Forum : Infirmier(e)s anesthésistes (IADE)

Nous sommes le 29 Jan 2022 12:15

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar zeb24 » 09 Mai 2009 19:14

Bonjour,

Nous ne pouvons plus attendre. Il est temps de compter sur nous-même pour obtenir les avancées que nous souhaitons. Le déclic ne viendra pas d'ailleurs que de nous-même.

Nous effectuons les plus longues études de spécialisation que peut faire un infirmier après le DE. Mais aussi, probablement, les plus exigeantes. Les IDE ont obtenu une reconnaissance niveau licence. Même si nous pouvons discuter sur cette reconnaissance, sur son aboutissement et sur sa pertinence, c'est une avancée. Qu'en est-il pour nous ? Concrètement ?

L'avenir de notre profession est entre nos mains. Nous pouvons le défendre ensemble. L'ordre et nos collègues IDE ont d'autres chats à fouetter... Ne les attendons pas.
Nos aînés diplômés auront de la bienveillance pour cette mobilisation, et qui sait les idées que cela pourrait leur donner ? Toutefois, la mobilisation générale des IADE pour défendre la profession ne semble hélas pas proche de se concrétiser. N'attendons pas...

C'est à nous de nous mobiliser pour notre reconnaissance.

Suivons l'exemple de nos collègues sage-femmes.

Posons ici, maintenant et ensemble les bases d'une mobilisation nationale des élèves infirmiers anesthésistes pour une reconnaissance de nos études niveau master. Prenons l'avenir de notre profession entre nos mains !

Laryngo est un fabuleux média qui peut relier efficacement les écoles entre elles : sachons en tirer parti ! Utilisons le comme support de création et de communication de notre réseau.

Pour avancer efficacement, je vous fait une proposition d'échéancier, il s'agit évidemment d'une première ébauche que nous ajusterons ensemble :

1. créer un réseau inter-école sur ce forum, avec dans chaque promo une personne relais pour faire passer les infos à tous, dont ceux -rares-qui n'ont pas accès au net. Mais également pour faire remonter les réflexions de chacun afin d'enrichir notre débat. Avant fin juin 2009... ?

2. lister l'ensemble de nos revendications, dont la principale : reconnaissance niveau master de notre formation. Elaboration commune avant fin juillet 2009 ... ?

3. définir ensemble des actions à mener pour nous faire entendre. Avant la rentrée 2009 ... ?

4. planification de ces actions.

5. contact des médias : locaux, régionaux, nationaux ; spécialisés et non spécialisés.

6. Mobilisation et réalisation des actions.

7. bilan et suivi éventuel.

Qu'en pensez-vous ?

Etes vous partants ?

Etes vous prêts à participer dans vos promos ?

Avançons ensemble dans la lutte pour la reconnaissance qui nous est due !


Fonky SlammR
http://www.laryngo.com/phpBB2/viewtopic ... 2471#22471
IADE - Lille
Avatar de l’utilisateur
zeb24
Accro
Accro
 
Messages: 1007
Enregistré le: 14 Fév 2007 19:20

Messagepar zeb24 » 09 Mai 2009 19:41

Merci à ceux qui passe par ici de se faire le relai de ce message et de cette nouvelle tentative de mobilisation dans leur promo, leur bloc, leur hôpital ...
IADE - Lille
Avatar de l’utilisateur
zeb24
Accro
Accro
 
Messages: 1007
Enregistré le: 14 Fév 2007 19:20

Messagepar Anonyme222222 » 21 Mai 2009 15:40

Je passe par là mais je ne pense pas être en mesure de relayer ton message avec efficacité car je n'ai que le DEI. Dommage, cela aurait été avec plaisir.
zeb24 a écrit :L'avenir de notre profession est entre nos mains.

:clap: :clap: :clap: Le tout est de savoir s'il est entre de bonnes mains. Je parle bien sûr du DEI qui est la condition préalable et obligatoire (ainsi que l'expérience) pour accéder au statut de IADE.
Anonyme222222
 

Messagepar Anonyme222222 » 21 Mai 2009 22:33

Je précise car pas forcément très clair pour tout le monde.

[…Concernant le statut libéral de l'aide soignante, pour ma part, il va de soi. La grande majorité des IDE n'a rien à apprendre aux AS en ce qui concerne leur domaine de compétence. Les infirmières auraient même plutôt intérêt à chercher à s'améliorer auprès d'elles. Une aide soignante doit avoir son autonomie. Il serait temps de permettre aux AS de se libérer de ce joug de l'IDE qui n'a aucune raison d'être….]

