Forum : Libéral

Nous sommes le 18 Sep 2020 12:13

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar nuage012 » 01 Mai 2020 18:52

Petit mot de l'IDEL de campagne pour inciter mes collègues à la méfiance.

Il y a un certain déni chez pas mal de soignants ( médecins généralistes , structures hospitalières ... ) renforcé par des tests naso-pharyngés pas top et des sérologies pas au point .

Je m'explique :

1/ le bon sens , aussi appelé principe de précaution voudrait que les gestes barrières soient respectés chez tous les patients et renforcés en cas de suspicion ou de cas avéré de Covid,

2/ Or , le déni est là ,et bien là.

Mon 1er Covid a été un de mes patients chronique (sclérose en plaque) qui a fait un pic fébrile et une chute. Transfert hospitalier , retour au bout de 8 jours. Non, c'est pas un Covid ma bonne dame, le test PCR est négatif. Je fouille le dossier, c'est marrant au scanner thoracique ( tient, on fait des scann tho en cas de chute ? :clin: ) il y a des images en " verre dépoli" ( c'est pas un poil spécifique du Covid? Bon ok, ça dépend de la localisation) . Au lieu de nous le transférer en disant " cas douteux , faites gaffe " , on nous dit '"pas Covid" Et mon cul, c'est du poulet !

Mon 2ème Covid, néo du poumon , chimio pour récidive sur le poumon restant. Toux, asthénie , hyperthermie .. Nan , c'est pas un Covid me dit la généraliste , il fait une infection bronchique ... Après 5j ATB iv à domicile , il me fait une décharge avec frisson de dingue , hospitalisation. Test PCR négatif, embolie pulmonaire.Retour à domicile une semaine après . " Mais ma bonne dame, c'est pas un Covid, c'est une embolie pulmonaire" Et mon cul ? ... C'est du poulet ( vous commencez à me connaitre ... ) L'embolie pulmonaire, c'est pas la complication classique du Covid ? C'était il y a un mois , et la sérologie de cette semaine objective une infection covid. Dingue , non ? A noter que chez ce patient , la généraliste a bu le café (faut ôter son masque, non ?) , je le sais parce que moi quand j'ai refusé le café gentillement proposé, l'épouse du patient me l'a dit ...


Donc, très chers collègues , soyez prudents ( pas paranos non plus ) et si j'ose le conseil , quand un patient merdouille , dites vous que c'est un covid, ça mange pas de pain !
nuage012
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 523
Enregistré le: 09 Juil 2012 22:49

Messagepar vanille64 » 01 Mai 2020 19:27

nuage012 a écrit :Petit mot de l'IDEL de campagne pour inciter mes collègues à la méfiance.

Il y a un certain déni chez pas mal de soignants ( médecins généralistes , structures hospitalières ... ) renforcé par des tests naso-pharyngés pas top et des sérologies pas au point .

Je m'explique :

1/ le bon sens , aussi appelé principe de précaution voudrait que les gestes barrières soient respectés chez tous les patients et renforcés en cas de suspicion ou de cas avéré de Covid,

2/ Or , le déni est là ,et bien là.

Mon 1er Covid a été un de mes patients chronique (sclérose en plaque) qui a fait un pic fébrile et une chute. Transfert hospitalier , retour au bout de 8 jours. Non, c'est pas un Covid ma bonne dame, le test PCR est négatif. Je fouille le dossier, c'est marrant au scanner thoracique ( tient, on fait des scann tho en cas de chute ? :clin: ) il y a des images en " verre dépoli" ( c'est pas un poil spécifique du Covid? Bon ok, ça dépend de la localisation) . Au lieu de nous le transférer en disant " cas douteux , faites gaffe " , on nous dit '"pas Covid" Et mon cul, c'est du poulet !

