Forum : Etudiants infirmiers (ESI)

Nous sommes le 22 Mai 2022 02:05

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar Slay271 » 08 Mai 2022 03:21

Merci pour vos conseils sur ma problématique
Dernière édition par 2 le Slay271, édité 13 fois.
Slay271
 
Messages: 6
Enregistré le: 04 Mai 2022 05:54

Messagepar Jo_bis » 08 Mai 2022 10:32

La situation que vous relatez est très intéressante.

Je vois 3 problèmes :
1) La prise en charge de la résidente.
2) Votre réponse professionnelle
3) Votre comportement "affectif".

1) La prise en charge soignante : vous avez une patiente de 97 ans, démente, grabataire et qui présente des troubles respiratoires. A partir de ce constat, il faut mesurer quels bénéfices elle peut retirer d'un traitement lourd (en admettant qu'il soit efficace) et probablement mortel (ce qui est arrivé finalement). Quelle était sa qualité de vie avant, il faut en tenir compte.
De plus, il y a des données que vous n'avez pas : qu'à dit son médecin traitant (qui la connait, qui connait sa famille) ? Si sont TTT na pas été administré, c'est que les IDE ont eu des consignes que vous ne connaissez pas.
Slay271 a écrit :La encore plus choqué je me dis l'infirmière n'a pas posé d'hydratation sous cut ni dantibio


Je ne dis pas qu'il faut laisser mourir les personnes âgées.

2) Votre réponse professionnelle : alors là...vous frisez l'exercice illégal d'une profession réglementée.
Slay271 a écrit :Je lui balance 2 litres d'oxygène par sonde nasale

Slay271 a écrit :J'augmente l'oxygène à 6L

Vous aviez un protocole signé par un médecin ?
L'oxygène est une prescription médicale, il est interdit d'en administrer surtout sur des problèmes pulmonaires dont on ne connait pas le diagnostic.
Faites attention, vous n'êtes ni infirmier, ni médecin.
Slay271 a écrit :Mme serait morte naturellement de vieillesse je laurai accepter mais partir comme ça je n arrive plus trop à comprendre le sens de la médecine et le raisonnement de certains ide ou médecins (je dis bien certains).

Elle est morte d'une infection, cela aurait pu être tout autre chose.

De plus, vous portez des jugements que vous n'êtes pas habilitée à porter :
Slay271 a écrit :Si j'aurai été infirmier j'aurai immédiatement perfusé Mme avec 1L de Nacl 0,9% sur 24h en s/c + rocephine intramusculaire en attendant cat et régulation avec médecin traitant (ou du moins une perf pour hydrater au moins)


3) votre comportement affectif et c'est le plus grave : vous faites exactement ce qu'il ne faut pas faire, vous confondez approche professionnelle et relation affective.
Vous me faites peur.
Slay271 a écrit :c'est également ma résidente préférée.

Slay271 a écrit :Je me dit que ma résidente préférée a du enfin recevoir une Antibiothérapie sous cut ou im.

Slay271 a écrit :J'ai pleurais comme un gros bébé


Vous faites quoi là ???? :choque: :choque: :choque: :choque:
Slay271 a écrit :je me suis rendu à ces obsèques (suis également proche de la famille, qui m'aime bien et ont été choqué d'apprendre la déshydratation).

Vous cherchez l'amour des familles ?
A vous faire "aimer" ??
Il est où le comportement professionnel là ???
Vous êtes dans un EHPAD, pas dans votre famille.
Stoppez ça tout de suite.

je ne saurais que trop vous rappeler que le secret professionnel n'est pas là pour faire beau, sa violation pourrait vous couter très cher, d'autant que vous n'êtes pas habilité à juger une pris en charge médicale, au risque de me répéter.


Résultat :
Slay271 a écrit :mon raisonnement est bourré de tristesse, de colère, d'injustice, d'incompréhension, de dégoûts.

Il va falloir travailler sur vous-même car votre investissement est tout sauf professionnel.
Si vous continuez ainsi, vous allez finir en burn-out.

Vos conclusions sont dans la même veine :
Slay271 a écrit :Cette histoire m'a flingué, je n'avais jamais étais aussi envahi par un décès. Je me dis que ce n'est pas digne d'une relation soignant, soigné, pas digne d'une bonne prise en charge d'un résident malade.

Qu'entendez-vous par bonne prise en charge ?
Faire du gnagnan-ouin-ouin ???
Revenez sur terre, c'est une dame de 97 ans avec de lourds antécédents.


Slay271 a écrit :Quel est la position que je dois adopter en tant que professionnel et en regard du secret médical et lien de la famille de cette résidente. Dois je rester silencieux? Dois je en parler? (Surtout pas!!!??)

