Forum : Profession infirmière (IDE)

Nous sommes le 18 Fév 2020 08:11

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar mer.als » 19 Mai 2011 23:15

Bonsoir,

J''ai toujours appris qu'un ECG se fait sans soutient gorge du fait de l'armature métallique qui modifie le signal. Cependant j'ai eu une patiente qui ma demandé pourquoi je lui demande de l'enlever alors que la dernière fois qu'elle a fait un ECG dans un autre établissement on ne lui a pas demandé, juste de le dégrafer. Après lui avoir expliqué ça allait, mais je n'ai pas envie de paraître pour un pervers...

Demandez vous toujours aux patientes d'enlever leur soutient gorge pour faire l'ECG ?

L'ECG est il vraiment perturber avec le soutient gorge ? (d'après mes test j'ai pu remarquer une augmentation des artéfacts,rendant l'ECG difficilement exploitable, voire illisible et apparition quelque fois de Bloc de branche. Peut être que certain appareil sont moins sensible ?

Quelle est votre expérience par rapport à cela ?

Merci

Mer
mer.als
Régulier
Régulier
 
Messages: 36
Enregistré le: 19 Juil 2007 00:08

Messagepar Indis » 19 Mai 2011 23:19

J'avoue j'me suis jamais posé la question, j'ai toujours fais enlever le soutien- gorge...

Est-ce que ça change quelque chose, avec ou sans, bonne question
Avatar de l’utilisateur
Indis
VIP
VIP
 
Messages: 3831
Enregistré le: 20 Juil 2006 17:16

Messagepar dan65 » 20 Mai 2011 00:08

j'avoue que j'ai rien à dire, je ne fais pas d'ECG, j'en ai un à faire mais je suis un mec (à moins que l'infirmière doive, elle, enlever son soutien gorge :lol: ), mais rien que le titre me fait délirer dans le contexte actuel :D . Plus sérieusement (les idées me viennent en écrivant), à partir de quel moment est-on un soignant ou devient-on un pervers ? Si on ferme une porte pour préserver l'intimité, ne risque t-on pas (particulièrement en psy) d'être vu comme harcelant ?
Je sais que je suis hors-sujet et je m'en excuse auprès de mer.als qui, je l'espère aura sa réponse, mais...
je soigne tout ce qui bouge ! Et parfois même ceux qui ne bougent pas...
dan65
Accro
Accro
 
Messages: 1139
Enregistré le: 12 Mai 2008 21:58
Localisation: là où tombe la neige

Messagepar uij_40241 » 20 Mai 2011 09:05

là où je bosse, les patients n'ont pas de soutien gorge...

personnellement mes soutiens gorges, l'armature est en plastique... mais c'est tout de meme une bonne question!
infirmiere depuis le 27/11/09
3 ans deja...
Avatar de l’utilisateur
uij_40241
VIP
VIP
 
Messages: 2534
Enregistré le: 09 Fév 2008 12:07

Messagepar poiloden » 20 Mai 2011 09:15

je fais retirer et je couvre ensuite la poitrine de la dame avec son vêtement en coton...
moustique professionnel depuis le 25.11.2010 à 10 h
Avatar de l’utilisateur
poiloden
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 615
Enregistré le: 02 Aoû 2010 09:04

Messagepar haricot vert » 20 Mai 2011 13:54

Tous les mois avant mon traitement IV , on me fait un ECG . Je n' enlève jamais mon soutien-gorge et ça ne pose pas de problème , mon ECG est normal . :clin:
marie-pierre
Avatar de l’utilisateur
haricot vert
Gold VIP
Gold VIP
 
Messages: 6641
Enregistré le: 14 Aoû 2005 14:14
Localisation: loin

Messagepar Houblon » 20 Mai 2011 15:21

Bon ben pour l'alibi de DSK l'ECG c'est mort alors.
Houblon
Accro
Accro
 
Messages: 819
Enregistré le: 30 Juin 2009 10:45

Messagepar Creol » 21 Mai 2011 01:35

Je fais enlever le soutien gorge également sauf pour les body , les hauts de maillot (je vis en guadeloupe). Les patientes portent pour la plupart des soutiens avec une armature métallique. J'explique qu'il est préférable de retirer le soutient, si elle ne veut pas, il est légèrement remonté, si elle ne veut pas le touché, il reste en plce et je le note sur la feuille du tracé. Sinon, le soutien est retiré une fois couché, je met imédiatement après un vêtement, une serviette, comme précisé plus haut.
Les manip radio procède plus ou moins de la même manière lorsque c'est possible (pour les irm elle sera tout simplement refusée)
Pour les mineurs, je procède de la même manière, mais, je demande qu'une tiece personne soit présente.
infirmier dans une vie antérieure.
Avatar de l’utilisateur
Creol
VIP
VIP
 