Mon 2ème Covid, néo du poumon , chimio pour récidive sur le poumon restant. Toux, asthénie , hyperthermie .. Nan , c'est pas un Covid me dit la généraliste , il fait une infection bronchique ... Après 5j ATB iv à domicile , il me fait une décharge avec frisson de dingue , hospitalisation. Test PCR négatif, embolie pulmonaire.Retour à domicile une semaine après . " Mais ma bonne dame, c'est pas un Covid, c'est une embolie pulmonaire" Et mon cul ? ... C'est du poulet ( vous commencez à me connaitre ... ) L'embolie pulmonaire, c'est pas la complication classique du Covid ? C'était il y a un mois , et la sérologie de cette semaine objective une infection covid. Dingue , non ? A noter que chez ce patient , la généraliste a bu le café (faut ôter son masque, non ?) , je le sais parce que moi quand j'ai refusé le café gentillement proposé, l'épouse du patient me l'a dit ..
Donc, très chers collègues , soyez prudents ( pas paranos non plus ) et si j'ose le conseil , quand un patient merdouille , dites vous que c'est un covid, ça mange pas de pain !


:heuheu: et tu en est où aujourd’hui,toi, de ton covid potentiel :?: :roll: :lol:
.
C'est fou le nombre de gens qui se font de la peine parce qu'ils ne savent pas se servir du langage. Howard Buten.
vanille64
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 701
Enregistré le: 11 Déc 2008 18:57

Messagepar nuage012 » 01 Mai 2020 21:21

Pour lui on attend que la sérologie covid soit prise en charge par la sécu parce que pour le moment cest 30€ non remboursé et il a pas une thune. ( nous les libéraux on l'a eu à 28€ parce que la cpts a négocié le tarif. Trop cool)
Et en plus les sérologies covid ne sont pas très au point. Plusieurs cas autour de moi de soignants avec des signes cliniques de covid et/ ou des PCR positifs et des sérologies négatives.
nuage012
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 523
Enregistré le: 09 Juil 2012 22:49

Messagepar Lenalan » 02 Mai 2020 08:49

Même constat ici... On a eu 3 cas (1 seul testé, car le médecin généraliste a dit "c'est la grippe" pour les 2 autres et a refusé tout net autre chose). Le 1er cas: "c'est la grippe, sûr à 100%", petit forcing pour tester quand même (au bout de plus d'une semaine): négatif au test naso-pharyngé: "c'est pas ça". Sauf qu'il y a eu une nette aggravation, avec éruption cutanée bizarre et détresse respiratoire... Hospitalisation! Et là: covid + aux écouvillons des lésions cutanées!
Les 2 autres ont été malades pendant 3 semaines (tous les signes du covid) mais "c'est pas ça, sûr à 100% que c'est la grippe, ça ne sert à rien de tester".
Entre temps, une de mes collègues et moi-même commençons à avoir quelques symptômes (c'était en mars, on avait que des masques chirurgicaux)... Nos médecins respectifs (pas le même) nous dissuadent de faire un test... "ce n'est pas ça, on va pas commencer à gaspiller des tests, vous avez une grippette, moi aussi je tousse" (réponse que m'a faite le collaborateur de mon médecin, absent quand je l'ai appelé)...
Une semaine après, je me remets lentement de "la grippette" mais j'apprends qu'on a une patiente covid + (je n'avais pas travaillé depuis plusieurs jours), je fais le forcing au 15 pour avoir un test (très très récalcitrants car pour eux ça ne sert à rien aussi loin des 1ers symptômes, ce qui n'est pas faux). Je fais un test: négatif. Mais le médecin des urgences me fait quand même un arrêt maladie pour "covid +" pour 2 semaines.

Voilà. Plus dans le déni que ça, ça n'existe pas.
Infirmière DE 2016 En libéral depuis 2018

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 17422
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar Jo_bis » 02 Mai 2020 12:44

Lenalan a écrit :Nos médecins respectifs (pas le même) nous dissuadent de faire un test... "ce n'est pas ça, on va pas commencer à gaspiller des tests, vous avez une grippette, moi aussi je tousse" (réponse que m'a faite le collaborateur de mon médecin, absent quand je l'ai appelé)...

