Forum : Profession infirmière (IDE)

Nous sommes le 17 Sep 2021 14:19

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar JKCou17 » 31 Juil 2021 20:26

Bonjour,

Je suis jeune diplômé et je me retrouve devant ma première sonde vésicale qui se bouche du à des caillots de sangs.
Depuis hier soir nous faisons des lavages avec des poches de sérum physiologiques. Et cette après midi en prenant mon service je vois que la poche de sérum physiologique en cours est terminée. Puis je vois que les urines sont claires et coulent bien. Donc je décide de ne pas poser une autre poche de 3L et d’attendre de voir comment ça évolue au niveau de la sonde. (En week-end donc pas de médecins)

Puis ce soir à 20h, je remarque des petits caillots de sangs dans la tubulure de la poche urinaire. Donc je décide de remettre une poche à ce moment là. J’évacue tous les petits caillots et je laisse en débit réduit.
Et ce soir au moment de faire mes transmissions à l’infirmière de nuit, elle me fait remarquer que je ne dois pas arrêter de moi même un lavage de sonde. Que c’est sur prescription médical.
Mais moi cette après midi en voyant l’urine claire dans la poche sans traces de caillots je ne voyais pas l’intérêt de remettre une poche.

Du coup je me demande si j’ai tort ou pas… est ce que je dois laisser coûte que coûte le lavage 24h sur 24h et attendre l’ordre du médecin pour arrêter les lavages ou je fais en fonction de l’aspect des urines dans la poche et du ressenti du patient ?
Parce que vendredi soir, quand le problème c’est posé j’avais encore le médecin du service avec moi. Et il m’a dit de faire des lavages mais après il m’a pas parlé de le faire jusqu’à son retour lundi. Sur la prescription c’est noté « une poche /24h » parce qu’il arrivait pas à prescrire comme il voulait sur l’ordinateur. Mais selon ce que je me souviens qu’il a dit comme consignes : c’est d’en faire jusqu’à ce que ça redevienne des urines claires … donc pour moi j’ai bien suivis les consignes du médecin …

Cette histoire me tracasse…. Et comme c’est la première fois depuis mon DE que je dois gérer une sonde bouchée par des caillots …

Merci d’avance pour vos réponses
JKCou17
 
Messages: 16
Enregistré le: 30 Déc 2020 20:12

Messagepar JKCou17 » 31 Juil 2021 20:28

Et autre question : comment faites vous un decaillotage ?
JKCou17
 
Messages: 16
Enregistré le: 30 Déc 2020 20:12

Messagepar Lenalan » 01 Aoû 2021 09:29

Oui, l'arrêt du lavage se fait sur prescription médicale, en attendant c'est la poche 24h/24 (les consignes orales ne sont pas valables, il faut un écrit). Le décaillotage se fait avec un kit stérile spécial, qui contient une seringue de gavage, des champs stériles, une cupule stérile et je ne sais plus trop quoi.
Infirmière DE 2016 En EHPAD

Aide-Soignante DE 2004 En EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 18317
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar Leopold Anasthase » 01 Aoû 2021 12:27

Bonjour

Il ne faut pas arrêter un lavage sans prescription. Mais vous pouvez en diminuer le débit.
Leopold Anasthase
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 12587
Enregistré le: 06 Mai 2004 14:45
Localisation: ici

Messagepar otomo » 04 Aoû 2021 09:26

C'est peut-être sur prescription mais on a un cerveau. Si il n'y a plus de caillots, pourquoi continuer à laver? Je vais pas réveiller le médecin pour lui demander si je peux arrêter le rinçage.
Donc pour moi, tu as eu raison
otomo
Régulier
Régulier
 
Messages: 46
Enregistré le: 13 Juil 2016 14:56

Messagepar otomo » 04 Aoû 2021 09:27

C'est peut-être sur prescription mais on a un cerveau. Si il n'y a plus de caillots, pourquoi continuer à laver? Je vais pas réveiller le médecin pour lui demander si je peux arrêter le rinçage.
Donc pour moi, tu as eu raison
otomo
Régulier
Régulier
 
Messages: 46
Enregistré le: 13 Juil 2016 14:56

Messagepar Leopold Anasthase » 04 Aoû 2021 09:35

otomo a écrit :C'est peut-être sur prescription mais on a un cerveau.

On a un cerveau, mais on n'a pas l'ensemble des connaissances et des compétences et l'expérience pour prendre la décision de stopper un lavage vésical.

