Forum : Etudiants infirmiers (ESI)

Nous sommes le 07 Mar 2021 10:33

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar Haley_Yamaneko » 26 Avr 2020 17:41

Bonjour, Bonsoir,

Dans le cadre d'un TD portant sur l'UE 4.3 Soins d'Urgence, une question nous ait posé concernant les modalités de préparation du Midazolam et du Fentanyl lors d'un intubation orotrachéale d'un patient en arrêt cardiaque.

Cependant malgré nos recherches et les documents qu'on nous a donné, il nous est impossible de trouver une fiche détaillant expliquant le matériel et les modalités des ces traitements.

Quelqu'un pourrait-il nous aider ?

Je vous remercie d'avances pour vos réponses

PS : Je ne sais pas si j'ai ouvert le sujet au bon endroit et si ce n'est pas le cas je vous prie de m'en excuser.
Haley_Yamaneko
 
Messages: 1
Enregistré le: 05 Mai 2019 19:04

Messagepar Leopold Anasthase » 26 Avr 2020 18:19

Haley_Yamaneko a écrit :Dans le cadre d'un TD portant sur l'UE 4.3 Soins d'Urgence, une question nous ait posé concernant les modalités de préparation du Midazolam et du Fentanyl lors d'un intubation orotrachéale d'un patient en arrêt cardiaque.

Bonjour,

Pour intuber un patient en arrêt cardiaque, il n'y a pas besoin de lui injecter des médicaments. Donc soit la question est stupide, soit elle concerne autre chose et vous ne l'avez pas transcrite exactement.
Leopold Anasthase
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 12345
Enregistré le: 06 Mai 2004 14:45
Localisation: ici

Messagepar lafolldingue » 26 Avr 2020 18:29

Tu sais bien leopold que les cas pratiques vus en IFSI sont rarement cohérents avec la réalité...

Je n'ai pas assez de pratique, mais jamais vu une intubation avec hypnovel et fentanyl... Ou alors en entretien de sédation. Sinon etomidate et cellocurine, ou etomidate et esmeron. Après, entretien de sédation.
IDE 2018 Réanimation
Réserviste SSA
Avatar de l’utilisateur
lafolldingue
VIP
VIP
 
Messages: 3841
Enregistré le: 16 Mar 2015 12:13

Messagepar lafolldingue » 26 Avr 2020 18:32

Il nous faudrait plus de précisions sur ce qui vous est demandé. Est-ce un cas pratique ? Quelles sont les questions ? Vous pouvez aisément trouver les informations sur ces traitements eien qu'en tapant leur nom sur internet.
Urgences serveur online est une bonne mine d'infos pour les modalités de préparation des médicaments d'urgence.
IDE 2018 Réanimation
Réserviste SSA
Avatar de l’utilisateur
lafolldingue
VIP
VIP
 
Messages: 3841
Enregistré le: 16 Mar 2015 12:13

Messagepar Leopold Anasthase » 27 Avr 2020 11:11

lafolldingue a écrit :Tu sais bien leopold que les cas pratiques vus en IFSI sont rarement cohérents avec la réalité...

Oh non, vous venez de faire tomber toutes mes illusions...

On attend les précisions de Haley_Yamaneko... Reviendra, reviendra pas ?
Leopold Anasthase
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 12345
Enregistré le: 06 Mai 2004 14:45
Localisation: ici

Messagepar Robinson » 03 Mai 2020 11:06

Haley_Yamaneko a écrit :Bonjour, Bonsoir,

Dans le cadre d'un TD portant sur l'UE 4.3 Soins d'Urgence, une question nous ait posé concernant les modalités de préparation du Midazolam et du Fentanyl lors d'un intubation orotrachéale d'un patient en arrêt cardiaque.

Cependant malgré nos recherches et les documents qu'on nous a donné, il nous est impossible de trouver une fiche détaillant expliquant le matériel et les modalités des ces traitements.

Quelqu'un pourrait-il nous aider ?

Je vous remercie d'avances pour vos réponses

PS : Je ne sais pas si j'ai ouvert le sujet au bon endroit et si ce n'est pas le cas je vous prie de m'en excuser.


Aucune chance de trouver !
Un patient en ACR est incubé sans préparation préalable. Et c'est justifié.

Explication : Pour intuber un patient il faut qu'il soit inconscient pour ne pas résister au traitement un poil "agressif" :choque:
Il faut une détente musculaire pour éviter les réflexes (vomitifs, toux...)

