Forum : Etudiants infirmiers (ESI)

Nous sommes le 05 Juin 2020 23:15

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar ninixxou » 28 Jan 2020 16:07

Bonjour,
Actuellement en première année, je me sens déjà perdue quand à la formation,
je ne m'y retrouve pas, je ne me sens pas du tout à l'aise.
Je me retrouve souvent le soir à faire des crises d'angoisse et à pleurer tout ce que je peux.
Mon premier stage s'est bien passé en soi mais je l'ai pas trouver ouf non plus.
Je pense à arrêter la formation mais j'ai vraiment peur de décevoir ma famille, surtout mes parents qui ont fait un maximum pour que je puisse réussir et qui m'ont financés la formation.
Je suis vraiment perdu, je me suis déjà renseigner pour une autre formation.
Je ne sais pas quoi faire et pas comment aborder le sujet avec mes parents (ma mère en particulier).
ninixxou
 
Messages: 2
Enregistré le: 28 Jan 2020 15:49

Messagepar Lenalan » 29 Jan 2020 10:41

ninixxou a écrit :Bonjour,
Actuellement en première année, je me sens déjà perdue quand à la formation,
je ne m'y retrouve pas, je ne me sens pas du tout à l'aise.
Je me retrouve souvent le soir à faire des crises d'angoisse et à pleurer tout ce que je peux.
Mon premier stage s'est bien passé en soi mais je l'ai pas trouver ouf non plus.
Je pense à arrêter la formation mais j'ai vraiment peur de décevoir ma famille, surtout mes parents qui ont fait un maximum pour que je puisse réussir et qui m'ont financés la formation.
Je suis vraiment perdu, je me suis déjà renseigner pour une autre formation.
Je ne sais pas quoi faire et pas comment aborder le sujet avec mes parents (ma mère en particulier).


Déjà il faut réfléchir à ce qui s'est passé en 6 mois... Pourquoi voulais tu faire cette formation et qu'as-tu trouvé par rapport à ce que tu t'attendais à trouver? Pourquoi es-tu si déçue au point d'en pleurer et de faire autant d'angoisses?

On dit et on répète que cette formation n'est pas "ouf" et que les stages c'est ni Nina, ni Urgences. Et les conditions de travail sont difficiles et peu encourageantes.
Peut-être qu'il te faut un petit temps d'adaptation pour faire la part entre ce que tu avais imaginé et la réalité?
On est en fin de 1er semestre, le coup de cafard à ce stade est fréquent et beaucoup arrêtent.
C'est pas très grave! On ne se force pas à poursuivre une formation qui ne nous plait pas, tu serais malheureuse.

Tes parents le comprendront très bien, explique-leur.
Infirmière DE 2016 En libéral depuis 2018

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 17092
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar muezza20 » 29 Jan 2020 20:29

Salut. Pour le coup je ne suis pas du tout d'accord avec Lenalan (qui est une ide très investie dans le forum et qui donne de très bons conseils).

La 1 ère année est de loin la plus facile, autant pour les stages que les cours.
Donc si tu te sens déjà perdue c'est peut être que la formation n'est pas fait pour toi.
Ce n'est pas normal de faire des crises d'angoisses, de se mettre dans tels états...
Pourquoi veux-tu continuer?
Si c'est juste pour faire plaisir à tes parents, ce n'est pas une bonne idée de continuer.
Tu n'es qu'en 1 ère année, tu peux largement changer de voie. Tu n'auras perdu qu'une seule année.
Je suis actuellement en 3 è année, je continue seulement pour avoir mon diplôme et faire ensuite autre chose de ma vie.
Ceux qui voulaient se réorienter dès la 1 è année mais qui ont tout de même continuer ont arrêter la formation en 2 è année... donc 1 an de plus de perdu.

Réflechis bien, pèse le "pour" et le "contre". Bon courage ma puce.
muezza20
Forcené
Forcené
 
Messages: 272
Enregistré le: 09 Déc 2016 18:49

Messagepar muezza20 » 29 Jan 2020 20:32

muezza20 a écrit :Salut.

