Forum : Profession infirmière (IDE)

Nous sommes le 24 Jan 2021 22:57

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar morphine23 » 06 Jan 2021 22:41

Bonjour
Je voulais savoir combien touche un infirmier en pratique avancée en début de carrière bien sur.
merci
morphine23
 
Messages: 6
Enregistré le: 09 Avr 2008 22:01

Messagepar sergeant poivre et sel » 07 Jan 2021 11:53

morphine23 a écrit :Bonjour
Je voulais savoir combien touche un infirmier en pratique avancée en début de carrière bien sur.


Bonjour, sais pas je bosse gratos en pratique très avancée depuis 35 ans...

Toutefois on en
parle ici avec un lien dans le premier post
.

Le complotisme est la philosophie du fruste.

Toutes les vérités sont nonnes à dire...



Mère Teresa
sergeant poivre et sel
Accro
Accro
 
Messages: 948
Enregistré le: 14 Aoû 2005 10:25
Localisation: Quelque part... dans le charme du désordre

Messagepar test112408 » 07 Jan 2021 19:31

morphine23 a écrit :Bonjour
Je voulais savoir combien touche un infirmier en pratique avancée en début de carrière bien sur.


Bonsoir

https://www.emploi-collectivites.fr/gri ... 1/6639.htm

1°/ 2 085,28 € bruts 8)

Etes-vous bien avancé maintenant :clin: ?
« Il y a des choses qui dépendent de nous et d’autres qui ne dépendent pas de nous. »

Epictète, Manuel
Avatar de l’utilisateur
test112408
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 164
Enregistré le: 05 Juil 2018 10:24

Messagepar sergeant poivre et sel » 07 Jan 2021 19:40

test112408 a écrit :
morphine23 a écrit :Bonjour
Je voulais savoir combien touche un infirmier en pratique avancée en début de carrière bien sur.


Bonsoir

https://www.emploi-collectivites.fr/gri ... 1/6639.htm

1°/ 2 085,28 € bruts 8)

Etes-vous bien avancé maintenant :clin: ?


pratiquement! (-;
.

Le complotisme est la philosophie du fruste.

Toutes les vérités sont nonnes à dire...



Mère Teresa
sergeant poivre et sel
Accro
Accro
 
Messages: 948
Enregistré le: 14 Aoû 2005 10:25
Localisation: Quelque part... dans le charme du désordre

Messagepar binoute1 » 08 Jan 2021 13:34

Les PA, une belle arnaque , avec l'accord des IDE eux-mêmes
"Le psychiatre sait tt et ne fait rien, le chirurgien ne sait rien ms fait tt, le dermatologue ne sait rien et ne fait rien, le médecin légiste sait tout, mais un jour trop tard"
Avatar de l’utilisateur
binoute1
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 7380
Enregistré le: 02 Juil 2008 20:45
Localisation: pas là où je voudrais

Messagepar sergeant poivre et sel » 08 Jan 2021 14:08

binoute1 a écrit :Les PA, une belle arnaque , avec l'accord des IDE eux-mêmes


En soi ce n’est pas une arnaque mais plutôt le fait que les IADE sont écartés du principe alors que nous réclamons ce minimum, une grille spécifique , depuis au moins 35 ans.

On ne me croit pas mais nous sommes véritablement sur une black list d’emmerdeurs au niveau du ministère, cela date de notre intrusion en Avignon en 2001 avec un millier de spécialisés alors qu’Elisabeth Guigou ministre de la santé, se présentait justement aux municipales. Nous aurions contribué à sa défaite! 8) :lol:
.

Le complotisme est la philosophie du fruste.

Toutes les vérités sont nonnes à dire...



Mère Teresa
sergeant poivre et sel
Accro
Accro
 
Messages: 948
Enregistré le: 14 Aoû 2005 10:25
Localisation: Quelque part... dans le charme du désordre

Messagepar binoute1 » 08 Jan 2021 15:58

sergeant poivre et sel a écrit :
binoute1 a écrit :Les PA, une belle arnaque , avec l'accord des IDE eux-mêmes


En soi ce n’est pas une arnaque mais plutôt le fait que les IADE sont écartés du principe alors que nous réclamons ce minimum, une grille spécifique , depuis au moins 35 ans.


je parlais des IPA en général, pas seulement pour les iade.

