Forum : Cadres de santé

Nous sommes le 05 Oct 2022 17:07

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar mangofile » 07 Sep 2022 17:43

Bonjour, je viens vers vous car dans mon établissement il m'est devenu totalement impossible de garder du personnel plus de six mois, grand maximum.

Cadre infirmier où j'exerce, nous sommes un établissement ephad uvp et fam de 200 résidents dans la région de Strasbourg avec un ETP de 12 a 14 AS ou équivalent et 7 ASL le matin en semaine,
6AS et 5ASL l'après midi pour une moyenne de 3 infirmiers par jour. Et 2 AS et un ASL pour la nuit semaine comme weekend.

Nous éprouvons de grandes difficultés a trouver du personnel formé comme les autres établissements mais notre problème se situe sur le personnel fixe qui harcèlent littéralement toutes les nouvelles et en particulier les plus jeunes.

Nous avons soulevé ce problème mais les "anciennes" se mettent en arrêt maladie ou en AT à la moindre réflexion.
Si bien que dès que nous arrivons à recruter une nouvelle personne, surtout de nuit, l'équipe en place fait tout pour les faire partir.

Nous sommes donc dans la situation où l'on doit choisir entre un service stable avec des intérimaires ou une nouvelle harcelée jusqu'à sa démission dans un service et du personnel en arrêt et donc encore plus d'intérimaires.

Par ailleurs sur 6boites d'intérim dans notre secteur quatre d'entre elles ne veulent plus travailler avec nous au vue de notre mauvaise réputation...

Mon directeur est dans le déni le plus total et est persuadé que c'est temporaire. Temporaire qui dure quand même depuis dix ans.

Certes je pourrais partir ailleurs mais d'autres établissements ont fait le même choix.

Qu'en pensez vous ?
mangofile
 
Messages: 2
Enregistré le: 07 Sep 2022 16:34

Messagepar Jo_bis » 07 Sep 2022 19:36

Vous avez identifié le problème.
Il va falloir que votre directeur se bouge et rapidement ca sa place est en jeu.
Des EHPAD ont fermé pour bien moins que ça.

C'est arrivé dans un petit patelin près de chez moi : quand l'ARS et le CD ont eu marre des arrêts maladie, des syndicats qui "revendiquent" (et qui se sont rapidement barrés quand ça a commencé à chauffer), des courriers des familles/personnels, de la cavalerie budgétaire, de la désorganisation : ce fut la fermeture sèche, personnel muté à Trifouillis-les-oies ou sans emploi.

Pour répondre à votre question , votre directeur doit rapidement réunir le personnel et lui présenter la situation telle qu'elle est.
Il n'est pas normal que les "pylônes" pourrissent toute la structure. Il a l'autorité disciplinaire, qu'il l'utilise.
Mais pour avoir travaillé avec certains, ils ont la trouille, pas de vagues.
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 10208
Enregistré le: 30 Jan 2004 10:33

Messagepar lafolldingue » 07 Sep 2022 20:42

Ce genre de témoignage me conforte tristement dans mon choix de ne pas faire cadre....vous avez bien du courage !
J'avoue que ça ne doit pas être évident. Je serais tentée de dire qu'il ne faut pas lâcher... À un moment elles en auront marre de se coller en arrêt, ou de travailler en effectifs réduits. Avez vous réussi à leur exposer les faits de façon objective ? Réunion d'équipe? (Franchement 2 tartasses ne leur ferait certainement pas de mal mais apparament c'est interdit :lol: )
IDE 2018 Réanimation
Réserviste SSA
future IADE, c'est reparti pour 2 ans d'école !
Avatar de l’utilisateur
lafolldingue
Silver VIP
Silver VIP
 
Messages: 4301
Enregistré le: 16 Mar 2015 12:13

Messagepar ruppert_aurelie » 08 Sep 2022 07:52

Il existe la même chose chez mon ancien employeur surtout quand la structure s'est faite rependre par une association plus grosse.

C'est un comportement typique des structures associatives qui n'ont de comptes à rendre à personne.

On dirait que ce genre de directeur sortent tous de la même école et font tous la même chose.
Me rappelle d'un ephad ou j'étais encore AS. Ils ont viré un super élément soit disant pour des médicaments jetés à la poubelle du service....
Au final c'était surtout parce que lui il bossait et l'équipe non.
La directrice a choisi entre lui et l'équipe..
ruppert_aurelie
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 178
Enregistré le: 14 Mai 2017 15:24

Messagepar Creol67 » 08 Sep 2022 16:32

Bonjour

mangofile a écrit :Nous éprouvons de grandes difficultés a trouver du personnel formé comme les autres établissements mais notre problème se situe sur le personnel fixe qui harcèlent littéralement toutes les nouvelles et en particulier les plus jeunes.

