Forum : Profession infirmière (IDE)

Nous sommes le 15 Mai 2021 04:09

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar CAnonyme » 18 Avr 2021 21:47

Bonjour à tous,

J'ai besoin de votre aide, depuis petite je souhaite faire un métier utile et aux autres et soigner les autres. Au fur et à mesure du temps je me suis rendu compte que le métier d'infirmer me correspond.

J'ai aussi effectué un stage en 3ème en libéral et un stage en EHPHAD en 1ère que j'ai beaucoup aimé. Mais à travers ces stages j'ai pu me rendre compte que la communication, parler aux personnes est très important comme par exemple lors des toilettes etc....

Je ne suis pas du tout retissante aux soins qu'ils faut prodigués aux personnes comme les toilettes, les pansements..... Mon problème c'est que je n'ai jamais été à l'aise avec des inconnus, et durant mes stages je ne savais pas forcément quoi dire, comment engager la conversation avec ces personnes. Je me demande donc si cela s'apprend en IDE ou avec le temps ?

Aussi petit problème, depuis petite j'ai la phobie du vomi et je me demande si c'est un problème grave si l'on veut devenir infirmière ?

Merci d'avance
CAnonyme
 
Messages: 1
Enregistré le: 18 Avr 2021 21:33

Messagepar Lenalan » 19 Avr 2021 14:32

ça veut dire quoi "si l'on l'apprend en IDE"?

Non, ça ne s'append pas. Pour engager la conversation, rien de mieux que la météo! Après ça continue tout seul.
Je ne suis pas quelqu'un qui parle beaucoup, donc si on ne rebondit pas sur mes histoires de météo, je ne dis rien de plus et ça reste plutôt silencieux :D

La phobie du vomi? C'est à dire? C'est pas gênant, on ne vous vomit pas dessus tous les jours, mais ça arrive. La phobie du caca serait plus embêtante.
Infirmière DE 2016 En statut mixte libéral/EHPAD

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 18036
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar Belphéghor » 19 Avr 2021 15:05

Si un stage en EHPAD en troisième à un si jeune âge vous a plu, j'aurais envie de vous dire qu'il y a de grandes chances que ce métier vous convienne.

Après c'est comme le mariage, on choisit quelque chose qui semble convenir et après parfois ça convient pas toute la vie, mais j'ai envie de vous conseiller fortement de vous orienter vers l'IFSI d'emblée.

Parler aux gens, oui ça s'apprend, certains c'est la météo, d'autres c'est autre chose, on apprend petit à petit à engager le contact avec l'expérience, on devient plus à l'aise.

Après la phobie du vomi, si c'est une vraie phobie grave il vous faudra la soigner au préalable (ça se soigne), autrement si c'est juste un dégoût normal du vomi, ça passe, on s'habitue à tout, caca, vomi, sang, on s'habitue à la vue, à l'odeur.
Infirmière, maman, être humain
Avatar de l’utilisateur
Belphéghor
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 390
Enregistré le: 13 Oct 2020 16:10

Messagepar LuzaMoon » 19 Avr 2021 15:17

Bonjour,

J'ignore si c'est dans tous les IFSI mais mes formateurs insistent beaucoup sur l'aspect relationnel de chaque soins, je pensais que je n'arriverai pas à trouver des sujets de discutions après les questions de bases ( identité, douleurs, ...) et au final ca vient au fur et a mesure. Il y a aussi les gens qui de toutes façon n'ont pas envie de parler et je ne force pas. J'explique mon soin, je m'assure que il ne manque rien en ressortant de la chambre et voila.

Je déteste le vomi, et les crachats.
Finalement je n'ai pas de soucis. Je ne sais pas pourquoi, mais un patient qui vomi ne me dérange pas, enfin c'est pas un plaisir mais cela ne m'empêche pas de prendre en soins et nettoyer la personne / le sol / l'adaptable ou je ne sais quoi. (et dans ma vie privé si un proche vomi je vomi aussi ! )
AS depuis 2013
ESI 2020-2023
Avatar de l’utilisateur
LuzaMoon
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 512
Enregistré le: 02 Sep 2019 15:21

Messagepar Belphéghor » 20 Avr 2021 16:07

LuzaMoon a écrit :Bonjour,


Je déteste le vomi, et les crachats.
Finalement je n'ai pas de soucis. Je ne sais pas pourquoi, mais un patient qui vomi ne me dérange pas, enfin c'est pas un plaisir mais cela ne m'empêche pas de prendre en soins et nettoyer la personne / le sol / l'adaptable ou je ne sais quoi. (et dans ma vie privé si un proche vomi je vomi aussi ! )


Franchement je connais personne qui aime le vomi
Infirmière, maman, être humain
Avatar de l’utilisateur
Belphéghor
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 390
Enregistré le: 13 Oct 2020 16:10

Messagepar LuzaMoon » 20 Avr 2021 16:51

En y pensant, moi non plus :) mais disons que d'autres personnes sont moins gênée que moi .

En tout cas je ne trouve pas que ce soit un frein pour le travail .
AS depuis 2013
ESI 2020-2023
Avatar de l’utilisateur
LuzaMoon
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 512
Enregistré le: 02 Sep 2019 15:21

Messagepar Lenalan » 21 Avr 2021 12:51

Si je vois ou sens du vomi, je vomis aussi. Donc quand ça arrive, je demande à quelqu'un qui supporte mieux de ramasser. Si je suis toute seule je le fais, mais je vomis derrière.

