Forum : Profession infirmière (IDE)

Nous sommes le 19 Aoû 2022 21:40

Mot de passe oublié ?

Se souvenir de moi

Messagepar miterkint » 28 Déc 2021 08:10

Bonjour,

Je vous écris ce message sur un questionnement que j’ai

Je suis dans un service où les prises en charge de soins palliatifs sont récurrentes. Et là le médecin me prescrit pour une patiente en fin de vie un PSE morphine + hypno dans la même seringue.

Morphine 10mg /24h et Hypno 5mg/24h.
192.168.0.1 router login 192.168.l.l

Hani donc mélangé les deux ttt dans la même seringue. J’ai complété jusqu’à 24cc de sérum physiologique pour avoir un débit 1ml/h.

Je sais que c’est une habitude de service mais est ce que vous aussi on vous prescrit des pse avec morphine et hypnovel dans la même seringue ou faites vous des seringues séparées pour les deux TTT ?
Dernière édition par 1 le miterkint, édité 29 fois.
miterkint
 
Messages: 2
Enregistré le: 24 Déc 2021 05:54

Messagepar Hellyze » 29 Déc 2021 01:24

Je n'ai jamais vu, fait ou même entendu parler de telles pratiques ...

Es-tu sûr que le médecin t'as expressément demandé à ce que ce soit dans la même seringue ? Si oui, sur quels arguments ?

Ça n'a aucun sens ni aucun intérêt.
Bachelière 2012 et ESI 2012-2015 à Lionnois.
Avatar de l’utilisateur
Hellyze
Forcené
Forcené
 
Messages: 267
Enregistré le: 15 Oct 2011 11:15

Messagepar lafolldingue » 29 Déc 2021 09:35

Si ça se fait, les 2 traitements se mélangent sans problème.

Ça a été notamment très pratiqué pendant la 1ère vague de COVID où il n'y avait pas assez de pousse seringues.
Sinon les mélanges peuvent aussi se faire dans des PCA morphine/ketamine par exemple.
IDE 2018 Réanimation
Réserviste SSA
future IADE, c'est reparti pour 2 ans d'école !
Avatar de l’utilisateur
lafolldingue
Silver VIP
Silver VIP
 
Messages: 4299
Enregistré le: 16 Mar 2015 12:13

Messagepar Mimine » 29 Déc 2021 09:42

Ca se fait depuis longtemps et dans de nombreux endroits, ce n'est pas une erreur de mélanger les 2 produits dans la même seringue

ceci dit le seul inconvénient c'est qu'on ne peut forcément pas dissocier les posologies des médicaments, donc si on veut augmenter l'un ou l'autre ca oblige a refaire une nouvelle seringue

après désolée moi ce qui me choque plus c'est la quantité proche de 0 administrée...pour moi d'aussi faibles doses ne servent pas à grand chose
"La fonction rechercher n'étant pas nuisible pour la santé, vous pouvez l'utiliser sans risque immédiat pour votre vie"
Avatar de l’utilisateur
Mimine
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 6955
Enregistré le: 25 Mar 2004 16:05

Messagepar sergeant poivre et sel » 29 Déc 2021 11:08

Mimine a écrit :Ca se fait depuis longtemps et dans de nombreux endroits, ce n'est pas une erreur de mélanger les 2 produits dans la même seringue

ceci dit le seul inconvénient c'est qu'on ne peut forcément pas dissocier les posologies des médicaments, donc si on veut augmenter l'un ou l'autre ca oblige a refaire une nouvelle seringue

après désolée moi ce qui me choque plus c'est la quantité proche de 0 administrée...pour moi d'aussi faibles doses ne servent pas à grand chose


Bonjour,
S’il n’y a pas pas d’incompatibilité physico-chimique connue entre deux produits c’est faisable, vous pouvez le constater de vos propres yeux en mélangeant vous-même et sans dilution les 2 produits ou plus. Puis faites votre dilution.
Il y avait avec le précurseur du midazolam, le diazepam qui lui réagissait avec à peu près tout mais au CHU ça ne gênait personne (mélange valium atropine ketamine en IM avant la séance de baignoire des grands brûlés).

