Forum : Etudiants infirmiers (ESI)

Nous sommes le 09 Mai 2021 21:17

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar laetisse38 » 15 Fév 2008 22:36

Coucou à tous !!
Voilà, nous sommes un groupe de 5 étudiantes en 2ème année de soins infirmiers... et nous travaillons sur le module optionnel intitulé "psychiatrie". Pour notre évaluation de module, nous avons choisi le sujet "le refus alimentaire chez une personne dépressive".
J'aimerai par conséquent savoir si vous aviez des documents, témoignages, images, tout ce que vous trouvez sur ce sujet...
Notre partiel est jeudi, nous avons déjà bien cerné le sujet, mais tout complément est bon à prendre !!
J'ai regardé sur internet, mais je n'ai rien trouvé de tel...
Merci d'avance.
Promo 2006-2009 !
Infirmière depuis le 30.11.09 à 15h !!!
Aux urgences, en région parisienne !!!!!!!!!
Avatar de l’utilisateur
laetisse38
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 219
Enregistré le: 14 Avr 2007 12:44
Localisation: Région parisienne

Messagepar pucine cap » 16 Fév 2008 18:54

tu ne trouves rien sur internet ?
pourtant cela s'apparente a de l'anorexie non ?
IDE en Réa Chir
promo 2006-2009
pucine cap
VIP
VIP
 
Messages: 1831
Enregistré le: 08 Sep 2004 18:12
Localisation: toute seule chez moi

Messagepar ide2010 » 16 Fév 2008 19:36

les causes de refus d'alimentations sont diverses .mais je dirais ce que rapporte avec ton module '' psychiatrie'' :
*dépression
*psychose
*nevrose
*hypochondrie
quoi faire ? expliquer l'apport d'alimentation au malade

j'espere que ca va t'aider pour ton travail ...
Avatar de l’utilisateur
ide2010
 
Messages: 27
Enregistré le: 03 Nov 2007 00:23
Site Internet: http://www.lablanche-hamama.skyblog.com
WLM: anti-pouquave@hotmail.com

Messagepar CILA » 16 Fév 2008 21:36

tu ne trouves rien sur internet ?
pourtant cela s'apparente a de l'anorexie non ?


Ben non justement c'est deux choses différente apparemment ! :clin:
j'ai trouvé ça sur mon livre qui est un peu vieux mais bon :

"il faut les distinguer des anorexies mentales. Ils s'agit là d'une conduite de restriction alimentaire, pas uniquement par manque d'appétit mais en relation avec un état psychopathologique qui fait que le patient refuse de s'alimenter.
En pratique, ma distinction n'est pas toujours facile à faire entre anorexie mentale et refus d'aliments.

Chez les déprimés, en particulier chez les mélancoliques :
Dans les états dépressifs sévères où l'inhibition domine le tableau, celle-ci suspend la conduite alimentaire, le malade ne trouvant plus le désir de manger.
Les déprimés sont en effet en proie à un dégout et à un désintérêt général. Le refus d'aliment s'inscrit alors dans un défaut d'investissement de la vie.
Dans les états mélancoliques le refus d'aliments est en relation avec les idées délirantes de culpabilité et d'indignité. Le malade doit expier ses fautes par le jeûne, il est ruiné, il ne peut payer ce qu'il mange. Le refus d'aliments est alors un équivalent suicidaire"

Je doit dire que je pige pas vraiment la partie sur les mélancoliques mais si ca peut t'aider ... :D
Dis Cortex, tu veux faire quoi cette nuit?: La même chose que chaque nuit, Minus tenter de conquérir le monde! nouvelle IDE en ortho soins aigus!
Avatar de l’utilisateur
CILA
Forcené
Forcené
 
Messages: 350
Enregistré le: 24 Juin 2005 19:07
Localisation: au soleil pardi !!

Messagepar cedr1c » 16 Fév 2008 23:08

Attention à ne pas confondre l'anorexie et l'inappétence, qui semble le terme le plus approprié.

D'ailleurs, l'inappétence se retrouve dans pas mal de pathologies, y compris en santé mentale donc. Il y a peut être aussi un lien à faire avec l'anhédonie, si l'on considère la partie plaisir du repas.

Est ce vraiment un refus, par contre? Il y a aussi à réfléchir là dessus. Parle t on aussi facilement de refus alimentaire chez une personne nauséeuse? Est ce qu'une question de choix?
cedr1c
 

Messagepar laetisse38 » 20 Fév 2008 18:28

Merci pour vos réponses...
En effet, nous ne pouvons pas parler d'anorexie, puisque nous n'avons pas encore fait le module psy 2 traitant des psychoses, donc nous ne pouvons pas l'aborder...
En tous cas, la notion d'anhédonie est intéressante, et il est vrai que parfois, le refus n'est pas forcément un choix... Mais là nous traitons essentiellement le refus alimentaire dans la dépression et donc par conséquent, le choix de ne pas manger... Nous nous sommes donc posées la question primordiale : Faut-il forcer le patient ??
Bon, nous passons demain à l'oral sur ce travail, en espérant que ça se passe bien !!
Merci encore pour tout !!
Promo 2006-2009 !
Infirmière depuis le 30.11.09 à 15h !!!
Aux urgences, en région parisienne !!!!!!!!!
Avatar de l’utilisateur
laetisse38
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 219
Enregistré le: 14 Avr 2007 12:44
Localisation: Région parisienne