Quant à déranger le médecin, on ne le dérange pas, on le sollicite, parce que le patient a besoin de lui.
Leopold Anasthase
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 12587
Enregistré le: 06 Mai 2004 14:45
Localisation: ici

Messagepar Hématose » 04 Aoû 2021 12:24

otomo a écrit :C'est peut-être sur prescription mais on a un cerveau. Si il n'y a plus de caillots, pourquoi continuer à laver? Je vais pas réveiller le médecin pour lui demander si je peux arrêter le rinçage.
Donc pour moi, tu as eu raison


Euh... La preuve que si, comme l'auteur l'a raconté ! :D
AS DE 2017
IDE 2020
Hématose
Forcené
Forcené
 
Messages: 288
Enregistré le: 27 Juil 2017 15:34

Messagepar otomo » 04 Aoû 2021 20:01

Si il n'y a plus de caillots et que les urines ne sont plus hematurique, j'arrête le lavage quitte à le reprendre plus tard si ça recommence. je ne préviens pas le médecin sauf si il passe dans l'unité. Et je ne vais pas "déranger" le médecin pour lui dire que j'arrête le lavage.
otomo
Régulier
Régulier
 
Messages: 46
Enregistré le: 13 Juil 2016 14:56

Messagepar loulic » 05 Aoû 2021 14:57

Le problème c'est que vous ne savez pas exactement ce qu'a fait le médecin, et que nous n'avons effectivement pas ses connaissances et compétences ( ni ses responsabilités et son salaire).

Plus vicieux, c'est surtout que s'il y a un problème ( caillotage par exemple) on vous reprochera d'avoir pris une initiative malheureuse et on saura vous faire payer (cher) votre dépassement de compétences.

Le médecin est responsable de sa prescription, et s'il ne veut pas être dérangé vous pouvez lui demander de rédiger un protocole "si urines claires ... ".
Dès qu'il eut franchi le pont, les fantomes vinrent à sa rencontre.
Avatar de l’utilisateur
loulic
Gold VIP
Gold VIP
 
Messages: 5764
Enregistré le: 10 Juil 2009 07:46

Messagepar otomo » 05 Aoû 2021 22:35

C'est sur que j'ai pas les compétences des médecins mais dans mon service, on ne va pas me reprocher d'avoir pris une initiative de ce genre comme on ne va pas me reprocher de remettre de la noradré (et je dis bien remettre), mettre 500ml de remplissage parceque hypotendu, mettre de l'insuline en IV...
Mais je sais que ce n'est pas comme ça dans tous les services.
otomo
Régulier
Régulier
 
Messages: 46
Enregistré le: 13 Juil 2016 14:56

Messagepar loulic » 05 Aoû 2021 23:01

Ah quand même !

Ce qui me pose question c'est pourquoi ne pas appeler le médecin dans ces cas ? Vous avez fait votre boulot, identifié une situation qui nécessite tel geste ou tel thérapeutique, et vous appelez le médecin non seulement pour confirmer la situation mais aussi l'informer de la situation.

D'autre part quand tout va bien, tout le monde est copain. Par contre le jour où il y a une merde c'est chacun pour sa gueule et le collègue avec qui vous étiez super pote sera le premier à vous savonner la planche pour sauver son cul.

Et le fait que "on a toujours fait comme ça dans le service" sera une circonstance aggravante.

Je n'appelle pas le médecin pour l'embêter, mais parce que c'est mon boulot et le sien. Et qu'il est payé pour accessoirement.

S'il ne veut pas être appelé, il peut tout à fait rédiger des protocoles.
Dès qu'il eut franchi le pont, les fantomes vinrent à sa rencontre.
Avatar de l’utilisateur
loulic
Gold VIP
Gold VIP
 
Messages: 5764
Enregistré le: 10 Juil 2009 07:46

Messagepar otomo » 06 Aoû 2021 09:29

je previens le médecin.
Ex: patient hypotendu (arrêt de la noradré le matin), je vais pas demander aux médecin si je peux remettre la noradré et je vais pas leur téléphoné pour leur dire que j'ai remis la noradré sauf si j'augmente beaucoup.
Pareil pour l'insuline, l'HGT plus élevé que la normale, je met de l'insuline, j'attends pas la prescription. Quand le réa passe, je lui dit de me prescrire le médicament. Je me limite bien sûr à certains médocs. Je vais pas mettre un antihypertenseur pour un patient hypertendu ou un antalgique si le patient à mal
Je précise que je suis en réa et qu'on a des médecins h24 dans service et que donc ils passent très souvent .
Ce que je fais dans mon service, je le ferai peut-être pas dans un autre service
otomo
Régulier
Régulier
 
Messages: 46
Enregistré le: 13 Juil 2016 14:56

Messagepar tatal » 09 Aoû 2021 15:30

Leopold Anasthase a écrit :
otomo a écrit :C'est peut-être sur prescription mais on a un cerveau.

On a un cerveau, mais on n'a pas l'ensemble des connaissances et des compétences et l'expérience pour prendre la décision de stopper un lavage vésical.

Quant à déranger le médecin, on ne le dérange pas, on le sollicite, parce que le patient a besoin de lui.


J'aime cette formulation, je la ré-utiliserai :D
Idem, je n'arrêterai pas un lavage de mon propre chef
Avatar de l’utilisateur
tatal
Régulier
Régulier
 
Messages: 35
Enregistré le: 21 Juil 2008 20:45

Messagepar Lenalan » 09 Aoû 2021 20:09

Nous par contre personne ne nous dérange jamais, meme quand on nous appelle sur les repos parce qu'il manque quelqu'un?

Nous sommes exactement au meme niveau de dérangement que n'importe quel médecin.
Infirmière DE 2016 En EHPAD

Aide-Soignante DE 2004 En EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 18317
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29


Retourner vers « Profession infirmière (IDE) »



Publicité