Il ferait bien de réfléchir, celui-là.
Le médecin libéral de mon village toussait et reniflait, il a continué ses visites sans masque, sans solution HA, les patients lui faisaient la remarque, il répondait "j'en ai vu d'autres" (il avait fait de l'humanitaire).
Résultat : insuffisance respiratoire massive, transféré au CHU en hélico...15 jours de réa...décès.
Effectivement, il en a vu d'autres.
Il a fallu tester tous les patients et IDEL qu'il avait rencontré, et qui seraient tous négatifs.
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 9889
Enregistré le: 30 Jan 2004 10:33

Messagepar ceciloute94 » 10 Mai 2020 13:42

Lenalan a écrit :Même constat ici... On a eu 3 cas (1 seul testé, car le médecin généraliste a dit "c'est la grippe" pour les 2 autres et a refusé tout net autre chose). Le 1er cas: "c'est la grippe, sûr à 100%", petit forcing pour tester quand même (au bout de plus d'une semaine): négatif au test naso-pharyngé: "c'est pas ça". Sauf qu'il y a eu une nette aggravation, avec éruption cutanée bizarre et détresse respiratoire... Hospitalisation! Et là: covid + aux écouvillons des lésions cutanées!
Les 2 autres ont été malades pendant 3 semaines (tous les signes du covid) mais "c'est pas ça, sûr à 100% que c'est la grippe, ça ne sert à rien de tester".
Entre temps, une de mes collègues et moi-même commençons à avoir quelques symptômes (c'était en mars, on avait que des masques chirurgicaux)... Nos médecins respectifs (pas le même) nous dissuadent de faire un test... "ce n'est pas ça, on va pas commencer à gaspiller des tests, vous avez une grippette, moi aussi je tousse" (réponse que m'a faite le collaborateur de mon médecin, absent quand je l'ai appelé)...
Une semaine après, je me remets lentement de "la grippette" mais j'apprends qu'on a une patiente covid + (je n'avais pas travaillé depuis plusieurs jours), je fais le forcing au 15 pour avoir un test (très très récalcitrants car pour eux ça ne sert à rien aussi loin des 1ers symptômes, ce qui n'est pas faux). Je fais un test: négatif. Mais le médecin des urgences me fait quand même un arrêt maladie pour "covid +" pour 2 semaines.

Voilà. Plus dans le déni que ça, ça n'existe pas.


Moi aussi teste négative alors que l’hôpital m’a fait un arrêt de travail parce que je cite « quelque soit le résultat vous êtes quand même covid+ »
Ils m’avaient d’ailleurs prévenus que des résultats négatifs ils en avaient à la pelle malgré des symptômes plus qu’évocateur !

Et pour les 2 patients suspi covid, après 15 jours de rocephine im et toujours de la fièvre, on m’a répondu que de toute façon, ils ne seront pas hospitalisés...
Cécile
Un de perdu, et ben... un de perdu...
Avatar de l’utilisateur
ceciloute94
Habitué
Habitué
 
Messages: 88
Enregistré le: 05 Juil 2008 17:12
Localisation: devant le scope, mais pourquoi ca sonne ?

Messagepar ceciloute94 » 10 Mai 2020 13:43

Lenalan a écrit :Même constat ici... On a eu 3 cas (1 seul testé, car le médecin généraliste a dit "c'est la grippe" pour les 2 autres et a refusé tout net autre chose). Le 1er cas: "c'est la grippe, sûr à 100%", petit forcing pour tester quand même (au bout de plus d'une semaine): négatif au test naso-pharyngé: "c'est pas ça". Sauf qu'il y a eu une nette aggravation, avec éruption cutanée bizarre et détresse respiratoire... Hospitalisation! Et là: covid + aux écouvillons des lésions cutanées!
Les 2 autres ont été malades pendant 3 semaines (tous les signes du covid) mais "c'est pas ça, sûr à 100% que c'est la grippe, ça ne sert à rien de tester".
Entre temps, une de mes collègues et moi-même commençons à avoir quelques symptômes (c'était en mars, on avait que des masques chirurgicaux)... Nos médecins respectifs (pas le même) nous dissuadent de faire un test... "ce n'est pas ça, on va pas commencer à gaspiller des tests, vous avez une grippette, moi aussi je tousse" (réponse que m'a faite le collaborateur de mon médecin, absent quand je l'ai appelé)...
Une semaine après, je me remets lentement de "la grippette" mais j'apprends qu'on a une patiente covid + (je n'avais pas travaillé depuis plusieurs jours), je fais le forcing au 15 pour avoir un test (très très récalcitrants car pour eux ça ne sert à rien aussi loin des 1ers symptômes, ce qui n'est pas faux). Je fais un test: négatif. Mais le médecin des urgences me fait quand même un arrêt maladie pour "covid +" pour 2 semaines.

