Forum : Etudiants infirmiers (ESI)

Nous sommes le 15 Oct 2019 10:13

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar sylvie marie » 02 Fév 2008 17:46

bonjour , je voudrai savoir qu'elle sont les solutions pour être rémunérée durant la formation à l'IFSI à savoir que je suis aide soignante dans la fonction publique et que mon établissement ne finance aucune formation? je connais le CIF (Congés Individuel de Formation) mais il prend seulement 12 mois de rémunération en charge. Si vous avez des idées ou une expérience similaire cela me serai d'un grand secours car je veux absolument entrée à lIFSI et je ne peux pas rester sans salaires étant chargé de famille je suis prete si necessaire a démissionner de la fonction publique.
sylvie marie
 
Messages: 3
Enregistré le: 02 Fév 2008 17:06

Messagepar TitFéline » 02 Fév 2008 17:47

Va dans le forum étudiant infirmier...
- ESI Rentrée Février Promo 2007-2010 CHU Grenoble !!!
- En 2e année !!!!
- ChériChéri champion de ma vie :D :D :D
Avatar de l’utilisateur
TitFéline
Accro
Accro
 
Messages: 884
Enregistré le: 30 Mai 2006 14:05
Localisation: A Croulay-sous-le-Bouleau

Messagepar sylvie marie » 02 Fév 2008 17:48

merci désolée
sylvie marie
 
Messages: 3
Enregistré le: 02 Fév 2008 17:06

Messagepar Laury » 02 Fév 2008 17:48

Jette un coup d'oeil ici, et là! tu trouveras déjà quelques élèments de réponse! :clin:
Ô mon païs.... ô Toulouse....
Avatar de l’utilisateur
Laury
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 8471
Enregistré le: 15 Déc 2003 15:10

Messagepar sylvie marie » 02 Fév 2008 18:03

merci pour vos réponses je suis allée ici et là mais ce sont des infos qui date un peu car de nouvelles réformes on été voté courant décembre 2007
sylvie marie
 
Messages: 3
Enregistré le: 02 Fév 2008 17:06

Messagepar uij_10638 » 02 Fév 2008 22:31

bin tu peux beneficier du cif pendant 12 mois et dans ce cas la tu valides ta premiere année et pour les deux dernieres années tu peux postuler à un contrat d'etude c'est pas la mere a boire mais ça correspond a un petit mi-temps et c'est cumulable avec les bourses bon courage a toi
uij_10638
Adepte
Adepte
 
Messages: 143
Enregistré le: 30 Aoû 2005 11:59
WLM: loulou87_ola@hotmail.fr

Messagepar Juju5544 » 16 Fév 2009 18:11

Le congé individuel de formation et son financement



Partie 1 : Le Congé Individuel de Formation (CIF)

Quelques généralités

Le Congé Individuel de Formation (CIF) est régit par le code du travail en particulier l’article L. 933-5 et les articles L. 931-1 à 931-20 réglementant le financement et les modalités du CIF.

    Définition

Le Congé Individuel de Formation (CIF) est un droit de s’absenter de son poste de travail pour tous les salariés pendant leur vie professionnelle. Ainsi de sa propre initiative et à titre individuel, le salarié peut suivre des formations, se préparer ou passer un examen indépendamment du plan de formation de l’entreprise.

    A quelle entreprise s’adresse le CIF

Le congé individuel de formation s’adresse à tous les salariés des entreprises du secteur privé :
- Quelle que soit sa forme juridique (Société, association, …),
- Quelle que soit sa branche d’activité,
- Quel que soit son effectif salarial.

    Durée d’un CIF

Le congé individuel de formation peut durer :
- Soit un an à temps plein,
- Soit 1200 heures à temps partiel.

Il est possible avec l’accord de la région ou de l’Etat de prolonger sa durée.
La durée de financement est généralement identique au congé individuel de formation, c'est-à-dire égale à un an ou 1200 heures, si celle-ci est à temps partiel. Néanmoins la durée du congé peut être augmentée, c’est alors à l’organisme paritaire de prendre la décision de rémunérer le congé en totalité ou partiellement. Mais il ne prendra pas en compte toute la formation infirmière (37 mois).

    Objectifs

Le congé individuel de formation à pour but :

- D’accéder à un niveau de qualification supérieur,
- De changer de secteur d’activité ou de métier,
- De perfectionner des connaissances dans le domaine culturel ou social,
- De se préparer à l’exercice de responsabilités dans une association en tant que bénévole,
- De préparer ou passer un examen.

