Forum : Psychiatrie

Nous sommes le 13 Aoû 2020 06:40

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar linf2959 » 01 Nov 2019 09:22

Bonjour
Dans le cadre d un atelier cuisine réalisé avec les patients a la demande des médecins nous sommes obligés toutes les semaines a aller faire les courses en supermarché. Même si nous ne sommes pas Référents de l atelier.
Certains collègues ont des problèmes de dos, des douleurs ... Mais doivent y aller qd même.
Est ce légal ?
Merci
linf2959
 
Messages: 14
Enregistré le: 10 Déc 2007 11:50

Messagepar Creol67 » 01 Nov 2019 10:43

Est-ce que tous les infirmiers participent à cet atelier ?
Ces courses se font elles un jour fixe ?
Le mal de dos n’empêche pas d'aller faire des courses....


Par ailleurs, le médecin peut très bien demandé d'accompagner un patient pour aller faire les courses et c'est à celui qui sera là je jour J d'y aller ....
Ex infirmier, ex DRH. Directeur d'une société de recrutement dans le médical et paramédical. Expert en paie et droit social.
Avatar de l’utilisateur
Creol67
Forcené
Forcené
 
Messages: 373
Enregistré le: 14 Aoû 2018 18:54

Messagepar linf2959 » 01 Nov 2019 10:47

Merci pour votre réponse
Cet atelier a lieu le week end. Donc c est aux infirmiers en poste ce week end la a faire l atelier et donc les courses qques jours avant.
linf2959
 
Messages: 14
Enregistré le: 10 Déc 2007 11:50

Messagepar Lenalan » 01 Nov 2019 10:55

Pourquoi ne pas y aller avec les patients? ça leur apprend aussi à anticiper et prévoir un budget selon la recette qu'ils choisissent. C'est comme ça qu'on faisait en hopital de jour psy: choix du menu, préparation de la liste de courses, courses au supermarché avec respect d'un budget (à pieds :D ) puis recette.

Je ne vois pas ce qu'il y a d'illégal, ça fait partie du travail (je vois pas le lien entre mal au dos et courses, comment elles font pour elles?).
Infirmière DE 2016 En libéral depuis 2018

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 17279
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar Jo_bis » 01 Nov 2019 11:28

linf2959 a écrit :Bonjour
Dans le cadre d un atelier cuisine réalisé avec les patients a la demande des médecins nous sommes obligés toutes les semaines a aller faire les courses en supermarché. Même si nous ne sommes pas Référents de l atelier.
Certains collègues ont des problèmes de dos, des douleurs ... Mais doivent y aller qd même.
Est ce légal ?
Merci

Bien sûr que c'est légal.
Le mal de dos empêche de faire les courses ?
A titre personnel, elles ne font jamais leurs courses ?

Comme dit plus haut, profitez de cette sortie pour emmener des patients.
Je le faisais quand je travaillais en psy...les patients aimaient bien ces sorties.
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 9876
Enregistré le: 30 Jan 2004 10:33

Messagepar augusta » 01 Nov 2019 11:49

linf2959 a écrit :Bonjour
Dans le cadre d un atelier cuisine réalisé avec les patients a la demande des médecins nous sommes obligés toutes les semaines a aller faire les courses en supermarché. Même si nous ne sommes pas Référents de l atelier.
Certains collègues ont des problèmes de dos, des douleurs ... Mais doivent y aller qd même.
Est ce légal ?
Merci


Bonjour,
Cette question est du blabla....on est d'accord?
Qu'y a-t-il derrière?
Qu'est-ce qui vous dérange véritablement?
"Penser, c'est penser jusqu'où on pourrait penser différemment" Michel Foucault
Avatar de l’utilisateur
augusta
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 10408
Enregistré le: 23 Mai 2008 19:29
Localisation: Dans les livres et aussi ailleurs.

Messagepar linf2959 » 01 Nov 2019 12:46

Ce qui me dérange c est le fait que ce soit obligatoire. Je peux comprendre que cela dérange certains.
Personnellement je ne fais plus les courses en magasin pour moi même. Drive.
linf2959
 
Messages: 14
Enregistré le: 10 Déc 2007 11:50

Messagepar choutbee » 01 Nov 2019 14:45

Vous y allez avec votre véhicule personnel ?
Bébé infirmière Juillet 2020 :D
Avatar de l’utilisateur
choutbee
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 560
Enregistré le: 29 Nov 2016 13:24

Messagepar augusta » 01 Nov 2019 15:12

linf2959 a écrit :Ce qui me dérange c est le fait que ce soit obligatoire. Je peux comprendre que cela dérange certains.
Personnellement je ne fais plus les courses en magasin pour moi même. Drive.


Roh.....depuis le début votre argument concernant les courses est stupide (pardonnez-moi).
Le problème n'est pas que certains aient mal au dos, ou que d'autres fassent leurs aux courses au Drive. ça...c'est du blabla.
Si j'ai bien compris, le problème serait plutôt que les médecins obligent les IDE de we à organiser une activité cuisine? Et certains sont contre cette "obligation"?
Je vous comprends, faire la cuisine, c'est pénible et perso ça m'ennuierait terriblement.
Si vous souhaitez contrer cette "obligation "d'activité, il va falloir réfléchir à des arguments un peu plus subtils et/ou professionnels et arrêter de parler de problème de dos ou de Drive.
Sommes-nous d'accord?

Comment sont vos relations avec les médecins?
"Penser, c'est penser jusqu'où on pourrait penser différemment" Michel Foucault
Avatar de l’utilisateur
augusta
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 10408
Enregistré le: 23 Mai 2008 19:29
Localisation: Dans les livres et aussi ailleurs.