C'est un comportement tout à fait courant et de longue date.
mangofile a écrit :Nous avons soulevé ce problème mais les "anciennes" se mettent en arrêt maladie ou en AT à la moindre réflexion.

C'est, une nouvelle fois, un comportement tout ce qu'il a de plus courant.
Ce personnel n'a jamais été sanctionné et a très bien compris qu'il est indispensable pour les directions. L'absentéisme est donc une arme de chantage.
mangofile a écrit :Par ailleurs sur 6boites d'intérim dans notre secteur quatre d'entre elles ne veulent plus travailler avec nous au vue de notre mauvaise réputation...

C'est une stratégie tout a fait efficace mise en place par le personnel pour isoler leur structure de tout potentiel nouvel employé.
Jo_bis a écrit :Il n'est pas normal que les "pylônes" pourrissent toute la structure. Il a l'autorité disciplinaire, qu'il l'utilise.

Je pense que la direction a du agir un moment ou un autre, mais quelques freins rentrent en compte :
:fleche: ces employés sont généralement très proche des familles. Si ils partent alors l'établissement sera considéré comme maltraitant envers son personnel
:fleche: une mauvaise presse est également envisageable au vue des scandales sur les ephad
:fleche: il faudra remplacer le personnel et vu que plus personne ne veut venir, ça sera très compliqué, sauf à tourner uniquement avec des intérimaires, chose très courante en Alsace ...

La chance de cet établissement c'est que les nouveaux/nouvelles ne portent pas plainte et s'en vont.
Un jour il y aura bien une personne qui portera plainte et beaucoup de dossiers risquent de remonter à la surface. C'est malheureusement un usage dans les ephad. On fait les trois singes et tant qu'il ne se passe rien, alors .... tout va bien.

lafolldingue a écrit :À un moment elles en auront marre de se coller en arrêt, ou de travailler en effectifs réduits

Oh mais détrompez vous, tout va bien pour elles.
:fleche: Elles peuvent se plaindre que la direction ne fait rien auprès des familles
:fleche: Elles peuvent faire sauter plusieurs soins (douche, shampoing, levé d'un résident, etc.)
:fleche: Elles peuvent choisir quel intérimaire bossera ou pas avec elles ou plus précisément qui fera leur boulot ou pas

ruppert_aurelie a écrit :On dirait que ce genre de directeur sortent tous de la même école et font tous la même chose.

C'est effectivement le cas. La direction est dans une position intenable.
Il est déjà très difficile de remplace une AS. Alors en remplacer 10 ou 15 et c'est la structure qui s'écroule. Sans compter les risques de procès.

mangofile a écrit :Qu'en pensez vous ?

Que c'est un problème qui relève de la direction et qu'il faut faire tourner la machine à intérimaire et CDD et mettre ces femmes en JO pour les laisser faire des gâteaux et autres choses.
Une fois qu'elle veront que d'autres bosseront à leur place, elles ne seront plus en mesure de faire le moindre chantage et partiront d'elles mêmes ou se mettront en AT.
Ce genre de personnel étant extrêmement créatif sur la capacité à se mettre en maladie.
Recruteur et expert en paie et droit social.
Avatar de l’utilisateur
Creol67
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 627
Enregistré le: 14 Aoû 2018 18:54