Les ipa, c'est
-la négation des ide ayant un DU,
-la création d'une catégorie supplémentaire d'ide donc encore une segmentarisation de la profession,
"Le psychiatre sait tt et ne fait rien, le chirurgien ne sait rien ms fait tt, le dermatologue ne sait rien et ne fait rien, le médecin légiste sait tout, mais un jour trop tard"
Avatar de l’utilisateur
binoute1
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 7380
Enregistré le: 02 Juil 2008 20:45
Localisation: pas là où je voudrais

Messagepar sergeant poivre et sel » 08 Jan 2021 16:23

binoute1 a écrit :
sergeant poivre et sel a écrit :
binoute1 a écrit :Les PA, une belle arnaque , avec l'accord des IDE eux-mêmes


En soi ce n’est pas une arnaque mais plutôt le fait que les IADE sont écartés du principe alors que nous réclamons ce minimum, une grille spécifique , depuis au moins 35 ans.


je parlais des IPA en général, pas seulement pour les iade.

Les ipa, c'est
-la négation des ide ayant un DU,
-la création d'une catégorie supplémentaire d'ide donc encore une segmentarisation de la profession,


Vous prendrez ça comme vous voulez mais ....

1) les IDE passant des DU savaient qu’ils ne s’apporteraient rien du point de vue carrière au sens financier, donc un peu pour la gloriole et les services rendus aux patients. En outre le savoir en science infirmière est considéré outrageusement comme du pipeau, contrairement aux pratiques, le savoir faire, excluant bien évidemment le savoir être.

2)en quoi la segmentation ou l’existence de plusieurs corps et spécialités serait-elle délétère ?

3) les IPA sont la suite logique des différents rapports pondus depuis 20 ans (Berlan et Cie) et les VAE (validation des acquis par l’expérience) pour la genèse de professions intermédiaires, les médecins bloquant d’un côté et les syndicats (où gesticulent aussi des médecins) ne sont pas en reste non plus...

4) les IADE étant dans l’étau où cela bloque le plus. auraient dû être les premiers à bénéficier de telles mesures et les exclure va effectivement dans le sens non pas d’une segmentation mais d’une situation injuste , qui elle, est notoirement délétère.
.

Le complotisme est la philosophie du fruste.

Toutes les vérités sont nonnes à dire...



Mère Teresa
sergeant poivre et sel
Accro
Accro
 
Messages: 948
Enregistré le: 14 Aoû 2005 10:25
Localisation: Quelque part... dans le charme du désordre

Messagepar test112408 » 08 Jan 2021 16:54

sergeant poivre et sel a écrit :
binoute1 a écrit :
sergeant poivre et sel a écrit :
En soi ce n’est pas une arnaque mais plutôt le fait que les IADE sont écartés du principe alors que nous réclamons ce minimum, une grille spécifique , depuis au moins 35 ans.


je parlais des IPA en général, pas seulement pour les iade.

Les ipa, c'est
-la négation des ide ayant un DU,
-la création d'une catégorie supplémentaire d'ide donc encore une segmentarisation de la profession,


Vous prendrez ça comme vous voulez mais ....

1) les IDE passant des DU savaient qu’ils ne s’apporteraient rien du point de vue carrière au sens financier, donc un peu pour la gloriole et les services rendus aux patients. En outre le savoir en science infirmière est considéré outrageusement comme du pipeau, contrairement aux pratiques, le savoir faire, excluant bien évidemment le savoir être.

2)en quoi la segmentation ou l’existence de plusieurs corps et spécialités serait-elle délétère ?

3) les IPA sont la suite logique des différents rapports pondus depuis 20 ans (Berlan et Cie) et les VAE (validation des acquis par l’expérience) pour la genèse de professions intermédiaires, les médecins bloquant d’un côté et les syndicats (où gesticulent aussi des médecins) ne sont pas en reste non plus...

4) les IADE étant dans l’étau où cela bloque le plus. auraient dû être les premiers à bénéficier de telles mesures et les exclure va effectivement dans le sens non pas d’une segmentation mais d’une situation injuste , qui elle, est notoirement délétère.


Bonjour Sergent,

1°/ Concernant la segmentation :

Je suis d'accord avec Binoute. La segmentation accrue peut avoir pour conséquence de réduire les marges de manœuvre lors des négociations. IDE est de loin le métier le plus divisé lors des négociations.

