Forum : Etudiants infirmiers (ESI)

Nous sommes le 21 Juin 2021 20:54

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar douce12345 » 15 Mai 2021 18:36

Bonjour,

Êtes vous beaucoup à vous être fait ou à vous faire harceler pendant les études d'infirmier ? Vous a ton dit que vous n'étiez pas fait pour ce métier et qu'est ce qui vous a donné la force de continuer ?
douce12345
 
Messages: 3
Enregistré le: 15 Mai 2021 17:40

Messagepar Elsa1996 » 15 Mai 2021 21:49

Salut, je suis en fin de formation. Et j'ai eu un seul stage où j'étais harcelée, humiliée et même maltraitée.
J'ai perdu 5 kg en quelques semaines.
C'était des "tu sers à rien, tu sais rien, tu es zéro" à la longueur de la journée, tous lea jours.
J'ai même eu des : tu es passée entre les mailles du filet, tu as dû valider tes autres stages en apportant des vennoiseries et parce que tu es mignonne.
Elles m'appelaient entre elles " la stressée de la vie".
Soupiraient quand j'entrai en salle. Ne répondaient pas à mes boujours, ni à mes à demain.
Se moquaient ouvertement de mon physique parce que j'étais trop maigre ( quand j'y pense, c'est pas de la discrimination ça ?, si j'avais dit qu'elles étaient grosses je me serai retrouvée dehors peut être avec un procès aux fesses :roll: )
Disaient qu'elles auraient détesté m'avoir comme collègue.
Une d'entres elles, m'a accusé de faire exprès de râter une prise de sang ( logique, j'adore faire mal aux gens pour rien, et me faire traiter par l'IDE d'incapable).
Une patiente a même dû intervenir une fois parce que l'IDE me maltraitait dans sa chambre (oui, oui dans la chambre de la patiente). Je remercie du fond du coeur cette dame qui a crié sur l'IDE :" mais pourquoi vous lui parlez comme ça,elle est étudiante,elle apprend !!". J'ai failli chialer dans ses bras quand elle m'a dit " ma pauvre petite, je vois comment elles te parlent, porte plainte" (oui mais à qui?! Tout le monde s'en tape des étudiants...).
Un autre patient a aussi vu ma détresse et m'a proposé de sonner plusieurs fois dans la journée pour que je puisse prendre du repis dans sa chambre...
Je n'exagère pas, ma formatrice qui est venue me voir ma dit que je lui faisais peur et m'a demandé si j'avais des idées suicidaires... en même temps à cause du stresse je ne dormais pas, mangeais pas, et j'avais la diarrhée h24 :oops:
J'ai pris mon mal en patience, j'ai chialé tous les jours pendant 10 semaines, je me suis gavée d'anxolytique. J'ai vu un médecin ,qui, au vue de mon état m'a proposé de me faire un arrêt de 2 semaines (que j'ai refusé). Et finalement en avalant mes larmes et ma tristesse j'ai validé ce stage de merde, avec la cadre qui a eu le culot de me proposer un travail dans ce service...
Je me suis jurée qu'une fois diplômée j'envoierai un msg à ces 2 IDES connes et leur faire un gros f*ck.
Aujourd'hui, presque 2 ans après, j'ai encore des sequelles de cette horrible expérience. J'y pense très régulièrement, j'ai perdu ma confiance en moi et me demande toujours si je suis passée entre les mailles du filets. Elles m'ont tellement fait mal au coeur.

