s

Forum : Aides soignants (AS)

Nous sommes le 21 Juil 2018 08:48

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar Shenzy 1 » 19 Juin 2018 12:00

Bonjour,

Je suis auxiliaire de vie à domicile j’ai eu une formation plus que limite (même pas appris à mettre une protection ou appris à me comporter avec les personnes atteintes de diverses pathologies ). Je me suis rendue ce week-end chez une personne qui ne tien plus sur ses jambes. Elle est très bien équipée, mais refuse d’utiliser son verticalisateur. Si bien qu’il faut supporter tout son poid pour les transfères fauteuil/lit et chaise percée. Ça me paraît dangereux. De même, je voudrais savoir comment il faut s’y prendre pour pouvoir essuyer une telle personne après le passage à la chaise percée. J’aimerai vos conseils pour ne pas me casser plus le dos déjà fragile.

Merci
Shenzy 1
 
Messages: 3
Enregistré le: 19 Juin 2018 11:44

Messagepar Jo_bis » 19 Juin 2018 17:19

Shenzy 1 a écrit :Bonjour,

Je suis auxiliaire de vie à domicile j’ai eu une formation plus que limite (même pas appris à mettre une protection ou appris à me comporter avec les personnes atteintes de diverses pathologies ). Je me suis rendue ce week-end chez une personne qui ne tien plus sur ses jambes. Elle est très bien équipée, mais refuse d’utiliser son verticalisateur. Si bien qu’il faut supporter tout son poid pour les transfères fauteuil/lit et chaise percée. Ça me paraît dangereux. De même, je voudrais savoir comment il faut s’y prendre pour pouvoir essuyer une telle personne après le passage à la chaise percée. J’aimerai vos conseils pour ne pas me casser plus le dos déjà fragile. Merci

Vous contactez votre responsable de secteur dans le but suivant :
- Qu'elle aille voir la patiente pour "recadrer" : pas d'utilisation du verticalisateur = interruption de la prise en charge.
- Qu'elle lui dise que vous n'êtes pas là pour vous briser la colonne vertébrale et que vous l'utiliserez.
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 8760
Enregistré le: 30 Jan 2004 10:33

Messagepar Shenzy 1 » 19 Juin 2018 19:38

Bonsoir et merci pour votre réponse

Il se trouve que mes collègues et moi même expliquons la situation à la hiérarchie mais rien ne bouge. La réponse c’est « c’est pareil pour tout le monde... ». La réponse de l’interressée: des crises de nerfs qui font perdre énormément de temps, des « je paye donc... » ou bien « les autres le font » et j’en passe. La famille ne veut pas la mettre en ephad... enfin je suis toute seule quoi.
Shenzy 1
 
Messages: 3
Enregistré le: 19 Juin 2018 11:44

Messagepar Jo_bis » 19 Juin 2018 20:12

Shenzy 1 a écrit :Bonsoir et merci pour votre réponse

Il se trouve que mes collègues et moi même expliquons la situation à la hiérarchie mais rien ne bouge. La réponse c’est « c’est pareil pour tout le monde... ». La réponse de l’interressée: des crises de nerfs qui font perdre énormément de temps, des « je paye donc... » ou bien « les autres le font » et j’en passe. La famille ne veut pas la mettre en ephad... enfin je suis toute seule quoi.

Votre encadrement ne tiens pas la route.
Posez-leur la question suivante : que se passera t-il le jour où vous aurez un accident du travail ?
Avez-vous une direction (au-dessus de votre responsable de secteur) ?
Si oui : écrivez-leur en recommandé avec accusé de réception, ça vous couvrira en cas d'accident du travail. Ils ne pourront pas dire "elle (=vous) ne veut pas utiliser le materiel" pour éviter de payer les dommages. Gardez copie de la lettre.

En dernier recours : refusez d'y aller.

Autre chose : le jour où la dame vous dira "je paie", demandez-lui combien elle est prête à donner pour votre colonne vertébrale ! (j'ironise).
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 8760
Enregistré le: 30 Jan 2004 10:33

Messagepar Shenzy 1 » 19 Juin 2018 21:00

Jo_bis a écrit :
Shenzy 1 a écrit :Bonsoir et merci pour votre réponse

Il se trouve que mes collègues et moi même expliquons la situation à la hiérarchie mais rien ne bouge. La réponse c’est « c’est pareil pour tout le monde... ». La réponse de l’interressée: des crises de nerfs qui font perdre énormément de temps, des « je paye donc... » ou bien « les autres le font » et j’en passe. La famille ne veut pas la mettre en ephad... enfin je suis toute seule quoi.

Votre encadrement ne tiens pas la route.
Posez-leur la question suivante : que se passera t-il le jour où vous aurez un accident du travail ?
Avez-vous une direction (au-dessus de votre responsable de secteur) ?
Si oui : écrivez-leur en recommandé avec accusé de réception, ça vous couvrira en cas d'accident du travail. Ils ne pourront pas dire "elle (=vous) ne veut pas utiliser le materiel" pour éviter de payer les dommages. Gardez copie de la lettre.

En dernier recours : refusez d'y aller.

Autre chose : le jour où la dame vous dira "je paie", demandez-lui combien elle est prête à donner pour votre colonne vertébrale ! (j'ironise).