Beaucoup d'IADE (comme vous le faites d'ailleurs, ce n'est pas un reproche, c'est un constat) parlent pour les IADE. Beaucoup d'IBODE parlent pour les IBODE. Beaucoup d'IPDE parlent pour les IPDE. Les Infirmiers santé au travail parlent pour les IST. Les IPA parlent pour les IPA.

En face, vous avez le Ministère de la Santé + Bercy. C'est du caviar pour eux lors des négociations car la profession est très divisée.

2°/ Concernant les IPA :

J'ai lu un excellent commentaire sur ce forum d'un modérateur qui proposait de mettre à jour le référentiel des IDE et l'adapter aux réalités sanitaires du XXIe siècle quitte à prévoir une formation complémentaire prise en charge par les pouvoirs publics (en lien avec l'évolution du référentiel mis à jour sur Legifrance, pas besoin de formation durant 2 ans). Je ne vois pas en quoi les nouvelles spécialisations apportent une plus value pour les patients et surtout pour la coordination des soins.

Quelle est la plus-value des IPA type oncologie/soins primaires ? Pourquoi ne pas mettre appliquer le référentiel des actes pros des IDE généraux voire le "mettre à jour" ?

https://www.legifrance.gouv.fr/codes/id ... 020-12-28/

Je cite quelques articles concernant les missions des IDE généraux :
Article R4311-15
4° Dépistage, prévention et éducation en matière d'hygiène, de santé individuelle et collective et de sécurité ;
5° Dépistage des maladies sexuellement transmissibles, des maladies professionnelles, des maladies endémiques, des pratiques addictives ;
6° Education à la sexualité ;
7° Participation à des actions de santé publique ;
8° Recherche dans le domaine des soins infirmiers et participation à des actions de recherche pluridisciplinaire.
Il participe également à des actions de secours, de médecine de catastrophe et d'aide humanitaire, ainsi qu'à toute action coordonnée des professions de santé et des professions sociales conduisant à une prise en charge globale des personnes.

Elle est où la plus-value des IPA que j'ai cités avant ? Comme vous l'avez vous-même attesté Sergent, on ne parle pas ici pas de pratiques exclusives comme c'est le cas des IADE (aucun IDE ne peut remplacer un IADE sans une formation théorique et pratique soutenue)


Concernant la loi liberticide (car elle est de facto liberticide) que vous avez cités, elle ne concerne pas seulement les IADE.
« Il y a des choses qui dépendent de nous et d’autres qui ne dépendent pas de nous. »

Epictète, Manuel
Avatar de l’utilisateur
test112408
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 164
Enregistré le: 05 Juil 2018 10:24

Messagepar sergeant poivre et sel » 09 Jan 2021 14:28

Test a écrit:


Je suis d'accord avec Binoute. La segmentation accrue peut avoir pour conséquence de réduire les marges de manœuvre lors des négociations. IDE est de loin le métier le plus divisé lors des négociations.

Beaucoup d'IADE (comme vous le faites d'ailleurs, ce n'est pas un reproche, c'est un constat) parlent pour les IADE. Beaucoup d'IBODE parlent pour les IBODE. Beaucoup d'IPDE parlent pour les IPDE. Les Infirmiers santé au travail parlent pour les IST. Les IPA parlent pour les IPA.

En face, vous avez le Ministère de la Santé + Bercy. C'est du caviar pour eux lors des négociations car la profession est très divisée.



Bonjour,

Je vais vous éclairer un peu sur la manière avec laquelle se déroulent des négociations...

Au contraire, les pouvoirs publics répugnent à négocier pour un ensemble quand bien même ils ne pourraient lâcher du lest que pour une catégorie, un corps, une spécialité. Pour eux c'est de l'économie, pour les intéressés, une forme de reconnaissance par rapport à l'investissement personnel, les prestations redues au public etc...Mais ils ne le font même pas pour une spécialité.

Les IPA, c'est tout cousu sans trop de difficultés pour gagner un peu de terrain par rapport à l'horizon des professions intermédiaires, comme ils organisent la pénurie médicale depuis 4 décenies.

Leur argument pendant les négociations, concernant les spécialités (par exemple), c'est de laisser une marge indiciaire avec l'encadrement, qui comme chacun sait, constitue une promotion professionnelle.... :clin:

Et lorsque ce plafond de verre de négociation est atteint, en général ce n'est pas bezef, ils ratissent plus large, il ne faut pas déséquilibrer, déroger à l'existant des grilles des autres catégories A de la fonction publique.