J'en ai parlé autours de moi, et bizarrement TOUS les étudiants qui étaient dans ce service ont détesté et ce sont fait maltraités par ces 2 connes.
Sur 5 étudiantes, une seule ne rentrait pas chez elle en pleurant... Mais d'après l'IFSI on était bien trop fragiles, c'était normal de se faire parler comme un chien devant les patients :roll:

Baisse pas les bras, les études infirmiers c'est vraiment autre chose. Tu rencontre des gens FORMIDABLES qui veulent t'apprendre pleins de trucs, et des .... aigries qui veulent te détruire.
Charlotte et Marie, si vous lisez cela, je vous emm*rde bien profondément.
Cordialement.
Elsa1996
Habitué
Habitué
 
Messages: 68
Enregistré le: 04 Juil 2019 09:20

Messagepar Lenalan » 16 Mai 2021 08:31

Oui j'ai connu ça (de la part des formateurs à l'IFSI et parfois en stage, mais pas tous), et j'ai arrêté la formation en fin de 2ème année.

Après quelques années comme AS, j'ai repris la formation infirmière à 0 (dans un autre IFSI) et tout s'est bien passé, je suis diplomée depuis 5 ans.

"Etre fait" pour quelque chose à la base, ça n'existe pas, personne n'est plus fait pour être IDE que coiffeuse.
Après tu peux avoir des difficultés ou que ce métier ne te convient pas (c'est lui qui n'est pas fait pour toi) mais c'est autre chose et il faut trouver pourquoi.
Infirmière DE 2016 En statut mixte libéral/EHPAD

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 18139
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar Creol67 » 16 Mai 2021 19:12

Aujourd'hui j'embauche toutes les nanas qui m'ont dit que changer de métier.
8)
Ex infirmier, ex DRH. Directeur d'une société de recrutement dans le médical et paramédical. Expert en paie et droit social.
Avatar de l’utilisateur
Creol67
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 487
Enregistré le: 14 Aoû 2018 18:54

Messagepar lafolldingue » 16 Mai 2021 22:07

Depuis le début des études je rêvais de faire un stage en réa. Le terrain de stage était réputé pour être difficile, 1 chance sur 2 de le valider... Oui oui pas une blague.
J'ai compris ma douleur mais je n'en suis pas arrivée au point de rupture.
J'ai une pensée régulière pour l'infirmière qui au dernier jour de stage mna dit que j'étais trop conne et que je n'étais certainement pas faite pour la Réa..... J'ai envie de lui envoyer une petite carte postale avec mon CV en pièce jointe pour la faire bisquer un peu cette pimbêche....
IDE 2018 Réanimation
Réserviste SSA
future IADE, c'est reparti pour 2 ans d'école !
Avatar de l’utilisateur
lafolldingue
VIP
VIP
 
Messages: 3878
Enregistré le: 16 Mar 2015 12:13

Messagepar lafolldingue » 16 Mai 2021 22:09

Retiens que tu te rappelleras toute ta vie de cette sale expérience, mais ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort. Tu sauras quel soignant tu ne seras surtout pas. Courage et tiens bon surtout, il faut toujours garder à l'esprit qu'on travaille pour vivre et non l'inverse....
IDE 2018 Réanimation
Réserviste SSA
future IADE, c'est reparti pour 2 ans d'école !
Avatar de l’utilisateur
lafolldingue
VIP
VIP
 
Messages: 3878
Enregistré le: 16 Mar 2015 12:13

Messagepar Lenalan » 17 Mai 2021 08:10

J'ai revu une de mes formatrices qui m'avait dit que je n'ai rien à faire là et que ce serait très compliqué pour moi d'etre IDE mais que je ferai une excellente AS :D Bien sur elle ne se souvenait pas de moi, moi oui. Elle était redevenue cadre en service, elle était nulle à chier et ne comprenait pas pourquoi on ramait dans son service (parce qu'elle était nulle). Elle passait sa vie à me dire que j'étais formidable, une des meilleures IDE qu'elle n'avait jamais vue (pour pas que je me barre) et parfois elle faisait ce petit geste insupportable: passer sa main dans mon dos et me dire "ça va vous? Tout va bien?" :lol: J'ai jamais osé lui dire qu'il y a quelques années elle m'avait harcelée et fait arrêter la formation..... Pourtant elle m'a dit "j'ai l'impression de vous connaitre de quelque part", je lui ai dit "ça fait longtemps que je tourne, on a du se croiser, je ne me souviens pas" :lol:
Infirmière DE 2016 En statut mixte libéral/EHPAD