Messages: 2110
Enregistré le: 07 Jan 2008 16:51
WLM: steeve97113@hotmail.com
Localisation: vit dans un camping car au pays des cigognes

Messagepar Giulia_C » 22 Mai 2011 15:37

Quand je vais chez la cardiologue, elle me fait enlever le soutien-gorge, mais je garde mon pantalon et mes soquettes.
Je crois qu'elle fait ça avec toutes ses patientes.
J'ai également eu à faire avec un cardiologue, là aussi, il m'a demandé d'enlever le soutien-gorge.

Se poser la question de quand est-on soignant et quand est-on pervers est à mon avis une bonne chose, mais pour la question du soutien-gorge pour un ECG, je trouve que vous vous compliquez un peu beaucoup la vie !! :P

De mon strict point de vue de patiente, pourquoi ne pas expliquer en quoi c'est nécessaire, sans non plus vous lancer dans un cours d'électrophysique sur l'ECG, ni de physique de la matière ? :clin:
Expliquer que c'est difficile de placer les électrodes autour du coeur avec un soutien-gorge et que garder le soutien-gorge va fausser son examen car l'armature est métallique. Nul besoin de faire alambiqué :clin: soyez simple mais non simpliste et soyez spécifique, vous verrez que ça ira comme sur des roulettes :D

Pour la patiente qui a accepté d'enlever son soutien-gorge dans un autre hôpital mais n'accepte pas dans l'hôpital où vous travaillez, je ne peux pas croire qu'elle veuille faire ça pour embêter le monde.
Elle a très bien pu avoir une mauvaise expérience avec un soignant dans l'hôpital où vous travaillez, et peut avoir la trouille de vous en parler (j'en sais quelque chose en tant que patiente hélas). Et dans ce cas, "chat échaudé craint l'eau froide" :(
Déjà, si la patiente vous fait confiance, suffisamment pour qu'elle ne soit pas niée dans sa parole, elle vous confiera qu'elle a eu telle et telle mauvaise expérience avec cette histoire de soutien-gorge et que ça lui a fait peur.
Quand j'ai eu ma sale histoire avec mon psy, c'est comme s'il n'existait plus de frontière entre le bien et le mal, que tout était brouillé.
Et dans ce genre de circonstance, je trouve qu'il y a une différence colossale entre "le Dr Untel est un mauvais médecin" et "le comportement du Dr Untel est inacceptable" : dans la première citation, on juge le soignant, dans la seconde, on juge son comportement. C'est une nuance, mais de taille.
On peut dire "le comportement est inacceptable", mais avoir un comportement inacceptable ne signifie pas nécessairement être un monstre dénué de tout sentiment : un patient en état délirant peut avoir des comportements inacceptables, ce n'est pas pour autant qu'il a la volonté de faire le mal.
Et c'est tout à fait sain de dire à un patient que "tel comportement de la part de tel soignant est inacceptable/interdit", "aucun soignant n'a le droit de faire ce que le Dr Untel a fait".
Ce n'est pas penser à sa place, c'est indiquer des limites, des panneaux indicateurs sur la route.

Pour moi, patiente, le soignant devient pervers quand il veut assouvir ses désirs de pouvoir uniquement pour lui, que le patient devient un objet.
Et j'entends par là pas uniquement ses désirs sexuels, mais ses désirs de domination quelle qu'elle soit, sans se soucier des intérêts du patient (demander à un patient de faire des faux papiers puis le faire passer pour un menteur auprès de sa famille et des autres personnes du service parce que ledit patient a refusé de faire des faux papiers, pour reprendre un exemple qui m'est arrivé).
Par contre, demander à un patient d'enlever tel vêtement afin de pouvoir faire tel examen pour savoir quel est le problème et donc, le soigner n'est pas de la perversion si l'objectif est de faire tel examen, qui est impossible si on enlève pas tel vêtement. Et l'expliquer simplement permet d'alléger le stress : pour moi, le plus gros facteur de stress est de ne pas comprendre ce qui se passe, que quelque chose me tombe dessus sans le comprendre.
Par contre, un soignant qui me dit qu'il a besoin que j'enlève mon pantalon pour une échographie de la jambe (ou une radio, ou un examen clinique, peu importe) n'est pas pervers, il faut son travail de soignant !!