En ACR, le patient répond aux critères. L'urgence prime

Chez un patient conscient, c'est évidemment différent.
Il faut alors le sédater.
On parle d'induction.
1- on donne un neuroleptique hypnotique d'action rapide (Etomidate, Midazolam pourquoi pas) pour faire perdre conscience.
2- on donne un curare (celocurine) pour paralyser les muscles

Cherche alors des protocoles d'induction à l'intubation.
On n'utilise pas de Fentanyl (analgésique morphino mimétique de pallier 3)

Pourquoi ? Parce que on peut vouloir réveiller le patient après son intubation. Il faut donc des drogues d'élimination rapide; On peut vouloir conserver la ventilation spontanée du patient intubé, on poursuit la sédation sans le curare. On peut garder le patient inconscient et contrôler sa ventilation. On poursuit l'hypnotique, le curare et on introduit l'analgsique (Fentanyl)

Cette phase s'appelle le relais et se fait en réanimation, au bloc... les traitements sont passés en pousse seringue.

Léopold a levé ces incohérences dans l'intitulé même de la question.

En ACR, intubation "à sec" !
Autrement hypnotique et curare, jamais hypnotique et analgésique.
Les moustiques, les bestioles, mer marron... des arbres à perte de vue, l'enfer vert ? Non, la Guyane, espace de biodiversité…et de COVID19, dengue, palu...'
Avatar de l’utilisateur
Robinson
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 519
Enregistré le: 06 Déc 2003 19:10
Localisation: Dans la juuuuunnngle Amazonienne

Messagepar Leopold Anasthase » 03 Mai 2020 13:35

Bonjour,

Vos explications partent d'une bonne intention mais à mon humble avis elles comportent des imprécisions. Et ces imprécisions peuvent entretenir ou induire des confusions.

Haley_Yamaneko s'est perdu, probablement...

Quelques explications...
Robinson a écrit :Pour intuber un patient il faut qu'il soit inconscient pour ne pas résister au traitement un poil "agressif"

Il faut comprendre les intentions et les objectifs. Il n'y a pas d'agression, mais des soins. Et il arrive qu'on intube un patient conscient (mais ça n'est pas le propos, on va se confiner... euh... se concentrer sur l'intubation d'un patient en arrêt cardiaque).
Robinson a écrit :Il faut une détente musculaire pour éviter les réflexes (vomitifs, toux...)

En ACR, le patient répond aux critères. L'urgence prime

Quand le patient est en arrêt cardiaque, il est inconscient, ses réflexes sont abolis, et il n'y a pas besoin de lui injecter des médicaments pour l'intuber. Et ça n'est pas une question d'urgence, c'est tout simplement que ça ne sert à rien.
Robinson a écrit :1- on donne un neuroleptique hypnotique d'action rapide (Etomidate, Midazolam pourquoi pas) pour faire perdre conscience.

Les neurolpetiques, c'est une classe de médicaments. Ni le midazolam ni l'étomidate ne sont des neuroletpiques. Le midazolam est une benzodiazépine et l'étomidate est un hypnotique d'action rapide (d'un point de vue pharmacologique, il est le seul de sa classe, il peut s'apparenter aux dérivés imidazolés).
Robinson a écrit :On n'utilise pas de Fentanyl (analgésique morphino mimétique de pallier 3)

Pourquoi ? Parce que on peut vouloir réveiller le patient après son intubation. Il faut donc des drogues d'élimination rapide; On peut vouloir conserver la ventilation spontanée du patient intubé, on poursuit la sédation sans le curare.

Il ne s'agit pas de drogues mais de médicaments.

Je ne comprends rien à ce que vous écrivez là. Les médicaments utilisés pour l'intubation en séquence rapide sont de courte durée. Le problème, c'est que vous voulez évoquer plein de situations différentes. Donc il y a des situations où ce que vous écrivez est exact, mais il y a plein d'autres situations où ça ne veut rien dire.
Leopold Anasthase
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 12345
Enregistré le: 06 Mai 2004 14:45
Localisation: ici

Messagepar Robinson » 03 Mai 2020 16:47

L'intéressé pourra nous dire ce qu'il a compris, mais merci de tes précisions.
Les moustiques, les bestioles, mer marron... des arbres à perte de vue, l'enfer vert ? Non, la Guyane, espace de biodiversité…et de COVID19, dengue, palu...'
Avatar de l’utilisateur
Robinson
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 519
Enregistré le: 06 Déc 2003 19:10
Localisation: Dans la juuuuunnngle Amazonienne

Messagepar lafolldingue » 03 Mai 2020 19:33

Alors moi j'avais tout compris :lol: mais c'est de la triche, je bosse en réa. mais avant même de lire la suite, je savais que leopold un poil tatillon commenterait. En effet il est important de différencier les classe pharmaceutiques, leur indication, et durée d'action pour mieux comprendre leur utilisation lorsqu'on n'exerce pas dans un service prévalent.
IDE 2018 Réanimation
Réserviste SSA
Avatar de l’utilisateur
lafolldingue
VIP
VIP
 
Messages: 3841
Enregistré le: 16 Mar 2015 12:13

Messagepar loulic » 04 Mai 2020 11:57

Robinson a écrit :En ACR, intubation "à sec" !
Autrement hypnotique et curare, jamais hypnotique et analgésique.


C’est inexact.

