Forum : Profession infirmière (IDE)

Nous sommes le 04 Juin 2020 16:07

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar Manha » 19 Mar 2020 11:25

Bonjour, je suis infirmière au sein d'un hôpital et j'ai une pathologie chronique qui nécessite un traitement sous immunosuppresseurs.
Au vu du coronavirus, mon médecin spécialiste m'a mise en arrêt maladie car je suis une personne à risque. J'ai alors contacté mon cadre pour le prévenir de mon arrêt, mais il m'a répondu que je devais venir travailler et que j'avais juste à porter un masque et respecter les mesures d'hygiène.
Que dois-je faire, suivre l'avis de mon médecin en restant chez moi pour me protéger ou aller travailler car selon mon cadre je doit venir travailler ?
Manon, infirmière en médecine gériatrique
Manha
 
Messages: 6
Enregistré le: 04 Sep 2018 14:25

Messagepar lafolldingue » 19 Mar 2020 11:46

C'est un arrêt, la cadre ne peut pas s'y opposer.... A un moment, la santé avant tout ! Sous immunosuppresseurs vous êtes bien plus sensible aux risques infectieux..
IDE 2018 Réanimation
Réserviste SSA
Avatar de l’utilisateur
lafolldingue
VIP
VIP
 
Messages: 3603
Enregistré le: 16 Mar 2015 12:13

Messagepar Manha » 19 Mar 2020 11:50

lafolldingue a écrit :C'est un arrêt, la cadre ne peut pas s'y opposer.... A un moment, la santé avant tout ! Sous immunosuppresseurs vous êtes bien plus sensible aux risques infectieux..


Merci de ta réponse, cela m'inquiète car il m'a dit qu'il allait voir ça avec la direction
Manon, infirmière en médecine gériatrique
Manha
 
Messages: 6
Enregistré le: 04 Sep 2018 14:25

Messagepar Lady Cat » 19 Mar 2020 13:02

Tu es sous immunosuppresseurs => tu ne sors pas de chez toi.

Honte à ta cadre !
Avatar de l’utilisateur
Lady Cat
Habitué
Habitué
 
Messages: 86
Enregistré le: 04 Oct 2007 12:43

Messagepar chg » 19 Mar 2020 15:29

Le 3 mars dernier, l’Assurance Maladie a mis en place le téléservice « declare.ameli.fr » pour permettre aux employeurs de déclarer leurs salariés sans possibilité de télétravail et qui sont contraints de rester à domicile, suite à la fermeture de l’établissement accueillant leur enfant. Ce téléservice de déclaration en ligne est étendu, à compter du 18 mars aux personnes dont l’état de santé conduit à les considérer comme présentant un risque de développer une forme sévère de la maladie Covid-19.

Ces personnes sont, conformément à un avis rendu par le Haut Conseil de la santé publique :

les femmes enceintes ;
les personnes atteintes de maladies respiratoires chroniques (asthme, bronchite chronique…) ;
les personnes atteintes d’insuffisances respiratoires chroniques ;
les personnes atteintes de mucoviscidose ;
les personnes atteintes d’insuffisances cardiaques (toutes causes) ;
les personnes atteintes de maladies des coronaires ;
les personnes avec antécédents d’accident vasculaire cérébral ;
les personnes souffrant d’hypertension artérielle ;
les personnes atteintes d’insuffisance rénale chronique dialysée ;
les personnes atteintes de Diabète de type 1 insulinodépendant et de diabète de type 2 ;
les personnes avec une immunodépression :
personnes atteintes de pathologies cancéreuses et hématologiques, ou ayant subi une transplantation d’organe et de cellules souches hématopoïétiques,
personnes atteintes de maladies inflammatoires et/ou auto-immunes recevant un traitement immunosuppresseur,
personnes infectées par le VIH ;
les personnes atteintes de maladie hépatique chronique avec cirrhose ;
les personnes présentant une obésité avec un indice de masse corporelle (IMC) égal ou supérieur à 40.
Conformément aux décisions gouvernementales, ces personnes doivent impérativement rester à leur domicile, en arrêt de travail, si aucune solution de télétravail n’est envisageable. Elles peuvent désormais se connecter directement, sans passer par leur employeur ni par leur médecin traitant, sur le site declare.ameli.fr pour demander à être mises en arrêt de travail pour une durée initiale de 21 jours. Cet accès direct permet de ne pas mobiliser les médecins de ville pour la délivrance de ces arrêts

Restez chez vous, nous sommes indispensable quand ça les arranges. Nous ne sommes pas des Surhommes et nous avons tous nos points forts et nos faiblesse.
chg
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 198
Enregistré le: 03 Aoû 2009 10:49

Messagepar Creol67 » 19 Mar 2020 16:40

Manha a écrit :Bonjour, je suis infirmière au sein d'un hôpital et j'ai une pathologie chronique qui nécessite un traitement sous immunosuppresseurs.
Au vu du coronavirus, mon médecin spécialiste m'a mise en arrêt maladie car je suis une personne à risque. J'ai alors contacté mon cadre pour le prévenir de mon arrêt, mais il m'a répondu que je devais venir travailler et que j'avais juste à porter un masque et respecter les mesures d'hygiène.
Que dois-je faire, suivre l'avis de mon médecin en restant chez moi pour me protéger ou aller travailler car selon mon cadre je doit venir travailler ?


