Forum : Etudiants infirmiers (ESI)

Nous sommes le 14 Nov 2019 09:21

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar muezza20 » 08 Nov 2019 21:31

Bonjour à tous.

Je voulais savoir :
-Dans quoi dilue t-on les antibio? G5? Ou sérum phi?
-La morphine?
Pour la morphine dans les prescriptions médicales, il n'y a jamais écrit le diluant, ni même la quantité du diluant. C'est juste écrit par exemple 1g de morphine.
Je ne comprends pas :oops:
Quelqu'un pour m'expliquer?


Merci !


Et petite parenthèse, je continue les études même si ce n'est pas le métier que je vais faire.
Enfin seulement si je ne trouve pas de taf en crèche ou en psy
muezza20
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 161
Enregistré le: 09 Déc 2016 18:49

Messagepar Patt » 08 Nov 2019 21:50

Bonjour,

Tout dépend des antibios, tout comme la dilution minimale de l'antibio dans le soluté. Il n'y a rien à comprendre, il faut suivre les recommandations du vidal. Si deux solutés sont possible c'est au médecin de te prescrire le bon.

Le jour ou tu vois 1g de morphine, bonne chance pour préparer cette prescription et tu peux aussi dire adieu à ton patient. La morphine, souvent on en veut une utilisation simple et on la prépare en "tant pour tant". Par exemple: 1mg = 1 ml => si on est au pousse seringue on peut ainsi facilement adapter la débit et faire des bolus. Si on a seulement une seringue pour faire des bolus, pas besoin de calculs et on baisse le risque d'erreur.
ESI 2014-2017
IDE juillet 2017
Avatar de l’utilisateur
Patt
Accro
Accro
 
Messages: 1755
Enregistré le: 26 Déc 2013 23:09

Messagepar lafolldingue » 08 Nov 2019 22:09

Bonjour, tu tapes sur google la dilution des antibio et tu tomberas sur un super tableau récap des modalités de préparation et conservation des antibios injectables.
IDE 2018 - urgences - Réanimation
Réserviste SSA
Avatar de l’utilisateur
lafolldingue
VIP
VIP
 
Messages: 3080
Enregistré le: 16 Mar 2015 12:13

Messagepar lafolldingue » 08 Nov 2019 22:09

Sinon la morphine dans du Nacl
IDE 2018 - urgences - Réanimation
Réserviste SSA
Avatar de l’utilisateur
lafolldingue
VIP
VIP
 
Messages: 3080
Enregistré le: 16 Mar 2015 12:13

Messagepar Lenalan » 09 Nov 2019 15:39

Les antibios, ça dépend. Il y a un truc pas mal dans les médicaments: la notice :D Ou le vidal! En générale ils disent le diluant.

La morphine c'est dans du Nacl. La quantité de diluant si c'est une PCA ou un PSE ce sera en seringue de 50 ml (la vitesse dépendra de la prescription, mais ils t'expliqueront jamais dans quoi ni combien de diluant: ce sera par exemple 10 mg/24h avec ou sans bolus, le reste on le sait, c'est notre travail). Si tu vois une prescription avec 1g de morphine, anomalie manifeste, appelle le médecin prescripteur :D
Comme le dit Patt, si c'est pour faire du bolus (1 mg, 2 mg etc...) on prépare une seringue de 10 mg dans 10 ml, c'est encore le plus simple, on sait que 1 mg = 1 ml et on injecte par ml.
Infirmière DE 2016 En libéral depuis 2018

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 16352
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar otomo » 09 Nov 2019 16:16

il y a un ATB qui se dilue avec de l'EPPI, le zeclar (poudre+EPPI)
otomo
 
Messages: 8
Enregistré le: 13 Juil 2016 14:56

Messagepar Leopold Anasthase » 09 Nov 2019 16:44

Bonjour,
Lenalan a écrit :Les antibios, ça dépend. Il y a un truc pas mal dans les médicaments: la notice. Ou le vidal ! En général ils disent le diluant.

La plupart des médicaments sont compatibles avec le sérum salé à 0,9 % et l'eau pour préparation injectable. Certains médicaments sont incompatibles avec certains solvants, par exemple :

-l'association amoxiciline/acide clavulanique est incompatible avec les solutés glucosés, que ça soit pour la dilution initiale (le liquide qu'on met dans le flacon) ou pour une dilution secondaire (la poche de soluté dans laquelle on transfère le produit) ;

-l'érythromycine doit impérativement être diluée initialement avec de l'eau pour préparation injectable ; ensuite, on peut rediluer le produit avec un autre diluant, généralement du sérum salé à 0,9 %.

Le choix du diluant, quand plusieurs diluants sont possibles, dépend de plusieurs facteurs, en particulier l'apport de glucose ou de NaCl que ça représente (plusieurs médicaments dans plusieurs poches de 50 à 100 mL plusieurs fois par jour, ça peut représenter pas mal d'eau, de sel ou de glucose) et la nécessité d'obtenir une solution isotonique.
Lenalan a écrit :La morphine c'est dans du Nacl.

La morphine est compatible avec les solutions salées isotoniques (sérum salé à 0,9 %, Ringeer Lactate), mais également avec le glucosé à 5 %.
Lenalan a écrit :La quantité de diluant si c'est une PCA ou un PSE ce sera en seringue de 50 ml (la vitesse dépendra de la prescription, mais ils t'expliqueront jamais dans quoi ni combien de diluant: ce sera par exemple 10 mg/24h avec ou sans bolus, le reste on le sait, c'est notre travail).

Il y a plusieurs façons de faire. Ça dépend de plein de facteurs, comme le conditionnement disponible (ampoules de 10 mg, de 50 mg), le matériel utilisé (certains PSE sont très mauvais aux petits débits, certaines pompes à PCA peuvent délivrer un bolus d'un volume inférieur à 1 mL…), et bien sûr le patient. Par exemple, en néonatalogie, il faut prendre en compte tous les apports d'eau, de sel et de glucose.

Au total, s'il est bien pratique de se référer aux protocoles, il faut s'intéresser à ce qu'on donne au patient, à la façon dont on le donne, à la seringue, au diluant, au débit, etc. Et même quand c'est écrit dans le protocole, il faut garder un regard critique. Et de façon périodique, se poser la question de la révision des protocoles.
Leopold Anasthase
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 11884
Enregistré le: 06 Mai 2004 14:45
Localisation: ici


Retourner vers « Etudiants infirmiers (ESI) »



Publicité

-