Forum : Etudiants infirmiers (ESI)

Nous sommes le 18 Oct 2019 23:07

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar Aracely » 15 Mai 2017 15:37

Bonjour

Je vous écrit car je suis en dernière année et lors de mon stage du semestre quatre, j'ai administré un mauvais médicament au mauvais patient.

Bon je vous rassure le patient allait très bien. Je lui avait administré du paracétamol alors qu'il en avait déjà pris. Pour faire court j'ai directement signalé ma faute, le patient fut rapidement surveillé aucun incident sur le patient et l'équipe fut très à l'écoute de moi et m'a aidé à surmonter ça.

Mais depuis j'ai toujours peur de refaire la même erreur. J'ai tellement peur qu'à chaque administration de ttt je stress. Au lieu d'augmenter ma surveillance bin ça donne l'effet inverse. Je prépare mal mes pilulier /24h et j'oublie constamment un ou deux médicament.

Je suis tellement stressé que je n'arrive pas à me concentrer sur mes piluliers. J'aimerai savoir si vous êtes déjà passé par là et si oui comment avez-vous fait pour reprendre confiance en vous et avoir de la rigueur?

Merci
Aracely
 
Messages: 9
Enregistré le: 25 Nov 2016 18:03

Messagepar Rehmi » 15 Mai 2017 20:11

déjà passé par la en S2 avec de l'insuline. erreur entre rapide/lente. Heureusement pour moi et la résidente; j'ai mis un truc comme 5 UI de lente au lieu de la rapide. Ça aurait très bien pu être dans le sens inverse : 40UI de rapide au lieu de lente.

J'ai signalé direct, je suis resté de ma propre volonté après mon poste la nuit pour surveiller la résidente, j'ai fait une GSC une fois le pic d'action de l'insuline atteinte. RAS, j'ai transmis, je suis rentré me coucher.

Le lendemain j'ai fais 5 fois plus attention. Mais sinon je n'ai pas stressé. J'avais fais un stage en diabéto juste avant en plus :? Donc je me suis dit que je n'avais pas fait attention soit par lassitude/habitude je ne sais pas. Du coup je me suis plus concentré lors des tours.

Remet toi juste en question vite fait. Tu forces un peu ta concentration sur quelques jours puis c'est reparti.
Infirmier D.E 2017
Avatar de l’utilisateur
Rehmi
Forcené
Forcené
 
Messages: 278
Enregistré le: 09 Aoû 2015 02:17

Messagepar Lenalan » 18 Mai 2017 10:54

J'ai aussi fait une erreur d'insuline mais dans l'autre sens: rapide au lieu de lente :mal: Je devais injecter 22 UI de lente, j'y suis allée avec la rapide mais je m'en suis rendue compte en pleine injection donc il a eu 10 UI.
J'étais déjà IDE donc j'ai fait ce que je devais faire: assumer, et assurer une surveillance (aucune conséquence chez le monsieur qui n'a pas fait d'hypo).

Une erreur quelle qu'elle soit, plus ou moins grave, arrive à tout le monde à cause de plein de facteurs, même au bout de 10 ans. L'important n'est pas de se dire "si c'est comme ça je touches plus à rien", c'est d'apprendre de ses erreurs et de savoir réagir en conséquence (ne pas chercher à dissimuler ou mentir, savoir être réactif pour assurer la surveillance et la sécurité du patient suite à l'erreur). Pour moi la raison était une forte fatigue (4ème jour en 12h) en plus d'une forte pression psychologique de devoir de dépêcher à faire les choses, en sachant que la collègue du jour allait me jeter si je n'avais pas fini mon tour à son arrivée à 9h et qu'elle allait se plaindre de moi à la cadre sitôt arrivée.
Infirmière DE 2016 En libéral depuis 2018

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 16209
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar Rehmi » 18 Mai 2017 11:04

Lenalan a écrit :en sachant que la collègue du jour allait me jeter si je n'avais pas fini mon tour à son arrivée à 9h et qu'elle allait se plaindre de moi à la cadre sitôt arrivée.


