s

Forum : Aides soignants (AS)

Nous sommes le 25 Fév 2018 08:18

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Publicité

Messagepar Jolokia » 02 Fév 2018 19:52

Bonsoir je viens vers vous ce soir, car j'ai plusieurs questions.
Vous l'aurez compeis au titre je suis sujet à une mis a pied conservatoire qui m'a été remise ce matin en main propre au travail.
Pour les motifs suivants :
.Defaut de respect des procédures propres au circuit de distribution des medicaments (Je suis AS en ehpad et je fais la verification et la distribution des medicaments)
.Une insuffisance professionnelle quand aux tâches que je dois effectuer.
.Un comportement et des propos inappropriés et irrespectueux à l'égard des résidents et de mes collègues.

C'est gratiné je sais, cependant je suis dans le flou car je ne vois pas pour chaque point ce que l'on pourrait me repprocher ou tout du moins sur quels faits ils se basent.
En effet pour le premier point selon mes competences je ne suis pas sensé faire de vérifications, certes les distribuer et encore sous l'oeil de l'IDE. A moins que ce soit autorisé en EHPAD ?
Pour le second point, je ne comprends pas bien ce que cela signifie pourrait-on m'expliquer ?
Pour le dernier point, ca sera ma parole contre celle des accusations, cependant si j'arrive à avoir des temoignages de collegues qui ne constates pas de soucis avec moi cela devrait theoriquement jouer en ma faveur.

Je suis sensé pouvoir me faire representer, droit que je vais faire valoir. Cependant a la fin de ma lettre je cite "vous avez l'interdiction stricte de vous rendre au sein de l'établissement et de prendre contact avec les salariés et les résidents durant toute la procédure ".
Donc en gros, est ce légal ça ? En sachant que si je ne peux pas avoir de contact je ne peux pas par conséquent contacter la personne du syndicat sensé se presenter avec moi.
De plus, pour le dernier point, si je veux le contrer, je dois faire des attestations sur l'honneur de la part de mes collegues. Mais jz suis coincé car interdiction stricte. Que dois je faire ?

Cordialement,
Jolokia
 
Messages: 5
Enregistré le: 29 Mar 2015 22:04

Messagepar caqui13 » 03 Fév 2018 00:37

Jolokia a écrit :Bonsoir je viens vers vous ce soir, car j'ai plusieurs questions.
Vous l'aurez compeis au titre je suis sujet à une mis a pied conservatoire qui m'a été remise ce matin en main propre au travail.
Pour les motifs suivants :
.Defaut de respect des procédures propres au circuit de distribution des medicaments (Je suis AS en ehpad et je fais la verification et la distribution des medicaments)
.Une insuffisance professionnelle quand aux tâches que je dois effectuer.
.Un comportement et des propos inappropriés et irrespectueux à l'égard des résidents et de mes collègues.

C'est gratiné je sais, cependant je suis dans le flou car je ne vois pas pour chaque point ce que l'on pourrait me repprocher ou tout du moins sur quels faits ils se basent.
En effet pour le premier point selon mes competences je ne suis pas sensé faire de vérifications, certes les distribuer et encore sous l'oeil de l'IDE. A moins que ce soit autorisé en EHPAD ?
Pour le second point, je ne comprends pas bien ce que cela signifie pourrait-on m'expliquer ?
Pour le dernier point, ca sera ma parole contre celle des accusations, cependant si j'arrive à avoir des temoignages de collegues qui ne constates pas de soucis avec moi cela devrait theoriquement jouer en ma faveur.

Je suis sensé pouvoir me faire representer, droit que je vais faire valoir. Cependant a la fin de ma lettre je cite "vous avez l'interdiction stricte de vous rendre au sein de l'établissement et de prendre contact avec les salariés et les résidents durant toute la procédure ".
Donc en gros, est ce légal ça ? En sachant que si je ne peux pas avoir de contact je ne peux pas par conséquent contacter la personne du syndicat sensé se presenter avec moi.
De plus, pour le dernier point, si je veux le contrer, je dois faire des attestations sur l'honneur de la part de mes collegues. Mais jz suis coincé car interdiction stricte. Que dois je faire ?

Cordialement,

Tes collègues de travail , je suppose que tu as leurs tels , donc tu peux les contacter pour qu ils te fassent des attestations en dehors du lieu de travail et idem pour le représentant syndical , c est un droit d avoir les syndicats pour nous défendre , et la Direction , ce n est pas la police , ils peuvent t interdire l accès a l établissement , mais si tu as envie de téléphoner au représentant syndical , tu fais un peu ce que tu veux , et pour tes collègues , si tu as envie de leur tel le soir quand ils sont chez eux , qui va t en empêcher ?
IDE 1985
caqui13
Accro
Accro
 
Messages: 1619
Enregistré le: 21 Jan 2013 15:21

Messagepar Lenalan » 03 Fév 2018 10:18

J'ai eu une collègue dans ce cas, bien évidemment qu'on a communiqué, on fait ce qu'on veut dans notre vie privée et on parle à qui ont veut (même si la directrice nous a interdit de nous envoyer des textos :lol: ). Je lui ai fait un attestation contrant une accusation mensongère.
Attention dans ce genre de mouises, les gens parlent beaucoup, mais quand ils s'agit de faire des attestations sur l'honneur ils sont moins nombreux.
Les DP ont obligation de t'assister si tu leur demandes, et tu peux les contacter sans te rendre sur ton lieu de travail. Evidemment tu as le droit et tu as même tout intérêt à le faire. Mais en ayant été DP, quand il y a une mise à pied je contacte moi-même le salarié pour savoir ce qu'il en est et pour lui dire que je vais l'assister.