Les bénéficiaires du congé individuel de formation

    Les salariés en Contrat à Durée Indéterminé (CDI)

Les conditions d’ancienneté

Lorsque le salarié est en contrat à durée indéterminé (CDI), une des conditions suivantes est à respecter :
- Soit 24 mois consécutifs ou non dont 12 mois dans l’entreprise,
- Soit 36 mois consécutifs ou non dont 12 mois dans l’entreprise s’il s’agit d’une entreprise artisanale de moins de 10 salariés.

Franchise entre les CIF

Il existe un délai entre deux congés individuels de formation ce qu’on appelle la franchise. Elle est équivalente à 1/12e de la formation et exprimée en mois. Dans le calcul de cette franchise les stages et les autres congés ne sont pas comptabilisés. La franchise dure au minimum de 6 mois et peut aller jusqu’à 6 ans.

Ex : si la formation dure 120 heures donc 120/12 = 10. La franchise sera de 10 mois.

Il n’y a pas de franchise en cas de changement d’entreprise.

    Les cas particuliers pouvant bénéficier du CIF

Pour les salariés en Contrat à Durée Déterminée (CDD)

    Conditions d’ancienneté

Le salarié doit justifier de :
- 24 mois d’activité salariée au cours des 5 dernières années peu importe le contrat,
- 4 mois consécutifs ou non, sous CDD, au cours des 12 derniers mois.

Seulement, les contrats comme les Contrats d’Accompagnement à l’Emploi (CAE), contrat d’apprentissage ne sont pas pris en compte.
Bordereau individuel d’accès à la formation.

Le bordereau individuel d’accès à la formation est un document remis au salarié par l’employeur au terme de son contrat de travail. Il permet de connaître les droits du salarié obtenus durant son contrat pour le Congé Individuel de Formation et pour le congé de bilan de compétences.

Il est nécessaire d’y faire indiquer :
- La date de début et fin de contrat,
- Le montant du salaire,
- L’adresse :
    * Soit celle de l’organisme paritaire si l’entreprise est soumise à l’accord interprofessionnel du 5 décembre 2003,
    * Soit celle de la caisse de recouvrement de la sécurité sociale si l’entreprise n’est pas soumise à cet accord.

    Déroulement de la formation

La formation peut se faire à la suite du contrat de travail et peut débuter jusqu’à 12 mois après la fin de celui-ci. Si le salarié souhaite que la formation commence pendant son contrat de travail, il est nécessaire d’en faire la demande auprès de son employeur afin de mettre en place une autorisation d’absence.

    Dérogation du CIF pour les bénéficiaires de l’Aide au Retour à l’Emploi (ARE)

Les conditions sont les suivantes :
- Avoir travaillé 6 mois au cours des 22 derniers mois,
- Etre pris en charge en totalité ou partiellement pour les frais de formation par l’organisme paritaire du dernier employeur.

Les contrats de professionnalisation ou d’apprentissage ainsi que les contrats à durée déterminée (CDD) débouchant en contrat à durée indéterminée (CDI) ne rentrent pas dans le calcul des 6 mois nécessaires.

Pour les salariés du travail temporaire

    Conditions nécessaires

La condition d’ancienneté est d’avoir 1600 heures dans le travail temporaire au cours des 18 derniers mois, dont, en plus :
Soit 600 heures dans l’entreprise de travail temporaire où s’effectue la demande de congé individuel de formation,
Soit 4500 heures sur 3 ans dans la même profession.
Le salarié intérimaire peut-être en mission lors de sa demande ou avoir terminé sa mission depuis moins de 3 mois.

    Franchise

La franchise existe sous le même principe que les salariés en contrat à durée indéterminée. Mais, elle dure au minimum 6 mois et maximum 4 ans.

Les formalités à connaître

    Avant la formation

Le dossier de demande écrite d’autorisation d’absence doit comprendre l’intitulé, l’activité et la durée du stage, la date d’entrée en formation avec si possible un certificat de scolarité ainsi que le nom de l’organisme réalisant la formation.

Le dossier doit-être déposé :
- 60 jours avant la formation si celle-ci dure moins de 6 mois ou si elle est à temps partiel,
- 120 jours avant la formation si celle dure plus de 6 mois.

L’employeur est tenu de répondre sous 30 jours suivant la réception de la demande d’autorisation d’absence. En cas d’absence de réponse, à la suite des 30 jours, l’autorisation d’absence est obtenue. Le congé individuel de formation est accordé.

L’autorisation d’absence peut-être accordée, refusée ou reportée.