Messagepar Lenalan » 01 Nov 2019 15:25

On vous impose des ateliers cuisine alors que vous n'avez pas envie d'en faire? Ou les ateliers c'est OK mais on vous impose les courses? Bien sur les courses c'est sur votre temps de travail et de préférence pas avec votre véhicule personnel....
Infirmière DE 2016 En libéral depuis 2018

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 17279
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar lafolldingue » 01 Nov 2019 19:37

Etdans ce cas pourquoi ne pas faire les courses pour les patients au drive ???... Économie de lombalgie, et aide des collègues pour décharger si besoin à l'arrivée, et pas de perte de temps... Vous venez de soulever une idée qui finalement peuvent arranger les plus récalcitrants aux courses
IDE 2018 Réanimation
Réserviste SSA
Avatar de l’utilisateur
lafolldingue
VIP
VIP
 
Messages: 3726
Enregistré le: 16 Mar 2015 12:13

Messagepar Jo_bis » 01 Nov 2019 21:39

linf2959 a écrit :Bonjour
Dans le cadre d un atelier cuisine réalisé avec les patients a la demande des médecins nous sommes obligés toutes les semaines a aller faire les courses en supermarché. Même si nous ne sommes pas Référents de l atelier.
Certains collègues ont des problèmes de dos, des douleurs ... Mais doivent y aller qd même.
Est ce légal ?
Merci


Si vous voulez être crédible, vous oubliez tout ce que vous venez de dire…ça sent les arguments enfantins au possible.
Trouvez des arguments professionnels ciblés autour du patient qui est, ne l'oubliez pas, votre gagne-pain.
Faites des propositions qui tiennent la route, la mal de dos de certaines, les rages de dents des autres...on s'en contrebalance.


linf2959 a écrit :Personnellement je ne fais plus les courses en magasin pour moi même. Drive.

Vous faites votre life... 8)
Au travail, vous faites ce qu'on vous demande de faire.

augusta a écrit : Roh.....depuis le début votre argument concernant les courses est stupide (pardonnez-moi).
Le problème n'est pas que certains aient mal au dos, ou que d'autres fassent leurs aux courses au Drive. ça...c'est du blabla.
Si j'ai bien compris, le problème serait plutôt que les médecins obligent les IDE de we à organiser une activité cuisine? Et certains sont contre cette "obligation"?
Je vous comprends, faire la cuisine, c'est pénible et perso ça m'ennuierait terriblement.
Si vous souhaitez contrer cette "obligation "d'activité, il va falloir réfléchir à des arguments un peu plus subtils et/ou professionnels et arrêter de parler de problème de dos ou de Drive.
Sommes-nous d'accord?

Comment sont vos relations avec les médecins?

100% d'accord.
"Il suffit de nous regarder pour voir comment une forme de vie intelligente peut se développer d'une manière que nous n'aimerions pas rencontrer."
Stephen HAWKING
Avatar de l’utilisateur
Jo_bis
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 9876
Enregistré le: 30 Jan 2004 10:33

Messagepar Lenalan » 02 Nov 2019 10:19

Faire les courses avec les patients a un réel intérêt thérapeutique ( pour eux se confronter aux autres aussi, et on peut observer leur comportement dans une activité de la vie quotidienne que certains ne font plus, et après débriefer comment ils l'ont vécu). Un atelier cuisine c'est pas simplement faire un gateau, c'est pas mal de tout faire de A à Z avec eux, encore une fois...

Pour un atelier cuisine il n'y a pas besoin de remplir des sacs de 10 kilos à s'en péter le dos, ça sent un peu la mauvaise foi quand même ....
Infirmière DE 2016 En libéral depuis 2018

Aide-Soignante DE 2004 en EHPAD
Avatar de l’utilisateur
Lenalan
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 17279
Enregistré le: 14 Juin 2012 14:29

Messagepar caducee1717 » 02 Nov 2019 12:01

aire les courses avec les patients a un réel intérêt thérapeutique ( pour eux se confronter aux autres aussi, et on peut observer leur comportement dans une activité de la vie quotidienne que certains ne font plus, et après débriefer comment ils l'ont vécu). Un atelier cuisine c'est pas simplement faire un gateau, c'est pas mal de tout faire de A à Z avec eux, encore une fois...

:clap: :clap: :clap:
souriez...et vous recevrez autant en retour
Avatar de l’utilisateur
caducee1717
Silver VIP
Silver VIP
 
Messages: 4544
Enregistré le: 19 Jan 2011 14:51

Messagepar Estienne » 02 Nov 2019 12:20

Il m'arrive de faire les courses avec les patients. Hélas, pas assez souvent par manque de temps. La partie souvent la plus intéressante et enrichissante des soins psy et celle que l'on réalise de façon informelle ou hors structure. Discuter avec les patients dans une voiture, un lieu publique, est source d'observations, d'informations et d'échanges constructifs. Ce type d'accompagnement, quand il est fait avec professionnalisme, a toute sa pertinence dans les soins relationnels. Là on est dans le concret, identifier les ressources, les difficultés réels, parfois très éloignées du comportement en structure fermée. Essayer d'y apporter un réponse adaptée en repositionnant le patient dans ses problématiques, le confronter au principe de réalité puis lui proposer des actions ciblées. C'est autre chose que de distribuer des TTT ou faire un entretien de relation d'aide entre quatre murs. Il faut se saisir pleinement de ce type d'intervention, et sortir de sa zone de confort.
Les histoires de mal de dos ou d'obligations, c'est en effet du blabla, des prétextes bidons.
Estienne
Fidèle
Fidèle
 
Messages: 210
Enregistré le: 15 Jan 2018 15:36


Retourner vers « Psychiatrie »



Publicité

-