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 18139
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar Jo_bis » 17 Mai 2021 19:50

douce12345 a écrit :Bonjour,

Êtes vous beaucoup à vous être fait ou à vous faire harceler pendant les études d'infirmier ? Vous a ton dit que vous n'étiez pas fait pour ce métier et qu'est ce qui vous a donné la force de continuer ?

Harcelée, je n'irais pas jusque là, mais bien "pourrir", oui.
Sur un seul stage en 38 mois, mais je m'en rappelle encore (les lieux, dates, personnes...).
J'ai eu une chance énorme, la cadre avait fait un rapport mais la Directrice de l'IFSI, après m'avoir rencontrée, n'a pas donné suite (elle a déchiré le rapport devant moi... :choque: :choque: :choque: ).

Ce qui m'a fait tenir ?
1) Relativiser : ce sont des personnes que je ne verrai plus jamais, je sais ce que je vaut (sans avoir le melon).
2) Positiver : ce n'est pas la mort, les autres stages seront forcément meilleurs (et ce fût le cas).

Courage et bonne chance.
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 10041
Enregistré le: 30 Jan 2004 10:33

Messagepar Maximousse1989 » 23 Mai 2021 14:36

Harcèlement non (il faut que ce soit répété, déjà) mais des remarques blessantes et non-professionnelles oui.

Je me rappelle un stage (le seul pour lequel j'ai eu un mauvais bilan) où l'une des IDE m'a sorti texto "les [i]garcons[/i] de ton âge sont trop immatures pour faire ce métier".

Comme l'ont dit les autres, ce n'est heureusement qu'un passage.
Infirmier en gériatrie, USLD puis UGA, maintenant SSR.
La gériatrie c'est sexy 8)
Avatar de l’utilisateur
Maximousse1989
Forcené
Forcené
 
Messages: 306
Enregistré le: 10 Juil 2016 20:42

Messagepar Belphéghor » 23 Mai 2021 15:16

Il faut fixer quelques limites quand même. On peut vous houspiller, pas vous injurier.

On vit dans un pays où il y a des lois. Si on dépasse une certaine limite, vous devez en référer à l'IFSI.

La limite n'est pas celle de votre dignité ou de votre santé mentale mais celle des lois de notre beau et merveilleux pays.

A part ça, faites le dos rond, attendez que ça passe et assurez vous de ne pas reproduire une fois diplômé.

En ce qui me concerne, on m'a bien cassé les pieds en stage (des morues qui t'expliquent rien, et te font payer les problématiques de leurs service ou leurs problèmes de couple...). J'ai quand même validé tous mes stages et été diplômée.
Infirmière, maman, être humain
Avatar de l’utilisateur
Belphéghor
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 436
Enregistré le: 13 Oct 2020 16:10

Messagepar execho » 24 Mai 2021 13:28

........oui,il y a des limites;"résilience partout,résistance nulle part"
execho
Gold VIP
Gold VIP
 
Messages: 5363
Enregistré le: 29 Mai 2010 22:01

Messagepar julielameuh » 25 Mai 2021 08:46

Pour ma part je ne dirai pas harcelée mais on est tous tombés sur des grosses c***** avec un petit pois à la place du cerveau.
A la fin d'un stage de 5 semaines dans un EHPAD éclaté, j'ai eu le droit à
-"stagiaire ?! stagiaire ?! Oh je te parle"
-"ouais ben mon prénom c'est Julie en fait, ça fait 5 semaines qu'on se voit tous les jours"
-"ouais je m'en fous un stagiaire c'est un stagiaire ! Y a la vieille de telle chambre qui s'est ch*** dessus, t'es mignonne tu fais ça vite".