La 1 ère année est de loin la plus facile, autant pour les stages que les cours.
Donc si tu te sens déjà perdue c'est peut être que la formation n'est pas fait pour toi.
Ce n'est pas normal de faire des crises d'angoisses, de se mettre dans tels états...
Pourquoi veux-tu continuer?
Si c'est juste pour faire plaisir à tes parents, ce n'est pas une bonne idée de continuer.
Tu n'es qu'en 1 ère année, tu peux largement changer de voie. Tu n'auras perdu qu'une seule année.
Je suis actuellement en 3 è année, je continue seulement pour avoir mon diplôme et faire ensuite autre chose de ma vie.
Ceux qui voulaient se réorienter dès la 1 è année mais qui ont tout de même continuer ont arrêter la formation en 2 è année... donc 1 an de plus de perdu.

Réflechis bien, pèse le "pour" et le "contre". Bon courage ma puce.
muezza20
Forcené
Forcené
 
Messages: 272
Enregistré le: 09 Déc 2016 18:49

Messagepar Lenalan » 30 Jan 2020 09:00

muezza20 a écrit :Salut. Pour le coup je ne suis pas du tout d'accord avec Lenalan (qui est une ide très investie dans le forum et qui donne de très bons conseils).

La 1 ère année est de loin la plus facile, autant pour les stages que les cours.
Donc si tu te sens déjà perdue c'est peut être que la formation n'est pas fait pour toi.
Ce n'est pas normal de faire des crises d'angoisses, de se mettre dans tels états...
Pourquoi veux-tu continuer?
Si c'est juste pour faire plaisir à tes parents, ce n'est pas une bonne idée de continuer.
Tu n'es qu'en 1 ère année, tu peux largement changer de voie. Tu n'auras perdu qu'une seule année.
Je suis actuellement en 3 è année, je continue seulement pour avoir mon diplôme et faire ensuite autre chose de ma vie.
Ceux qui voulaient se réorienter dès la 1 è année mais qui ont tout de même continuer ont arrêter la formation en 2 è année... donc 1 an de plus de perdu.

Réflechis bien, pèse le "pour" et le "contre". Bon courage ma puce.


Tu verras au contraire sur le forum (ce n'est pas du tout mon expérience perso) que le 1er semestre est très très difficile à vivre pour nombre d'ESI. Pas du tout pour le contenu de la formation (qui n'est pas d'un niveau très élevé tout du long) mais par rapport à l'adaptation nécessaire entre ce qu'on attendait et la réalité. Beaucoup arrêtent à cette période: éloignement de la famille, hiver, évals qui approchent.... C'est courant! ça passe ou ça casse (en milieu de 2ème année il y a une deuxième "vague" de crises).
La fin de 3ème année est aussi un cap difficile à franchir. Et le tout rien à voir avec les cours eux-mêmes, parfois les stages posent problème mais pas forcément non plus.
Infirmière DE 2016 En libéral depuis 2018

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 17092
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar LuzaMoon » 30 Jan 2020 09:55

Un petit mot de la directrice de l'IFSI que vise, que j'ai vu hier : "20 % de la promo en moyenne va abandonner à la fin du 1er semestre"

Elle met en effet en avant beaucoup de choses : être parfois loin de ses proches, se rendre compte de la charge de travail, un stage, réaliser tout simplement que le métier n'est pas celui que l'on croyait (je trouve qu'on peut tout à fait entendre, savoir à 17-18 ans ce que l'on veut et peut vraiment faire c'est très compliqué.), apprendre que l'on est accepter dans la filière qu'on visait au départ, difficulté financière,...

Ce n'est pas "mal" de changer d'avis sur son orientation, mais à voir si c'est un coup de mou passager, ou si le métier n'est pas du tout pour toi.
Comme dit Muezza20 il n'est pas trop tard pour changer de voie ( par contre oui 3ème année autant valider le diplôme !) .
Aide-soignante juillet 2013

IFSI voie FPC 2020 : Admise :D Ile-de-France
Avatar de l’utilisateur
LuzaMoon
Forcené
Forcené
 