Refus

Le refus peut-être dû :
- Au stage qui ne répond pas aux critères exigés pour obtenir le congé individuel de formation,
- Au salarié qui ne remplit pas les conditions requises à l’obtention du congé individuel de formation

Report

Le report existe pour une durée maximum de 9 mois et selon les motifs suivants :
- Soit par motif de service c'est-à-dire que l’absence du salarié remettrait en cause la bonne marche de l’entreprise,
- Soit à cause d’un effectif de salarié simultanément absent :
    * Dans une entreprise de moins de 10 salariés : il peut y avoir 2 salariés absents en même temps pour un congé individuel de formation,
    * Dans une entreprise de moins de 200 salariés : il ne faut pas que le nombre d’heures de formation dépassent 2 % du nombre total des heures de travail des salariés effectuées dans l’année,
    * Dans une entreprise de plus de 200 salariés : le pourcentage de salariés absents ne peut pas dépasser 2 % du nombre total des travailleurs.

Si le report est dû à un effectif de salariés simultanément absentes, les congés ensuite seront attribués selon un ordre de priorité qui est :
    - En premier, le congé pour un examen,
    - En second, le congé ayant déjà été reporté,
    - En troisième, le congé relatif à des stages interrompus pour des raisons valables (La raison doit être validée auprès du comité d’entreprise ou des délégués du personnel),
    - En quatrième, le congé par les salariés ayant le plus d’ancienneté.


Recours possibles

La décision est contestable :

- Soit en saisissant les délégués du personnel par le biais d’une réclamation,
- Soit en demandant une conciliation auprès de l’inspecteur du travail,
- Soit en saisissant le conseil des prud’hommes si le désaccord persiste.

    Pendant la formation

Au début de la formation

L’organisme formateur doit transmettre au stagiaire :
- Le règlement intérieur de l’établissement et le règlement des incidents de stage,
- Les modalités de représentation des stagiaires au sein de l’établissement de formation,
- Le programme ainsi que les horaires de la formation,
- Les conditions pour valider la formation,
- La liste des formateurs avec leurs titres professionnels.

Durant la formation

Il est important que le salarié :
- Respecte le règlement intérieur de la formation,
- Fréquente assidument le stage.

L’absence n’est possible qu’en cas de maladie ou de maternité. Si le salarié n’est pas fréquemment en formation, il peut perdre le bénéficie de son congé individuel de formation.
Une attestation mensuelle permettant de prouver la fréquentation du stage est remise au salarié qui doit le transmettre à son employeur.

Le statut du stagiaire

    Pour le salarié en Contrat à Durée Indéterminée

Le salarié en formation a son contrat suspendu mais il prétend comme ses collègues aux congés payés et aux primes que l’employeur peut verser. Il a la possibilité d’exercer des mandats de représentant du personnel ou de délégué syndical puisqu’il est électeur et éligible aux élections professionnelles.

Pendant le congé individuel de formation, le stagiaire peut se faire licencier pour les motifs suivants :
- Economique,
- Personnel mais non lié à la formation.
Si la formation continue à la suite du licenciement, le financement par l’organisme paritaire peut se poursuivre ou l’allocation chômage peut prendre le relais. (Cf. Financement Pôle emploi).

    Pour le stagiaire bénéficiant d’un Contrat à Durée Déterminée

La personne, durant son stage, issue d’un contrat à durée déterminée (CDD) est stagiaire de la formation professionnelle.

    Pour le salarié du travail temporaire

Le salarié durant son stage est en mission de formation.

La protection sociale

    Pour le salarié en contrat à durée indéterminée

Si le salarié est rémunéré, il est affilié à la sécurité sociale. Son employeur prend en charge les cotisations sociales mais il est remboursé par l’organisme paritaire.
En revanche, si le salarié n’est pas rémunéré, l’Etat prend en charge les cotisations sociales mais il ne peut prétendre à aucune indemnité journalière en cas d’accident du travail.

    Pour le stagiaire issu du contrat à durée déterminée

Les cotisations sociales du stagiaire sont prises en charges par l’organisme paritaire, ainsi il bénéficie des prestations de la sécurité sociale

    Pour le salarié du travail temporaire

Le salarié intérimaire est affilié aux régimes de la sécurité sociale.

    A la suite de la formation

Pour le salarié en contrat à durée indéterminée

A la suite de la formation, l’employeur a pour obligation de réintégrer le salarié à son poste. L’employeur n’a pas à prendre en compte la nouvelle qualification liée à la formation pour obtenir une promotion ou une augmentation de salaire.