Dans la vraie vie, il y a donc une stratégie pompée des technocrates japonais des années 90

1) tentatives locales de tuer dans l'oeuf toute velléité d'émancipation notamment économique, puis selon un schéma bien rompu, par usage de menaces, des interventions en catimini de médicaux auprès des directions et bien d'autres, quant aux directions examen scrupuleux du préavis de grève, usage de sentimentalisme...etc..."vous allez pas mettre votre hôpital dans la tourmente il est déjà si mal en point" et j'en passe....

2)au niveau national et local...elles choisissent les interlocuteurs, qui parfois ne connaissent rien aux professions mais savent signer, en écartent d'autres (les plus virulents)

3)les sujets, thèmes à aborder, sont soumis à autrui, plus légitime, notamment les méchants de Bercy et autres entités glauques histoire de noyer le poisson....ARS etc.... tandis qu'ils en insèrent d'autres qui étaient dans les tuyaux...;

4) phase de réunionnite, les dates sont régulièrement reportées pour gagner du temps, diviser le protagonistes, et pour finir, et si un mouvement de grève est décidé—->

5)les DRH sont sommés d'assigner. Du reste il n'y a pas besion de les enjoindre... :pleure:

6) souvent les médias contribuent au pourrissement des conflits, "ils ont obtenus" alors qu'il n'en est rien et interviewent des français excédés qui passaient près de leur micro pour raconter grosso modo ce qu'on leur a suggéré de déblatérer...

la fameuse opinion... :clin:

Dans le meilleur des cas, lorsqu'ils ne peuvent faire autrement que de transiger, souvent dans des accords sont glissées d'autres clauses qui les intéressent, ils font donc signer un protocole d'accords avec des organisations syndicales qui n'ont de syndical que le nom, et c'est plié, les personnels étant fatigués, spoliés par les retenues sur salaire, voire découragés d'être assignés plus que de raison et sans recours possible à présent, ils ne rebondissent jamais dans les suites immédiates, et parfois seulement dix ans après.

En gros en France, il ne sert à rien de négocier à froid, c'est comme pisser dans un violon, car pour reprendre l'exemple des IADE pendant cette crise sanitaire, on se permet même d'essayer de les spolier par rapport à la législation du travail, pour l'équilibre financier, mais aussi parce que les IADE sont les têtes de turcs du ministère de la santé.

Quelle est la plus-value des IPA type oncologie/soins primaires ? Pourquoi ne pas mettre appliquer le référentiel des actes pros des IDE généraux voire le "mettre à jour" ?


les actes pros des IDE généraux, hem, sommes-nous dans la même galaxie?
Ils ont ces actes au répertoires parce qu'ils ont suivi, comme la plupart, la filière soins et la promotion professionnelle.
Par contre leur grille ressemble à quelque chose car ils sont dans le management et le décisionnel.

Concernant la loi liberticide (car elle est de facto liberticide) que vous avez cités, elle ne concerne pas seulement les IADE.


évidemment.... mais il y a (avait) une nette différence au niveau de la référence au service minimum des jours fériés et WE pour une grève.

Autant les spécialités étaient avantagées (avant 2010 donc), notamment sur les plateaux techniques type blocs, ou techniques (radio), voire administratifs, autant les IDE de services, sont piégés par la similitude des effectifs entre les jours de semaine et les effectifs des WE et JF.....

Cette loi est donc pénalisante pour tous ceux qui ont un service réduit en WE, dont les IADE, bien évidemment!
.

Le complotisme est la philosophie du fruste.

Toutes les vérités sont nonnes à dire...



Mère Teresa
sergeant poivre et sel
Accro
Accro
 
Messages: 948
Enregistré le: 14 Aoû 2005 10:25
Localisation: Quelque part... dans le charme du désordre

Messagepar binoute1 » 10 Jan 2021 10:43

sergeant poivre et sel a écrit :
Vous prendrez ça comme vous voulez mais ....