Voilà. Plus dans le déni que ça, ça n'existe pas.


Moi aussi teste négative alors que l’hôpital m’a fait un arrêt de travail parce que je cite « quelque soit le résultat vous êtes quand même covid+ »
Ils m’avaient d’ailleurs prévenus que des résultats négatifs ils en avaient à la pelle malgré des symptômes plus qu’évocateur !

Et pour les 2 patients suspi covid, après 15 jours de rocephine im et toujours de la fièvre, on m’a répondu que de toute façon, ils ne seront pas hospitalisés...
Cécile

Un de perdu, et ben... un de perdu...
Avatar de l’utilisateur
ceciloute94
Habitué
Habitué
 
Messages: 88
Enregistré le: 05 Juil 2008 17:12
Localisation: devant le scope, mais pourquoi ca sonne ?

Messagepar Lenalan » 10 Mai 2020 13:52

Rocéphine IM aussi pour nos patients pendant 15 jours, sans effet... Et on nous a dit qu'ils ne seraient pas hospitalisés non plus (93 ans pour l'un et 78 ans pour l'autre), ils sont aujourd'hui guéris.
Infirmière DE 2016 En libéral depuis 2018

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 17422
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar verangelo » 12 Mai 2020 10:45

ceciloute94 a écrit :
Lenalan a écrit :Même constat ici... On a eu 3 cas (1 seul testé, car le médecin généraliste a dit "c'est la grippe" pour les 2 autres et a refusé tout net autre chose). Le 1er cas: "c'est la grippe, sûr à 100%", petit forcing pour tester quand même (au bout de plus d'une semaine): négatif au test naso-pharyngé: "c'est pas ça". Sauf qu'il y a eu une nette aggravation, avec éruption cutanée bizarre et détresse respiratoire... Hospitalisation! Et là: covid + aux écouvillons des lésions cutanées!
Les 2 autres ont été malades pendant 3 semaines (tous les signes du covid) mais "c'est pas ça, sûr à 100% que c'est la grippe, ça ne sert à rien de tester".
Entre temps, une de mes collègues et moi-même commençons à avoir quelques symptômes (c'était en mars, on avait que des masques chirurgicaux)... Nos médecins respectifs (pas le même) nous dissuadent de faire un test... "ce n'est pas ça, on va pas commencer à gaspiller des tests, vous avez une grippette, moi aussi je tousse" (réponse que m'a faite le collaborateur de mon médecin, absent quand je l'ai appelé)...
Une semaine après, je me remets lentement de "la grippette" mais j'apprends qu'on a une patiente covid + (je n'avais pas travaillé depuis plusieurs jours), je fais le forcing au 15 pour avoir un test (très très récalcitrants car pour eux ça ne sert à rien aussi loin des 1ers symptômes, ce qui n'est pas faux). Je fais un test: négatif. Mais le médecin des urgences me fait quand même un arrêt maladie pour "covid +" pour 2 semaines.

Voilà. Plus dans le déni que ça, ça n'existe pas.


Moi aussi teste négative alors que l’hôpital m’a fait un arrêt de travail parce que je cite « quelque soit le résultat vous êtes quand même covid+ »
Ils m’avaient d’ailleurs prévenus que des résultats négatifs ils en avaient à la pelle malgré des symptômes plus qu’évocateur !

Et pour les 2 patients suspi covid, après 15 jours de rocephine im et toujours de la fièvre, on m’a répondu que de toute façon, ils ne seront pas hospitalisés...


Question est ce que les ecouvillons étaient adaptées au nez? Est-ce qu'ils sont bien allés le plus profondément possible pour vous?
verangelo
Habitué
Habitué
 
Messages: 61
Enregistré le: 02 Sep 2009 13:57

Messagepar Lenalan » 12 Mai 2020 17:27

verangelo a écrit :
Question est ce que les ecouvillons étaient adaptées au nez? Est-ce qu'ils sont bien allés le plus profondément possible pour vous?


J'ai eu nez et gorge, oui ils sont allé très profondément :mal:
Infirmière DE 2016 En libéral depuis 2018

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 17422
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29


Retourner vers « Libéral »



Publicité

-