Pour le salarié issu du travail temporaire

Le salarié intérimaire peut, s’il le souhaite et si cela est possible, reprendre sa mission interrompue. Si la précédente mission ne peut être reprise, l’entreprise de travail temporaire doit lui proposer une autre mission.



Partie 2 : Financement pendant le Congé Individuel de Formation


Quelques généralités pour les salariés en CDI

Lorsque le congé individuel de formation est accepté, cela ne veut pas dire qu’il y a un financement pendant la formation. Il est donc important dès l’accord de votre employeur pour le CIF de mettre en place un dossier de financement. Pour plus de renseignements, il est nécessaire de contacter l’organisme paritaire auquel l’employeur verse sa contribution.

Si le stage est agréé par l’Etat mais non prise en charge par l’organisme paritaire, l’Etat peut prendre en charge cette rémunération.

    Où demander le dossier de financement ?

Le dossier est à demander à l’organisme paritaire auquel, l’employeur verse ses cotisations.

Pour savoir de quel organisme vous dépendez, vous pouvez vous informer :

Auprès des employeurs, pour les entreprises de plus de 10 salariés,
Auprès de l’inspecteur du travail, pour les entreprises de moins de 10 salariés,
Dans tous les cas, auprès des représentants du personnel dans l’entreprise où vous travaillez

    Le dossier de financement

Le dossier de financement doit contenir les informations suivantes :

La nature du stage avec le nom de l’organisme formateur,
La durée du stage et le coût du stage,
Le salaire habituellement perçu par l’intéressé,
L’autorisation d’absence de l’employeur.
Si une pièce manque, le dossier ne sera pas traité par l’organisme paritaire.
La réponse pour le financement est obtenue sous environ deux mois.

    La durée de la rémunération

La durée de financement est généralement identique au congé individuel de formation c'est-à-dire égal à un an ou 1200 heures si celle-ci est à temps partielle. Néanmoins la durée du congé peut être augmentée, c’est alors à l’organisme paritaire de prendre la décision de rémunérer le congé en totalité ou partiellement.

    Les frais pris en charge

Les frais suivants peuvent être pris en charge par l’organisme paritaire ou par l’employeur de façon totale ou partielle selon cet ordre :

La rémunération mensuelle,
Le coût de la formation,
Le coût lié aux transports,
Le coût lié à l’hébergement.

    La réponse du financement par l’organisme paritaire

Si la réponse est positive

Le salaire est maintenu une fois que l’organisme paritaire a donné son accord. Seulement, c’est l’employeur qui verse la rémunération du congé individuel de formation et l’organisme rembourse l’employeur.

Image

Parfois, la rémunération du CIF peut être prise en charge à 90 % du salaire antérieur si la formation est dite « prioritaire ».
Certains organismes paritaires peuvent fixer des taux de rémunération plus avantageux.

Si la réponse est négative

Le refus est soit :
- Définitif : si le stage ne rentre pas dans l’ article 931-8-2 du code du travail.
- Temporaire : si l’organisme paritaire ne peut satisfaire toutes les demandes à la fois.
En cas de refus, le salarié peut toujours faire un recours dans les deux mois :

Auprès de l’organisme, le recours sera gracieux. L’inspecteur du travail pourra intervenir pour annuler ou réviser la décision.
Auprès du tribunal administratif, le recours sera contentieux. Le tribunal pourra annuler la décision de l’inspecteur du travail.

En cas de refus, les alternatives du financement

Les alternatives possibles peuvent être :
- De renoncer au congé individuel de formation,
- De prendre le congé individuel de formation sans rémunération,
- Une prise en charge par l’employeur d’une partie ou en totalité de la rémunération par le biais du budget formation.

    Les financements complémentaires

Au niveau de la bourse, chaque région est souveraine pour accepter ou non, le cumul de la bourse avec la rémunération du congé individuel de formation. Il est donc nécessaire de prendre connaissance des conditions d’attributions de la bourse pour votre région. (Cf. Les bourses du secteur sanitaire et social du Conseil Régional).

Rémunération des cas particuliers

    Pour les salariés en Contrat à Durée Déterminée (CDD)

    Démarche

Le dossier est à envoyer à l’organisme paritaire de l’ancien employeur.

    Le barème de financement

Le barème de financement est le même que pour les salariés en contrat à durée indéterminée (CDI). Seulement, le salaire de référence est le salaire moyen calculé au cours des 4 derniers mois travaillés durant les 12 derniers mois.

    Le cumul de l’Allocation Retour à l’Emploi (ARE) avec la rémunération de l’organisme paritaire


Lors de la dérogation, le cumul de la rémunération du congé individuel de formation est possible avec l’allocation de retour à l’emploi. L’indemnité de l’organisme paritaire est alors égale : à la différence entre les 80 % de la moyenne des salaires bruts des 6 mois en CDD et le montant brut de l’allocation chômage.