Messagepar cedr1c » 20 Fév 2008 18:57

Forcer la personne, c'est considèrer que ce problème de nourriture est principal, et non une résultante ou une conséquence. On peut par contre encourager, complèter l'apport.
Il ne s'agit que d'un symptome parmis une pathologie. Faut il aussi forcer les gens à dormir, à ne pas avoir de ruminations? faut il se substituer à la famille qui sait déjà faire ça très bien :lol:
Pour info, tu peux regarder là:
un petit guide pas trop mal fait pour les familles:
http://www.info-depression.fr/dist/_doc ... LIVRET.pdf

Sinon, l'anorexie se fait plus avec le module qui traite les conduites addictives :clin:
cedr1c
 

Messagepar hatsumi » 20 Fév 2008 19:35

Je pense qu'il faut essayer de "re"faire du repas un moment de partage, de plaisir, de convivialité.
On peut essayer d'inciter le patient à réinvestir tout ca mais ne surtout pas le forcer à quoi que ce soit.
Il faut éviter en même temps de trop le solliciter car en cas d'échec ca ne fera que renforcer l'image dépressiée qu'il a de lui.
Il faut y aller tout doucement, et ne surtout l'obliger à rien.
On peut commencer par la présentation du repas, que l'on va tout particulièrement soigner , et petit à petit l'amener à partager son repas avec d'autres personnes,.....
Je pense qu'il faut voir de facon + générale la symbollique de la nourriture, du repas, les raisons pour lesquelles c'est desinvesti par le patient dépressif et ce qu'il nous est possible de faire par rapport à ces patients dans cette problématique en particulier.
Je n'ai pas encore fait entièrement le module en question alors je dis peut être n'importe quoi lol....
esi 3ème année, dernière ligne droite... ça passe vite et tant mieux!
Avatar de l’utilisateur
hatsumi
Accro
Accro
 
Messages: 914
Enregistré le: 26 Juin 2006 21:18

Messagepar CanaryBay2 » 21 Fév 2008 09:51

je peux juste témoigner en étant du coté "patient":

quand j'ai eu ma periode "anorexique" il y a un an, je ne sais pas comment le qualifier autrement , je faisais expres de ne pas manger!

1/ ça me faisait souffrir et m'affaiblissait ce qui me permettait de moins penser à mon probleme initial

2/ca faisait chier la personne à la source même de mon état depressif et j'en prenais unmalin plaisir.
et ca inquiètat mon entourage = sorte d'appel au secours.

3/ne pas manger etait aussi pour moi une façon de me laisser litteralement déperir, une sorte de "suicide à retardement"

4/ à force l'estomac e se reduit normal et le goût des aliments est inexistant donc l'alimentation pas un plaisir.

5/ la sensation de faim me rendanit encore plus depressive, me mettait dans un etat d'anxiété intense.

bon courage et bonnes recherches!
1ere année! maman de 2 puces
Avatar de l’utilisateur
CanaryBay2
Forcené
Forcené
 
Messages: 276
Enregistré le: 04 Jan 2008 16:12
Localisation: 94 - l'hay les Roses

Messagepar cedr1c » 21 Fév 2008 11:44

Attention à ne pas tout mélanger :clin:
cedr1c
 

Messagepar CanaryBay2 » 21 Fév 2008 13:49

l'anorexie est une maladie à part entière directement liée au corps et à l'alimentation.

la depression est une maladie liés à plusieurs troubles dont une des conséquences peut etre la perte volontaire ou non de l'appétit!

les deux restent restent quand même liées à des troubles psycholgiques!
1ere année! maman de 2 puces
Avatar de l’utilisateur
CanaryBay2
Forcené
Forcené
 
Messages: 276
Enregistré le: 04 Jan 2008 16:12
Localisation: 94 - l'hay les Roses

Messagepar cedr1c » 21 Fév 2008 15:26

Mais ont autant à voir qu'un néo du poumon et une BPCO, qui sont les deux des troubles pneumo
cedr1c
 

Messagepar CanaryBay2 » 21 Fév 2008 18:02

oui probablement je ne connais pas encore tout ça :oops:

mais comme le sujet de laetisse c'est sur un module "psychiatrique"....je n'ai donné mon avis que sur ça...
1ere année! maman de 2 puces
Avatar de l’utilisateur
CanaryBay2
Forcené
Forcené
 
Messages: 276
Enregistré le: 04 Jan 2008 16:12
Localisation: 94 - l'hay les Roses

Messagepar Tof » 21 Fév 2008 20:37

je t'orienterais sur "l'anoréxie " due à un constat d'échec. C'est une dépression due à un constat d'échec qui conduit vers une conduite anoréxique.
L'horreur est humaine (coluche)
Tof
Régulier
Régulier
 
Messages: 47
Enregistré le: 22 Aoû 2004 16:14
Localisation: St Etienne (ville gruyère)

Messagepar laetisse38 » 22 Fév 2008 00:51

Alors en fait on ne pouvait pas traiter de l'anorexie ou encore de la boulimie car nous n'avions pas vu le module Psy2, comprenant les psychoses... Et comme ce module de psychiatrie était un module "d'approfondissement", il fallait faire autrement...
Mais nous nous en sommes très bien tirées puisque nous avons "exposé" notre travail ce matin et nous avons validé ce module avec la note honorable de 17. Voilou. Merci pour toutes vos réponses !!! :clin:
Promo 2006-2009 !
Infirmière depuis le 30.11.09 à 15h !!!
Aux urgences, en région parisienne !!!!!!!!!
Avatar de l’utilisateur
laetisse38
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 219
Enregistré le: 14 Avr 2007 12:44
Localisation: Région parisienne


Retourner vers « Etudiants infirmiers (ESI) »



Publicité