Intervention chez un patient fumeur

Le forum des aides soignants et étudiants AS

Modérateurs : Modérateurs, Aides-soignants

Mimiii06
Messages : 2
Inscription : 18 mai 2022 16:45

Intervention chez un patient fumeur

Message par Mimiii06 »

Bonjour,

Je vous explique je boss actuellement en SSIAD et nous devons intervenir chez un patient qui fume énormément dans son lit et ne se déplace pas.
De ce faite pas d'aération a part quand on arrive et encore on a le droit d'ouvrir qu'une fenêtre.
J'ai expliqué a l'IDEC que je n'en peux d'intervenir chez elle.
Je sent la cigarette a plein nez c'est une horreur et heureusement que je n'intervient pas chez elle tout les jours car je suis une volante.
Je ne sais pas si j'ai le droit d'exercer un retrait pour cette patiente? Et si nous pouvons tjr intervenir dans ses conditions.
execho
Gold VIP
Gold VIP
Messages : 5790
Inscription : 29 mai 2010 22:01

Re: Intervention chez un patient fumeur

Message par execho »

Bonjour!C'est votre employeur SSIAD qui doit chercher des solutions pour sécuriser votre lieu de travail.La question comme vous l'avez sans doute vu sur internet,a ete posée au sénat par Monsieur Charasse.////réglementation relative à l'interdiction de fumer dans un domicile privé.Réponse .Revue JO Sénat,07 02 2008 page 223.Il faut un dialogue de compromis entre le patient et le SSIAD.Votre retrait est justifié si le SSIAD vous ignore
execho
Gold VIP
Gold VIP
Messages : 5790
Inscription : 29 mai 2010 22:01

Re: Intervention chez un patient fumeur

Message par execho »

l idéal est que tous les intervenants soient sur la même idée.deja obtenir l'aeration et le non enfumage en votre présence?
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
Messages : 10216
Inscription : 30 janv. 2004 10:33

Re: Intervention chez un patient fumeur

Message par Jo_bis »

Mimiii06 a écrit :Bonjour,

Je vous explique je boss actuellement en SSIAD et nous devons intervenir chez un patient qui fume énormément dans son lit et ne se déplace pas.
De ce faite pas d'aération a part quand on arrive et encore on a le droit d'ouvrir qu'une fenêtre.
J'ai expliqué a l'IDEC que je n'en peux d'intervenir chez elle.
Je sent la cigarette a plein nez c'est une horreur et heureusement que je n'intervient pas chez elle tout les jours car je suis une volante.
Je ne sais pas si j'ai le droit d'exercer un retrait pour cette patiente? Et si nous pouvons tjr intervenir dans ses conditions.
Il faut absolument que votre coordinatrice se déplace chez le patient pour cadrer les choses. Elle n'a pas le droit d'interdire au patient de fumer, il est chez lui. Mais elle doit lui rappeler le danger du tabagisme en général et surtout le danger de fumer au lit, avec rapport écrit et signé du patient (si possible, sinon, témoin).

Elle a l'obligation de veiller aux conditions d'exercice professionnel de soignants.

Sortir le patient du service, clairement non, il y va de la crédibilité du service et ...de son avenir.
Vous retirer de chez ce patient, non, vous êtes une professionnelle du soin, vous êtes formée pour intervenir chez toutes les catégories de patients et je sais pertinemment, à domicile, on voit de tout.

Par contre, mettre en place les stratégies pour son personnel est une obligation, elle détaillera les actions au patient et a sa personne de confiance et les fera signer, les voici :
1) Aération de la chambre pendant que la toilette se fait dans la salle de bains.
2) Port de masque FFP2 pour les soignants incommodés durant l'intégralité du soin.
3) Port d'une surblouse UU pour les émanations de tabac pour les soignants incommodés.


En ce qui concerne le droit de retrait, il est légiféré, il faut qu'il y ait un péril réel et immédiat mettant votre vie en danger immédiatement.

Votre description est trop succincte pour m'exprimer mais, je vais faire deux parallèles d'après vos propos :
- Le patient fume comme un pompier, ça vous incommode mais vous n'avez aucun signe physique grave => pas de retrait à faire valoir, juste les mesures citées plus haut.
- Le patient fume comme un pompier : à coté de sa bonbonne d'oxygène ou vous êtes asthmatique et vous étouffez, là, il y a un danger réel et immédiat => vous pouvez faire valoir votre droit de retrait.

Vous saisissez la différence ?


Conclusion : allez voir votre coordinatrice, il y a des moyens de protection à mettre en œuvre.
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
Mimiii06
Messages : 2
Inscription : 18 mai 2022 16:45

Re: Intervention chez un patient fumeur

Message par Mimiii06 »

Merci pour vos retours.
Pour ma part c'est surtout en lien avec mon asthme. De base cette dame refuse pas mal de soin donc on y reste peu max 10min mais ses 10min son juste horrible pour moi.
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
Messages : 10216
Inscription : 30 janv. 2004 10:33

Re: Intervention chez un patient fumeur

Message par Jo_bis »

Bonjour.
Le mieux serait que votre coordinatrice vous envoies à la médecine du travail pour que le médecin puisse évaluer la dangerosité pour votre santé.
Ou porter un FFP2 en prévention.
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
Avatar de l’utilisateur
binoute1
Star VIP
Star VIP
Messages : 8033
Inscription : 02 juil. 2008 20:45
Localisation : pas là où je voudrais

Re: Intervention chez un patient fumeur

Message par binoute1 »

le tabagisme passif d'une part, le tabagisme tertiaire d'autre part.

De plus votre employeur a du réaliser le DUER.
Si ça ne change pas, voir avec le médecin du travail
"Le psychiatre sait tt et ne fait rien, le chirurgien ne sait rien ms fait tt, le dermatologue ne sait rien et ne fait rien, le médecin légiste sait tout, mais un jour trop tard"
Avatar de l’utilisateur
lafolldingue
Silver VIP
Silver VIP
Messages : 4334
Inscription : 16 mars 2015 12:13

Re: Intervention chez un patient fumeur

Message par lafolldingue »

Bonjour, je comprends votre gêné vu votre asthme. Sincèrement le plus simple serait de ne pas vous envoyer la bas clairement, et c'est le rôle de votre SSIAD de vous protéger.
Car comme dit avant, le patient est chez lui, libre à lui de fumer chez lui dans son lit, aussi gênant soit il.
IDE 2018 Réanimation
Réserviste SSA
future IADE, c'est reparti pour 2 ans d'école !
Répondre