    Pour les salariés du travail temporaire

    Démarche

Le dossier de financement est à envoyer aux Fonds d’Assurance Formation du Travail Temporaire (FAF – TT) qui a ses propres règles de financement.

    Rémunération

La rémunération ne se fait que pendant les périodes de formation, et elle est équivalente :
- Soit au salaire de la mission pendant laquelle la demande a été faite,
- Soit au salaire de la dernière mission, si la demande de financement a été déposée dans les 3 mois suivant la fin de mission.

Les organismes paritaires

    Les deux types d’organismes

Deux types organismes paritaires agréés par l’Etat permettent d’obtenir un financement pour le congé individuel de formation. Ce sont :
- les Organismes Paritaires Collecteurs Agréés (OPCA),
- les Organismes Paritaires collecteurs Agréés au titre du Congé Individuel de Formation (OPACIF).

Ces organismes paritaires permettent de financer des congés individuels de formations grâce aux contributions des entreprises. En effet, les entreprises de plus de 10 salariés versent une contribution à un des deux organismes cités plus haut. Tandis que les entreprises de moins de 10 salariés ne peuvent verser leurs contributions qu’aux organismes paritaires collecteurs agréés.

    Les Organismes Paritaires Collecteurs Agréés (OPCA)

Les organismes paritaires collecteurs agréés ne peuvent obtenir, qu’un des deux agréments suivants :
- Soit celui permettant le financement des plans de formations ou de professionnalisation,
- Soit celui permettant le financement du congé individuel de formation.
Un OPCA ne peut pas avoir les deux agréments sauf dans certains secteurs tels que l’économie sociale, le spectacle, l’agriculture ou encore le travail temporaire.

    Les Organismes Paritaires collecteurs Agréés au titre du Congé Individuel de Formation (OPACIF)

Les organismes paritaires collecteurs agréés au titre du congé individuel de formation ne collectent et gèrent que les fonds de formation destiné au CIF. Ces organismes peuvent être généralement : au niveau régional comme le FONd de GEstion du Congé Individuel de Formation (FONGECIF) ou au niveau de certains secteurs d’activités comme l’Association pour la Gestion du Congé Individuel de Formation (AGECIF).

    Quelques organismes paritaires

Le fond de gestion du congé individuel de formation

Le fond de gestion du congé individuel de formation (Fongecif) a des missions spécifiques pour le congé individuel de formation, ce sont de :
- Collecter et gérer les contributions des entreprises,
- Inciter les salariés en contrat à durée déterminée ou indéterminée, à mettre en place un congé individuel de formation,
- Définir les priorités, les critères et les échéances pour l’examen des demandes de prises en charge financière,
- Prendre en charge tout ou en partie des dépenses liées à la formation,
- Assurer l’information et le conseil des salariés sur le congé individuel de formation.

La demande de congé individuel de formation est à faire avant la date du concours et donc avant les résultats du concours pour la formation infirmière.
Une fois à l’institut de formation en soins infirmiers (IFSI), une attestation de présence est à demander auprès du secrétariat et à transférer au Fongecif au début de chaque mois.

Durant la formation, le Fongecif finance 5 semaines de vacances, le reste des vacances sera sans solde.

    Quelques sites régionaux du Fongecif

Le Fongecif dure un an ou 1200 heures à temps partiel. Seulement, une dérogation sur la durée est possible dans certaines régions.

Pour avoir plus de renseignements, sur ce qui se passe près de chez vous, vous pouvez vous rendre sur le site Internet du Fongecif de votre région.

L’Association pour la Gestion du Congé Individuel de Formation

L’Association pour la Gestion du Congé Individuel de Formation (Agecif) a des missions spécifiques pour le congé individuel de formation, qui sont de :
- Collecter et gérer les cotisations versées par les employeurs,
- Accompagner les salariés dans leurs projets individuels de formation en informant, conseillant et orientant,
- Financer des CIF pour les personnes en contrat à durée indéterminée ou déterminée sous réserve des fonds disponibles,
- Prendre en charge les frais liés à la formation partiellement ou totalement.

Le Fond d’Assurance Formation du Travail Temporaire (FAF – TT)

Le Fond d’Assurance Formation du Travail Temporaire (FAF – TT) a pour rôle de conseiller, d’échanger sur les bonnes pratiques pour les entreprises du travail temporaire et les intérimaires.
Il a pour missions de :
- Accompagner les entreprises et leurs salariés dans des actions de formation,
- Favoriser les partenariats pour développer les compétences et les qualifications des intérimaires,
- Gérer les aspects financiers et administratifs de la formation.