Donc, si vous voulez être professionnel, vous pouvez vous pencher sur ceci :
Slay271 a écrit :Je tiens à préciser que pendant la semaine ou Mme se dégradé, la cadre de santé, l'idec et les 3 titulaires du secteur de jour ou résidait Mme était en congés et certains en arrêt. Pour les as c'était des remplaçants.....

Et faire remonter au cadre.

Changer de comportement.
Prendre du recul.
Vous allez droit dans le mur.

Bonne continuation.
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 10171
Enregistré le: 30 Jan 2004 10:33

Messagepar Slay271 » 08 Mai 2022 13:29

Donc cela choque de s'est rendu au obseques d'une résidente dont je me occupé?

Concernant l'oxygène, si une personne désature avec signe d'inconfort, de détresse respiratoire...... j'appelle le 15 et agit en conséquence en lien avec les ordres et conseils du médecin. Tout simplement.

J'exagère un peu dans mon message concernant mon lien avec la famille. Comme je le disait cela reste une situation exceptionnelle, je connais ma position et mes erreurs puis il y a de l'attache qui se créer dans ce métier. C'est pas tout les jours que je pleurs comme un bébé quand il y a décès. Puis dans l ehpad tout le monde a été séduit par cette résidente...

Pour ce qui concerne le médecin, pas de contact avec lui. Il n'était pas au courant de l aeg de Mme.

Si j'en arrive la c'est pour rien que je demande vos conseils, je sais très bien que ma position craint.
Slay271
 
Messages: 6
Enregistré le: 04 Mai 2022 05:54

Messagepar Slay271 » 08 Mai 2022 14:33

En tout cas le simple fait d'en parlez permet de relativiser et ca aide.
C'est la première fois depuis que je suis soignant que je suis confronté à cette situation la. (5 ans)
Enfaite c'est surtout la découverte de déshydratation dénutrition infection pulmonaire + Coronavirus decouvert à l'hôpital qui me dérange. Mon ressenti est que la prise en charge de cette dame a perduré ce qui a causé son décès.
Puis je me dis encore que si j'avais tort de l'avoir hospitalisé le médecin des urgences ne l'aurait pas muté en gastro pour surveillance et ne lui aurait pas fait de perf ni d antibio + scanner.... donc c'est que vraiment elle en avait besoin.
Slay271
 
Messages: 6
Enregistré le: 04 Mai 2022 05:54

Messagepar binoute1 » 08 Mai 2022 14:54

Slay271 a écrit :Donc cela choque de s'est rendu au obseques d'une résidente dont je me occupé?

Non, en soi , non !
Mais avec tout le reste, oui ça pose question
"Le psychiatre sait tt et ne fait rien, le chirurgien ne sait rien ms fait tt, le dermatologue ne sait rien et ne fait rien, le médecin légiste sait tout, mais un jour trop tard"
Avatar de l’utilisateur
binoute1
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 7852
Enregistré le: 02 Juil 2008 20:45
Localisation: pas là où je voudrais

Messagepar binoute1 » 08 Mai 2022 14:57

Je ne peux qu'être d'accord avec la réponse Jo_bis !

Slay271 a écrit :je me suis rendu à ces obsèques (suis également proche de la famille, qui m'aime bien et ont été choqué d'apprendre la déshydratation).

la violation est là !
C'est du pénal !

Slay271 a écrit :Quel est la position que je dois adopter en tant que professionnel et en regard du secret médical et lien de la famille de cette résidente. Dois je rester silencieux? Dois je en parler? (Surtout pas!!!??)
[/quote]Le simple fait que tu poses la question montre que tu ne connais pas le droit qui régit ta profession, c'est d'autant plus inquiétant avec les positions que tu prends.
"Le psychiatre sait tt et ne fait rien, le chirurgien ne sait rien ms fait tt, le dermatologue ne sait rien et ne fait rien, le médecin légiste sait tout, mais un jour trop tard"
Avatar de l’utilisateur
binoute1
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 7852
Enregistré le: 02 Juil 2008 20:45
Localisation: pas là où je voudrais

Messagepar Slay271 » 08 Mai 2022 15:02

D'accord, je vais me pencher sur tout cela, prendre du recul et tirer lecon de cette histoire.
Slay271
 
Messages: 6
Enregistré le: 04 Mai 2022 05:54

Messagepar Slay271 » 08 Mai 2022 15:05

"Et la famille qui ont été choqué d'apprendre la déshydratation"

Je précise que ce n'est pas moi qui est dit cela, je n'ai rien dit du tout a la famille à part être présent aux obseques.