1) les IDE passant des DU savaient qu’ils ne s’apporteraient rien du point de vue carrière au sens financier, donc un peu pour la gloriole et les services rendus aux patients. En outre le savoir en science infirmière est considéré outrageusement comme du pipeau, contrairement aux pratiques, le savoir faire, excluant bien évidemment le savoir être. mais je suis d'accord. Le problème c'est pourquoi des ide se sont battus pour la reconnaissance ipa en excluant les du ? "grâce" à cela, ceux qui ont des compétences et des connaissances (certains du sont très pointus) doivent retourner sur les bancs de l'école pour être reconnus

2)en quoi la segmentation ou l’existence de plusieurs corps et spécialités serait-elle délétère ? cf ci dessus. Mais en place parce que chacun va prêcher uniquement pour sa paroisse. Ça se fait déjà pas mal actuellement : les ibode soutiennent-ils les inf scolaires ? les inf du travail soutiennent-ils ceux d'ehpad ?
Battons-nous tous pour le DEI soit justement reconnus, et par effet mécanique, les spé le seront aussi. Normalement.


3) les IPA sont la suite logique des différents rapports pondus depuis 20 ans (Berlan et Cie) et les VAE (validation des acquis par l’expérience) pour la genèse de professions intermédiaires, les médecins bloquant d’un côté et les syndicats (où gesticulent aussi des médecins) ne sont pas en reste non plus... les IPA dans certaines régions pleurent déjà car pas de reconaissances salariales. Donc soit on leur redonne l'argument sortis pour les DU (ton propos au dessus), soit on peut aussi arrêter de se faire enfumer en ayant de + en + d'actes à faire, sous le fallacieux (même si juste dans le fond) prétexte de développer nos compétences, mais sans reconnaissances ni revalorisation (ni humaine, ni pécunaire) à part un merci

4) les IADE étant dans l’étau où cela bloque le plus. auraient dû être les premiers à bénéficier de telles mesures et les exclure va effectivement dans le sens non pas d’une segmentation mais d’une situation injuste , qui elle, est notoirement délétère.
tout à fait d'accord
"Le psychiatre sait tt et ne fait rien, le chirurgien ne sait rien ms fait tt, le dermatologue ne sait rien et ne fait rien, le médecin légiste sait tout, mais un jour trop tard"
Avatar de l’utilisateur
binoute1
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 7380
Enregistré le: 02 Juil 2008 20:45
Localisation: pas là où je voudrais

Messagepar binoute1 » 10 Jan 2021 11:12

test112408 a écrit :
sergeant poivre et sel a écrit :
binoute1 a écrit :je parlais des IPA en général, pas seulement pour les iade.

Les ipa, c'est
-la négation des ide ayant un DU,
-la création d'une catégorie supplémentaire d'ide donc encore une segmentarisation de la profession,


Vous prendrez ça comme vous voulez mais ....

1) les IDE passant des DU savaient qu’ils ne s’apporteraient rien du point de vue carrière au sens financier, donc un peu pour la gloriole et les services rendus aux patients. En outre le savoir en science infirmière est considéré outrageusement comme du pipeau, contrairement aux pratiques, le savoir faire, excluant bien évidemment le savoir être.

2)en quoi la segmentation ou l’existence de plusieurs corps et spécialités serait-elle délétère ?

3) les IPA sont la suite logique des différents rapports pondus depuis 20 ans (Berlan et Cie) et les VAE (validation des acquis par l’expérience) pour la genèse de professions intermédiaires, les médecins bloquant d’un côté et les syndicats (où gesticulent aussi des médecins) ne sont pas en reste non plus...

4) les IADE étant dans l’étau où cela bloque le plus. auraient dû être les premiers à bénéficier de telles mesures et les exclure va effectivement dans le sens non pas d’une segmentation mais d’une situation injuste , qui elle, est notoirement délétère.


Bonjour Sergent,

1°/ Concernant la segmentation :

Je suis d'accord avec Binoute. La segmentation accrue peut avoir pour conséquence de réduire les marges de manœuvre lors des négociations. IDE est de loin le métier le plus divisé lors des négociations.

Beaucoup d'IADE (comme vous le faites d'ailleurs, ce n'est pas un reproche, c'est un constat) parlent pour les IADE. Beaucoup d'IBODE parlent pour les IBODE. Beaucoup d'IPDE parlent pour les IPDE. Les Infirmiers santé au travail parlent pour les IST. Les IPA parlent pour les IPA.

En face, vous avez le Ministère de la Santé + Bercy. C'est du caviar pour eux lors des négociations car la profession est très divisée.

2°/ Concernant les IPA :

J'ai lu un excellent commentaire sur ce forum d'un modérateur qui proposait de mettre à jour le référentiel des IDE et l'adapter aux réalités sanitaires du XXIe siècle quitte à prévoir une formation complémentaire prise en charge par les pouvoirs publics (en lien avec l'évolution du référentiel mis à jour sur Legifrance, pas besoin de formation durant 2 ans). Je ne vois pas en quoi les nouvelles spécialisations apportent une plus value pour les patients et surtout pour la coordination des soins.

