de quoi faire !! et de mon coté j'en bien moins " souffert" en gériatrie à l’hôpital que en EHPAD).

Et attention à toi.
Bon courage.
Dernière édition par 1 le LuzaMoon, édité 29 fois.
Aide-soignante juillet 2013

But : IFSI via FPC en 2020 :prie:
Ecrit le 7 février
Oral le 21 février
LuzaMoon
Adepte
Adepte
 
Messages: 139
Enregistré le: 02 Sep 2019 15:21

Messagepar Lenalan » 29 Déc 2019 12:02

Moi c'était l'inverse, j'ai beaucoup souffert en gériatrie à l'hopital (un enfer), beaucoup moins en EHPAD privé (c'est vraiment établissement dépendant).

En tant qu'IDE, on a beau dire, on voit la différence quand on travaille avec des faisant-fonction et des AS diplômées (les FF n'aiment pas qu'on le dise mais c'est une réalité). Les surveillances n'y sont pas (ou très peu), les transmissions c'est super mal fait, la pharmaco n'en parlons pas (on leur demande souvent de distribuer les médocs comme en ont le droit les AS mais elles ne savent pas ce qu'elles donnent, et c'est déjà limite avec les AS, alors là c'est pire)... On les réduit au rôle de machine à laver, alors que le métier d'AS est largement plus vaste que faire une toilette ou donner à manger (là encore, donner à manger à une personne âgée, ça ne s'improvise pas, la liste est longue). Et franchement, c'est pas à nous de les former au métier, moi perso je suis pas là pour ça, j'entends travailler avec des gens déjà formés, les EHPAD ne sont pas des IFAS (et en plus on a vraiment pas le temps). ça peut paraître "méchant" pour celles qui sont ainsi exploitées mais franchement, des FFAS "pas opérationnelles", quand on me demandait mon avis durant l'essai, je disais que je préférais qu'elles s'en aillent, parce que ça alourdit le travail de tout le monde (de l'ASH au cuisinier, en passant par l'IDE) et on est déjà assez en galère comme ça. Je disais aux directions que je souhaitais qu'ils n'embauchent plus ces personnes, mais des AS diplômées prioritairement. Ils me répondaient "on en trouve pas". Et pourquoi ils n'en trouvent pas? Qu'ils se posent la question. Qu'ils continuent à embaucher n'importe qui, c'est triste pour tout le monde. Ils n'arrivent pas non plus à embaucher d'IDE, mais on est protégées par "l'exercice illégal de la profession d'infirmière". peut-être qu'un jour cette obligation d'avoir un DE d'infirmière sera levé et que n'importe qui pourra "faire fonction" (on entend déjà les plus crétins dire "pour faire ce qu'elles font en EHPAD, n'importe qui est capable"). Beaucoup d'AS pensent qu'elle peuvent faire fonction d'IDE sans problème (par méconnaissance du métier et parce qu'elles se fient à ce qu'elles voient uniquement) et ne sont pas contre les glissements toujours et toujours plus importants.

On est au coeur de la maltraitance institutionnelle, dans toute sa splendeur. On va droit dans le mur!
Infirmière DE 2016 En libéral depuis 2018

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 16707
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar LuzaMoon » 29 Déc 2019 13:50

J'étais vraiment bien tombé, mais une fois partie j'ai appris 1 an plus tard que 2 poste d'AS et 1 d'IDE avaient été supprimés...j'imagine pas ce que c'est maintenant.

Je suis d'accord, de mon point de vu d'AS déjà j'ai du mal avec des FFAS (enfin quand j'étais en EHPAD, cela fait longtemps que je n'en vois plus). Après j'étais peut-être mal tombé mais les " ça va une toilette c'est une toilette pas besoin de formation". PARDON ??? il y a certainement des personnes très consciencieuses mais ça ne suffit pas (puis moi j'en ai pas connu ^^). Et repasser derrière car je m'inquiétais pour les résidents ça n'a aucun intérêt.
C'est différent pour les stagiaires ou élèves. J'adore les élèves, j'adore transmettre (si la personne s'intéresse). Mais parce qu’ils ne sont pas la en temps qu'employés sensé être autonomes et avoir du "rendement".

Je me souviens de matin ou j'étais presque désespérée car seule ou avec une collègue au lieu de 2-3 de plus. Voir la cadre arriver avec 1 jeune homme et une dame en les présentant comme le renfort pour la journée. Au final ça nous a plus retardé qu'autre chose une fois qu'on à constaté la catastrophe. Ne pas connaitre un service, son fonctionnement, les placards c'est normal j'ai pas de soucis avec ça moi-même quand je suis déplacée je suis paumée. Mais y a des limites.
Aide-soignante juillet 2013

But : IFSI via FPC en 2020 :prie:
Ecrit le 7 février
Oral le 21 février
LuzaMoon
Adepte
Adepte
 
Messages: 139
Enregistré le: 02 Sep 2019 15:21

Messagepar Estienne » 29 Déc 2019 13:56

Comme beaucoup il te faut remplir la gamelle. Donc que tu travailles en faisant fonction, tu as un job, je ne le critiquerai pas.
Mais tu peux peut être remplir ta gamelle de façon plus opportune sans te mettre en danger et en assurant ton avenir.
Mon conseil: Dès que tu as assez de droits pôle emploi pour rentrer en formation, si ce n'est déjà le cas, tu t'inscris au plus tôt pour faire une formation AS en bénéficiant de ton allocation pendant cette formation. Tu n'auras pas de problèmes pour trouver travail par la suite, vu la demande sur ce type de poste.
Quand tu auras ton diplôme, tu seras formée et plus légitime pour te défendre sur le temps que tu passes avec les patients (t'expliqueras que tu n'a pas été formée pour être maltraitante).
Sort vite de cette situation de faisant fonction qui est bâtarde.
Estienne
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 172
Enregistré le: 15 Jan 2018 15:36

Messagepar caqui13 » 29 Déc 2019 16:00

Alors moi en 1985 en REA CARDIAQUE , ou je suis arrivée intérimaire , il y avait par vacation environ 10 IDE car pour les CEC du jour , c était 1 ide /patient avec interdiction de sortir du box( pour faire pipi il fallait se faire remplacer ) , tant qu il n était pas extubé ( gazo tout les quart d heure etc etc ) , en fait sur les 10 IDE , il y en avait 3 les autres étaient AS ( tres compétentes au demeurant ) .
On mettait les VVC en brachial au pré op +SE de trinitrine , on enlevait les drains péricardiques seule , bref des trucs abracadabrantesque , et bien vous le croyez ou pas , il n y a jamais eu de problème , et les AS faisant fonction d IDE m ont appris plein de trucs .
L' instrumentiste du chir cardiaque était ASH ......
IDE 1985
caqui13
VIP
VIP
 
Messages: 2609
Enregistré le: 21 Jan 2013 15:21


Retourner vers « Aides soignants (AS) »



Publicité

-