Malheureusement ça tien pas bien la route sur pleins d’autres plans...
J’ai déjà eu deux accidents de travail en six mois, ils connaissent mon état de santé (ils semblent septiques), j’ai d’ailleur Rdv à la médecine du travail.
Je vais suivre vos conseils ( lettre et refus)
Je tenais à être sûre: les transfères manuportés sont bien imcompatibles avec une personne qui ne tien pas un minimum sur ses jambes, ou c’est moi qui m’y prends mal?
Shenzy 1
 
Messages: 3
Enregistré le: 19 Juin 2018 11:44

Messagepar Jo_bis » 20 Juin 2018 17:31

Shenzy 1 a écrit :j’ai d’ailleur Rdv à la médecine du travail.

Parlez de votre problème au médecin.
Il a la possibilité d'émettre des réserves sur vos conditions de travail (limite de poids à soulever par exemple).

Shenzy 1 a écrit :les transfères manuportés sont bien imcompatibles avec une personne qui ne tien pas un minimum sur ses jambes, ou c’est moi qui m’y prends mal?

Vous ne vous appelez pas "musclor" :D
Ce n'est pas de votre faute, c'est à eux de mettre en place les moyens et de les imposer.
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 8760
Enregistré le: 30 Jan 2004 10:33

Messagepar lafolldingue » 20 Juin 2018 20:17

Oh la! Oui refusez! Dejà c'est votre santé et c'est egalement la sécurité du patient!
Après si cette personne refuse les conditions fixées dans le cadre de la prise en charge... ce n'est plus de votre ressort...
IDE 2018
Stage S1 : SSR
Stage S2 : EHPAD
Stage S3 : psychiatrie
Stage S4 : réanimation
Stage S5 : chirurgie
Stage S6 : unité post réa
Stage S6 : médecine post urgences
Avatar de l’utilisateur
lafolldingue
Accro
Accro
 
Messages: 1504
Enregistré le: 16 Mar 2015 12:13

Messagepar Lenalan » 24 Juin 2018 08:34

On rencontre le même problème en structure, avec des personne qui sont encore continents, mais qui n'ont plus d'appui, font on certain poids (et un poids certain) mais refusent tout recours au matériel. Même à 2 on arrive pas à les porter sur les toilettes (danger pour eux, danger pour nous). La personne se retient de faire, ce qui est logique (mettons nous une protection et essayons de faire des selles dedans :| ). On est fortement embêtées parce qu'on ne peut pas l'obliger à utiliser le matériel (refus clair, définitif et catégorique) et on ne peut pas non plus demander à la personne ne prendre sur elle et de faire dans sa protection (refus également du bassin, elle ne veut que les toilettes). La famille nous traiterait bien de feignasses de ne pas le porter :oops: On est toutes plus ou moins en vrac, moi j'ai une tendinopathie calcifiée de l'épaule (attestée et prouvée mais je ne m'arrête pas), je ne peux vraiment pas la mobiliser comme je veux, et forcément je passe pour l'IDE feignasse qui y met de la mauvaise volonté à aider... Les AS se tuent (accidents du travail +++). La famille est régulièrement dans le bureau de la direction pour dire qu'on ne fait pas notre travail et qu'on laisse leur parent se souiller en lui refusant d'aller aux toilettes.
C'est un problème qui devient très récurent (on dispose de tout le matériel nécessaire, on a même des rails).
Infirmière DE 2016 en EHPAD

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 14147
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar binoute1 » 27 Juin 2018 12:03

Jo_bis a écrit :
Shenzy 1 a écrit :Bonsoir et merci pour votre réponse

Il se trouve que mes collègues et moi même expliquons la situation à la hiérarchie mais rien ne bouge. La réponse c’est « c’est pareil pour tout le monde... ». La réponse de l’interressée: des crises de nerfs qui font perdre énormément de temps, des « je paye donc... » ou bien « les autres le font » et j’en passe. La famille ne veut pas la mettre en ephad... enfin je suis toute seule quoi.

Votre encadrement ne tiens pas la route.
Posez-leur la question suivante : que se passera t-il le jour où vous aurez un accident du travail ?
Avez-vous une direction (au-dessus de votre responsable de secteur) ?
Si oui : écrivez-leur en recommandé avec accusé de réception, ça vous couvrira en cas d'accident du travail. Ils ne pourront pas dire "elle (=vous) ne veut pas utiliser le materiel" pour éviter de payer les dommages. Gardez copie de la lettre.


par curiosité : avez-vous eu votre visite du travail ?
dans les 3 mois suivant l'embauche , sauf si vous êtes déclarés exposée à micro organismes 3 et 4 , alors ça devait être avant l'embauche.
"Le psychiatre sait tt et ne fait rien, le chirurgien ne sait rien ms fait tt, le dermatologue ne sait rien et ne fait rien, le médecin légiste sait tout, mais un jour trop tard"
Avatar de l’utilisateur
binoute1
Gold VIP
Gold VIP
 
Messages: 6044
Enregistré le: 02 Juil 2008 20:45
Localisation: pas là où je voudrais


Retourner vers « Aides soignants (AS) »