Il est certain, à mon sens, qu’en apportant aussi peu de crédit (LMD oblige :) ) à la profession d’IDE en soins généraux, tu valorises celle d’IADE. :oops:

Quand les IDE seront remplacés par des « techniciens de soins » (observer, surveiller, réduire le soin à certain gestes et transmettre à qui, quoi, comment…et après ?), on peut aussi imaginer les répercussions en chaine concernant « les plus hautes études de spécialisation que peut faire un infirmier après le DE ». Tu réduis la profession d’IDE à une série d’actes techniques, dont certains très simples à première vue, parce que uniquement sortis de leur contexte ainsi que de la prise en charge globale du patient.

Donc, pour résumer et essayer de comprendre ton point de vue, et ce, avec beaucoup de respect, maintenant que je t’ai donné le mien, peux-tu me dire quelle sera la valeur de l’IADE (profession) quant notre décret de compétences en soins généraux sera démantelé ?
Anonyme222222
 

Messagepar revenge of anesthesith » 22 Mai 2009 11:29

zeb24 a écrit :Merci à ceux qui passe par ici de se faire le relai de ce message et de cette nouvelle tentative de mobilisation dans leur promo, leur bloc, leur hôpital ...


Si c'est pour montrer la même efficacité que pour la lettre adressée à la SFAR, j'ai des doutes quant au résultat. (Ou plutôt, je sais comment tout ceci va se finir) et ton super outil de propagande a montré sa belle limite.
La SFAR n'a pas senti le vent du pet avorté.
Pas même l'odeur...
Les EIA ne pourront pas faire grand chose, coincés par la direction de l'école et leurs études.
De plus, ils ne détiennent aucune clé, dont celle de la profession.
il faudra donc en passer impérativement par les ainés, diplômés.
Et là commencera le chemin de croix.

Tu vas apprendre que les IADE sont des boulons, définitivement rivés à leur situation, qui leur permet de faire leur garde à l'hôpital, puis de basculer sous les scialytiques du privé pendant les jours "off".
Pourquoi tu veux te prendre le chou, on est bien comme ça !
De l'uniformité nait l'ennui.
Les IADE sont profondément ennuyeux.
Et rien n'y changera.
Sauf peut-être quand les IDE à peine formés viendront prendre la place dans les blocs.
Mais ils se mobiliseront surtout quand leurs vacations dans les blocs privés seront menacées.
En dehors de ça, tu perds ton temps.
C'est un constat simple, sans amertume, sans violence ni haine.
A la Spagiarri.
Lucide.
Froid
Implacable
Vrai.

Ou que l'on me démontre le contraire.
des cathlons, à fond la forme !
la santé est un état précaire qui ne laisse augurer rien de bon.
Avatar de l’utilisateur
revenge of anesthesith
VIP
VIP
 
Messages: 2157
Enregistré le: 17 Juil 2005 20:01
Site Internet: http://sofia.medicalistes.org/spip/
Localisation: assis, appuyé sur le respirateur, en bouquinant

Messagepar Anonyme222222 » 22 Mai 2009 15:38

revenge of anesthesith a écrit :Sauf peut-être quand les IDE à peine formés viendront prendre la place dans les blocs.


cf aussi nouvelle réforme des études et démantèlement de notre décret de compétences (soins généraux).
Anonyme222222
 

Messagepar zeb24 » 23 Mai 2009 13:22

Tu as peut être, voir surement raison revenge. Je sais tout ce que tu as fait pour, au final, ne voir personne t'emboiter le pas ... Les IDE sont une profession de mouton incapable du moindre frétillement pour améliorer leur situation, j'ai encore quelques illusions sur le monde des IADE que je ne découvre que depuis peu ... J'espère, peut être à tord, que l'état d'esprit n'est pas le même ... Ce nouvel essai a l'air d'avancer un peu plus que les autres, nous verrons bien ... Qui ne tente rien, n'a rien ... :clin:
Dernière édition par 1 le zeb24, édité 23 fois.
IADE - Lille
Avatar de l’utilisateur
zeb24
Accro
Accro
 
Messages: 1007
Enregistré le: 14 Fév 2007 19:20

Messagepar zeb24 » 23 Mai 2009 13:28

moutarde a écrit :Je précise car pas forcément très clair pour tout le monde.