Quant au patient qui est gêné pour enlever son tee-shirt par exemple, il est tout à fait possible d'expliquer que c'est une nudité soin, pas une nudité sexe (après, on adapte les termes employés, mais l'idée est là).
Un petit truc qui peut marcher, c'est de prévoir comme un sas, par exemple la distance entre le paravent et la table d'examen fait office de sas quand je suis chez la cardiologue : la table symbolise le lieu d'examen, et donc que la nudité n'est pas honteuse mais c'est une nudité soin. Cette solution est un exemple, pas une idée gravée dans le marbre :clin:
Après évidemment, il faut adapter l'idée de sas au lieu et au patient : telle idée de sas adaptée au bureau ne sera pas adaptée à la chambre et pour tel patient, ce système de sas le stresse alors que pour un autre patient, ça fonctionne.


Continuez à vous poser des questions sur ces problèmes sans psychoter : la peur est saine, être paralysé par la peur ne l'est pas :D
Giulia
Giulia_C
Adepte
Adepte
 
Messages: 133
Enregistré le: 29 Mai 2009 13:28

Messagepar Phil » 06 Juin 2011 08:22

C'est vrai que ça peut être génant, quand on est un homme et qu'il faut demander à une jeune femme de se dévêtir, surtout que je travaille en dialyse et que je connais les patientes depuis des années.

Quand je dois faire un ECG à une jeune femme que je connais, j'essaie d'abord d'envoyer une collègue femme ( on échange un soin ) ou si pas possible, je me débrouille pour ne pas la dénuder genre : Elle peut se cacher avec un tee-shirt.
Il m'arrive aussi de demander au médecin de venir avec moi et de placer les électrodes.

Pour les cathéters, je pose très vite un champ qui cache la poitrine.

Il y avait une époque où l'ambiance etait plus "cool", les femmes ne voyaient aucun inconvénient à montrer leur poitrine mais c'est vrai que les temps changent et avec toutes ces histoires d'abus, de morale et autres, je préfère éviter les situations génantes, aussi bien pour la patiente que pour le soignant, il faut trouver des astuces autant que possible.
Attention à la vente forcée :
Si vous n'avez rien demandé, ne payez pas.
Avatar de l’utilisateur
Phil
Accro
Accro
 
Messages: 1201
Enregistré le: 07 Nov 2003 23:50

Messagepar Indis » 06 Juin 2011 14:45

L'important, comme toujours, c'est de se protéger ...
Avatar de l’utilisateur
Indis
VIP
VIP
 
Messages: 3831
Enregistré le: 20 Juil 2006 17:16

Messagepar Anonyme222222 » 06 Juin 2011 15:59

Le concombre est hors de cause...
Anonyme222222
 

Messagepar feemorale » 12 Fév 2020 17:29

Merci pour vos diverses réponses.
Ayant travaillée en milieu hospitalier, je sais que certains des cardiologues préféraient plutot les brassieres (qui sont sans armature), ce qui ne genait en rien l'ECG.
Récemment, je suis allée faire un ECG de controle. Le cardio me demandant d'enlever le haut, j'ai eu le malheur de lui dire "ah bon pourquoi devrais je enlever ma brassière", à cela sa "réponse" qui n'en etait pas une :-) a été assez vive. il est parti direct chercher mon dossier et était pret à me mettre a la porte.
je reste donc convaincue qu'enlever une brassiere en coton n'est pas vraiment justifiée. :lol: :lol: :lol:
feemorale
 
Messages: 1
Enregistré le: 12 Fév 2020 17:17

Messagepar Phil » 13 Fév 2020 17:37

Je voudrais préciser que contrairement à ce qu'on raconte, les femmes maghrébines ne m'ont jamais posé de problème pour se faire soigner !

:)
Attention à la vente forcée :

Si vous n'avez rien demandé, ne payez pas.
Avatar de l’utilisateur
Phil
Accro
Accro
 
Messages: 1201
Enregistré le: 07 Nov 2003 23:50

Messagepar Phil » 13 Fév 2020 17:45

...

:lol:
Dernière édition par 1 le Phil, édité 14 fois.
Attention à la vente forcée :

Si vous n'avez rien demandé, ne payez pas.
Avatar de l’utilisateur
Phil
Accro
Accro
 
Messages: 1201
Enregistré le: 07 Nov 2003 23:50


Retourner vers « Profession infirmière (IDE) »



Publicité

-