cours

Le métier d'IBODE dans sa globalité, posez vos questions et distillez vos conseils à ceux qui se préparent à cet exercice.

Modérateurs : Modérateurs, Infirmiers spécialisés - IBODE

Répondre
yassouki
Messages : 1
Inscription : 10 nov. 2012 17:58

cours

Message par yassouki »

]bonsoir la famille svp est ce que quelqu'un peut m'envoyer des cours de postures chirurgicale ,abords chirurgicale selon l'intervention .merci d'avance .
Avatar de l’utilisateur
eprex
Insatiable
Insatiable
Messages : 416
Inscription : 17 mars 2017 11:12

Re: cours

Message par eprex »

Hop, le premier lien offert par Gogole, Les postures chirurgicales, donne déjà de bons renseignements pour avoir une notion basique du positionnement des patients en fonction de l'intervention.
Ensuite (et c'est juste mon opinion) le mieux à faire si vous en avez la possibilité, est de demander directement aux chirurgiens quelles sont leurs pratiques. Ils peuvent avoir leurs désidérata (pas de s au pluriel il semble) et s'accordent parfois avec les médecins anesthésistes pour adapter l'agencement de la salle de façon à satisfaire l'un et l'autre.
Édition du post en cours...
Leopold Anasthase
Star VIP
Star VIP
Messages : 13211
Inscription : 06 mai 2004 14:45
Localisation : ici

Re: cours

Message par Leopold Anasthase »

eprex a écrit : 22 févr. 2024 11:37Ils peuvent avoir leurs désidérata (pas de s au pluriel il semble)
Alors… En orthographe réformée de 1990, on fait comme on veut, avec ou sans accent, avec ou sans s final.

En orthographe non réformée, desiderata est un mot issu du latin et est invariable (et de préférence en italique, mais c'est surtout important pour les locutions, les ensembles de mots, par exemple a priori).

Le sens initial du mot latin, c'est un truc qui manque (dans un livre par exemple). C'est devenu un souhait, ce que l'on désire.

En latin, desiderata est le pluriel de desideratum. desideratum n'est plus employé, le singulier c'est aussi desiderata.
eprex a écrit : et s'accordent parfois avec les médecins anesthésistes pour adapter l'agencement de la salle de façon à satisfaire l'un et l'autre.
L'installation se fait en co-responsabilité chirurgicale et anesthésique. Donc (au moins en théorie) avec la présence du chirurgien (ou de l'Ibode) et de l'anesthésiste (ou de l'iade).

En pratique, il y a quand même beaucoup de situations simples. Mais en fonction du patient et de la chirurgie, l'installation se « négocie » : on cherche un compromis qui facilite l'abord chirurgical et qui soit compatible avec la santé du patient.

Par exemple, l'installation en lombotomie pose des problèmes d'appui (protection), de ventilation et de retour veineux. Les manœuvres chirurgicales (rotation du patient, installation d'un billot) sont notées sur la feuille d'anesthésie.
TITAN21
Régulier
Régulier
Messages : 44
Inscription : 14 août 2015 10:29

Re: cours

Message par TITAN21 »

Bonsoir,
Il y a tellement de spécialités en chirurgie et dans chaque discipline de nombreuses installations, qu'il va falloir que tu sois plus précise dans ta demande. Par exemple : pour la PTH, quelle voie (Moore, Hardinge, Rottinger... ?)
ibode
Répondre