Vous faites parti d'une population à risques identifiée et votre médecin peut vous arrêter pour une multitude de raison. Si votre cadre veut absolument que vous veniez travailler envoyer lui un courrier co signé par votre DP ou tout autre personne représentant du personnel en lui demandant de mettre par écrit ce qu'il vous a dit et en précisant les articles de loi lui permettant de vous faire une telle demande.

Je doute fortement qu'il puisse vous répondre.
Ex infirmier, ex DRH. Directeur d'une société de recrutement dans le médical et paramédical. Expert en paie et droit social.
Avatar de l’utilisateur
Creol67
Forcené
Forcené
 
Messages: 355
Enregistré le: 14 Aoû 2018 18:54

Messagepar Manha » 20 Mar 2020 15:53

chg a écrit :Le 3 mars dernier, l’Assurance Maladie a mis en place le téléservice « declare.ameli.fr » pour permettre aux employeurs de déclarer leurs salariés sans possibilité de télétravail et qui sont contraints de rester à domicile, suite à la fermeture de l’établissement accueillant leur enfant. Ce téléservice de déclaration en ligne est étendu, à compter du 18 mars aux personnes dont l’état de santé conduit à les considérer comme présentant un risque de développer une forme sévère de la maladie Covid-19.

Ces personnes sont, conformément à un avis rendu par le Haut Conseil de la santé publique :

les femmes enceintes ;
les personnes atteintes de maladies respiratoires chroniques (asthme, bronchite chronique…) ;
les personnes atteintes d’insuffisances respiratoires chroniques ;
les personnes atteintes de mucoviscidose ;
les personnes atteintes d’insuffisances cardiaques (toutes causes) ;
les personnes atteintes de maladies des coronaires ;
les personnes avec antécédents d’accident vasculaire cérébral ;
les personnes souffrant d’hypertension artérielle ;
les personnes atteintes d’insuffisance rénale chronique dialysée ;
les personnes atteintes de Diabète de type 1 insulinodépendant et de diabète de type 2 ;
les personnes avec une immunodépression :
personnes atteintes de pathologies cancéreuses et hématologiques, ou ayant subi une transplantation d’organe et de cellules souches hématopoïétiques,
personnes atteintes de maladies inflammatoires et/ou auto-immunes recevant un traitement immunosuppresseur,
personnes infectées par le VIH ;
les personnes atteintes de maladie hépatique chronique avec cirrhose ;
les personnes présentant une obésité avec un indice de masse corporelle (IMC) égal ou supérieur à 40.
Conformément aux décisions gouvernementales, ces personnes doivent impérativement rester à leur domicile, en arrêt de travail, si aucune solution de télétravail n’est envisageable. Elles peuvent désormais se connecter directement, sans passer par leur employeur ni par leur médecin traitant, sur le site declare.ameli.fr pour demander à être mises en arrêt de travail pour une durée initiale de 21 jours. Cet accès direct permet de ne pas mobiliser les médecins de ville pour la délivrance de ces arrêts

Restez chez vous, nous sommes indispensable quand ça les arranges. Nous ne sommes pas des Surhommes et nous avons tous nos points forts et nos faiblesse.


Bonjour, merci pour cette information, mais je viens de voir que les modalités ont changées et que cela ne s'applique pas au personnel soignant exerçant dans un établissement de soins.
Ai-je toujours le droit de prétendre à un arrêt maladie sachant qu'il m'a été donné par un médecin spécialiste et non pas par le dispositif de déclaration sur amélie.fr ?
Manon, infirmière en médecine gériatrique
Manha
 
Messages: 6
Enregistré le: 04 Sep 2018 14:25

Messagepar Lady Cat » 20 Mar 2020 17:10

Les modalités administratives ont peut-être changé, mais ni ta pathologie ni ton traitement n'ont changé.

Tu es sous immunosuppresseurs : tu dois te protéger et rester chez toi.

HONTE à ta cadre !
Avatar de l’utilisateur
Lady Cat
Habitué
Habitué
 
Messages: 86
Enregistré le: 04 Oct 2007 12:43

Messagepar Manha » 20 Mar 2020 17:44

Lady Cat a écrit :Les modalités administratives ont peut-être changé, mais ni ta pathologie ni ton traitement n'ont changé.

Tu es sous immunosuppresseurs : tu dois te protéger et rester chez toi.

HONTE à ta cadre !


Bon bah ça devrait aller car je ne suis pas allée travailler aujourd'hui du a mon arrêt et je n'ai pas eu de nouvelles de mon cadre, il a dû comprendre que j'avais le droit à cet arrêt
Manon, infirmière en médecine gériatrique
Manha
 
Messages: 6
Enregistré le: 04 Sep 2018 14:25

Messagepar cosmos » 21 Mar 2020 14:38

Je connais des aides à domicile sous immuno-dépresseurs, et qui travaillent auprès des personnes âgées à multiples pathologies , donc très fragiles.
J'en ai vu une arriver avec un masque sous le menton..
Je lui en ai fait la remarque, elle m'a dit qu'elles avaient 9 masques par semaine...