[…Concernant le statut libéral de l'aide soignante, pour ma part, il va de soi. La grande majorité des IDE n'a rien à apprendre aux AS en ce qui concerne leur domaine de compétence. Les infirmières auraient même plutôt intérêt à chercher à s'améliorer auprès d'elles. Une aide soignante doit avoir son autonomie. Il serait temps de permettre aux AS de se libérer de ce joug de l'IDE qui n'a aucune raison d'être….]

Il est certain, à mon sens, qu’en apportant aussi peu de crédit (LMD oblige :) ) à la profession d’IDE en soins généraux, tu valorises celle d’IADE. :oops:

Quand les IDE seront remplacés par des « techniciens de soins » (observer, surveiller, réduire le soin à certain gestes et transmettre à qui, quoi, comment…et après ?), on peut aussi imaginer les répercussions en chaine concernant « les plus hautes études de spécialisation que peut faire un infirmier après le DE ». Tu réduis la profession d’IDE à une série d’actes techniques, dont certains très simples à première vue, parce que uniquement sortis de leur contexte ainsi que de la prise en charge globale du patient.

Donc, pour résumer et essayer de comprendre ton point de vue, et ce, avec beaucoup de respect, maintenant que je t’ai donné le mien, peux-tu me dire quelle sera la valeur de l’IADE (profession) quant notre décret de compétences en soins généraux sera démantelé ?



Je ne vois pas le rapport entre ce que j'ai dit sur les compétences des aide-soignantes et ce que tu en déduis sur le futur statut de l'IDE. Pour moi, il s'agit de deux métiers bien différents, ayant chacun leurs spécificités. Ce que je n'admets pas, c'est le principe selon lequel il faudrait toujours un IDE pour surveiller le travail du pauvre aide soignant qui ne connaît rien à rien. Ceci est une ineptie.
Les aide-soignants ont développé des capacités théoriques et pratiques dans leur domaine de compétence qui valent celle de l'infirmier. Et comme c'est l'expérience acquise dans le domaine des soins d'hygiène et de confort qui en fait des professionnels autonomes qui n'ont nul besoin d'être chaperonné par un infirmier ne pratiquant pas les mêmes soins. La prise en charge global du patient résulte de la complémentarité entre ces deux professions et pas dans la hiérarchisation des tâches. Chacun son domaine de compétence.
IADE - Lille
Avatar de l’utilisateur
zeb24
Accro
Accro
 
Messages: 1007
Enregistré le: 14 Fév 2007 19:20

Messagepar kaaron » 23 Mai 2009 13:36

zeb24 a écrit :Et comme c'est l'expérience acquise dans le domaine des soins d'hygiène et de confort qui en fait des professionnels autonomes qui n'ont nul besoin d'être chaperonné par un infirmier ne pratiquant pas les mêmes soins.


Heu... quand je bossais en réa, je faisais au moins autant de nursing que les AS... Tous les soins AS sont effectués et maitrisés par les IDE. Ce qui n'est pas le cas des soins IDE qui ne sont pas du tout maitrisés par les médecins par exemple...

Ceci dit, je suis pour que les AS puissent en faire un peu plus...
"Je suis certain de deux choses, l'infini de l'univers et la bêtise humaine. Mais le premier reste à prouver" A.Einstein
*Play rough but play fair* - "Ad augusta per angusta" - Galérien à temps plein
Avatar de l’utilisateur
kaaron
VIP
VIP
 
Messages: 2148
Enregistré le: 23 Nov 2003 19:25
Site Internet: http://infirmier.forumactif.com
Localisation: Au fond de la classe... forcément.

Messagepar zeb24 » 23 Mai 2009 13:40

Je suis bien d'accord, je généralise un peu. Mais je constate que globalement les IDE ne sont pas les premiers à se bousculer pour les soins d'hygiène et de confort et que dans la majorité des services, ils ne les exécutent pas.
Je suis d'accord avec le fait qu'il y ait beaucoup d'exceptions et que certains infirmiers travaillent réellement (et physiquement donc :clin: ) en collaboration avec les AS et ne se contentent pas de regarder, juger et donner un avis plus ou moins lointain et pertinent sur la question.
IADE - Lille
Avatar de l’utilisateur
zeb24
Accro
Accro
 
Messages: 1007
Enregistré le: 14 Fév 2007 19:20

Messagepar Anonyme222222 » 23 Mai 2009 14:43

zeb24 a écrit :Je ne vois pas le rapport entre ce que j'ai dit sur les compétences des aide-soignantes et ce que tu en déduis sur le futur statut de l'IDE.