Quelle est la plus-value des IPA type oncologie/soins primaires ? Pourquoi ne pas mettre appliquer le référentiel des actes pros des IDE généraux voire le "mettre à jour" ?

https://www.legifrance.gouv.fr/codes/id ... 020-12-28/

Je cite quelques articles concernant les missions des IDE généraux :
Article R4311-15
4° Dépistage, prévention et éducation en matière d'hygiène, de santé individuelle et collective et de sécurité ;
5° Dépistage des maladies sexuellement transmissibles, des maladies professionnelles, des maladies endémiques, des pratiques addictives ;
6° Education à la sexualité ;
7° Participation à des actions de santé publique ;
8° Recherche dans le domaine des soins infirmiers et participation à des actions de recherche pluridisciplinaire.
Il participe également à des actions de secours, de médecine de catastrophe et d'aide humanitaire, ainsi qu'à toute action coordonnée des professions de santé et des professions sociales conduisant à une prise en charge globale des personnes.

Elle est où la plus-value des IPA que j'ai cités avant ? Comme vous l'avez vous-même attesté Sergent, on ne parle pas ici pas de pratiques exclusives comme c'est le cas des IADE (aucun IDE ne peut remplacer un IADE sans une formation théorique et pratique soutenue)


Concernant la loi liberticide (car elle est de facto liberticide) que vous avez cités, elle ne concerne pas seulement les IADE.

Complétement d'accord.
Les IPA, c'est comme le bac+3 : on a dit qux représentants inf : mai c'est super ! vous allez avoir des compétences, les gens vous se rendre compte de ce que vous faites !
"Le psychiatre sait tt et ne fait rien, le chirurgien ne sait rien ms fait tt, le dermatologue ne sait rien et ne fait rien, le médecin légiste sait tout, mais un jour trop tard"
Avatar de l’utilisateur
binoute1
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 7380
Enregistré le: 02 Juil 2008 20:45
Localisation: pas là où je voudrais

Messagepar sergeant poivre et sel » 10 Jan 2021 18:16

Binoute1 a écrit:


La théorie de la segmentation, du morcellement, de la division, de l'éclatement de la profession, cela me rappelle quelque peu le trotskisme, qui prône le tout ou rien....la révolution permanente, partout sinon rien...moralité, le trotskisme et assimilés, n'ont jamais rien obtenu nullepart sur terre depuis leur existence...
D’ailleurs les concernant eux et leur bilan c’est le rien qui s’est imposé ! :D (parenthèse politique).

On ne reproche pas à mère Nature l’éclatement des espèces!
En tout cas si la sélection n’est pas « naturelle » j’en conviens, il y a obligation pour certaines branches de s’adapter, voire de lutter pour survivre.

Cette question s’adresse aux IADE depuis assez longtemps !

Question adaptation, sur le front social, il existe désormais du syndicalisme spécifique, et cependant ce n'est pas la panacée, je l'avoue, mais sans, ce serait encore pire...

c'est donc à nous de nous adapter, de toutes façon quoique qu’on dise , le corps des infirmiers existe, d'ailleurs certains le remettent en question car représente aussi un carcan de manque de reconnaissance historique....et souhaiteraient s’en émanciper.

(Voyez la réaction des SF si d’aventure quelqu’un les appelle « infirmière »...Certaines sage femmes ont débaptisé les infirmeries pour « PC sage-femmes).

4) les IADE étant dans l’étau où cela bloque le plus. auraient dû être les premiers à bénéficier de telles mesures et les exclure va effectivement dans le sens non pas d’une segmentation mais d’une situation injuste , qui elle, est notoirement délétère.
tout à fait d'accord


OK mais à mon humble avis le rêve inavoué du Ministère est d'éliminer les IADE et les remplacer par des IPA...en harmonisant ce système à tous les niveaux, plateaux techniques, et autres.

Au début des années 2000, après ou pendant le rapport Berlan, la réingénierie des diplômes allait dans déjà ce sens, garder les IADE de l'époque dans leur statut quitte à l' améliorer pour encadrer et former de nouveaux professionnels...qui ne seraient plus des IADE.