C'est loin d'être gagné.....
Avatar de l’utilisateur
cosmos
Accro
Accro
 
Messages: 1068
Enregistré le: 05 Jan 2006 21:33

Messagepar chg » 21 Mar 2020 21:19

"Bonjour, merci pour cette information, mais je viens de voir que les modalités ont changées et que cela ne s'applique pas au personnel soignant exerçant dans un établissement de soins.
Ai-je toujours le droit de prétendre à un arrêt maladie sachant qu'il m'a été donné par un médecin spécialiste et non pas par le dispositif de déclaration sur amélie.fr ?[/quote]"

Je vous confirme . J'ai fait le point au téléphone avec le médecin du travail par rapport à mon etat qui est proche des critères. Il m'a confirmer que si un cas se déclare à mon boulot, je serai mise en arret . Un collègue qui a deux critères du tableau a eu au téléphone le médecin du travail qui l'a arrété. Dans mon entourage une connaissance sous trt immunosuppresseur a été mis en arret .
Faites valoir vos droit.
chg
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 198
Enregistré le: 03 Aoû 2009 10:49

Messagepar cassie ainsworth » 22 Mar 2020 07:15

Manha a écrit :Bonjour, je suis infirmière au sein d'un hôpital et j'ai une pathologie chronique qui nécessite un traitement sous immunosuppresseurs.
Au vu du coronavirus, mon médecin spécialiste m'a mise en arrêt maladie car je suis une personne à risque. J'ai alors contacté mon cadre pour le prévenir de mon arrêt, mais il m'a répondu que je devais venir travailler et que j'avais juste à porter un masque et respecter les mesures d'hygiène.
Que dois-je faire, suivre l'avis de mon médecin en restant chez moi pour me protéger ou aller travailler car selon mon cadre je doit venir travailler ?


Elle est folle votre cadre vous faites parties des personnes à risque elle a rien à redire. Déjà vous n'avez même pas à vous justifier auprès d'elle sur votre maladie chronique. Ne vous laissez pas faire , la maladie peut vous toucher même en étant soignante .
cassie ainsworth
Habitué
Habitué
 
Messages: 91
Enregistré le: 24 Aoû 2010 18:48

Messagepar Milasue » 22 Mar 2020 08:49

Bonjour
Je suis dans le même cas que vous. On me dit que je dois travailler car les besoins sont énormes et qu'avec un masque je ne crains rien, la médecine du travail refuse de m'arreter ! J'ai contacté mon médecin qui m'a fait faire la démarche amélie le 18 mars puis au final j'apprends que ce système n'arrête aucun professionnel de santé et que seule la Médecine du travail peut le faire. J'ai dans mon traitement cortisone immunosuppresseurs et anti inflammatoires quotidiennement pour une pathologie encore active à ce jour...
Je me sens abandonnée, heureusement que mon médecin est là, il va me faire un arrêt mardi mais jusque là je ne sais pas comment je vais justifier de ne pas être aller travailler puisqu ameli n a ps fonctionné....
Autant le spécialiste que mon médecin traitant sont formels, je dois rester confinée car je ferai une forme grave...
Je précise que je travail en médecine et l'étage du dessus reçoit des covid ensuite ce sera mon étage.
Milasue
 
Messages: 1
Enregistré le: 22 Mar 2020 08:38


Messagepar Manha » 22 Mar 2020 16:44

Milasue a écrit :Bonjour
Je suis dans le même cas que vous. On me dit que je dois travailler car les besoins sont énormes et qu'avec un masque je ne crains rien, la médecine du travail refuse de m'arreter ! J'ai contacté mon médecin qui m'a fait faire la démarche amélie le 18 mars puis au final j'apprends que ce système n'arrête aucun professionnel de santé et que seule la Médecine du travail peut le faire. J'ai dans mon traitement cortisone immunosuppresseurs et anti inflammatoires quotidiennement pour une pathologie encore active à ce jour...
Je me sens abandonnée, heureusement que mon médecin est là, il va me faire un arrêt mardi mais jusque là je ne sais pas comment je vais justifier de ne pas être aller travailler puisqu ameli n a ps fonctionné....
Autant le spécialiste que mon médecin traitant sont formels, je dois rester confinée car je ferai une forme grave...
Je précise que je travail en médecine et l'étage du dessus reçoit des covid ensuite ce sera mon étage.



Pour être sûr, j'ai recontacté mon médecin spécialisé en lui expliquant la situation et il m'a bien confirmé que c'était mieux pour moi d'être en arrêt au vu de mes traitements, il m'a également dit que maintenant pour les soignants la mise en arrêt maladie ce fait au cas par cas pour limiter le nombre d'arrêt, l'arrêt doit être donné que s'il est vraiment nécessaire, c'est ce que m'a répondu mon médecin
Manon, infirmière en médecine gériatrique
Manha
 
Messages: 6
Enregistré le: 04 Sep 2018 14:25


Retourner vers « Profession infirmière (IDE) »



Publicité

-