Le rapport, c'est que tu fais de grossiers amalgames.

Bien entendu les AS ont des compétences et qu'ils n'ont pas à être fliqués par les IDE (dans le sens péjoratif du terme). J'ai travaillé 15 ans en réa CCV et je sais de quoi je parle. La raison, c'est que le fondement de leur diplôme est d'être aide-soignant, c'est à dire travailler en collaboration avec l'IDE mais sous sa responsabilité (et non sous son joug) dans le cadre du rôle propre de l'IDE, dans les limites de la qualification reconnue à ces derniers du fait de leur formation. J'espère donc, que je ne t'apprends pas la définition de la profession d'IDE.

Je pense aussi que ton parcours de spécialisation (honorable) ne doit pas te faire oublier que tu es IDE avant tout, et dans le cadre professionnel, il peut être problématique de confondre rôle médico-délégué, rôle propre (qui ne se limitent pas aux soins d'hygiène et de confort), délégation sous responsabilité et surtout domaine de compétences.

Les AS réclament un rôle propre, c'est à dire autonome et qui ne serait plus en délégation de celui de l'IDE (= démantèlement de notre décret de compétences). Et travailler en délégation, ne veut pas dire que l'on est complètement décérébré, il me semble. Et je pense que c'est ce qui fait toute la subtilité et la dangerosité ; tu devrais jeter un coup d'oeil au référentiel d'actes des AS, à certains messages dans le topic AS que tu n'as peut-être pas consulté.

Tout cela pour dire : Demain, quel système de santé et quelle valeur pour les diplômes d'aujourd'hui y compris ceux de IADE avec des DEI purgés de certaines de leurs compétences, des futurs soignants un peu hybrides (qui ne seront plus aide), la réforme des études dans les IFSI qui démarre en septembre 2009 sans que l'on en connaisse réellement les tenants et les aboutissants ; cette réforme qui va faire cohabiter dans la même promo, dans les mêmes services 2 systèmes de formation différents (conditions d'accès, moins d'heures, disparition des MSP...etc).
Anonyme222222
 

Messagepar revenge of anesthesith » 29 Mai 2009 18:05

zeb24 a écrit :Ce nouvel essai a l'air d'avancer un peu plus que les autres, ...

:hihi: :up: :mrgreen: :clap:

Qui ne tente rien, n'a rien ...

Et qui tente...idem ! :roll:
Allons un peu de lucidité, cela t'évitera les déconvenues futures.
des cathlons, à fond la forme !

la santé est un état précaire qui ne laisse augurer rien de bon.
Avatar de l’utilisateur
revenge of anesthesith
VIP
VIP
 
Messages: 2157
Enregistré le: 17 Juil 2005 20:01
Site Internet: http://sofia.medicalistes.org/spip/
Localisation: assis, appuyé sur le respirateur, en bouquinant

Messagepar Le Loup » 30 Mai 2009 16:30

Master master c'est vite dit..... déja master 1 ou master 2 ????

et puis IADE c'est 2 ans.... donc avec IDE reconnut à Bac +2 ça ne fait que 4.....donc master 1

je ne connais pas à ce jour le statut du IADE.....
Santard un jour Santard toujours...
Matricule Ecole Service Santé Armée : 3685
Promo M.G.I Valliard puis M.G.I Petchot Bacque
ESI 2008 / 2011 IFSI Esquirol :-)
Avatar de l’utilisateur
Le Loup
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 504
Enregistré le: 07 Mai 2008 12:29
WLM: hemick69@hotmail.com
Localisation: Lyon, plus précisément le Bronxxxx

Messagepar uij_40241 » 30 Mai 2009 17:36

vous vous mobilisez quand?
infirmiere depuis le 27/11/09
3 ans deja...
Avatar de l’utilisateur
uij_40241
VIP
VIP
 
Messages: 2534
Enregistré le: 09 Fév 2008 12:07

Messagepar revenge of anesthesith » 30 Mai 2009 18:00

Tu as quinze ans devant toi ?
des cathlons, à fond la forme !

la santé est un état précaire qui ne laisse augurer rien de bon.
Avatar de l’utilisateur
revenge of anesthesith
VIP
VIP
 
Messages: 2157
Enregistré le: 17 Juil 2005 20:01
Site Internet: http://sofia.medicalistes.org/spip/
Localisation: assis, appuyé sur le respirateur, en bouquinant


Retourner vers « Infirmier(e)s anesthésistes (IADE) »



Publicité