Plus d’informations sur leur site Internet : Site du Fonds d'Assurance Formation du Travail Temporaire.

C’est un des organismes paritaires collecteurs agréés qui a le double agrément c'est-à-dire qu’il peut financer aussi bien les congés individuels de formation et les plans de formation ou de professionnalisation.

D’autres organismes paritaires

Il existe d’autres organismes paritaires comme :
- Le Fonds national d'Assurance Formation des Salariés des Exploitations et entreprises Agricoles
- L'Habitat-Formation
- La Formation Hospitalière et médico-sociale Privée.


L’essentiel

Le congé individuel de formation permet à tous les salariés du secteur privé quel que soit leurs types de contrat d’accéder à un stage de leur choix durant leur vie professionnelle. Des conditions d’ancienneté sont nécessaires dans l’entreprise. La durée du stage est d’un an à temps plein ou 1200 heures à temps partiel. Une durée plus longue peut-être accordée dans certains cas.

Lorsque l’on parle du congé individuel de formation, il n’y a pas de rémunération. Il est donc important de mettre en place une action de financement par le biais des organismes paritaires agréés par l’Etat. Chaque entreprise verse une contribution financière à un des organismes paritaires. Le salarié est chargé d’envoyer à ce dernier son dossier de demande de financement. L’organisme peut ainsi permettre durant une partie ou en totalité de la formation, une prise en charge partielle ou totale du salaire, du coût de la formation et des transports pour chaque salarié.



Bibliographie

« Tout savoir sur le droit individuel à la formation » - Gérard Roudaut – Studyrama
« Comment gérer sa formation professionnelle » - Collection les essentiels RF – RF social
« Formation professionnelle continue mode d’emploi » - Florence Le Bras – Marabout pratique
« Guide pratique du droit du travail » - Ministère de l’Emploi, de la Cohésion sociale et du Logement


Webographie

Le Congé Individuel de Formation
Le Congé Individuel de Formation
Le Congé Individuel de Formation
Glossaire
Recours gracieux
Recours contentieux
Les organismes paritaires : Opca & Opacif
Les organismes paritaires : Opacif
Les réponses à apporter sur la formation à l'organisme paritaire
Missions du Fongecif
Missions de l'Agecif
Rôle du FAF-TT


Merci à Laury pour sa relecture

Article transmis par :
HUBERT Julie
Rédactrice Infirmiers.com


L'article est disponible ici :clin:
Avatar de l’utilisateur
Juju5544
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 18601
Enregistré le: 10 Juil 2004 05:42
Localisation: Pays Cathare

Messagepar uij_59635 » 31 Mar 2009 21:52

Bonjour,

J'ai 30 ans et deux enfants (8 mois et 3ans et demi) J'envisage de rentrer à l'ifsi en 2010. J'ai une situation bien particulière puisque je suis actuellement en CDI dans une Urssaf. Je voudrais prendre un congé individuel de formation. Je suis a la fois pressée de rentrer en ifsi mais en même temps engoissée car je ne sais pas si un cif peut durer 39 mois (j'ai besoin de mon salaire sans ça je ne pourrai pas mener à bien mon projet). Pourriez vous m'éclairer sur la question.
Je me demande également si je pourrais gérer ma vie de famille et mes études en même temps. Pourriez vous me dire si les contrôles continus sont difficiles, si beaucoup de travail personnel est nécessaire (nombre d'heure approximatif par jour ou semaine). Je ne sais pas trop sous quelle forme se présente les contrôles (questionnaires, qcm, dissertation ?) Ce qui m'aiderait c'est que des mères de famille qui ont suivi la formation m'éclairent sur leur organisation et sur les difficultés qu'elles ont rencontrées. A titre informatif j'ai un bts en secrétariat et une Licence. Les études sont elles très difficiles ?