La famille a reçu le compte rendu en main propre elle était au chevet de la résidente a l'hôpital et avait parlé au médecin du secteur.

Je n'ai rien dit je sais qu'il y a une barrière (et donc secret pro) à tenir a minima.
Slay271
 
Messages: 6
Enregistré le: 04 Mai 2022 05:54

Messagepar Jo_bis » 08 Mai 2022 19:46

Slay271 a écrit :Donc cela choque de s'est rendu au obseques d'une résidente dont je me occupé?

Dans l'absolu non.
Mais conjugué avec le reste de votre propos, oui (résidente "préférée").

Slay271 a écrit :J'exagère un peu dans mon message concernant mon lien avec la famille. Comme je le disait cela reste une situation exceptionnelle, je connais ma position et mes erreurs puis il y a de l'attache qui se créer dans ce métier. C'est pas tout les jours que je pleurs comme un bébé quand il y a décès. Puis dans l ehpad tout le monde a été séduit par cette résidente...

Prenez du recul.
Qu'on ait un léger "penchant" pour un résident, ça arrive à tout le monde.
Que ça tourne aux pleurs et au sentiment d'injustice, ce n'est pas professionnel.

Slay271 a écrit :Si j'en arrive la c'est pour rien que je demande vos conseils, je sais très bien que ma position craint.

C'est bien d'en parler, c'est en votre faveur.
Arrêter de ruminer sur cette situation, ça ne vous apportera rien.

Slay271 a écrit :Je précise que ce n'est pas moi qui est dit cela, je n'ai rien dit du tout a la famille à part être présent aux obseques.

Tant mieux parce que là....ce serait illégal.
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 10171
Enregistré le: 30 Jan 2004 10:33

Messagepar loulic » 09 Mai 2022 16:08

Vous avez tout à fait raison de vous questionner, et de faire part de votre mal être dans cette situation.

Nous n'étions pas là, mais vous évoquez une patiente de 97 ans, grabataire, démente. Avec des troubles de la déglutition.

Une prise en charge humaine et respectueuse invite à priori ne pas entreprendre de traitement invasif chez cette personne. L'hydratation sous cut ou IV n'est pas forcément recommandée non plus.

Vous semblez avoir du mal à prendre du recul sur ce cas, peut être faudrait-il chercher un soutien extérieur pour que vous puissiez en parler. Avez vous accès à une psychologue ?

Cordialement.
Dès qu'il eut franchi le pont, les fantomes vinrent à sa rencontre.
Avatar de l’utilisateur
loulic
Gold VIP
Gold VIP
 
Messages: 5916
Enregistré le: 10 Juil 2009 07:46

Messagepar Slay271 » 09 Mai 2022 17:14

Déjà je me sens bien mieux depuis que j'en parle sur le forum et avec mes collègues.
Je pense qu'il me fallait effectivement une bonne prise de recul. Et surtout c'est que je me suis beaucoup attaché à cette dame en 5 ans de boulot....
J'ai parlé au cadre pendant 30mn, qui m'a beaucoup conseillé et aidé. Pour le psy j'irai voir celui de mon établissement si besoin mais je pense pas que ce soit utile.
J'avais trop cumulé et gardé en moi....
Merci pour vos messages
Slay271
 
Messages: 6
Enregistré le: 04 Mai 2022 05:54

Messagepar lafolldingue » 11 Mai 2022 20:34

Bonjour, je rejoins les avis déjà postés... Parfois c'est difficile lorsqu'on est affecté par une situation de prendre du recul...
Mais en effet je pense que dans tout ça la balance bénéfice risque a certainement été mesurée... Elle est parti à un bel âge et a bien vécu. Gardez les aspects positifs et n'oubliez pas que vous êtes en effet soumis au secret professionnel et que vous êtes surtout une équipe. Si une situation vous préoccupe, il faut en discuter avec les collègues concernés qui ont les capacités de vous répondre sur la prise en charge.
En ehpad les choses sont particulières en effet. De toutes manières, entre son âge et ses antécédents, il est fort probable que le covid aurait eu raison d'elle de toutes manières, même malgré un dépistage précoce.
Pour ce qui est du reste, je pense que votre expérience peut vous permettre de réaliser également que les perfusions chez les personnes démentes généralement on essaie d'éviter si on peut.
IDE 2018 Réanimation
Réserviste SSA
future IADE, c'est reparti pour 2 ans d'école !
Avatar de l’utilisateur
lafolldingue
Silver VIP
Silver VIP
 
Messages: 4268
Enregistré le: 16 Mar 2015 12:13


Retourner vers « Etudiants infirmiers (ESI) »



Publicité