Ambiance ambiance ! :choque:
Infirmier D.E 2017
Avatar de l’utilisateur
Rehmi
Forcené
Forcené
 
Messages: 278
Enregistré le: 09 Aoû 2015 02:17

Messagepar Lenalan » 18 Mai 2017 11:12

Je suis vite partie très très loin. Et bizarrement on fait moins d'erreur quand on est dans un environnement bienveillant.....
Infirmière DE 2016 En libéral depuis 2018

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 16209
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar Jo_bis » 18 Mai 2017 18:13

Aracely a écrit :J'aimerai savoir si vous êtes déjà passé par là et si oui comment avez-vous fait pour reprendre confiance en vous et avoir de la rigueur?

Tous les infirmiers sont passés par là (ceux qui disent que non mentent allègrement!).
Perso, il m'est arrivé de donner double dose de Préviscan.
Je l'ai dit au médecin qui a mis en place la surveillance biologique et clinique.

Par la suite, j'ai redoublé d'attention.

Aracely a écrit :Je lui avait administré du paracétamol alors qu'il en avait déjà pris.

Et alors ?
Vous avez fait ce qu'il fallait = le signaler.

Passez à autre chose.
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 9495
Enregistré le: 30 Jan 2004 10:33

Messagepar minidoux973 » 18 Mai 2017 19:57

Lors de mon premier stage S6 au samu, j'ai fais une erreur à la SAUV: j'avais ramené une patiente en smur et je poursuivais la prise en charge. Il y a eu deux entrées en même temps donc l'ide m'a demandé de perfuser l'entrée "la moins urgente". Au même moment, le médecin (avec qui j'étais sortie en smur ramener MA patiente") me demande de faire deux bouffées de natispray à "la dame", je lui demande confirmation en lui disant "ma patiente du fond? mme xxx?" et elle me réponds en speed "oui oui ta patiente là".
Bref, elle parlait de l'entrée que j'étais en train de perfuser et non de ma patiente juste à coté. (salle ouverte). Je fais deux bouffées de natispray (en me disant qu'elle a eu des indications nouvelles, la patiente était hypertendue et polypathologique). au moment où je termine, j'entends le médecin qui dit à la dame à coté "on vous a fait le pschit pschit?". Je la regarde, elle me regarde, je comprends, je deviens toute blanche, je veux mourir.
La pire journée de mes 3 ans. J'ai eu super peur, la patiente a chuté sa tension en 2 minutes (heureusement elle était à 17 de base, mais elle est descendue jusqu'à 10). J'étais scotchée sur elle à relancer la tension toutes les minutes.
Heureusement l'équipe a été super, le médecin ne m'a pas accusé et m'a réconforté parce que j'étais au bord des larmes. Il m'a dit qu'il ne savait pas le nom de la patiente et il m'a dit "oui" sans y penser! Franchement, tout le reste de la journée j'étais bonne à rien je n'osais plus rien toucher.
Aucune conséquences pour la patiente mais je crois que plus jamais je n'écouterais un médecin qui me répond sans m'écouter, la prochaine fois je le tire par le bras devant la patiente pour lui dire "elle? vraiment elle?" :D
Les jours suivants ont été difficiles, je n'osais plus prendre d'initiatives...au final , les ide m'ont raconté leurs pires conneries ça m'a beaucoup aidé :lol:
minidoux973
 
Messages: 15
Enregistré le: 02 Sep 2014 22:56

Messagepar Lenalan » 19 Mai 2017 09:01

Il est clair que celles qui disent qu'elles n'ont jamais fait d'erreur, arrangent la vérité ou alors (et c'est plus grave) elles ne s'en sont pas rendu compte. Quand il nous arrive ce genre de chose et qu'on en parle aux autres, elles nous racontent leurs erreurs à elles, et là tu te dis "ça arrive à tout le monde". Et c'est d'ailleurs pour ça que les fiches d'événements indésirables existent: pour identifier les sources d'erreurs et rectifier si on peut (par exemple dans un EHPAD dans une chambre à 2 lits j'avais 2 messieurs avec des noms d'origine espagnole très proches et il y avait eu plusieurs confusions d'identité, ils avaient été changés de chambre). Le but n'est pas de "punir" celle qui fait l'erreur mais d'essayer de trouver une solution pour ne pas que ça se reproduise.
Infirmière DE 2016 En libéral depuis 2018