Merci d'avance pour vos témoignages.
uij_59635
 
Messages: 1
Enregistré le: 31 Mar 2009 11:40

Messagepar Juju5544 » 31 Mar 2009 22:07

Il serait intéressant de commencer par l'annonce : A lire : les liens utiles et les plus demandés... :clin:
Avatar de l’utilisateur
Juju5544
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 18601
Enregistré le: 10 Juil 2004 05:42
Localisation: Pays Cathare

Messagepar dimdamdom » 08 Avr 2009 10:28

bonjour
je suis en cif actuellement pour la durée de mes études ESI. j'étais en CDi et j'en avais un peu (bcq même) de mon ancien job. j'ai donc fait un CIF pour être pris en charge. qd on a une famille, des habitudes de vie, des charges financières, on ne peut pas tout arrêter comme ça.
je me suis renseigné, longuement. j'ai fait un bilan de compétence, qui a conforter mes envies et appuyer je pense mon dossier.
après j'étais comme toi, je ne pensais pas que le cif me prendrait sur 3ans1/2. j'ai monté le dossier, j'ai fait une longue lettre de motivation reprenant mes désirs mais aussi en étant conscient que c'était un gros investissement perso.
mon dossier a été validé, et je suis pris en charge sur la totalité de la formation. pour te dire pkoi, je ne sais pas, surement peut etre que le poste ide est une mission prioritaire, et que ns sommes en pénurie d'ide.
après je pense que le dossier est recevable compte tenu qu'il y aura toujours des postes.
je ne te cache pas que c'est un gros sacrifice. je perçoit la moitié de mes salaires (le cif prend en charge que les heures de théorie, pas les heures de stage). si ton conjoint te booste dans ton projet, si il est conscient qu'il aura un role moteur dans ta formation, ça le fera. c'est énorme comme boulot, mais pas inaccéssible... tout est une question de motivation. il y a des jours sans, et des jours avec.
mais ça va le faire... c'est une question d'organisation. ce que tu fais aujourd'hui chez toi, il faudra trouver une autre organisation...c'est tout. et puis je t'avoue 3ans ça passe vite.
tu vois, je ne regrette pas mon choix, je suis mieux dans ce que je suis, je sens que j'ai évolué, j'ai grandi... ça apporte bcq de choses cette formation.
après voilà, tu dois partir en ayant tout envisager: comment vais je gagner? ma vie perso va t elle changer? puis je compter sur l'Autre et les Autres? ....
à ta disposition si besoin
bon courage
dim
ps: j'espère avoir été clair dans ce que j'ai écrit... j'étais assez speed ce matin car il faut que je prépare mon prochain stage en lycée lol
Avatar de l’utilisateur
dimdamdom
 
Messages: 4
Enregistré le: 05 Avr 2009 01:13

Messagepar Leilani » 09 Avr 2009 06:30

Coucou
Alors, moi je ne suis pas en formation rémunérée...mais j'ai 3 enfants, je suis rentrée en septembre.
Je ne te cacherai pas que c'est fatiguant, je cours partout, mais c'est vraiment épanouissant, et je m'éclate.
Je bosse un peu tous les jours, un jour sur deux le WE, pour pouvoir me consacrer à ma famille quand meme.
Les enfants le vivent super bien, ma fille ainée est très fière de ce que je lui raconte, et pour l'instant j'ai de bons résultats aux évals (chez nous, des questions à développer, parfois des QCM pour certaines).
Voila, si tu as des questions, n'hésite pas, il y a plein de gens dans ton cas ;)
Avatar de l’utilisateur
Leilani
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 229
Enregistré le: 06 Déc 2007 17:36
Localisation: Marais poitevin...

Messagepar amorini » 09 Avr 2009 08:18

Bonjour à tous !

Alors pour commencer, petite présentation !!
J'ai 31 ans, je suis actuellement en CDI dans une boite informatique, j'ai 2 enfants (de bientôt 6 et 3 ans) et j'ai passé le concours en 2008.... que j'ai eu.... Malheureusement, mon dossier Fongecif n'a pas été validé faute de budget et j'ai donc demandé à avoir un "report d'entrée en formation" qui m'a été validé par la DDASS.... J'ai donc du réactualiser mon dossier fongecif et j'aurai ma réponse début juin, pour une éventuelle rentrée en Septembre 2009...

Ensuite.... pour ce qui purement du fongecif, j'ai l'impression que cela doit dépendre des régions.....
Je suis en Midi pyrénées et, quoi qu'il arrive, le fongecif ne me financera qu'une seule et unique année de formation (formation et stage...).... Je pensais que c'était pourtant le fonctionnement du CIF.... droit à 1 an de formation rémunéré à hauteur d'environ 90% de ton salaire..... mais bon... j'ai jamais cherché les renseignements dans les autres régions non plus !!! :roll:

Donc.... pour moi.... après le fongecif.... pour les années restantes.... Il y a un accord qui existe entre le fongecif et un autre organisme (Formahp) et qui permet, sous couvert de trouver un employeur dans le privé (càd une clinique) de financer les deux dernières années à hauteur d'un salaire d'aide soignant.... Pour cela, il y a tout de même une condition majeure.... C'est qu'après l'obtention de ton diplôme, tu as une "obligation de servir" dans la clinique qui t'a "embauché" de 30 MOIS....
Cela veut donc dire qu'à la fin de ta première année de formation, tu es obligé de démissionner de ton entreprise qui t'a permis de partir en CIF et que tu ne pourras donc plus retrouver ta place après cela.... il faut donc être bien sûr de son projet....
Personnellement, je pense que dans tous les cas, c'est la première année qui sera déterminante !!!!