La première question à se poser c’est pourquoi on intube, quel est le but de l’acte ?

Par exemple pourquoi intuber un patient en ACR ? Quel est le bénéfice escompté ? Est ce qu’une autre technique d’abord ventilatoire est possible ? Est ce que le but de l’intubation est uniquement la ventilation ?

Ensuite concernant les autres cas (chirurgie réglée, urgence, pathologie du patient, rupture de stock de médicaments, contexte covid, ...) il y a un certain nombre de possibilités.

On peut très bien intuber sans curare, et/ou sans morphinique, parfois sans hypnotique, ...

Concernant l’intubation vigile je vous propose cette vidéo d’un anesthésiste du Massachusetts general hospital : https://www.youtube.com/watch?v=bDRTzmuwMnQ

Comme quoi tout est possible, et il n’y a pas une règle d’airain qui dit que « on ne fait jamais » ou « on fait toujours ».


C’est dommage que celui qui a posé la question ne revienne pas. Mais c’est pas grave, ça nous permet de causer entre nous.
Dès qu'il eut franchi le pont, les fantomes vinrent à sa rencontre.
Avatar de l’utilisateur
loulic
Gold VIP
Gold VIP
 
Messages: 5587
Enregistré le: 10 Juil 2009 07:46

Messagepar Robinson » 04 Mai 2020 13:03

Il est vrai que l'on peut tout trouver. J'ai été un peu trop catégorique mais je me suis mis dans le contexte d'un étudiant qui doit connaitre les bases donc distinction entre intubation sans induction VS induction classique.

Savoir pourquoi le protocole du chariot d'urgence indique "éto-célo" et pas "fentanyl-lysopaine"

Je suis donc allé à des raccourcis un point tranchés.
Je serai donc plus modéré à l'avenir.

Merci pour votre retour
Les moustiques, les bestioles, mer marron... des arbres à perte de vue, l'enfer vert ? Non, la Guyane, espace de biodiversité…et de COVID19, dengue, palu...'
Avatar de l’utilisateur
Robinson
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 519
Enregistré le: 06 Déc 2003 19:10
Localisation: Dans la juuuuunnngle Amazonienne

Messagepar loulic » 04 Mai 2020 13:47

Mais c’est tout l’intérêt du forum, s’enrichir les uns les autres !
Dès qu'il eut franchi le pont, les fantomes vinrent à sa rencontre.
Avatar de l’utilisateur
loulic
Gold VIP
Gold VIP
 
Messages: 5587
Enregistré le: 10 Juil 2009 07:46

Messagepar Leopold Anasthase » 04 Mai 2020 14:04

loulic a écrit :Concernant l’intubation vigile je vous propose cette vidéo d’un anesthésiste du Massachusetts general hospital : https://www.youtube.com/watch?v=bDRTzmuwMnQ

Génial, je vais proposer ça dans mon service ! Bon, ça va peut-être compliquer les choses parce qu'il va falloir beaucoup de fibroscopes et beaucoup de désinfectant pour fibroscope...

« Monsieur, voici la sonde, voici le fibroscope, allez-y, mettez-vous la sonde dans le bon trou »...
Leopold Anasthase
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 12345
Enregistré le: 06 Mai 2004 14:45
Localisation: ici

Messagepar loulic » 04 Mai 2020 14:17

Réhabilitation précoce, favoriser l’autonomie du patient, OFA, ... cette méthode n’a que des avantages !

( et rien que pour voir la gueule du chirurgien qui deja nous prends la tête quand on met plus de 5 mn à induire alors qu’on l’attend depuis une heure).
Dès qu'il eut franchi le pont, les fantomes vinrent à sa rencontre.
Avatar de l’utilisateur
loulic
Gold VIP
Gold VIP
 
Messages: 5587
Enregistré le: 10 Juil 2009 07:46

Messagepar Pilou-Pilouuu » 07 Mai 2020 09:01

Robinson a écrit :Il est vrai que l'on peut tout trouver. J'ai été un peu trop catégorique mais je me suis mis dans le contexte d'un étudiant qui doit connaitre les bases donc distinction entre intubation sans induction VS induction classique.

Savoir pourquoi le protocole du chariot d'urgence indique "éto-célo" et pas "fentanyl-lysopaine"

Je suis donc allé à des raccourcis un point tranchés.
Je serai donc plus modéré à l'avenir.

Merci pour votre retour

La Kétamine trouve toute sa place pour l'induction avec des patients instables hémodynamiquement.
"Les ordres sont les suivants : on courtise, on séduit, on enlève et en cas d'urgence on épouse."

MITHA - Infirmier Convoyeur de l'Armée de l'Air (et de l'Espace)
Infirmier militaire
Pilou-Pilouuu
Accro
Accro
 
Messages: 931
Enregistré le: 24 Oct 2009 11:10


Retourner vers « Etudiants infirmiers (ESI) »



Publicité