Chassez le naturel.... :clin:
.

Le complotisme est la philosophie du fruste.

Toutes les vérités sont nonnes à dire...



Mère Teresa
sergeant poivre et sel
Accro
Accro
 
Messages: 948
Enregistré le: 14 Aoû 2005 10:25
Localisation: Quelque part... dans le charme du désordre

Messagepar binoute1 » 11 Jan 2021 11:18

sergeant poivre et sel a écrit :
Binoute1 a écrit:


La théorie de la segmentation, du morcellement, de la division, de l'éclatement de la profession, cela me rappelle quelque peu le trotskisme, qui prône le tout ou rien....la révolution permanente, partout sinon rien...moralité, le trotskisme et assimilés, n'ont jamais rien obtenu nullepart sur terre depuis leur existence...
D’ailleurs les concernant eux et leur bilan c’est le rien qui s’est imposé ! :D (parenthèse politique).

On ne reproche pas à mère Nature l’éclatement des espèces!
En tout cas si la sélection n’est pas « naturelle » j’en conviens, il y a obligation pour certaines branches de s’adapter, voire de lutter pour survivre.

Cette question s’adresse aux IADE depuis assez longtemps !

Question adaptation, sur le front social, il existe désormais du syndicalisme spécifique, et cependant ce n'est pas la panacée, je l'avoue, mais sans, ce serait encore pire...

c'est donc à nous de nous adapter, de toutes façon quoique qu’on dise , le corps des infirmiers existe, d'ailleurs certains le remettent en question car représente aussi un carcan de manque de reconnaissance historique....et souhaiteraient s’en émanciper.

(Voyez la réaction des SF si d’aventure quelqu’un les appelle « infirmière »...Certaines sage femmes ont débaptisé les infirmeries pour « PC sage-femmes).

4) les IADE étant dans l’étau où cela bloque le plus. auraient dû être les premiers à bénéficier de telles mesures et les exclure va effectivement dans le sens non pas d’une segmentation mais d’une situation injuste , qui elle, est notoirement délétère.
tout à fait d'accord


OK mais à mon humble avis le rêve inavoué du Ministère est d'éliminer les IADE et les remplacer par des IPA...en harmonisant ce système à tous les niveaux, plateaux techniques, et autres.

Au début des années 2000, après ou pendant le rapport Berlan, la réingénierie des diplômes allait dans déjà ce sens, garder les IADE de l'époque dans leur statut quitte à l' améliorer pour encadrer et former de nouveaux professionnels...qui ne seraient plus des IADE.

Chassez le naturel.... :clin:


Merci pour ces échanges, très enrichissant.

P;S. ravie d'apprendre que j'ai un coté trotkiste :lol:
"Le psychiatre sait tt et ne fait rien, le chirurgien ne sait rien ms fait tt, le dermatologue ne sait rien et ne fait rien, le médecin légiste sait tout, mais un jour trop tard"
Avatar de l’utilisateur
binoute1
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 7380
Enregistré le: 02 Juil 2008 20:45
Localisation: pas là où je voudrais

Messagepar test112408 » 11 Jan 2021 11:37

sergeant poivre et sel a écrit :
Binoute1 a écrit:


La théorie de la segmentation, du morcellement, de la division, de l'éclatement de la profession, cela me rappelle quelque peu le trotskisme, qui prône le tout ou rien....la révolution permanente, partout sinon rien...moralité, le trotskisme et assimilés, n'ont jamais rien obtenu nullepart sur terre depuis leur existence... D’ailleurs les concernant eux et leur bilan c’est le rien qui s’est imposé ! :D (parenthèse politique).


Bonjour Monsieur,

Passer de la thématique de la segmentation de la profession des IDE/des IPA au Trotskisme, une idéologie et philosophie politique issue du révolutionnaire russo-soviétique Léon Trotski......euh d'accord :choque: .

Pour ma part, je vous invite en toute bienveillance, à prendre plus de recul et à peser les mots que vous utilisez....Trotskisme, quand même ! Pourquoi pas Stalinien ou Maoïste ?

Si on peut revenir sur la thématique des IPA, avec plaisir.
« Il y a des choses qui dépendent de nous et d’autres qui ne dépendent pas de nous. »

Epictète, Manuel
Avatar de l’utilisateur
test112408
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 164
Enregistré le: 05 Juil 2018 10:24


Retourner vers « Profession infirmière (IDE) »



Publicité

-