Pour le reste, l’accompagnement vers le décès, si le patient ne souffre pas avec ces doses et se trouve sédaté…c’est que l’objectif est atteint, après s’il ne décède pas dans les jours ou semaines qui suivent, c’est qu’il n’était pas en fin de vie, non?
Le complotisme est la philosophie du fruste.
Toutes les vérités sont nonnes à dire...
Mère TERASERA
ex IADE bloc SMUR syndicaliste, gauche laïque, CerfHa hygiène, tutorat et encadrement étudiants.
sergeant poivre et sel
Accro
Accro
 
Messages: 1579
Enregistré le: 14 Aoû 2005 10:25
Localisation: Quelque part... dans le charme du désordre

Messagepar lafolldingue » 29 Déc 2021 12:49

Un accompagnement soins palliatifs d'un patient déclaré en fin de vie ça peut durer.... Le principal est le confort du patient.
IDE 2018 Réanimation
Réserviste SSA
future IADE, c'est reparti pour 2 ans d'école !
Avatar de l’utilisateur
lafolldingue
Silver VIP
Silver VIP
 
Messages: 4299
Enregistré le: 16 Mar 2015 12:13

Messagepar Leopold Anasthase » 29 Déc 2021 15:33

lafolldingue a écrit :Un accompagnement soins palliatifs d'un patient déclaré en fin de vie ça peut durer.... Le principal est le confort du patient.

Je suis d'accord. Et je suis également surpris par les doses : moins de 0,5 mg/h de morphine et moins de 0,25 mg/h de midazolam, ça ressemble à des posologies utilisées en pédiatrie. Et je suis d'accord sur le fait qu'on peut mélanger les deux produits dans la même seringue.
Leopold Anasthase
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 12824
Enregistré le: 06 Mai 2004 14:45
Localisation: ici

Messagepar lafolldingue » 29 Déc 2021 20:02

Beaucoup de médecins sont frileux avec ces produits... :lol:
IDE 2018 Réanimation
Réserviste SSA
future IADE, c'est reparti pour 2 ans d'école !
Avatar de l’utilisateur
lafolldingue
Silver VIP
Silver VIP
 
Messages: 4299
Enregistré le: 16 Mar 2015 12:13

Messagepar Leopold Anasthase » 29 Déc 2021 21:13

lafolldingue a écrit :Beaucoup de médecins sont frileux avec ces produits...

Je comprends : si on lui donne de la morphine, le patient risque de mourir…

Quand j'avais une prescription de ce type, j'argumentais. Ça n'est ni sédatif ni antalgique. À part rajouter une charge de travail à l'équipe soignante, ça n'a aucun effet.
Leopold Anasthase
Star VIP
Star VIP
 
Messages: 12824
Enregistré le: 06 Mai 2004 14:45
Localisation: ici

Messagepar lafolldingue » 29 Déc 2021 22:42

Par contre en effet...
IDE 2018 Réanimation
Réserviste SSA
future IADE, c'est reparti pour 2 ans d'école !
Avatar de l’utilisateur
lafolldingue
Silver VIP
Silver VIP
 
Messages: 4299
Enregistré le: 16 Mar 2015 12:13

Messagepar Maximousse1989 » 04 Jan 2022 00:08

Bonjour,

Je suis infirmier en USP depuis peu et oui ça arrive très souvent, mais c'était déjà le cas dans mon ancien service (gériatrie), tout simplement parce qu'il n'y a pas d'incompatibilté entre les 2 substances et qu'elles sont souvent associées pour les PEC palliatives (le mida n'est évidemment pas un antalgique mais il aide notamment à calmer les angoisses induites par la pathologies, les douleurs...).
C'est un "couple courant mais il y en a d'autres, en fait je prépare quotidiennement des PSE dans lesquels il y a jusqu’à 3 principes actifs différents.
La gériatrie c'est la vie!
Avatar de l’utilisateur
Maximousse1989
Insatiable
Insatiable
 
Messages: 408
Enregistré le: 10 Juil 2016 20:42

Messagepar lafolldingue » 06 Jan 2022 07:52

Leopold Anasthase a écrit :
lafolldingue a écrit :Beaucoup de médecins sont frileux avec ces produits...

Je comprends : si on lui donne de la morphine, le patient risque de mourir…

Quand j'avais une prescription de ce type, j'argumentais. Ça n'est ni sédatif ni antalgique. À part rajouter une charge de travail à l'équipe soignante, ça n'a aucun effet.

On oublie souvent la dimension familiale du patient. Parfois les médecins prescrivent des PSE à très faible dose pour apaiser les familles qui parfois pensent que rien n'est fait pour leur proche.
IDE 2018 Réanimation
Réserviste SSA
future IADE, c'est reparti pour 2 ans d'école !
Avatar de l’utilisateur
lafolldingue
Silver VIP
Silver VIP
 
Messages: 4299
Enregistré le: 16 Mar 2015 12:13


Retourner vers « Profession infirmière (IDE) »



Publicité