Messagepar Calahann » 10 Sep 2022 11:49

Bonjour,

Il est quasi vrai que le problème majeur, voir fondamental des EHPAD particulièrement, reste bien le recrutement et la fidélisation du personnel soignant déjà en place.
Sans rien vous apprendre, c'est une crise qui c'est bien installée dans le milieu du soin lié à la personne âgée depuis des années .
Vous concernant, il est évident que vous avez de gros défauts de communications surtout avec la direction ainsi que votre personnels " très bien en place ". Entre avoir une direction sourde à vos attentes et un personnel un peu roi , la réponse est assez simple en vrai... Si le Directeur ne veut pas entendre vos préoccupations, c'est qu'il est très ambitieux car, il est dans une démarche d'économie imposée par sa hiérarchie, inutile de voir plus loin... Il est vraiment très éloigné des valeurs du soins.
Concernant le personnel en place, c'est un classique en vrai, surtout avec les anciens ou anciennes qui s'imposent face aux stagiaires et aux nouvelles recrues . Ils n'admettent pas que la prise en soin ,l'accompagnement social des patients... évoluent avec le temps ainsi que les nouveaux protocoles mis en place, ils ne souhaitent pas dérangés dans leurs acquis.
Après , une nouvelle AS dans votre structure ne restera pas longtemps dans ces conditions de travail ou d'ambiance, au contraire , elle fera des signalements objectifs contre votre EHPAD . C'est ce que je ferai personnellement aussi.
Pour vous rassurez , enfin presque, ici ,sur Lyon et le département du Rhône ,il y a environ 500 postes AS à pourvoir immédiatement dont 90% concernent les établissements accueillant des personnes âgées .
À votre place , je changerai directement d'établissement car, si ça dure déjà depuis 10 ans , tout porte à croire que cela peut encore continuer 10 ans .
On soigne les patients et pas l'établissement !
Bon courage à vous !
" Si le patient est un jardin, j'aspire alors à être un bon jardinier ".
Calahann
 
Messages: 1
Enregistré le: 10 Sep 2022 10:26

Messagepar mangofile » 14 Sep 2022 16:00

Merci pour vos retours.

Non je ne peux pas aller ailleurs car ce schéma se reproduit ailleurs.

J'ai déjà essayé d'en parler avec les "régulières". Elles se mettent automatiquement en arrêt. Même pour améliorer la prise en charge des résidents

Non elles ne vont pas laisser les nouvelles s'épanouir et devenir des professionnelles de demain.

Et oui je suis totalement bloquée
mangofile
 
Messages: 2
Enregistré le: 07 Sep 2022 16:34

Messagepar binoute1 » 23 Sep 2022 16:20

mangofile a écrit :
Nous avons soulevé ce problème mais les "anciennes" se mettent en arrêt maladie ou en AT à la moindre réflexion.


pardon, mais on ne se met pas en arrêt !
cette expression, utilisée par une cadre qui plus est est éminemment irritant.
l'arrêt de travail est une décision médicale.
Donc si l'employeur estime l'arrêt abusif, il a la possibilité de mandater un contrôle. À à moins d'être médecin lui-même, il ne peut pas dire que l'arrêt est abusif
"Le psychiatre sait tt et ne fait rien, le chirurgien ne sait rien ms fait tt, le dermatologue ne sait rien et ne fait rien, le médecin légiste sait tout, mais un jour trop tard"
Avatar de l’utilisateur
binoute1
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 7959
Enregistré le: 02 Juil 2008 20:45
Localisation: pas là où je voudrais

Messagepar Jo_bis » 23 Sep 2022 19:24

binoute1 a écrit :Donc si l'employeur estime l'arrêt abusif, il a la possibilité de mandater un contrôle.

Je l'ai fait après qu'une AS, en arrêt maladie pour mal de dos, ait été attrapée entrain de danser sur un podium lors d'un gala de danse folklorique.
Cette gourde avait mis le film sur Facebook et elle avait été vue par ses collègues.

Et ça a fonctionné. chute drastique des arrêts.
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 10208
Enregistré le: 30 Jan 2004 10:33

Messagepar binoute1 » 24 Sep 2022 10:12

Jo_bis a écrit :
binoute1 a écrit :Donc si l'employeur estime l'arrêt abusif, il a la possibilité de mandater un contrôle.

Je l'ai fait après qu'une AS, en arrêt maladie pour mal de dos, ait été attrapée entrain de danser sur un podium lors d'un gala de danse folklorique.
Cette gourde avait mis le film sur Facebook et elle avait été vue par ses collègues. mais enfin, les gens ont un cerveau ou pas ??

Et ça a fonctionné. chute drastique des arrêts.
"Le psychiatre sait tt et ne fait rien, le chirurgien ne sait rien ms fait tt, le dermatologue ne sait rien et ne fait rien, le médecin légiste sait tout, mais un jour trop tard"
Avatar de l’utilisateur
binoute1
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 7959
Enregistré le: 02 Juil 2008 20:45
Localisation: pas là où je voudrais

Messagepar Jo_bis » 24 Sep 2022 19:20

binoute1 a écrit :mais enfin, les gens ont un cerveau ou pas ??

:lol: :lol: :lol: :lol:
Plus j'avance dans la vie (professionnelle ou pas), plus je me pose des questions.... :choque: :choque: :choque:
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 10208
Enregistré le: 30 Jan 2004 10:33


Retourner vers « Cadres de santé »



Publicité