Voilà pour mes réponses !!!! Maintenant, passons aux questions !!!!!!! :lol:
Dans quelles régions êtes vous ? Combien de temps vous a-t-il fallu entre votre inscription au fongecif et l'obtention du CIF ?
Et au niveau de la formation, comment ça se passe au niveau des horaires et des cours !!!????

Merci pour vos réponses !!!

A très bientôt !!

Laure
amorini
Régulier
Régulier
 
Messages: 31
Enregistré le: 10 Juin 2008 12:30
Localisation: TOULOUSE

Messagepar dimdamdom » 09 Avr 2009 09:04

je dois dire peut etre que j'ai eu bcq de chance.
déja je ne sais pas si ça une incidence, mais je ne dépend du cif; mais d'un organisme équivalent (en fonction de mon employeur).
après ce sont les memes critères de choix...
en tout cas, j'ai eu bcq de chance: dossier déposé en avril 2007 validé pour mes 3 ans en mai.
de plus, il faut faire attention aux frais de scolarité. heureusement qu'il m'ont été pris en charge, car ils s'élevaient à plus de 13000€. c'est ça d'avoir son concours dans une école privée...
Avatar de l’utilisateur
dimdamdom
 
Messages: 4
Enregistré le: 05 Avr 2009 01:13

Messagepar amorini » 09 Avr 2009 10:41

dimdamdom a écrit :je dois dire peut etre que j'ai eu bcq de chance.
déja je ne sais pas si ça une incidence, mais je ne dépend du cif; mais d'un organisme équivalent (en fonction de mon employeur).
après ce sont les memes critères de choix...
en tout cas, j'ai eu bcq de chance: dossier déposé en avril 2007 validé pour mes 3 ans en mai.
de plus, il faut faire attention aux frais de scolarité. heureusement qu'il m'ont été pris en charge, car ils s'élevaient à plus de 13000€. c'est ça d'avoir son concours dans une école privée...



Oui... Je suppose qu'effectivement, vu que tu ne dépends pas du fongecif, le fonctionnement doit être propre à ton organisme !!!! :D
C'est quoi comme organisme d'ailleurs ? Tu bossais dans quelle branche ??
Pour ce qui est du fongecif midi-pyrénées, je m'étais inscrite le 10/12/2007... Dossier instruit en juin 2008 et refusé pour cause d'épuisement de l'enveloppe financière.... Cette année, j'ai peut-être une chance puisque j'aurai un an de plus d'ancienneté d'inscription et donc, mon dossier sera plus haut dans la pile !!!!!!!! JE croise donc les doigts !!!!
amorini
Régulier
Régulier
 
Messages: 31
Enregistré le: 10 Juin 2008 12:30
Localisation: TOULOUSE

Messagepar cam3006 » 11 Avr 2009 12:35

Je bénéficie d'un CIF en région Paca mais comme pour beaucoup ici il ne prend en charge que la première année de formation.
En gros j'ai envoyé le dossier papier complet au Fongecif début mai 2008 pour une rentrée fin septembre 2008.
J'ai été reçue au concours début juillet et 2 semaines après j'ai eu une réponse positive du Fongécif, je touche environ 80 % de mon salaire net, les périodes de vacances ne sont pas rémunérées et le Fongecif a pris en charge 4000 euros sur les 7000 réclamés par l'iFSI pour l'année en cours, le reste est financé par le conseil régional.

Je me renseigne pour le mois d'octobre...je pense qu'il faut que mon employeur me licencie pour que je puisse bénéficier d'une aide à la formation au niveau des Assedics.

En ce qui concerne les difficultés de la formation, il est indispensable d'être bien épaulée car être maman étudiante c'est totalement différent de la journée type d'une maman qui travaille ... mais c'est tellement enrichissant !

Bon courage !
IDE FPH Promo 2008/2011
Avatar de l’utilisateur
cam3006
Habitué
Habitué
 
Messages: 71
Enregistré le: 16 Juin 2006 17:14


Retourner vers « Etudiants infirmiers (ESI) »



Publicité

-