Messages: 279
Enregistré le: 02 Sep 2019 15:21

Messagepar ninixxou » 19 Fév 2020 17:36

Bonjour,
Tout d'abord merci de m'avoir répondue c'est très gentil, je n'ai pas répondu tout de suite car je souhaitais prendre du recul par moi même et me poser les bonnes questions.
Ces crises d'angoisses ne cessant plus, j'ai décider d'en parler à ma mère, histoire de lui expliquer la situation, que je n'en pouvais plus, que je pleurais tout les soirs, et que je voulais vraiment renoncer à cette formation. Suite à ça j'ai essayé de me dire que j'allais finir mon année car je me suis dit que c'était peut-être qu'une passade et que selon mon prochain stage ainsi que mes notes de partiel de S1 tout allait changer et que si ce n'était pas le cas, j'arrêterais directement la formation et je travaillerais en attendant de commencer un BP préparatrice en pharmacie en septembre prochain.
J'ai commencer mon deuxième stage et la situation à empirer, des grosses crises (tétanie, cris, pleurs, palpitations, sueurs, nausées, et j'en passe...) j'ai donc décidé de consulter un médecin hier.
Le médecin m'a dit qu'il me fallait absolument un suivi psychologique et qu'il allait me donner un traitement (Alprazolam) à prendre matin, midi et soir dans un premier temps et qu'il voulait me revoir très vite pour suivre mon évolution, et qu'il m'arrêtait pour au moins deux semaines. En rentrant de cette visite j'ai reparler à ma mère et elle m'a demander ce qui me faisait aussi peur dans tout cela, et rien que d'en parler ça à re-déclencher une crise d'angoisse.
Je pense donc que je vais chercher un travail pour le reste de cette année scolaire et laisser tomber mon année en IFSI. Je pense que c'est ce qui est le mieux à faire dans mon cas...
Je pense que je n'aurais pas fait une si bonne soignante en prenant du recul.
Merci beaucoup à vous.
ninixxou
 
Messages: 2
Enregistré le: 28 Jan 2020 15:49

Messagepar LuzaMoon » 19 Fév 2020 19:56

ninixxou a écrit :Bonjour,
Tout d'abord merci de m'avoir répondue c'est très gentil, je n'ai pas répondu tout de suite car je souhaitais prendre du recul par moi même et me poser les bonnes questions.
Ces crises d'angoisses ne cessant plus, j'ai décider d'en parler à ma mère, histoire de lui expliquer la situation, que je n'en pouvais plus, que je pleurais tout les soirs, et que je voulais vraiment renoncer à cette formation. Suite à ça j'ai essayé de me dire que j'allais finir mon année car je me suis dit que c'était peut-être qu'une passade et que selon mon prochain stage ainsi que mes notes de partiel de S1 tout allait changer et que si ce n'était pas le cas, j'arrêterais directement la formation et je travaillerais en attendant de commencer un BP préparatrice en pharmacie en septembre prochain.
J'ai commencer mon deuxième stage et la situation à empirer, des grosses crises (tétanie, cris, pleurs, palpitations, sueurs, nausées, et j'en passe...) j'ai donc décidé de consulter un médecin hier.
Le médecin m'a dit qu'il me fallait absolument un suivi psychologique et qu'il allait me donner un traitement (Alprazolam) à prendre matin, midi et soir dans un premier temps et qu'il voulait me revoir très vite pour suivre mon évolution, et qu'il m'arrêtait pour au moins deux semaines. En rentrant de cette visite j'ai reparler à ma mère et elle m'a demander ce qui me faisait aussi peur dans tout cela, et rien que d'en parler ça à re-déclencher une crise d'angoisse.
Je pense donc que je vais chercher un travail pour le reste de cette année scolaire et laisser tomber mon année en IFSI. Je pense que c'est ce qui est le mieux à faire dans mon cas...
Je pense que je n'aurais pas fait une si bonne soignante en prenant du recul.
Merci beaucoup à vous.


C'est bien d'en avoir parlé !
Prend le temps qu'il te faut pour te remettre, si tu es certaine que ce n'est pas pour toi et bien oui c'est une bonne chose de travailler ou tu peux jusqu'a l'année prochaine et faire ce qui te conviens.
Courage.
Aide-soignante juillet 2013

IFSI voie FPC 2020 : Admise :D Ile-de-France
Avatar de l’utilisateur
LuzaMoon
Forcené
Forcené
 
Messages: 279
Enregistré le: 02 Sep 2019 15:21


Retourner vers « Etudiants infirmiers (ESI) »



Publicité

-