Pour ce qui est des accusations:
- Distribution des médicaments oui (acte de la vie quotidienne) mais ce doit être préparé par l'IDE. Je ne sais pas trop comment ça fonctionne, je suis dans un EHPAD où les médicaments sont exclusivement distribués par des IDE, peut-être que vous devez vérifier avec la prescription ce qu'on vous a préparé correspond (mais pour moi ça dépasse les compétences des AS).
- Là ça peut être tout et n'importe quoi. En tant que DP je demanderais des détails sur des faits précis (toilettes par faites ou mal faites? Vous ne donnez pas à manger aux gens?)
- Pour ça il faut aussi des faits, des paroles précises et des attestations sur l'honneur des collègues avec qui tu t'es mal comportée.
Infirmière DE 2016 en EHPAD

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 13572
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar Rehmi » 03 Fév 2018 12:22

Dis donc .... tu n'as vraiment pas de chances avec tes employeurs toi ...... ils doivent être de mèche ....... :roll:
INFIRMIER D.E Urgences - Réanimation - Soins Intensifs
Avatar de l’utilisateur
Rehmi
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 161
Enregistré le: 09 Aoû 2015 02:17

Messagepar Lenalan » 03 Fév 2018 12:26

Rehmi a écrit :Dis donc .... tu n'as vraiment pas de chances avec tes employeurs toi ...... ils doivent être de mèche ....... :roll:


idem pour les collègues :lol:

J'ai un adage (qui marche au travail et pendant les études): si ça se passe mal tout le temps avec tout le monde et qu'on nous fait remonter toujours les mêmes choses, c'est sans doute que le problème vient de nous? La remise en question est plus difficile que de plaider l'acharnement des autres....
Infirmière DE 2016 en EHPAD

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 13572
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar Jolokia » 03 Fév 2018 15:27

Oui enfin, dans ce cas présent je suis le deuxième cas sur le même étage blamé par la même personne pour les mêmes motifs.
J'ai bossé dans 6 ou 7 ehpad différents. Les 5 premiers j'en suis partie pour déménagement et en très bon terme.
Maintenant on ne peut pas s'entendre avec tout le monde, manque de pot je suis tombé sur 2 ehpad ou deux personnes m'ont foutu dans la merde.
Encore que pour le precedent, au final l'histoire s'est plutôt bien fini puisque mon ancienne cadre et mon ancienne directrice m'avaient donné raison et qu'une personne c'était fait passé pour la cadre.
De la je partais avec des à priori sur mon nouvel établissement.
Toujours est il que je n'ai rien à me reprocher et qu'en loccurence 3 collègues vont m'aider en ce qui concerne ce dont on m'accuse.

Je n'ai pas la prétention de dire que je suis quelqu'un qui fait un travail excellent. Cependant je fais du mieux que je peux avec les moyens que j'ai et jusqu'à preuve du contraire hors mis ses deux dernières années ou j'ai mangé, je n'ai jamais eu de soucis :)

Le jugement est facile, malheureusement ça arrive d'avoir des gens qui nous déteste, manque de bol, je compte pas me laisser faire gentiment.
Jolokia
 
Messages: 5
Enregistré le: 29 Mar 2015 22:04

Messagepar cosmos » 03 Fév 2018 15:31

Jolokia,
Pourquoi tu acceptes de faire la vérification des médicaments ? ce n'est pas du rôle d'AS.
Avatar de l’utilisateur
cosmos
Accro
Accro
 
Messages: 771
Enregistré le: 05 Jan 2006 21:33

Messagepar Rehmi » 03 Fév 2018 17:45

Lenalan a écrit :La remise en question est plus difficile que de plaider l'acharnement des autres....


+1000 :ave:
INFIRMIER D.E Urgences - Réanimation - Soins Intensifs
Avatar de l’utilisateur
Rehmi
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 161
Enregistré le: 09 Aoû 2015 02:17

Messagepar Chalise » 15 Fév 2018 20:03

Bonjour, je suis aide soignante débutante je sors de l'école (juillet 2017). Oui nous devons vérifier les médicaments préparé et distribué par L'IDE. Ça fais partie de nos compétences et c'est même une obligation, c'est une sécurité supplémentaire. Mais par contre en cours on ne nous apprend pas à reconnaître un médicament par rapport un autre (juste les grandes familles et effets indésirables) mais les petites pilules bleu ou roses ne nous sont pas expliquées, le mieux c'est quand les médocs ne sont pas déblistérés pour vérifier l'ordonnance.
Bon courage à vous.
Chalise
 
Messages: 2
Enregistré le: 15 Fév 2018 19:49


Retourner vers « Aides soignants (AS) »



Publicité