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 16209
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar ManonDup » 12 Mai 2019 17:22

Lenalan a écrit :J'ai aussi fait une erreur d'insuline mais dans l'autre sens: rapide au lieu de lente :mal: Je devais injecter 22 UI de lente, j'y suis allée avec la rapide mais je m'en suis rendue compte en pleine injection donc il a eu 10 UI.
J'étais déjà IDE donc j'ai fait ce que je devais faire: assumer, et assurer une surveillance (aucune conséquence chez le monsieur qui n'a pas fait d'hypo).

Une erreur quelle qu'elle soit, plus ou moins grave, arrive à tout le monde à cause de plein de facteurs, même au bout de 10 ans. L'important n'est pas de se dire "si c'est comme ça je touches plus à rien", c'est d'apprendre de ses erreurs et de savoir réagir en conséquence (ne pas chercher à dissimuler ou mentir, savoir être réactif pour assurer la surveillance et la sécurité du patient suite à l'erreur). Pour moi la raison était une forte fatigue (4ème jour en 12h) en plus d'une forte pression psychologique de devoir de dépêcher à faire les choses, en sachant que la collègue du jour allait me jeter si je n'avais pas fini mon tour à son arrivée à 9h et qu'elle allait se plaindre de moi à la cadre sitôt arrivée.


Bonjour, ayant parlé de deux erreurs (pose de kt à un mauvais patient, et erreur entre insuline lente et rapide) à ma référente j'aimerai savoir ce qui peut se passer pour la suite ? conseil pédagogique, juste une discussion ou autre ?
J'ai vraiment honte et je culpabilise de mes erreurs, mais d'un autre côté je sais que je peux être une bonne IDE, et que ces erreurs me serviront à être plus vigilante pour la suite.
ManonDup
 
Messages: 17
Enregistré le: 19 Mar 2016 10:42

Messagepar Lenalan » 13 Mai 2019 11:16

Il ne faut pas avoir honte de nos erreurs, et ne pas essayer de les dissimuler, donc déjà les avoir signalées est un très bon point. La priorité c'est le bien du patient (surveillance, correction éventuelle des dommages occasionnés). Ce que décidera ta référente ça je ne sais pas, une erreur peut aller d'aucune sanction à une exclusion....
Infirmière DE 2016 En libéral depuis 2018

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 16209
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar caqui13 » 13 Mai 2019 12:01

Lenalan a écrit :Il ne faut pas avoir honte de nos erreurs, et ne pas essayer de les dissimuler, donc déjà les avoir signalées est un très bon point. La priorité c'est le bien du patient (surveillance, correction éventuelle des dommages occasionnés). Ce que décidera ta référente ça je ne sais pas, une erreur peut aller d'aucune sanction à une exclusion....

Tout a fait , moi il y a 2 jours je me suis trompée de patient , et j ai donné 300 mg de Clozapine a une patiente qui avait 10 mg de Seresta ......
Bref , je l ai dit , j ai fait un EI ( a mon nom, pas en anonyme ) , et il ne s ' est rien passé , personne n est mort , et les médecins ont dis ; ca peut arriver a tout le monde ...
Apres si personne ne dit rien , sa referente de l IFSI n a pas besoin de le savoir ....,c est ca aussi la solidarité avec les ESI , pas besoin d en parler a celle ci , quand elle viendra voir , l étudiante en stage .
IDE 1985
caqui13
VIP
VIP
 
Messages: 2553
Enregistré le: 21 Jan 2013 15:21


Retourner vers « Etudiants infirmiers (ESI) »



Publicité

-