Autant te dire que j'ai tapé ma meilleure danse de la joie à la fin de ce stage qui aura été très éprouvant. Par contre de nombreux étudiants de ma promo ont arrêtés leur études à cause ou en partie à cause de situation de harcèlement en stage...
Certains formateurs de l'IFSI s'en mêlaient et sortaient les étudiants de ce terrain de stage...d'autres faisaient comme s'ils n'avaient rien vu et leur disaient qu'ils n'avaient qu'à faire des efforts aussi :roll:
IDE Juillet 2019 :D
Avatar de l’utilisateur
julielameuh
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 152
Enregistré le: 16 Nov 2015 18:21

Messagepar Belphéghor » 25 Mai 2021 14:15

-"stagiaire ?! stagiaire ?! Oh je te parle"
-"ouais ben mon prénom c'est Julie en fait, ça fait 5 semaines qu'on se voit tous les jours"
-"ouais je m'en fous un stagiaire c'est un stagiaire ! Y a la vieille de telle chambre qui s'est ch*** dessus, t'es mignonne tu fais ça vite".


On m'a parlé une fois comme ça à un stage en cardio, une espèce d'aide soignante poucrave qui m'a sorti un truc acerbe plein de jalousie à peine dissimulée. Je n'ai pas pu me retenir de lui répondre quelque chose, je sais plus trop quoi mais ça m'était sorti des tripes, la cadre est venue m'attrapper ensuite pour me dire "en stage on ferme sa bouche" foutu pour foutu je lui ai dit "non, je ne fermerai pas ma bouche, j'ai droit au respect", ils m'ont plus jamais fait chier, j'ai terminé mon stage avec une demi-dignité et la trouille de faire une connerie et que ça en ch!e pour ma pomme, mais j'ai validé le stage et j'ai même pas dit au revoir à cette Annie


J'ai jamais eu d'injures, de remarques désobligeantes, c'était bien plus sournois que ça, genre on me montrait rien et ensuite on disait que je ne savais pas faire, on faisait exprès de ne pas me donner la possibilité de travailler correctement, voire on m'empêchait de travailler correctement, alors que je ne demandais qu'à apprendre, j'ai même eu une infirmière qui planquait les affaires pour se foutre de ma gu3ule (stage aux urgences psy), j'ai quand même validé le stage, elle a pas réussi à me faire péter les plombs et ce qui m'a sauvée c'était de connaître très très bien mes cours et de lui avoir rendu des démarches de soins très propres pour qu'elle voie que j'étais pas à la masse, elle n'a pas pu m'invalider le stage

Ensuite j'ai retrouvé cette folle à la crèche de l'hosto où elle déposait son gosse et moi le mien, elle a pas eu droit à un bonjour de ma part
Infirmière, maman, être humain
Avatar de l’utilisateur
Belphéghor
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 436
Enregistré le: 13 Oct 2020 16:10

Messagepar Lenalan » 25 Mai 2021 16:51

J'ai aussi vécu l'étudiant qui met le souk dans un service et maltraite toute une équipe. Véridique :D

Par contre après ça se voit bien sur sa note en fin de stage, maso ou complètement folle, on a jamais su :lol:
Infirmière DE 2016 En statut mixte libéral/EHPAD

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 18139
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar Belphéghor » 25 Mai 2021 19:36

Lenalan a écrit :J'ai aussi vécu l'étudiant qui met le souk dans un service et maltraite toute une équipe. Véridique :D

Par contre après ça se voit bien sur sa note en fin de stage, maso ou complètement folle, on a jamais su :lol:



Un délire comme ça je refuse d'encadrer l'étudiante et je fais un rapport
Infirmière, maman, être humain
Avatar de l’utilisateur
Belphéghor
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 436
Enregistré le: 13 Oct 2020 16:10


Retourner vers « Etudiants infirmiers (ESI) »



Publicité