ça ne m'a jamais vraiment handicapée.... :D
Infirmière DE 2016 En statut mixte libéral/EHPAD

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 18036
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar Belphéghor » 21 Avr 2021 20:32

Lenalan a écrit :Si je vois ou sens du vomi, je vomis aussi. Donc quand ça arrive, je demande à quelqu'un qui supporte mieux de ramasser. Si je suis toute seule je le fais, mais je vomis derrière.

ça ne m'a jamais vraiment handicapée.... :D


Moi
je n'ai plus ce problème depuis que j'ai eu le covid

Je ne plaisante même pas

Je n'ai pas recouvré mon odorat



Après les phobies, émétophobie et compagnie, c'est un peu au delà je crois, je n'y connais pas grand chose, mais ça se soigne bien avec les TTC même de courte durée
Infirmière, maman, être humain
Avatar de l’utilisateur
Belphéghor
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 390
Enregistré le: 13 Oct 2020 16:10

Messagepar Rinou06 » 22 Avr 2021 11:24

Je ne suis pas sociable, la communication avec les autres ne me vient pas facilement, et passer une nuit seule soignante parce que le service est léger et qu'on a envoyé l'AS ailleurs ne me gêne pas du point de vue personnel, je préfère même à être avec un AS que je ne connais pas. Mais ça ne m'a jamais empêchée de travailler, y compris aux urgences (très formateur d'ailleurs pour dépasser sa timidité avec les inconnus).

Et j'ai déjà vu un collègue vomir sur une patiente, il était en train de la perfuser quand elle a vomi, il n'a pas pu se controler. Comme quoi on peut être infirmier et ne pas supporter le vomi.
Fais attention à ce que tu souhaites, tu pourrais justement l'obtenir
Avatar de l’utilisateur
Rinou06
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 436
Enregistré le: 14 Mar 2008 20:03
Localisation: Antibes (06)

Messagepar Lenalan » 22 Avr 2021 11:38

Rinou06 a écrit :Je ne suis pas sociable, la communication avec les autres ne me vient pas facilement, et passer une nuit seule soignante parce que le service est léger et qu'on a envoyé l'AS ailleurs ne me gêne pas du point de vue personnel, je préfère même à être avec un AS que je ne connais pas. Mais ça ne m'a jamais empêchée de travailler, y compris aux urgences (très formateur d'ailleurs pour dépasser sa timidité avec les inconnus).

Et j'ai déjà vu un collègue vomir sur une patiente, il était en train de la perfuser quand elle a vomi, il n'a pas pu se controler. Comme quoi on peut être infirmier et ne pas supporter le vomi.


Je suis comme toi. Il y a 20 ans on m'a dit que c'était complètement incompatible avec le métier d'infirmière, il faut aimer le contact, parler facilement et avoir des qualités relationnelles.
Les relations sociales ont toujours été très problématiques pour moi (j'ai un syndrome autistique de type Asperger) et je suis tout l'inverse de ce qui est communément attendu :D
Et pourtant, tout se passe bien :lol:
Infirmière DE 2016 En statut mixte libéral/EHPAD

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 18036
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar Belphéghor » 22 Avr 2021 20:21

Lenalan a écrit :
Rinou06 a écrit :Je ne suis pas sociable, la communication avec les autres ne me vient pas facilement, et passer une nuit seule soignante parce que le service est léger et qu'on a envoyé l'AS ailleurs ne me gêne pas du point de vue personnel, je préfère même à être avec un AS que je ne connais pas. Mais ça ne m'a jamais empêchée de travailler, y compris aux urgences (très formateur d'ailleurs pour dépasser sa timidité avec les inconnus).

Et j'ai déjà vu un collègue vomir sur une patiente, il était en train de la perfuser quand elle a vomi, il n'a pas pu se controler. Comme quoi on peut être infirmier et ne pas supporter le vomi.


Je suis comme toi. Il y a 20 ans on m'a dit que c'était complètement incompatible avec le métier d'infirmière, il faut aimer le contact, parler facilement et avoir des qualités relationnelles.
Les relations sociales ont toujours été très problématiques pour moi (j'ai un syndrome autistique de type Asperger) et je suis tout l'inverse de ce qui est communément attendu :D
Et pourtant, tout se passe bien :lol:


Moi aussi je suis aspie, et j'ai connu d'autres soignants aspies.

On a des compétences sociales comme tout le monde, seulement des problématiques qui varient d'un individu à un autre pour se débrouiller socialement, ce qui n'exclut pas d'être en totale capacité d'interactions avec autrui. Beaucoup d'autistes sont joviaux et absolument pas renfermés, voire possèdent des talents relationnels remarquables et une finesse extraordinaire, presque un sixième sens très utile dans nos métiers.

Dans mon cas personnel, j'ai une phobie sociale et quelques blocages bien dissimulés sous un caractère de pitt-bull et des mécanismes adaptatifs bien rodés, et par ailleurs, je suis quelqu'un qui aime beaucoup le contact avec les gens, j'aime bien rigoler, écouter, parler... Ca n'a rien à voir en fait. J'aurais plus de mal à voir quelqu'un avec une timidité maladive travailler dans le médico-social qu'un aspie.

Il y a aussi des gens qui bossent avec une psychose, des gens qui bossent avec une bipolarité, des gens qui bossent avec des maladies chroniques somatiques, des gens qui bossent avec des dyspraxies... Et qui font leur travail avec le plus grand sérieux. Ce serait un mal de penser que les personnes avec des problématiques de santé ou des neuroatypies sont toutes à l'AAH.

J'avoue que vomir sur un patient c'est chaud je trouve, c'est au delà de tout, j'ose pas imaginer
Infirmière, maman, être humain
Avatar de l’utilisateur
Belphéghor
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 390
Enregistré le: 13 Oct 2020 16:10


Retourner vers « Profession infirmière (IDE) »



Publicité